Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
Accueil*Portail*RechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Martin Winckler

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
topocl
Abeille bibliophile


Messages : 11733
Inscription le : 12/02/2011
Age : 56
Localisation : Loire

MessageSujet: Re: Martin Winckler   Dim 10 Juin 2012 - 11:33

La vacation



Bruno Sachs, jeune médecin généraliste de campagne, avatar de Marc Zaffran (qui écrit sous le nom de Martin Winckler) que nous avons déjà rencontré dans plusieurs de ses romans, se rend tous les mardis dans la ville proche au centre de planning familial pour y pratiquer des avortements. Il se caparaçonne derrière une cuirasse factuelle : rituels répétés, gestes enchaînés, phrases stéréotypées qu’il laisse adoucir d'une empathie compassionnelle vis-à-vis des femmes échouées sur sa table d'examen. Il tient ainsi à distance une douleur et une misère humaines qui l’émeuvent. Cette distance et cette émotion, il les traduit le soir, rentré chez lui, sur le papier, jetant dans le désordre notes et réflexions sur le papier. Il n'en est pas moins homme, ressent parfois du dégoût, du découragement, une attirance pour ces femmes qu’il croise quelques minutes afin de réaliser un geste qui marquera toute leur vie. Apparemment parfait et discret, il porte en lui leur culpabilité et leur souffrance, et dans un parallèle révélateur, peine à accepter la venue au monde de son « enfant », ce livre si intime qui se nourrit du malheur des autres.

Cela donne un livre, qui est un reflet de cette tranche de la vie de Bruno Sachs. Très ritualisé, donc parfois ennuyeux, parfois trivial dans ses descriptions médicales, toujours fragile et désenchanté dans un travail qu'il assume par devoir d’aider l'autre.

Tout a déjà été dit si on a lu les autres livres de Martin Winckler. Ce livre est un nouveau cri de désespoir face à une misère humaine, à la solitude du médecin censé la soulager.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://topocleries.wordpress.com/
topocl
Abeille bibliophile


Messages : 11733
Inscription le : 12/02/2011
Age : 56
Localisation : Loire

MessageSujet: Re: Martin Winckler   Mer 17 Avr 2013 - 7:45

En souvenir d'André



Pour ceux qui ont parcouru ce fil, vous connaissez ma connivence habituelle avec Martin Winckler, qui me fait habituellement lui pardonner ses excès. Eh bien là, ça n’a pas marché et mon dépit n ‘en est que plus grand.
Pourtant, Winckler parlant du suicide assisté, je l’attendais avec une certaine impatience, mais j’ai trouvé ici un manichéisme, un ostracisme, et une absence de souffle romanesque.

Dans un pays où les médecins sont, tous, avides de fric et exempts de toute humanité, les étudiants en médecine et les infirmières pleins de compassion mais épuisés, Emmanuel, le médecin tourmenté au grand coeur, joue illégalement les anges exterminateurs en assistant le suicide programmé de grands malades, et recueille leur dernier récit de vie.

Côté message à transmettre, il n’y a malheureusement aucune analyse, aucune réflexion, seulement des faits racontés avec un simplisme qui ferait comprendre pourquoi le législateur hésite à légiférer.
Côté romanesque, l’histoire qui fait la trame du récit est racontée avec une componction un peu lourde exempte de tout suspense et récupère pas mal d’histoires déjà trouvées dans les différents livres de Winckler, et les histoires de vies parallèles, ainsi que la révélation de dernière page, tombent dans un pathos que la froideur du style ne suffit pas à faire passer.

En somme un biscuit sec auquel on a rajouté une confiture trop sucrée pour le faire passer

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://topocleries.wordpress.com/
Marie
Zen littéraire


Messages : 9602
Inscription le : 26/02/2007
Localisation : Moorea

MessageSujet: Re: Martin Winckler   Lun 2 Sep 2013 - 22:13

Kenavo, Martin Winckler, même combat!
Le blog de Martin Winckler ICI


topocl a écrit:
Tout a déjà été dit si on a lu les autres livres de Martin Winckler.
Oui, mais c'est le premier, même s'il est sorti après La maladie de Sachs. 

La maladie de Sachs..bon, même si j'ai du le relire au moins cinq fois à une certaine époque, je ne saurais être objective sur l'écriture par exemple. Mais c'était une telle claque, un tel soulagement,un tel bonheur de découvrir que des Martin Winckler existaient et avaient la même approche de leur métier.

Après, j'ai été un peu déçue par ce dont tu parles , topocl:

Citation :
Il faut aussi accepter, quand on lit Winckler, une certaine naïveté, un côté chevaleresque de sauveur de l'humanité, une façon de présenter des personnages fondamentalement trop bons, comme dans un conte
Mais c'est pas grave! Il a écrit La maladie de Sachs, et donc, je me suis précipitée sur son Eloge des séries télé, très intéressant.

_________________
J'appelle bonheur tout espace de temps où la joie paraît immédiatement possible.
André Comte-Sponville
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire


Messages : 63648
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Martin Winckler   Mar 3 Sep 2013 - 7:16

Marie a écrit:
Kenavo, Martin Winckler, même combat!
Le blog de Martin Winckler ICI
cheers oooooh merci pour cela... j'adore Martin Winckler depuis 10 minutes

Citation :
De nombreux chercheurs en littérature tels Brian Boyd (spécialiste de Vladimir Nabokov) ou Lisa Zunshine (spécialiste du 18e siècle littéraire anglais) pensent que la capacité de raconter et le plaisir d’écouter des histoires sont, comme le fait de marcher debout et l’aptitude à parler, le produit de l’évolution.
oui

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire


Messages : 63648
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Martin Winckler   Jeu 10 Oct 2013 - 10:58


Dr House, l’esprit du shaman
Citation :
Présentation de l’éditeur
Médecin, écrivain, spécialiste des séries télévisées, il n’en fallait pas plus pour que Martin Winckler, le romancier de La maladie de Sachs, se penche sur le cas du Dr House qui, à l’étonnement ou l’effarement de téléspectateurs scotchés à leurs petits écrans durant huit saisons, a pratiqué au service (selon le jargon du métier) des "moutons à cinq pattes", chez les patients au diagnostic difficile. Mal rasé, boiteux, misanthrope, cynique, inspiré et désemparant, ce personnage est livré à l’examen analytique, éthique et spirituel du Dr Winkler qui, tout écrivain qu’il est, envisage et situe son sujet d’étude dans la lignée des héros (un Sherlock Holmes, par exemple) que la fiction offre à nos passions de lecteurs. Un essai qui se lit comme un roman.
Ce fil se trouve dans la section littéraire, tandis que le livre dont je veux vous parler est un essai. Pour l’instant je ne vois pas la nécessité d’ouvrir un fil pour cet auteur dans la section non-romanesque, mais si dans le futur des commentaires pour ses livres non-romanesques se multiplient, on peut toujours le faire.

Inutile de dire que ce livre ne cible qu’une minorité de lecteurs : ceux qui connaissent la série House,  M.D.  Je ne pourrais même pas dire que ceux qui veulent faire connaissance, puissent le lire, parce qu’il fait référence à tellement de scènes au cours des huit saisons de cette série, presque impossible de le suivre sans au moins avoir vu un peu de quoi il s’agit.
Mais pour tous ceux qui connaissent – et aiment – Gregory House, c’est le pur régal aime

Citation :
« …House, faut-il le rappeler, n’est pas une série réaliste. Son propos n’est pas de représenter la médecine telle qu’elle est ou telle qu’elle devrait être, mais telle qu’elle se passe dans notre tête »
« Si House se comporte souvent comme un détecteur de mensonges et un provocateur, House m’apparait comme une œuvre de narration expérimentale en ce qu’elle élabore, semaine après semaine, ce que les philosophes nomment des « expériences de pensée », des puzzles moraux. »
Et Martin Winckler fait bien de se concentrer sur toutes les différentes philosophies qu’on retrouve au cours des 177 épisodes de la série. Il décortique avec talent tout le bien que contient ce moment télé…

Citation :
« Il est habituel d’entendre dire que House « n’a pas d’éthique » ou qu’il méprise l’éthique du soin. Il est temps de s’inscrire en faux contre cette idée, qui résulte d’un regard superficiel sur le personnage, ses actions et tout ce que défend la série. »
100% d’accord !

Citation :
« Dans le monde réel, les décisions de House ne dépasseraient pas le stade de l’intention. Et toutes ces interrogations ne pourraient avoir lieu. Heureusement pour nous (et pour notre enrichissement moral), House est une fiction »
Tout à fait, le monde 'médecin/hôpital' n’est en quelque sorte que « l’alibi » pour transmettre les visions philosophiques de David Shore, créateur de la série.

Citation :
« Je me suis amusé à énoncer une hypothèse, à jeter des diagnostics sur le tableau, et à essayer de les tester. Je n’ai rien démontré, car, comme les rêves du shaman (et les inspirations de son esprit créateur) ce que j’ai écrit ici est une construction de mon esprit. En manipulant les pièces du puzzle qu’est ma perception de House, je n’ai pas trouvé la « vérité » de la série, mais ma propre manière de la lire »
Et c’est une joie énorme de suivre sa lecture !

Citation :
« Epopée d’un toxicomane de l’énigme composée par un drogué de la narration pour des accros de la fiction, House est en elle-même une série addictive. Et chacun de ses épisodes est un trip »
J’ai dégusté plus qu’une fois ces 177 « trips » et tout comme Martin Winckler, je voudrais remercier David Shore, Hugh Laurie et tous ceux et celles qui ont fait House, M.D.  et surtout Martin Winckler d’avoir écrit ce sublime livre qui résume toutes mes idées et sensations que j’ai pour cette série !

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heyoka
Zen littéraire


Messages : 5060
Inscription le : 16/02/2013
Age : 28
Localisation : Suède

MessageSujet: Re: Martin Winckler   Jeu 10 Oct 2013 - 12:38

Noté ! ça a l'air d'être un pur régal en effet mais j'attendrai la sortie poche.

_________________
«Books support us in our solitude
and keep us from being a burden to ourselves.
»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire


Messages : 63648
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Martin Winckler   Jeu 10 Oct 2013 - 13:17

Heyoka a écrit:
Noté ! ça a l'air d'être un pur régal en effet mais j'attendrai la sortie poche.
si tu veux l'avoir plus tôt, on pourrait parler d'un cerclage Wink

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heyoka
Zen littéraire


Messages : 5060
Inscription le : 16/02/2013
Age : 28
Localisation : Suède

MessageSujet: Re: Martin Winckler   Jeu 31 Oct 2013 - 14:27

kenavo a écrit:
Heyoka a écrit:
Noté ! ça a l'air d'être un pur régal en effet mais j'attendrai la sortie poche.
si tu veux l'avoir plus tôt, on pourrait parler d'un cerclage Wink
Belle tentative mais non, j'ai de la volonté MOI. diablotin 

_________________
«Books support us in our solitude
and keep us from being a burden to ourselves.
»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire


Messages : 63648
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Martin Winckler   Mar 16 Déc 2014 - 14:23

Ça tombe bien que vous m’avez demandé cet entretien car j’ai toujours voulu être un auteur américain et je suis sur le point d’en devenir un ! Je vais demander la nationalité québécoise.

Martin Winckler dans L'Amérique des écrivains de Pauline Guéna : ici

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
topocl
Abeille bibliophile


Messages : 11733
Inscription le : 12/02/2011
Age : 56
Localisation : Loire

MessageSujet: Re: Martin Winckler   Lun 30 Mai 2016 - 20:18

Abraham  et fils



Ce livre nous parle  de paternité, de responsabilité et de culpabilité, et de secrets…

On trouve ici Abraham, médecin généraliste au grand coeur, comme beaucoup de pères chez Martin Winckler, et Franz, raisonnable, studieux, amoureux des livres , comme beaucoup de fils chez le même Martin Winckler , lisant encore et toujours dans son grand fauteuil, à côté  de son secrétaire secret….
Ils vivent dans une grande maison et c'est celle-ci qui raconte, ce qui n'est pas une pleine réussite, car c'est assez inabouti. Ils ont entre eux un secret.

La première partie est une  partie d'exposition, où on retrouve beaucoup de "Wincklereries", c'est sympathique mais un peu trop sage, vaguement convenu.

La deuxième partie va voir la résolution de deux énigmes, celle de ce couple père-fils et celle de la maison, sur fond de guerre d'Algérie et de déportation des juifs. Là, Martin Winckler,  grand amateur de feuilletons, séries, livres et films d'aventure et super-héros,  s'éclate, ne renonçant à aucun rebondissement (y compris rocambolesque), coïncidence, passage secret...
C'est tout aussi sympathique et un peu plus dynamique.

Mais, disons, j'ai un peu passé l'âge du Club des Cinq.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://topocleries.wordpress.com/
Armor-Argoat
Zen littéraire


Messages : 5209
Inscription le : 09/01/2009
Age : 35
Localisation : Bretagne sud

MessageSujet: Re: Martin Winckler   Mar 31 Mai 2016 - 1:51

topocl a écrit:

Mais, disons, j'ai un peu passé l'âge du Club des Cinq.

rire
Je vais éviter celui-là alors, pour mes retrouvailles avec Winckler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
simla
Envolée postale


Messages : 248
Inscription le : 10/01/2013
Age : 66
Localisation : Nouvelle calédonie

MessageSujet: Re: Martin Winckler   Lun 19 Sep 2016 - 1:02

La Maladie de Sachs

et bien j'ai aimé... quoique..... j'ai trouvé la construction de ce roman narré à la deuxième personne du singulier, où plusieurs voix s'expriment....le médecin lui-même intervenant peu au final...un peu bizarre.

La vie harassante d'un médecin en zone rurale, les personnages divers et variés, la secrétaire du médecin, les malades, les voisins....tous ont quelque chose à dire....

Le Docteur Bruno Sachs un rien ( c'est le moins qu'on puisse dire) neurasthénique...avec une vision sur le corps humain et ses misères... très ......sombre...(sans doute en-a-t-il trop vu ?) s'en suivent quelques pages pas vraiment glamour  nonnon  Un discours extrêmement virulent sur les dogmes de la médecine....une critique acerbe sur ses confrères....

Un roman intéressant qui prend toute sa valeur quand on sait que l'auteur a été lui-même médecin de "campagne".

Néanmoins, j'ai trouvé que les femmes n'étaient vraiment pas épargnées ..petitesse, mesquinerie, étroitesse d'esprit, méchanceté, cruauté, avidité....il ne serait pas un brin misogyne Martin Winckler   sourire ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
topocl
Abeille bibliophile


Messages : 11733
Inscription le : 12/02/2011
Age : 56
Localisation : Loire

MessageSujet: Re: Martin Winckler   Lun 19 Sep 2016 - 9:30

Je n'ai pas un souvenir suffisamment précis de la maladie de Sachs pour te répondre sur ce livre-là. Mais si tu lis d'autres livres de Winckler, tu verras, qu'au contraire, c'est un ardent défenseur de la cause des femmes, qui dénonce en particulier la main mise du pouvoir médical sur les femmes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://topocleries.wordpress.com/
simla
Envolée postale


Messages : 248
Inscription le : 10/01/2013
Age : 66
Localisation : Nouvelle calédonie

MessageSujet: Re: Martin Winckler   Lun 19 Sep 2016 - 20:24

et bien, je lirai d'autres livres de cet auteur que j'ai apprécié....surtout pour son talent...tant mieux s'il défend la cause des femmes...je pense que les portraits de femmes assez méprisables qu'il dépeint..il a du les rencontrer dans ses clients....ou les familles de ceux-ci....mais j'ai quand même constaté que les hommes étaient plutôt épargnés....ça m'a frappée oui

Néanmoins, j'ai bien aimé ce roman, assez original et très intéressant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marko
Faune frénéclectique


Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 48
Localisation : Lille

MessageSujet: Re: Martin Winckler   Lun 19 Sep 2016 - 20:35

La misogynie consisterait à ne pas reconnaître que les femmes peuvent être autant "méchantes, mesquines, avides..." que les hommes. Mais aussi tout le contraire. C'est la vie ! Ils montre les choses telles qu'il les voit au quotidien.

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Martin Winckler   Aujourd'hui à 2:53

Revenir en haut Aller en bas
 
Martin Winckler
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Buffet communion de Martin
» La foire Saint-Martin de Saint-Hilaire-du-Harcouët (50).
» Saint-Martin-du-Manoir - X Bénard & Bénard
» Le Bocasse-Val-Martin
» Doc Martin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature française (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: