Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
Accueil*Portail*RechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Alain Vince

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Livvy
Main aguerrie
avatar

Messages : 530
Inscription le : 11/03/2010
Age : 38
Localisation : Belgique

MessageSujet: Alain Vince   Sam 8 Mai 2010 - 10:59

http://www.m-e-l.fr
Citation :
Alain Vince enseigne les Sciences Economiques à Paris. Né à La Baule, d'un père ajusteur aux Chantiers de l' Atlantique, et d'une mère italienne, il habite Saint-Nazaire jusqu'à ses vingt ans. Nanti d'une formation d'ajusteur, il monte à Paris pour faire du théâtre. Cinq ans plus tard, il bifurque vers un chemin plus sûr: les études, qu'il suivra jusqu'à une Licence de Droit et un DEA d'Histoire Sociale. Devenu Professeur de Sciences Economiques, il se metà écrire des scénarii pour la télé et le cinéma. Commence ensuite l' écriture de romans policiers. Pourquoi policiers? Sans doute parce que la littérature noire, "quintescence" du roman populaire, ancrée dans le réel, lui correspond. Premier coup d'essai avec une nouvelle noire "La Branche Pourrie" primée par FR3 Rouen, il débute véritablement avec "duRaisiné sur le P 'tit Lu", publié en 2003 chez Terre de Brume qui obtient le Prix du Goéland Masqué. Puis "Haro sur le Clown" (2004), "Cinq Nazes en Brière" (2005), et "la Remontée de la civelle" (2007). Bien qu'habitant Paris depuis très longtemps, ses polars témoignent de son attachement à sa région natale.

Bibliographie
Scénariste et écrivain de romans policiers
Publications

- Du raisiné sur le p'tit Lu, Ed Terre de Brume, coll Granit noir, juin 2003. Prix du Goéland Masqué 2004 - Salon du polar à Penmarc'h.
- Haro sur le clown, Ed Terre de Brume, coll Granit noir, octobre 2004.
- Cinq Nazes en Brière, Ed Terre de Brume, coll Granit noir, octobre 2005
- La remontée de la civelle, Ed Terre de Brume, coll Granit noir, septembre 2007
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.oliviabillington.com
Livvy
Main aguerrie
avatar

Messages : 530
Inscription le : 11/03/2010
Age : 38
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: Alain Vince   Sam 8 Mai 2010 - 11:03

Du Raisiné sur le P'tit Lu

Quatrième de couverture : Que choisiriez-vous entre cinquante millions en petites coupures et unvieux poulet nourri au Viagra ? Sylvie Boutron, inspectrice stagiaire au commissariat central deNantes, a vite tranché ! Mais il devient difficile d’être à la fois lièvre et chasseur danscette enquête à rebondissements, menée de façon peu orthodoxe et tambourbattant par la juge, propre fille du commissaire assassiné. Car voilàla police nantaise et la fine fleur du terrorisme national, main dans lamain, lancées sur les traces de Sylvie et des cinquante millions. Letout sous une canicule insoutenable. Dans l’ancienne capitale des Petits Lu, sinistrée par la sécheresse,il pleut des cadavres. On ne sait plus à qui se fier. Qui est qui etqui sait quoi ? Les apparences sont si trompeuses…





J'aime les polars. Celui-ci ne fait pas exception.

J'ai aimé l'histoire rocambolesque, pleine d'action et très visuelle : le livre se déroule pratiquement devant les yeux du lecteur. Rien de très étonnant si l'on sait qu'AlainVince est scénariste. L'écriture est fluide et sans temps mort.

Les personnages sont bien cernés d'emblée, pas besoin de grand discours pour les comprendre.La chaleur est palpable, le lecteur étouffe, agonise sous le soleil brûlant.

Un petit bémol : l'emploi assez régulier de mots grossiers. Ok dans la bouche des personnages, mais dans la narration, jetrouve cela un peu limite. Evidemment, cela donne le ton et un certain genre : des flics pas très nets, une ambiance lourde et pesante, que la canicule n'arrange pas.

J'ai assez rapidement su ce qui se cachait derrière l'un des protagonistes, mais cela n'a rien enlevé au roman, que j'ai lu d'unetraite ou presque. Par contre, la toute dernière scène, qui, sans être une surprise, est tout de même un léger retournement de situation, très appréciable d'ailleurs. C'est un dénouement intéressant et plus "moral" que le reste. Je verrais bien un autre roman à partir de là, qui serait une suite sans l'être. Pour comprendre ce que j'entends par là, je vous conseille de lire Du Raisiné sur le P'tit Lu !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.oliviabillington.com
 
Alain Vince
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Communiqué d'Alain Lambert.
» Alain Genestar.
» alain dit chocho
» Alain Le Vern en a décidé ainsi...
» Alain, dit SPS ou Spletts...c'est selon M902 en 1988

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature française (par auteur ou fils spécifiques) :: Auteurs français à découvrir, nés après 1914.-
Sauter vers: