Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
Accueil*Portail*RechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Pablo Picasso

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
alaska
Envolée postale


Messages : 203
Inscription le : 25/03/2007
Age : 26
Localisation : espagne

MessageSujet: Pablo Picasso   Sam 12 Mai 2007 - 0:25


[photographie de Doisneau.]


On connait et admire surtout Pablo Picasso pour son oeuvre de peintre, on ignore souvent qu'il a également été un poète et dramaturge de talent.

En 1935, Picasso sort ses crayons pour écrire "les centaines de poèmes qui dormaient", en français. Il en résulte des textes fuyants, vifs, où l'on sent que c'est un peintre qui écrit. Les couleurs fusent, on tombe dans de délicieuses logorrhées où les images s'emmêlent aux mots. Ses feuilles étaient d'ailleurs très brouillonnes, et l'on retrouve de-ci, de-là, des dessins égarés.

Six ans après avoir pris la plume, l'écrivain achève Le désir attrapé par la queue. On est plongé dans une oeuvre totalement délurée, une pièce de théâtre où le gros pied, l'oignon, la tarte, sa cousine, le bout rond, l'angoisse grasse ou l'angoisse maigre s'affrontent en compagnie des deux toutous et du silence. Faire fi du caractère grotesque de ces échanges serait sans doute dommage, imaginer les scènes est un réel plaisir, quoique parfois bien compliqué ! Cette pièce a été lue par des gens comme Albert Camus, Simone de Beauvoir, Jean-Paul Sartre, Raymond Queneau, ou encore Picasso lui-même.

En 1947, il écrit Les quatre petites filles, pièce de théâtre folâtre où les quatre filles en question s'amusent dans un jardin potager. Il est parfois difficile de suivre les ébats et jeux linguistiques des enfants, mais la plume de Picasso garde un ton égal à celui de ses poèmes ; on se laisse flotter le long du recit, emporter par ses mots. Et toujours ces effusions de couleurs...

J'ai découvert Picasso dans l'anthologie de l'humour noir d'André Breton, où celui-ci proposait deux de ses poèmes, sur lesquels j'ai flashé immédiatement. C'est Le désir attrapé par la queue qui m'a le plus plu dans ce que j'ai lu. Je me régalais à lire cela à haute voix, ces longues phrases d'où le sens s'échappe parfois, mais où le charme est toujours présent. Cela dit, je me suis un peu lassée des récits loufoques, cherchant des choses plus terre à terre. Je conserve cependant tout mon amour pour l'écrivain.

Il est certain que l'oeuvre écrite de Picasso n'est pas à proposer à n'importe qui. C'est plus une histoire de forme que de fond. Hostiles au surréalisme, s'abstenir, donc. Mais ceux qui recherchent une forme lisse devraient être ravis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cf.geocities.com/baharbara
sousmarin
Zen littéraire


Messages : 3021
Inscription le : 31/01/2007
Localisation : Sarthe

MessageSujet: Re: Pablo Picasso   Sam 12 Mai 2007 - 13:05

Pour ma part je suis complètement hermétique à Picasso, que ce soit sa poésie ou sa peinture, et je ne connais pas ses pièces de théâtre.

Pourtant il y a des surréalistes que j’apprécie…
Est-il d’ailleurs un véritable surréaliste ou s’est-il contenté de surfer sur une vague prometteuse ? Twisted Evil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque


Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

MessageSujet: Re: Pablo Picasso   Sam 12 Mai 2007 - 15:05

Eh bien je ne demande qu'à découvrir ces facettes-là de son talent...
Ce serait bien si nous arrivions à trouver sur le Net ou à recopier un ou deux de ses poèmes pour voir d'un peu plus près...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
alaska
Envolée postale


Messages : 203
Inscription le : 25/03/2007
Age : 26
Localisation : espagne

MessageSujet: Re: Pablo Picasso   Sam 12 Mai 2007 - 15:16

Ah ben sousmarin, chacun ses goûts hein. Enfin je ne pense pas qu'il ait surfé sur quelque vague que ce soit, j'ai tout de même un peu de foi en son potentiel créatif. Wink



Citation :
Ce serait bien si nous arrivions à trouver sur le Net ou à recopier un ou deux de ses poèmes pour voir d'un peu plus près...

Oui bien sûr. J'ai sous la main les deux poèmes qui sont dans l'anthologie de l'humour noir d'André Breton.




Jeune fille correctement vêtue d’un manteau beige à parements violents 150 000 – 300 – 22 – 95 centimes combinaison madapolam corrigée et revue par allusion de fourrure d’hermine 143 – 60 – 32 un soutien-gorge ouvert, les bords de la plaie retenus écartés par des poulies à mains faisant le signe de la croix parfumées au fromage reblochon 1 300 – 75 – 03 – 49 – 317 000 – 25 centimes ouvertures à jours ajoutées un jour sur deux incrustées sur la peau par des frissons tenus en éveil par le silence mortel de la couleur appât genre Lola de Valence 103 plus les regards langoureux 310 – 313 plus 3 000 000 – 80 francs – 15 centimes pour un coup d’œil oublié sur la commode – pénalités encourues au cour du match – lancement du disque entre les jambes par une succession de faits qui sans aucune raison arrivent à se faire un nid et à se transformer dans certains cas en l’image raisonnée de la coupe 380 – 11 plus les frais mais le dessin si académique gabarit de toute l’histoire depuis sa naissance à ce matin n’écrit même pas si l’on marche sur les doigts qui montrent la sortie mais crache son bouquet avec le verre à boire que l’odeur formée par régiments et défilant drapeau en tête de ligne que si les chatouillements du désir ne découvrent l’endroit propice pour transformer la sardine en requin la liste des achats de s’allonge qu’à partir de ce moment sans l’inévitable arrêt à table à l’heure du déjeuner pour pouvoir écrire assis au milieu de tant d’hyperboles mêlées avec le fromage et la tomate.





Langue de feu évente sa face dans la flûte la coupe qu’en lui chantant ronge le coup de poignard du bleu si enjoué qui assis dans l’œil du taureau inscrit dans sa tête ornée de jasmsins attend que la voile enfle le morceau de cristal que le vent enveloppé dans la cape du mandoble dégoulinant de caresses distribue le pain à l’aveugle et à la colombe couleur lilas et serre de toute sa méchanceté contre les lèvres du citron flambant la corne torse qui effraye de ses gestes d’adieu la cathédrale qui défaille entre ses bras sans un bravo tandis qu’éclate dans son regard la radio éveillée par l’aube qui photographiant dans le baiser une punaise de soleil mange l’arôme de l’heure qui tombe et traverse la page qui vole défait le bouquet qu’emporte fourré entre l’aile qui soupire et la peur qui sourit le couteau qui bondit de plaisir en laissant même aujourd’hui flottant à sa guise et n’importe comment au moment précis et nécessaire en haut du puits le cri du rose que la main lui jette comme une petite aumône.



Et un petit extrait du désir attrapé par la queue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cf.geocities.com/baharbara
coline
Parfum livresque


Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

MessageSujet: Re: Pablo Picasso   Sam 12 Mai 2007 - 15:52

Aussi libre dans sa poésie que dans sa peinture le Picasso! :)

Je n'en ferais pas ma poésie "de chevet" mais je te remercie Alaska de nous la faire découvrir.

Il faudra que j'attende d'être chez moi pour avoir accès au lien "Le désir attrappé par la queue" (tout un programme! :) )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Igor
Zen littéraire


Messages : 3524
Inscription le : 24/07/2010
Age : 64

MessageSujet: Re: Pablo Picasso   Mar 2 Avr 2013 - 9:29

Picasso et Sima - le modeleur d'amitié
film documentaire de Christian Tran


Nous avons visionné hier soir ce magnifique documentaire (merci la Médiathèque) qui évoque la rencontre de Picasso et du photographe Sima.
Cela se passait en 1946 à Antibes. Une époque de peu de moyens mais où les deux compères investissent un lieux magnifique en bord de mer, le château Grimaldi qui deviendra bien plus tard le musée Picasso.
Une belle amitié entre les deux artistes qui stimule leur créativité. Les nombreuses photos de Sima nous racontent ces moments. Le travail de Picasso qui peint sur des panneaux de fibro-ciment, de contreplaqué ou encore sur le mur avec des peintures pour les bateaux.
Les différentes phases d'étude, d'approche et de variations autour de "La joie de vire"
Un documentaire sensible et réalisé de manière parfaite que je recommande fortement

Belle découverte du travail en atelier pour ce qui est mon tableau préféré de Pablo!
Et l'envie d'aller y voir sur place...



_________________
Tranquille comme mon chien qui dort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pia
Zen littéraire


Messages : 6474
Inscription le : 04/08/2013
Age : 48
Localisation : Entre Paris et Utrecht

MessageSujet: Re: Pablo Picasso   Ven 4 Déc 2015 - 20:54



Buveuse d'Absinthe (1901)

_________________
Celui qui veut imiter la démarche de l'autre ne fait que perdre la sienne. Proverbe Persan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Pablo Picasso   

Revenir en haut Aller en bas
 
Pablo Picasso
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Guernica de Pablo Picasso
» Lycée Pablo Picasso
» Pablo PICASSO
» pablo picasso
» COUP D'POUCE en ART(s) - aide et conseils pour vos travaux scolaire/étudiants

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Poésie (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: