Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Angel Wagenstein [Bulgarie]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Orientale
Agilité postale
avatar

Messages : 903
Inscription le : 13/09/2009
Age : 64
Localisation : Syldavie

MessageSujet: Angel Wagenstein [Bulgarie]   Mar 25 Mai 2010 - 14:09

C'est grace a Eve Lyne et Bix que j'ai eu l'idee de ce fil, merci et pardonnez-moi, s'il vous plait, j'ai du commencer a parler de Wagenstein bien plus tot, en vous presentant la litterature et la culture actuelle de mon pays:



Angel Wagenstein est un cinéaste et écrivain bulgare, né le 17 octobre 1922 à Plovdiv (Bulgarie).
Né dans une famille bulgare d'origine juive séfarade, Angel Wagenstein a passé son enfance en exil à Paris (France) où sa famille s’est réfugiée pour fuir la répression des autorités bulgares de l'époque à l’égard des membres des mouvements socialistes et communistes. Il retourne dans son pays à la faveur d'une amnistie et, encore lycéen, milite dans une organisation antifasciste alors interdite. Des actes de sabotage lui valent d'être interné dans un camp de travail dont il s'évade pour rejoindre les rangs des Partisans. Dénoncé, arrêté, torturé et condamné à mort en 1944, il ne doit son salut qu'à l'arrivée de l'Armée rouge.
À la fin de la guerre, il suit des études cinématographiques à Moscou (Russie) et signe par la suite les scénarios d'une vingtaine de longs-métrages, récompensés par de nombreuses distinctions internationales, dont, en 1959, le Prix spécial du jury du Festival de Cannes pour Étoiles, qui met en scène les amours d'un militaire allemand avec une déportée juive bulgare. Il a aussi réalisé des documentaires et des films d'animation.
Dans les années 1990, Angel Wagenstein s’est lancé dans l’écriture de romans. "Le Pentateuque ou les Cinq livres d'Isaac" - qui évoque avec humour la destinée des juifs d’Europe centrale - est un succès immédiat. Plus qu’avec ses productions cinématographiques, aujourd’hui un peu oubliées, Angel Wagenstein est devenu un écrivain reconnu dans l'ensemble de l'Europe. Ses livres ont été traduits dans de nombreuses langues européennes ainsi qu'en hébreu.
Petoknijié Isaakovo, 2001 (publié en français : "Le Pentateuque ou les cinq livres d’Issac", éditions L'esprit des peninsules).
Daletch ot Toledo, 2003 (publié en français : "Abraham le Poivrot, Loin de Tolède", éditions L'esprit des péninsules). Prix Alberto Benveniste2003
Sbogom Chanhaï, 2004 (publié en français : "Adieu Shanghai", éditions L'esprit des péninsules).


Le Pentateuque d'Angel Wagenstein

Résumé du livre selon Evene
Une blague juive - Le Pentateuque ou les cinq livres d'Isaac se présente entre autre comme une anthologie de ce genre littéraire à part entière - pourrait résumer le présent roman : - 'Ah ça,j'en ai vu du pays ! s'exclame Isaac Blumenfeld. Autriche-Hongrie, Pologne, Union Soviétique,Allemagne... - Ah bon ? Tu as visité tous ces coins ? s'étonne Mendel. - Pas du tout, je n'ai jamais quitté mon village !' Voici qui illustre exemplairement le destin du personnage principal, petit tailleur de Galicie - lequel change précisément, et bien malgré lui, de nationalité comme de chemise, balloté au gré des vagues de l'Histoire depuis l'effondrement de l'empire des Habsbourgjusqu'à la Shoah en passant par l'avènement du communisme en Europe de l'Est. Une odyssée tragi-comique qui tient le milieu entre Jaroslav Hasek (celui du brave soldat Svejk) et Isaac Bashevis Singer.

‘Le Pentateuque' est le premier volet d'une trilogie - qui a reçu de nombreux prix - consacrée à l'histoire des Juifs d'Europe dans la tourmente du XXe siècle.



Voila quelques mots de ma part sur les deux premiers livres:

Dans le preface de “Penteutoue”, l’auteur dit qu’a part le titre, rien n’est invente par lui – cette oeuvre est un recueil des souvenirs des autres, ses interventions ne sont qu’une pincee de sel et de levure dans le pain pascal. Souvenirs de son enfance, de son adolescence qui, d’un homme adulte. Il y a plein d’anecdotes, partout car nous savons comment les juifs savant blaguer, la prose d’Angel Wagenstein en est une excellente preuve. Il y a des anecdotes racotes de petits juifs inoffensifs – leur seule arme. D’autres qui resument certaines situations, d’autres qui tirent au clair les idees de l’auteur.
Langue inagee et riche rend la lecture une incroyable plasir.
Et tous les regimes politiques en Bulgarie a partir de 1914. A travers l’humour et histories de la vie quotidienne, on sent pas mal de prophetie cote avenir des juifs et du monde en general.
Ce roman est une mosaique de realisme et fantaisie, de faits quotidiens et de myths immortels, d’emotions tenders et d’humour subtil.
---
"Abraham le poivrot” est egalement une histoire aussi gaie que triste qui a lieu a Plovdiv. C’est une saga sur l’amour, l’espoir, la tolerance qui sont plus fort et se perennisant plus que les passions politiques destrictives.
On voit un ecrivain cosmopolites, un roman cosmopolite, hors standard, hors tradition, imprevisible, surprenant. Un ecrivain bulgaro-europeen qui a grandi, qui a ete forme en Europe et qui a quand meme vecu ses plus grands drames en Bulgarie, ainsi que ses plus grandes joies. “Abraham le poivrot" est une confession – plebeienne et populaire cote langage et aristocratique cote esprit.


Dans le roman “Adieu, Shanghai”, on voit cette ville, occupee par les japonais pendant la Deuxieme guerre mondiale ou s’enchvetrent des interest politiques, economiques et militarists ; lieu de rendez-vous du monde criminel, d’aventuriers du monde entier, d’espions et speculateurs, de gens deracines et fatigues.
Shanghai, avec son statut de ville ouverte heberge une vingtaine de milliers de juifs allenads et autrichiens, surtout des intellectuels, ayant su fuir l’Europe avant que les crematoriums les engloutissent. Shanghai transformee en ghetto, Shanghai – la ville e leur malediction et de leur salut.
Shanghai du roman de Wagenstein - concentration de destines humains et d’evenements aiguse les sens du lectuer contemporain vis-à-vis du fashisme. On pourrait attribuer ce livre a la litteraire classique antifashiste ou figurant Brecht, Eluard, Aragon, Hernandez, Ehrenbourg.

---

Entre “Pentateuque”, Abraham le poivrot” et “adieu, Shanghai” il n’y a pas uneligne de sujet continue. Ce qui les unit en trilogie, ce sont les personages qui apparaissent et disparaissent dans un milieu specifique, cree par leur propre singularite.


Dernière édition par Orientale le Mer 26 Mai 2010 - 8:22, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eve Lyne
Sage de la littérature
avatar

Messages : 1936
Inscription le : 08/08/2008

MessageSujet: Re: Angel Wagenstein [Bulgarie]   Mer 26 Mai 2010 - 18:11

Merci Orientale pour ce nouveau fil. Les romans semblent passionnants. Dès la semaine prochaine j'emprunte Le Pentateuque. Cela fait un temps fou que je voulais découvrir cet éditeur et je zappe à chaque fois. Et comme les livres sortent peu, ils ne sont pas mis sur les présentoirs. Donc un fil qui s'étoffera d'ici peu, si Bix et moi-même lisons l'auteur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eve Lyne
Sage de la littérature
avatar

Messages : 1936
Inscription le : 08/08/2008

MessageSujet: Re: Angel Wagenstein [Bulgarie]   Mar 6 Juil 2010 - 18:19

Le Pentateuque ou les cinq livres d'Isaac.

En attendant mon commentaire, voici quelques extraits pour vous mettre l'eau à la bouche.

Préface.

Citation :
Et ne me demande pas davantage, mon frère, de me lancer dans d’épuisantes explications de la situation politique depuis ce trop fameux coup de pistolet tiré à Sarajevo par un lycéen, qui répondait au singulier nom de Prinzip, sur notre cher, bien-aimé, inoubliable, etc., grand-duc François-Ferdinand. Car la Première Guerre mondiale était déjà aussi mûre qu’une ampoule purulente aux dimensions de l’Europe et ne nécessitait aucun « principe » pour éclater.
Premier livre d'Issac. Comment je partis à la guerre pour remporter la victoire.

Citation :
Il ne se distinguait de nous autres que dans la mesure où il ne portait pas d’épaulettes et arborait une étoile jaune sur la poitrine, signe distinctif d’un rabbin militaire. C’était un grand privilège à la caserne. Nous ignorions alors que presque tous les juifs d’Europe bénéficieraient un jour du même privilège.
Deuxième livre d’Isaac. La fin de ma guerre ou comment je devins Polonais

Citation :
C’est juste avant l’aube, mon frère, que la nuit est la plus sombre. Lorsque la censure montre des signes d’affolement et de bêtise au point de caviarder jusqu’aux chants des rossignols, cela signifie que la fin est proche (…) Ce que je t’ai raconté à propos des rossignols s’appelle une allégorie –je ne pensais pas à ma sœur et encore moins à toi. Les rossignols chantent avant l’aube. Je voulais dire que s’efforcer de raturer semblables présages est signe certain que la fin approche.
Troisième livre d’Isaac. Le Front rouge ou la réalisation anticipée du plan quinquennal

Citation :
– Comme tu as changé, Moische, sans ta barbe et tes moustaches !
– Je ne suis pas Moische, répliqua l’autre.
– Tiens dons, tu as même changé de nom !
Quatrième livre d’Isaac. « A chacun son dû » ou Sur les camps de concentration avec tout mon amour.

Citation :
Parce que les espoirs déçus ont un goût plus amer que les plus tristes vérités.
Cinquième livre d’Isaac. Schnat Schmita, tout recommence. A propos du soleil noir et des nuits blanches.

Citation :
La peine, telle une brume matinale, se dissipe lentement à mesure que s’accumulent les soucis de la journée, et la douleur s’atténue pour la simple raison que la vie exige son dû –comme un brin d’herbe qui crève l’asphalte dans son élan vers le soleil et l’espoir.

Citation du troisième livre : la première moitié du livre regorge de blagues semblables, humour au premier degré.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eve Lyne
Sage de la littérature
avatar

Messages : 1936
Inscription le : 08/08/2008

MessageSujet: Re: Angel Wagenstein [Bulgarie]   Mar 6 Juil 2010 - 18:49

Le Pentateuque ou les cinq livres d'Isaac.

Ce roman raconte la vie du tailleur Isaac Jacob Blumenfeld, alliée aux soubresauts de l’Histoire et du partage des territoires. Né en Galicie, à Kolodetz, la première guerre mondiale le propulse citoyen polonais, puis la seconde citoyen soviétique en 1939 et citoyen allemand en 1945. Sa vie est une suite de coups de chance car il aurait pu périr à plusieurs reprises : mobilisé deux fois sans avoir à combattre, envoyé dans trois camps de concentration où il parvient à échapper aux durs travaux, etc.

La traduction est excellente. La narration est semée de blagues juives qui font sourire. Pourtant le thème du livre ne prête pas à rire. Les deux personnages principaux, Isaac et un rabbin, sont attachants. L’écriture est souvent poétique. Certains passages sont désespérants, d’autres sont cocasses. Quand arrive la dernière page, Wagenstein a su maintenir notre attention en éveil pour nous donner le besoin urgent de lire le second volet de cette trilogie. Un livre qui change de ce qu’on lit habituellement sur la Guerre et les camps. Un livre à recommander fortement tant il sort de l'ordinaire.

De plus, l'édition est plaisante. Papier de très bonne qualité, bien blanc (souvent les feuilles sont jaunâtres), format ni trop grand ni trop petit et caractères suffisamment gros pour ne pas fatiguer les yeux. Une collection -L'esprit des péninsules- que je vais découvrir.

Et une petite blague juive pour terminer ce commentaire :

Citation :
Mais le rabbin Ben Zwi n'avait-il pas autrefois sucombé à la même tentation pécheresse ? Tout en jetant des regards alentour, il s'était faufilé dans une charcuterie chrétienne et avait désigné un jambon frais et rose :
- Combien coûte ce poisson au kilo ?
- Ceci est du jambon, monsieur, monsieur, répliqua le charcutier.
- Je ne te demande pas le nom de ce poisson, mais son prix !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Epi
Escargote Zen
avatar

Messages : 14255
Inscription le : 05/03/2008
Age : 58
Localisation : à l'ouest

MessageSujet: Re: Angel Wagenstein [Bulgarie]   Mer 7 Juil 2010 - 13:22

Je note cet auteur, il m'intéresse. Merci Orientale et Eve Lyne pour vos commentaires.

_________________
Let It Be
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shanidar
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

MessageSujet: Re: Angel Wagenstein [Bulgarie]   Sam 12 Mar 2011 - 22:09

Adieu Shangaï

est un livre (un témoignage) bouleversant. Je ne suis pas sûre d'avoir déjà lu un livre aussi fort, aussi humain, aussi émouvant.

Wagenstein s'appuie sur la grande Histoire pour construire un roman dont l'insoutenable réussite tient à sa légèreté. Pouvoir parler des affres de la guerre, des pogroms contre les juifs, de ces hommes et de ces femmes qui du jour au lendemain se sont retrouvés exilés et sans rien, sans plus aucune reconnaissance, sans qu'on leur offre la moindre dignité, les parquant dans des ghettos, les affamant, les déshonnorant, les torturant, les avilissant et écrire un texte drôle, léger, incroyablement subtil, quel talent !

Et la subtilité de Wagenstein se lit sur différents niveaux, car ce que ce livre délivre est que l'homme n'est pas blanc, ou noir, ou gris mais formé d'un amalgame de couleurs qui tendent parfois vers le rose et bien souvent vers le blanc (couleur du deuil en Extrème-Orient). Subtil parce que Wagenstein ne donne pas de leçon, ne juge pas, ne déshumanise personne. Il dit seulement que les juifs n'ont pas su voir l'horreur qui arrivait sous les traits d'Hitler, qu'ils n'ont pas su prendre la mesure de la catastrophe annoncée, pas plus que la plupart des allemands qui n'étaient pas des nazis. Il reconnait que tous les officiels allemands n'étaient pas obligatoirement des fanatiques de la 'solution finale', que chez les juifs aussi il y avait des pourris, que tout le monde a sa part de responsabilité dans le drame annoncé. Pas de condamnation, pas de constatation simple, mais des histoires, des histoires de 'petites gens' au plus près de ce qu'ils connurent de l'horreur, de l'humiliation, de la résistance.

Dire que ce livre est somptueux ne veut rien dire car Wagenstein est au delà de l'oeuvre, de l'art, de l'écriture, il est dans les mains, les gosiers, les larmes de tous ceux dont il raconte les histoires entre espionnage et abdication, résistance passive et aveuglement. Il est un incroyable passeur d'histoires et de mésaventures. Les dialogues sont irrésistibles, les personnages plus qu'attachants, la narration est superbement bien menée mais encore une fois l'intérêt du livre n'est pas là. Il est dans cette chose indéfinissable qui donne envie de rire et de pleurer (l'humour juif ?) et qui pourrait s'appeler fraternité...

Effrayante leçon d'histoire, ce livre se sert de personnages qui ont réellement existé (amalgamant des vies ou ne faisant que dire au plus près une réalité indicible), il montre avec une acuité étrange que dans un monde rendu au chaos les amis peuvent être vos meilleurs ennemis et que l'Histoire ne peut pas être résumée aux faits et gestes des dirigeants. Chacun est acteur du drame. Chacun peut tenter de déjouer la fatalité. Même si c'est un échec...

Un immense merci à Orientale sans qui je n'aurais pas découvert cette bouleversante leçon d'humanité.

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
avatar

Messages : 24644
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

MessageSujet: Re: Angel Wagenstein [Bulgarie]   Sam 12 Mar 2011 - 23:02

Belle lecture Shanidar !
Je n' ai pas pu trouver Le Pentateuque. Je crois qu' il est épuisé en 10/18.
Je lirai donc Abraham le poivrot...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mimi54
Zen littéraire
avatar

Messages : 6043
Inscription le : 02/05/2010

MessageSujet: Re: Angel Wagenstein [Bulgarie]   Mer 16 Mar 2011 - 7:25

j'attends le pentateuque, dès que je peux je m'y mets
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leblogdemimipinson.blogspot.com/
Arabella
Sphinge incisive
avatar

Messages : 19320
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Angel Wagenstein [Bulgarie]   Mer 18 Mai 2011 - 20:14

Le pentateuque ou les cinq livres d'Isaac


Ou la vie d'Isaac Blumenfeld. Qui a traversé deux guerres mondiales pour lesquelles il a été mobilisé mais n'a pas eu le temps de combattre, qui a fait les camps nazi et soviétiques, a connu toutes les vicissitudes du vingtième siècle, auxquelles il a réussi à survivre, sans doute grâce à son humour, et aussi grâce à l'absence de toute forme de haine, y compris pour ses pires ennemis.

Un livre alerte, dans lequel l'auteur croque avec tendresse tout un monde sur le point de disparaître, dresse une galerie de personnages pittoresques et pleins d'humanité. Tout cela avec une jolie plume légère et inspirée. Une lecture drôle et touchante, même si, surtout vers la fin du roman, on voudrait presque que le personnage sorte un peu de son rôle d'observateur bienveillant et se refusant à juger, et exprime une révolte légitime devant toutes les horreurs qu'il a vécu. Mais ce n'est pas le parti pris de l'auteur, alors jusqu'à la fin son héros garde son sourire, et préfère rire plutôt que pleurer.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
topocl
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 11706
Inscription le : 12/02/2011

MessageSujet: Re: Angel Wagenstein [Bulgarie]   Sam 3 Mar 2012 - 10:39

Adieu Shanghai

Découvert dans la chaîne de lecture grâce à Shanidar, que je remercie, ce roman d'un d'auteur bulgare totalement inconnu de moi, m'a ouvert une page de l'histoire du XXe siècle que j'ignorais totalement : comment Shanghai restant pour un temps ouverte à l'immigration après que les autres pays aient généreusement fermé leurs portes, permit à plus de 20 000 juifs de fuir l'Allemagne nazie, pour se mêler à des populations déjà fort disparates : les Chinois locaux, les Japonais triomphants, et les divers communautés européennes formant un monde extrêmement cosmopolite où se côtoyaient, sans trop se toucher, la pire misère et un luxe opulent. Là comme dans d'autres lieux d'exil, les juifs souvent intellectuels, ou artistes, on survécu, avec courage mais sans résignation, dans la misère, la crasse, la promiscuité, exerçant çà et là de petits métiers souvent avilissants. Ils croyaiten avoir touché le fond car ils ignoraient ce qui se passait réellement en Europe, ils ignoraient aussi que l'alliance du Japon et l'Allemagne allait mener les autorités à les parquer dans un gettho encore plus innommable.

L'intérêt du livre de Wagenstein et de décrire tant ce milieu juif exilé que les représentants de l'Allemagne nazie à Shanghai avec beaucoup d'humanité, et surtout un humour et une ironie tout à fait particulier, sans doute cet humour juif tendre et mordant qui s'est enrichi de siècles de persécution.

J’ai moins apprécié la partie petit roman d'espionnage, qui, s'il correspond certainement à une importante réalité de la vie de Shanghai à cette époque, et introduit des personnages certes attachants mais un peu plus stéréotypés, a plutôt tendance à disperser le récit.

Bref, j'ai bien aimé ce livre, parfaitement inhabituel, mais j'ai gardé un certain recul, lié à un côté explicatif un peu appuyé, sortant du romanesque, et sans doute aussi au style (traduction ?) qui m'a empêchée d'y entrer à fond, et d’être bouleversée comme l’a pu être Shanidar.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://topocleries.wordpress.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Angel Wagenstein [Bulgarie]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Angel Wagenstein [Bulgarie]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» NOEL - Au délice des anges (Angel's Delight)
» Les MY LITTLE ANGEL de Nhtpirate1980
» Pre-order de Septembre 2010 / Pury White Angel & Laches Black Devil
» les Sonny Angel de Champomie
» Bulgarie: une tombola pour ceux qui iront voter

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature russe, d'Europe centrale et orientale (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: