Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 Richard Flanagan [Australie]

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Aeriale
Léoparde domestiquée
Aeriale

Messages : 18120
Inscription le : 01/02/2007

Richard Flanagan [Australie] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Richard Flanagan [Australie]   Richard Flanagan [Australie] - Page 2 EmptyLun 4 Avr 2016 - 13:21

-La route étroite vers le Nord lointain-

Richard Flanagan [Australie] - Page 2 Richar10

Mon impression rejoint complètement celle de Queenie. Pas accroché! J' ai essayé pourtant, mais rien à faire. Il est tombé à un mauvais moment, mais il n'y a pas que ça, je pense. Je ne suis pas arrivée à rentrer dedans, trop dur, trop rude, avec des répétions et des retours en arrière qui ont encore plus ralenti la lecture, et coupé mon élan.

Et pourtant. Il a eu le Man Booker Prize, et je lui reconnais une belle écriture. Richard Flanagan nous immerge complètement dans ce combat contre la vie, cette volonté de s'en sortir, ces souffrances que ces prisonniers de guerre ont dû endurer. Tout cela est très bien décrit. Mais je n'ai pas réussi à m'attacher au personnages. Ils me sont restés longtemps opaques, Et j'avoue que je n'ai pas voulu aller plus loin. Je suis bloquée depuis une semaine au même chapitre... Et pas envie d'y re -rentrer. Dommage. Ce roman est couvert d'éloges, donc ne tenez pas compte de mon avis, surtout (Mais j'ai aussi croisé des avis négatifs, je me sens moins seule)
Revenir en haut Aller en bas
animal
Tête de Peluche
animal

Messages : 31548
Inscription le : 12/05/2007
Age : 38
Localisation : Tours

Richard Flanagan [Australie] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Richard Flanagan [Australie]   Richard Flanagan [Australie] - Page 2 EmptyMer 25 Mai 2016 - 12:54

La route étroite vers le Nord lointain

(tadaaam !)

Les éléments de la recette "grand livre anglophone du moment" sont trop apparents, c'est un fait. L'alternance des personnages, les histoires de c... ouple plus quelques scènes choc ça plonge en terrain connu et implique aussi certaines répétitions dans la première partie du livre.

A côté de ça la recette éprouvée contribue théoriquement à la lisibilité, que dis-je à la tourne-page-ibilité de l'ouvrage, et ça marche dans l'ensemble.

Heureusement tout de même, il n'y a pas que la recette, il y a le dosage qui est certes un poil forcé sur le sinistre mais difficile de faire autrement compte tenu du sujet. Les camps de prisonniers japonais dans lesquels les captifs étaient aux travaux forcés dans des conditions effrayantes ça ne faisait pas rêver dans Le pont de la rivière Kwaï ou dans Furyo et ça ne fait toujours pas rêver ! Historiquement on apprendra ou pas des petites choses (moi c'est l'engagement hors d'Asie qui m'a surpris !) en plus du romanesque de base ça ne décrirait pas encore tout à fait le bouquin.

Portons donc notre attention sur la tonalité mélancolique amère avec un soupçon d'espérance qui caractérise beaucoup des personnages. Des personnages qui aussi établis qu'ils en aient l'air sont généralement au-dedans d'eux-mêmes beaucoup moins assurés et se laissent entraîner par le monde qui les entourent vers des ratages et perdre un temps au moins, ou plus, l'amour qui leur serait nécessaire. C'est cliché dit comme ça mais à force de retours et avec le renfort d'un jeu du temps ça vaut plus !

Et puis les retours et le jeu du temps on le retrouve avec la disparition de certains motifs qu'il s'agisse de la culture littéraire ou de certains personnages secondaires. Plusieurs fossés se creusent autour de la guerre, l'avant et l'après et entre les personnages qui se perdent plus loin dans ce moment perdu pendant lequel ils auraient pu ou du ramer dans l'autre sens, vers leurs semblables... L'autre point positif c'est de plonger dans cette problématique quelques représentants de l'autre camp : des officiers japonais qui se refont une vie et une identité morale, un coréen qui ne trouvera jamais sa place et surtout l'écriture de l'histoire, mensongère ou pratique qui ne peut convenir à ceux qui ont vécu des événements impartageables qui disparaissent à toute vitesse.

Sur ces sujets là aussi il accroche bien sans trop donner l'impression de surcharger la barque.

Ce n'est pas la lecture du millénaire mais une bonne surprise  moi qui avait des doutes sur la forme obligée de l'exercice et suite aux avis tièdes qui allaient dans ce sens. Efficace (au moins avec mon rythme de lecture modéré sur la première partie), plus ambitieux et intéressant qu'attendu et laissant quelques réflexions pas mal tournées qui sonnent raisonnable ou juste.

Plutôt bonne pioche donc en ce qui me concerne.  cat

Après

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
topocl
Abeille bibliophile
topocl

Messages : 11706
Inscription le : 12/02/2011

Richard Flanagan [Australie] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Richard Flanagan [Australie]   Richard Flanagan [Australie] - Page 2 EmptyMer 25 Mai 2016 - 17:37

Content que ça t'ait plu, c'était pas gagné sourire !
Revenir en haut Aller en bas
http://topocleries.wordpress.com/
domreader
Zen littéraire
domreader

Messages : 3409
Inscription le : 19/06/2007
Localisation : Ile de France

Richard Flanagan [Australie] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Richard Flanagan [Australie]   Richard Flanagan [Australie] - Page 2 EmptyMer 25 Mai 2016 - 17:44

La Route Etroite Vers Le Nord Lointain
Richard Flanagan


En fait je l'avais lu il y a bon moment ce bouquin mais comme il n'était pas sorti en français je n'avais pas fait de commentaire. J'en ai quelques souvenirs mais pas beaucoup. Voilà donc les impressions qu'il m'n reste.

Pour un Booker, je l'avais trouvé plutôt pas mal, surtout pour le contexte historique et l'histoire de cet incroyable épopée à travers la jungle, de ces centaines d'hommes qui tentent de survivre dans un environnement terrible. C'est rare que les récits s'attachent aussi aux bourreaux et ici c'est intéressant de voir comment les gardes chiourmes japonais sont poussés eux aussi au bout de leurs limites et même au delà. Par contre je me souviens avoir trouvé l'histoire d'amour qui vient au second plan assez banale et inintéressante par rapport à l'intensité du récit des épreuves de la jungle.

_________________
'Si vous ne lisez que ce que tout le monde lit, vous ne pouvez penser que ce que tout le monde pense.' - Haruki Murakami.
Revenir en haut Aller en bas
eXPie
Abeille bibliophile
eXPie

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

Richard Flanagan [Australie] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Richard Flanagan [Australie]   Richard Flanagan [Australie] - Page 2 EmptyMer 25 Mai 2016 - 19:15

domreader a écrit:
Pour un Booker, je l'avais trouvé plutôt pas mal
Hé hé ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
http://www.plathey.net
animal
Tête de Peluche
animal

Messages : 31548
Inscription le : 12/05/2007
Age : 38
Localisation : Tours

Richard Flanagan [Australie] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Richard Flanagan [Australie]   Richard Flanagan [Australie] - Page 2 EmptyVen 27 Mai 2016 - 21:19

domreader a écrit:
Par contre je me souviens avoir trouvé l'histoire d'amour qui vient au second plan assez banale et inintéressante par rapport à l'intensité du récit des épreuves de la jungle.
ben c'est sûr que ça ne casse pas trois cailloux à un bac à sable mais j'ai vu un peu une tentative de mettre cette construction de soi en rapport avec l'autre qui tient d'ailleurs plus de la déconstruction et trouvé ça mieux qu'un simple collage pour respecter le cahier des charges. clown

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Queenie
...
Queenie

Messages : 22889
Inscription le : 02/02/2007
Age : 39
Localisation : Un peu plus loin.

Richard Flanagan [Australie] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Richard Flanagan [Australie]   Richard Flanagan [Australie] - Page 2 EmptyVen 27 Mai 2016 - 21:33

animal a écrit:
La route étroite vers le Nord lointain

(tadaaam !)

Les éléments de la recette "grand livre anglophone du moment" sont trop apparents, c'est un fait. L'alternance des personnages, les histoires de c... ouple plus quelques scènes choc ça plonge en terrain connu et implique aussi certaines répétitions dans la première partie du livre.

A côté de ça la recette éprouvée contribue théoriquement à la lisibilité, que dis-je à la tourne-page-ibilité de l'ouvrage, et ça marche dans l'ensemble.

Heureusement tout de même, il n'y a pas que la recette, il y a le dosage qui est certes un poil forcé sur le sinistre mais difficile de faire autrement compte tenu du sujet. Les camps de prisonniers japonais dans lesquels les captifs étaient aux travaux forcés dans des conditions effrayantes ça ne faisait pas rêver dans Le pont de la rivière Kwaï ou dans Furyo et ça ne fait toujours pas rêver ! Historiquement on apprendra ou pas des petites choses (moi c'est l'engagement hors d'Asie qui m'a surpris !) en plus du romanesque de base ça ne décrirait pas encore tout à fait le bouquin.

Portons donc notre attention sur la tonalité mélancolique amère avec un soupçon d'espérance qui caractérise beaucoup des personnages. Des personnages qui aussi établis qu'ils en aient l'air sont généralement au-dedans d'eux-mêmes beaucoup moins assurés et se laissent entraîner par le monde qui les entourent vers des ratages et perdre un temps au moins, ou plus, l'amour qui leur serait nécessaire. C'est cliché dit comme ça mais à force de retours et avec le renfort d'un jeu du temps ça vaut plus !

Et puis les retours et le jeu du temps on le retrouve avec la disparition de certains motifs qu'il s'agisse de la culture littéraire ou de certains personnages secondaires. Plusieurs fossés se creusent autour de la guerre, l'avant et l'après et entre les personnages qui se perdent plus loin dans ce moment perdu pendant lequel ils auraient pu ou du ramer dans l'autre sens, vers leurs semblables... L'autre point positif c'est de plonger dans cette problématique quelques représentants de l'autre camp : des officiers japonais qui se refont une vie et une identité morale, un coréen qui ne trouvera jamais sa place et surtout l'écriture de l'histoire, mensongère ou pratique qui ne peut convenir à ceux qui ont vécu des événements impartageables qui disparaissent à toute vitesse.

Sur ces sujets là aussi il accroche bien sans trop donner l'impression de surcharger la barque.

Ce n'est pas la lecture du millénaire mais une bonne surprise  moi qui avait des doutes sur la forme obligée de l'exercice et suite aux avis tièdes qui allaient dans ce sens. Efficace (au moins avec mon rythme de lecture modéré sur la première partie), plus ambitieux et intéressant qu'attendu et laissant quelques réflexions pas mal tournées qui sonnent raisonnable ou juste.

Plutôt bonne pioche donc en ce qui me concerne.  cat

Après

Comme quoi les livres c'est bien quand ils ont droit à une deuxième pioche.

_________________
Oh, baby, baby, it's a wild world
It's hard to get by just upon a smile.
Revenir en haut Aller en bas
animal
Tête de Peluche
animal

Messages : 31548
Inscription le : 12/05/2007
Age : 38
Localisation : Tours

Richard Flanagan [Australie] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Richard Flanagan [Australie]   Richard Flanagan [Australie] - Page 2 EmptyVen 27 Mai 2016 - 21:34

ouaip. même des pioches orientées d'ailleurs.

... s'il y a d'autres volontaires je fais tourner ! roue

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Richard Flanagan [Australie] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Richard Flanagan [Australie]   Richard Flanagan [Australie] - Page 2 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Richard Flanagan [Australie]
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Vivre en Australie
» SARAH BLASCO

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature de culture anglaise et (ou) gaëlique (par auteur ou fils spécifiques) :: Auteurs nés "ailleurs" qu'en Grande Bretagne-
Sauter vers: