Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
Accueil*Portail*RechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Paul Celan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
kenavo
Zen Littéraire


Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Paul Celan   Sam 8 Mai 2010 - 22:39




Paul Celan (23 novembre 1920 – 20 avril 1970) est un poète et traducteur roumain de langue allemande, né Paul Pessach Antschel au sein d'une famille juive allemande à Cernauti - Roumanie -, l'ancienne Czernowitz, et naturalisé français le 8 juillet 1955.
C'est peut être le plus grand poète de langue allemande de l'après-guerre, composant une œuvre absolument novatrice, consciente de venir après l'événement majeur de l'extermination des juifs d'Europe.

Paul Celan est mort à Paris le 20 avril 1970, probablement après s'être jeté du pont Mirabeau dans la Seine, son corps étant retrouvé le 1er mai.
Son nom d'écrivain est l'anagramme de son patronyme Ancel (en roumain), ou Antschel (en allemand).

source: wikipedia

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire


Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Paul Celan   Sam 8 Mai 2010 - 22:41




Fugue de la mort

Lait noir de l’aube nous le buvons le soir
nous le buvons midi et matin nous le buvons la nuit
nous buvons nous buvons
nous creusons une tombe dans les airs on n’y est pas couché à l’étroit
Un homme habite la maison il joue avec les serpents il écrit
il écrit quand vient le sombre crépuscule en Allemagne tes cheveux d’or Margarete
il écrit cela et va à sa porte et les étoiles fulminent il siffle ses dogues
il siffle pour appeler ses Juifs et fait creuser une tombe dans la terre
il ordonne jouez et qu’on y danse

Lait noir de l’aube nous te buvons la nuit
nous te buvons midi et matin nous te buvons le soir
nous buvons nous buvons
Un homme habite la maison il joue avec les serpents il écrit
il écrit quand vient le sombre crépuscule en Allemagne tes cheveux d’or Margarete
Tes cheveux de cendre Sulamith nous creusons
une tombe dans les airs on n’y est pas couché à l’étroit

Il crie creusez la Terre plus profond vous les uns et vous les autres chantez et jouez
de son ceinturon il tire le fer il le brandit ses yeux sont bleus
plus profond les bêches dans la terre vous les uns et vous les autres jouez jouez pour qu’on y danse

Lait noir de l’aube nous te buvons la nuit
nous te buvons midi et matin nous te buvons le soir
nous buvons nous buvons
un homme habite la maison tes cheveux d’or Margarete
tes cheveux de cendre Sulamith il joue avec les serpents

Il crie jouez doucement la mort la mort est un maître venu d’Allemagne
il crie assombrissez les accents de violons
alors vous montez en fumée dans les airs
alors vous avez une tombe au ceux des nuages on n’y est pas couché à l’étroit[

Lait noir de l’aube nous te buvons la nuit
nous te buvons midi la mort est un maître venu d’Allemagne
nous te buvons soir et matin nous buvons nous buvons
la mort est un maître venu d’Allemagne son œil est bleu
elle te frappe d’une balle de plomb précise elle te frappe
un homme habite la maison tes cheveux d’or Margarete
il lance sur nous ses dogues il nous offre une tombe dans les airs
il joue avec les serpents et il songe la mort est un maître venu d’Allemagne

tes cheveux d’or Margarete
tes cheveux de cendre Sulamith



Toile László Lakner, Lait noir




et merci à Coline qui a trouvé la bonne traduction pour ce poème Very Happy

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque


Dernière édition par kenavo le Lun 10 Mai 2010 - 10:46, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque


Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

MessageSujet: Re: Paul Celan   Sam 8 Mai 2010 - 22:52

Merci Kenavo!


tes cheveux d’or Margarete
tes cheveux de cendre Sulamith




Anselm Kieffer:





Tes cheveux d'or Margarete



Tes cheveux de cendres Sulamith



Margarete et Sulamith dont parle Paul Celan dans son poème Fugue de mort, écrit en mai 1945, ont inspiré Anselm Kieffer.

Ce sont des prénoms féminins qui nous renvoient à Sulamith et Marie de l’Ancien et du Nouveau Testament.
Les derniers vers du poème évoquent la fin de la synergie entre les peuples allemand et juif. .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive


Messages : 19320
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Paul Celan   Dim 9 Mai 2010 - 9:02

Merci Kenavo.

Cela dit j'ai beaucoup de mal avec la poésie de Celan, par moments la sensation de ne pas y comprendre grand chose.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shanidar
Abeille bibliophile


Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

MessageSujet: Re: Paul Celan   Dim 9 Mai 2010 - 12:27

à propos de Sulamite :

Reviens, reviens, ô Schoulamith, reviens, reviens, que nous te considérions. -Que considérez-vous donc dans la Schoulamith ? -Comme danse de deux troupes.
Le Cantique des Cantiques VII, 1

Sulamite est le nom donné par le poète inspiré à la bienaimée du Cantique des Cantiques, et qui peut signifier "la pacifique" si l'on cherche dans le mot une forme féminine de "Salomon". Peut-être l'intention de l'auteur est-elle en effet d'assortir ainsi l'épouse au royal époux à qui le grand roi d'Israel prête son prestige.

A voir La Sulamite de Gustave Moreau.

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marie
Zen littéraire


Messages : 9564
Inscription le : 26/02/2007
Localisation : Moorea

MessageSujet: Re: Paul Celan   Dim 9 Mai 2010 - 21:10

Citation :
Cela dit j'ai beaucoup de mal avec la poésie de Celan, par moments la sensation de ne pas y comprendre grand chose.
Même chose.. mais il y a,je crois, un gros problème de traduction?
J'avais lu la correspondance entre Celan et Gisèle Lestrange, dans laquelle on trouve beaucoup de poèmes qu'il a traduit lui même, je crois qu'au départ il était très optimiste sur la possibilité de traduire ses poèmes en français,puis de moins en moins, et il finit par renoncer, et se borner à des listes de mots traduits..
La correspondance en elle-même était par ailleurs intéressante. Enfin, pour qui aime les correspondances!


_________________
J'appelle bonheur tout espace de temps où la joie paraît immédiatement possible.
André Comte-Sponville
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive


Messages : 19320
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Paul Celan   Dim 9 Mai 2010 - 21:14

J'ai lu des extraits de cette correspondance et en effet cela semble très intéressant, et plus intéressant encore la correspondance avec Ingeborg Bachemann mais pas encore traduite en Français malheureusement.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire


Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Paul Celan   Lun 10 Mai 2010 - 10:21

Marie a écrit:
mais il y a,je crois, un gros problème de traduction?
cela joue certainement aussi un rôle, et en poésie les traductions sont encore plus difficiles qu'en prose...



on a un fil avec les voix des auteurs, moi le voilà sur son prope fil Very Happy


_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
krys
Sage de la littérature


Messages : 2093
Inscription le : 06/09/2009
Age : 57
Localisation : sud ouest

MessageSujet: Re: Paul Celan   Lun 10 Mai 2010 - 13:09

merci, je trouve ce poème magnifique bravo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque


Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

MessageSujet: Re: Paul Celan   Lun 10 Mai 2010 - 16:33

kenavo a écrit:
on a un fil avec les voix des auteurs, moi le voilà sur son prope fil Very Happy


C'est bien le poème Fugue de mort?...
(Il m'a semblé reconnaître quelques mots mais je ne parle pas l'Allemand). Entendre la voix du poète, et dans la langue d'origine du poème...sa musique...Ici triste musique...

Paul Celan parlait très bien le français. Il n'a voulu écrire qu'en Allemand, la langue de sa douleur.

« ... je tiens à vous dire combien il est difficile pour un Juif d'écrire des poèmes en langue allemande. Quand mes poèmes paraîtront, ils aboutiront bien aussi en Allemagne et - permettez-moi d'évoquer cette chose terrible -, la main qui ouvrira mon livre aura peut-être serré la main de celui qui fut l'assassin de ma mère... Et pire encore pourrait arriver... Pourtant mon destin est celui-ci : d'avoir à écrire des poèmes en Allemand. »
(Lettre de 1946)


Dernière édition par coline le Lun 10 Mai 2010 - 16:53, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque


Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

MessageSujet: Re: Paul Celan   Lun 10 Mai 2010 - 16:44

La nuit
n'a nul besoin d'étoiles, nulle part
on ne s'intéresse à nous.

(Paul Celan)


Dernière édition par coline le Lun 10 Mai 2010 - 16:56, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque


Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

MessageSujet: Re: Paul Celan   Lun 10 Mai 2010 - 16:49

« Un soir, le soleil, et pas seulement lui, avait disparu, le Juif s'en alla, sortit de sa petite maison et s'en alla, lui le Juif et fils d'un Juif, et avec lui s'en alla son nom, l'imprononçable, il s'en alla et s'en vint, s'en vint, clopinant, se fit entendre, s'en vint bâton en main, s'en vint foulant la pierre, m'entends-tu, tu m'entends, c'est moi, moi, moi et celui que tu entends, que tu crois entendre, moi et l'autre - donc il s'en alla, on pouvait l'entendre, s'en alla un soir, alors qu'un certain nombre de choses avaient disparu, s'en alla sous les nuages, s'en alla dans l'ombre, la sienne et l'étrangère...
Nous avec nos noms, nos noms imprononçables, nous avec notre ombre, la nôtre et l'étrangère, toi ici et moi ici - moi, ici, loi ; moi qui puis te dire tout cela, qui aurais pu te le dire; qui ne te le dis pas et qui ne te l'ai pas dit ;. moi avec le jour, moi avec les jours, moi ici et moi là-bas, accompagné peut-être - maintenant ! - par l'amour de ceux qui ne furent aimés, moi en chemin vers moi, là-haut. »
(Entretien dans la Montagne traduction de Stéphane Mosès)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shanidar
Abeille bibliophile


Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

MessageSujet: Re: Paul Celan   Ven 12 Nov 2010 - 11:49

j'ai découvert cette musique un peu par hasard et j'ai été saisie. Je vous conseille de ne pas regarder les images, il me semble qu'elles polluent l'écoute. Il s'agit donc de la mise en musique par Michael Nyman de 6 Celan songs chantées par Ute Lemper.

Psalm

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire


Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Paul Celan   Ven 12 Nov 2010 - 12:02

cheers ah merci Shanidar.. Celan.. et en plus Ute Lemper drunken

et un lien propre et tip top Wink

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire


Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Paul Celan   Sam 15 Oct 2011 - 17:53

Arabella a écrit:
J'ai lu des extraits de cette correspondance et en effet cela semble très intéressant, et plus intéressant encore la correspondance avec Ingeborg Bachemann mais pas encore traduite en Français malheureusement.
cheers voilà ce qui est fait, je l'ai vu aujourd'hui chez mon libraire


Le temps du coeur

Je ne sais pas comment cela se présente en traduction, mais en tout cas aussi bien les lecteurs de Paul Celan que ceux de Ingeborg Bachmann devraient en pouvoir profiter.. et on peut en mettre un avis sur les deux fils Very Happy

Le fil de Ingeborg Bachmann est ici


Ma lecture date depuis trop longtemps pour vous en parler encore explicitement, mais en tout cas si on aime le genre littéraire de correspondance, celle-ci en vaut certaineemnt le détour Very Happy

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Paul Celan   Aujourd'hui à 8:17

Revenir en haut Aller en bas
 
Paul Celan
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Paul Watson pirate des mers pour combattre les bateaux tueurs de baleines...
» JEAN PAUL II
» Bloody Sunday de Paul Greengrass (2002)
» Paul Newman....
» Coulez l' Alabama! Paul Ingouf-Knocker.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Poésie (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: