Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Josef Skvorecký [République tchèque]

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
topocl
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 11706
Inscription le : 12/02/2011

MessageSujet: Re: Josef Skvorecký [République tchèque]   Sam 25 Fév 2012 - 10:53

Les lâches
J’ai bien notion d’aborder ici quelque chose qui est en train de devenir une espèce d’icône parfumée
Dans les lâches, je me suis attachée au jeune narrateur, héros/antihéros d’une époque troublée, fantasque, oscillant entre désespoir et bonheur, pour finalement faire le choix de ce dernier ; emporté par le jazz et les filles, peut-être encore plus que par son amour malheureux d’Irène, il a sa petite musique à lui, naviguant au fil de ses pensées, s’engageant tant par foi que par jeu ou par désœuvrement. J’ai été impressionnée par la description du foutoir incommensurable de ces derniers jours de guerre à la frontière allemande, des personnalités qui se révèlent, des enthousiasmes qui s’exaltent.
Mais aussi...je dois avouer que je me suis copieusement ennuyée, absolument pas accrochée par la minutie descriptive, les dialogues s’autorépétant ; je confesse même que je me suis endormie plusieurs fois.

C’est égal, cela m’a plu de partager cette expérience de lecture avec vous
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://topocleries.wordpress.com/
Arabella
Sphinge incisive
avatar

Messages : 19320
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Josef Skvorecký [République tchèque]   Sam 25 Fév 2012 - 15:37

Il en fallait une, c'est toi Topocl. Aucun livre ne convient à tout le monde, et celui-ci je ne conseillerais pas forcement à tous.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
topocl
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 11706
Inscription le : 12/02/2011

MessageSujet: Re: Josef Skvorecký [République tchèque]   Sam 25 Fév 2012 - 15:55

L'unanimité n'est jamais bonne. Je pense que mes réserves donnent de la valeur à vos enthousiasmes. Je n'ai pas critiqué le livre en soi, c'est moi face à lui qui suis en cause.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://topocleries.wordpress.com/
Aeriale
Léoparde domestiquée
avatar

Messages : 18120
Inscription le : 01/02/2007

MessageSujet: Re: Josef Skvorecký [République tchèque]   Ven 9 Mar 2012 - 11:16

-Une chouette saison-



Un titre à prendre bien sûr dans les deux sens. Dans son style toujours simple et distancié, Josef Skvorecky s'amuse une nouvelle fois ici de son héros Danny que l'on retrouve à Kostelec, l'année de ses 16 ans, alors que l'armée allemande a mis la Tchécoslovaquie sous protectorat. Pour lui et ses amis tout cela importe peu, ils ont la frivolité de la jeunesse et se protégent inconsciemment de l'Histoire déjà en marche. Il n'y a que peu d'allusions en rapport au régime nazi, il ne sert qu'en toile de fond et leurs aventures apparaissent encore plus décalées, les questions existentielles de ces jeunes se limitant uniquement aux filles et au jazz!

Danny lui les aime toutes, Irina, Marie, Alena et les autres. C'est un baratineur sincère, un dragueur de l'instant qui croit toujours tomber sur le grand amour. Pour les emballer il dispose d'un échantillon de recettes qu'il a plus ou moins chopées dans les films ou les romans, ou plus simplement dans une imagination débordante. Les belles ne sont bien sûr pas dupes et il se récolte pas mal de vestes mais ça ne le décourage pas. S 'ensuit une série de quiproquos et de situations toutes aussi rocambolesques dans lesquelles notre héros d'un jour se retrouve souvent marri. Mais qu'importe, il garde la foi!

Le ton est plus léger que dans Les lâches. On est dans cet état vaporeux de l'insouciance et du rêve. L'auteur cherche avant tout à préserver cette liberté qui leur est propre, et que le contexte historique, tout dramatique qu'il est, ne peut ternir. Il l'amplifie même d'une certaine façon tant le fossé est immense, en lui confèrant ce charme singulier de fin d'époque, de dernière danse avant le cataclysme. Les bonheurs de Danny, aussi inconsistants soient ils, traduisent surtout ce refus (inavoué, inconscient) de tomber sous le joug de la barbarie. En soi c'était un acte subversif, et je peux comprendre qu'il ait été censuré car son ton ironique défie déjà l'autorité omniprésente de l'Occupant. Bien qu'il n'ait pas la force du précédent, encore un chouette roman plein d'humour de Skvorecky. J'ai retrouvé avec plaisir le charme et l'élégance de son écriture, ce ton si particulier teinté de dérision qui reste la seule barrière face à l'aveuglément d'un système et au désespoir qu'il sous-tend derrière. La fin nous ramène d'une phrase lapidaire à la réalité.

Citation :
Tout était fini... à cause de cette guerre tout était fini, ils commençaient à les fusiller...nos jeunes...les bourgeois..did you ever dream, lucky baby...j'appelais douloureusement, dans le vide, personne ne m'entendait...and wake up, cold, in the dark...

(Pas pour toi Topocl rire )

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
topocl
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 11706
Inscription le : 12/02/2011

MessageSujet: Re: Josef Skvorecký [République tchèque]   Ven 9 Mar 2012 - 12:40

Aeriale a écrit:
[(Pas pour toi Topocl rire )


C'est bien parce que tu le dis! innocent
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://topocleries.wordpress.com/
Arabella
Sphinge incisive
avatar

Messages : 19320
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Josef Skvorecký [République tchèque]   Ven 9 Mar 2012 - 13:37

Il est dans ma PAL, comme un certain nombre d'autres livres de lui. Son tour viendra un jour....

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shanidar
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

MessageSujet: Re: Josef Skvorecký [République tchèque]   Mer 28 Mar 2012 - 20:32

Les lâches

j'avoue, j'ai eu du mal à entrer dans ce roman, les 200 premières pages m'ont semblé un peu répétitives, Danny aime le jazz, Dany aime les filles, Danny est jeune et ne sait pas trop bien quoi faire de sa peau, il rêve de l'insurrection à venir, il rêve d'Irène, il rêve sa vie, une autre vie, toujours différente, toujours réinventée mais qui n'est qu'un rêve (vivre ses rêves, rêver sa vie, la chanson est connue). Le style très sec de l'auteur se contentant souvent de phrases pures (sujet + verbe + complément) manquait d'un emballement, d'une puissance, mais un style allant bien avec le côté frivole, inconséquent du jeune Danny. Et puis, soudain la guerre n'est plus un jeu, l'insurrection est là, il faut bien y aller, sans être dupe et surtout pour épater Irène... Les 200 pages suivantes sont palpitantes (à partir du moment où les premiers réfugiés envahissent la ville). Nous sommes très loin de l'Espoir de Malraux dont les personnages assument totalement leur position guerrière et y voient une raison d'être, une projection mentale, un engagement pour des idéaux, Danny et ses compagnons ne sont pas des idéologues, ils ne comprennent pas la moitié de ce qui leur arrive, ils agissent plus souvent par instinct ou vantardise que par conviction et cette action a aussi une certaine forme de fraicheur, voire d'innocence presque scandaleuse mais tellement humaine. Nous sommes loin aussi des images de la libération d'un récit comme La Peau de Malaparte, ici les libérateurs sont des russes dont la population se méfie et des poches de résistance surgissent ici où là pour répandre la peur, loin du souffle enflammé de Malaparte, loin de sa haine violente, de son sadisme, de sa fascination pour le sexe et la mort, au contraire le texte de Skvorecky atteint une certaine forme éthérée, légère, une plongée dans l'action qui ne se réfléchit pas mais existe par essence, pour sauver sa peau, ppour briller, pour ne pas être un lâche, un roman qui pourrait être presque primesautier s'il ne faisait passer un adolescent dans la vie adulte.

je retiens aussi l'ironie mordante de l'auteur, son côté assumé de soldat Chveik, personnage de Hasek qui est l'opposé de Danny, bête caricature d'un patriotisme militant et d'un militarisme à tout crin, mais que ce soit Chveik ou Danny la morale est la même : la guerre est souvent absurde, incompréhensible. Le soldat Chveik étant un tel héros pour les Tchèques qu'il doit être impossible d'écrire un roman sur la guerre sans l'évoquer et Skvorecky le fait de façon rusée, un peu espiègle, s'attachant à montrer combien Danny malgré son détachement est absorbé par l'héroïsation du soldat, par la virilité assumée de celui qui tient une arme, de la sexualisation qui va avec.

un roman que j'ai donc lu en deux temps, avec un peu d'ennui au début et une belle intensité sur la fin.

(j'espère que le cerclage va se poursuivre...)

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
avatar

Messages : 19320
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Josef Skvorecký [République tchèque]   Lun 17 Fév 2014 - 20:14

La légende d'Emöke, est un court roman (ou longue nouvelle) qui suit immédiatement Les lâches dans l'oeuvre de Josef Skvorecký. Néanmoins, le personnage du livre n'est pas Danny. Cela dit, le narrateur lui ressemble un peu. Le livre se passe dans une villégiature, le narrateur partage la chambre d'un instituteur, et très vite tous les deux s'intéressent à Emöke, une jeune femme d'origine hongroise.

Citation :
L'histoire a lieu et s'achève et nul ne va la raconter. Puis un homme ou une femme continue quelque part de vivre, les après-midi sont brûlants et inutiles, arrive Noël, cet homme ou cette femme meurt, au cimetière on ajoute une nouvelle pierre avec un nom. Deux ou trois personnes, un époux, un frère ou une mère, portent quelques années encore cette lumière, cette légende dans leur tête, puis meurent aussi. Pour les enfants, ce n'est plus qu'un vieux film, l'aura sans contraste d'un visage flou. Les petites enfants ne sauront rien. Et tous les autres oublieront. Rien ne va subsister de cet homme ou de cette femme, ni un nom ni un souvenir ni le vide. Rien.

C'est le récit d'une rencontre qui aurait pu avoir lieu mais ne n'a pas eu lieu. Une nostalgie, un possible qui s'est enfuit. Une fois l'instant passé, il n'est pas possible de revenir en arrière. Cela s'achève par le retour à trois solitudes, les départ vers les petites vies qui auraient pu changer mais qui resteront ce qu'elles étaient. Avec juste le souvenir, le regret de ce qui auraient pu être. Une légende.


_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ArturoBandini
Sage de la littérature
avatar

Messages : 2748
Inscription le : 05/03/2015
Age : 32
Localisation : Aix-en-Provence

MessageSujet: Re: Josef Skvorecký [République tchèque]   Ven 12 Juin 2015 - 11:40

Les lâches:

J'ai pu découvrir cet auteur grâce à Arabella, qui me l'a conseillé pour la chaîne de lecture, et me l'a ensuite fait parvenir par la poste. C'est dommage qu'on ne puisse le trouver aujourd'hui, sinon à prix d'or sur Internet, car c'est un roman très intéressant.

On suit un groupe de zazous pendant une semaine en mai 1945 en République Tchèque, non loin de la frontière allemande, alors que les nazis sont en déroute, fuyant devant l'arrivée des soviétiques et la future victoire des alliés. D'ailleurs, je ne savais pas qu'il y avait eu des zazous aussi en Tchécoslovaquie, ces jeunes marginaux des années 1940, qui avaient un goût prononcé pour le jazz, et l'anticonformisme.

Le héros Danny, est un grand gamin de 21 ans, qui se retrouve au milieu de la guerre, alors qu'il ne pense justement qu'à son saxophone et aux filles, à Irène et à tellement d'autres. Son moyen de les conquérir, leur déclarer sa flamme, à toutes! Même à la copine de son pote  rire Danny est un romantique, rêveur, et les filles le voient plutôt comme un gentil toutou.
Lui n'en a cure de la guerre, de ce qui se profile à l'horizon, il a d'autres rêves plein la tête.

Citation :
Maintenant dans mon lit, tout m'était égal parce que je me sentais bien. J'avais chaud. Mes souvenirs me suffisaient, avec mes rêves du futur. Tout ça était bizarre, au point que je m'en étonnai. Je savais que je vivais en 1945, au moment où des gens y étaient morts, ou y avaient été horriblement blessés et souffraient dans la boue et dans les hôpitaux. Des millions encore y avaient été torturés par les Allemands dans les camps de concentration. J'étais au courant de toutes ces morts et me demandais à quoi sert la vie. A rien. Seulement à penser aux filles, à la musique. Je me demandais si ça suffisait pour qu'elle vaille d'être vécue, mais n'arrivais pas à trouver de réponses.

Encore une fois merci Arabella pour cette découverte, un excellent roman, je te le renvoie d'ici peu.

_________________
Sois le changement que tu veux voir dans le monde. Gandhi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
avatar

Messages : 19320
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Josef Skvorecký [République tchèque]   Ven 12 Juin 2015 - 18:34

Contente qu'il t'ai plu. C'est vrai que c'est dommage qu'il soit devenu difficile à trouver. Et son livre le plus important, L'ingénieur des âmes humaines, n'a jamais été traduit en français, sauf un extrait. Je traque un peu ses livres, dans les bibliothèques, les sites de vente d'occasion, neuf quand c'est possible. Tout n'est pas de la même qualité, mais les plus réussis sont vraiment bons.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ArturoBandini
Sage de la littérature
avatar

Messages : 2748
Inscription le : 05/03/2015
Age : 32
Localisation : Aix-en-Provence

MessageSujet: Re: Josef Skvorecký [République tchèque]   Jeu 30 Juil 2015 - 20:47

Tu me conseillerais quel titre Arabella pour poursuivre avec cet auteur?

Edit: je viens de commander Miracle en Bohême (j'ai trouvé un exemplaire pas cher), mais la question reste toujours d'actualité. sourire

_________________
Sois le changement que tu veux voir dans le monde. Gandhi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
avatar

Messages : 19320
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Josef Skvorecký [République tchèque]   Jeu 30 Juil 2015 - 22:43

C'est un auteur que je trouve malgré tout un peu inégal, et le problème, c'est que son meilleur livre, L'ingénieur des âmes humaines, n'a pas été traduit en français, uniquement un extrait inclut dans un recueil de nouvelles, Le saxophone basse et autres nouvelles, dont les trois premières sont tout simplement des merveilles, même si cela est moins convaincant pour les dernières, mais si tu aimes les nouvelles, je crois que tu pourrais tenter. La Légende d'Emöke, court roman ou longue nouvelle, où pour une fois Danny n'est pas le personnage principal, même si celui-ci lui ressemble un peu, m'a vraiment beaucoup plu, mais j'ai peur que cela soit introuvable, ou difficilement trouvable.
Dans un registre différent, il y a Les aventures du lieutenant Boruvka : Qui mène l'enquête, qui est assez jubilatoire, complètement décalé.
Après L'escadron blindé et Miracle en Bohême m'ont moins convaincus, même si ce n'est pas sans intérêt.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ArturoBandini
Sage de la littérature
avatar

Messages : 2748
Inscription le : 05/03/2015
Age : 32
Localisation : Aix-en-Provence

MessageSujet: Re: Josef Skvorecký [République tchèque]   Ven 31 Juil 2015 - 6:38

Ok merci, je note tout ça, et je vais guetter les sites d'occasions.

_________________
Sois le changement que tu veux voir dans le monde. Gandhi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
avatar

Messages : 19320
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Josef Skvorecký [République tchèque]   Ven 31 Juil 2015 - 8:53

C'est comme ça que je me suis procuré certains de ses livres.

L'ingénieur des âmes humaines est disponible sans aucun problème en anglais, il est presque considéré comme une sorte de classique du XXe siècle.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hanta
Agilité postale
avatar

Messages : 723
Inscription le : 04/07/2014
Localisation : Vitrolles

MessageSujet: Re: Josef Skvorecký [République tchèque]   Ven 31 Juil 2015 - 9:42

Toujours le même souci avec la littérature tchèque, elle est très bien diffusée en Europe sauf en France. Après il ne demeure qu'une traductrice réputée (Erika Abrams) qui fait dans la philo comme dans la littérature.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Josef Skvorecký [République tchèque]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Josef Skvorecký [République tchèque]
Revenir en haut 
Page 4 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» Les Sudètes
» Heure /Hiver /Eté
» Accouchement à l'hopital en République Tchèque.
» (RÉPUBLIQUE TCHÉQUE)
» Procureur de la république

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature russe, d'Europe centrale et orientale (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: