Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 Johan Theorin [Suède]

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Cassiopée
Main aguerrie
Cassiopée

Messages : 347
Inscription le : 28/07/2011
Localisation : France

Johan Theorin [Suède] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Johan Theorin [Suède]   Johan Theorin [Suède] - Page 2 Icon_minitimeVen 8 Fév 2013 - 19:25

mimi54 a écrit:


Ce thriller prend aux tripes, et vous accroche ; il est perturbant et angoissant mais ne tombe pas dans l’insupportable. Que demander de plus ?


Du temps pour en lire d'autres?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cassiopée
Main aguerrie
Cassiopée

Messages : 347
Inscription le : 28/07/2011
Localisation : France

Johan Theorin [Suède] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Johan Theorin [Suède]   Johan Theorin [Suède] - Page 2 Icon_minitimeSam 23 Fév 2013 - 15:34

Le sang des pierres

Le vent, les fauvettes à tête grise, la lande, les embruns, le soleil couchant éclairant les anémones sauvages, les dernières plaques de neige, les nuits mystérieuses, une carrière, les Trolls, les Elfes, leurs légendes, une ambiance qui s’installe, en même temps que le printemps, dès les premières pages sur l’île d’Öland au large de la Suède….

Citation :
« Odeur de calcaire et de varech, de mer et de terre. Vent sur la plage, miroitement du soleil sur le détroit, hiver et printemps mêlés au-dessus de l’île. »

Des personnages divers et variés vivent dans cet environnement, ils sont de passage ou habitent à demeure. Qui sont-ils ? Un vieil homme qui ne veut pas rester en maison de retraite, un homme et ses deux enfants, un couple et leur chien et bien d’autres… Un point commun entre tous ? Ils sont attachés à ce lieu pour une raison ou une autre. Ils vont se croiser, s’éviter, se parler, se taire, se terrer, se cacher, s’exposer, chercher …. et entrevoir puis découvrir en profondeur certains événements du passé mais aussi du présent…
L’éclairage sur ces différentes situations sera apporté par des chapitres courts, allant de l’un à l’autre, du passé au présent, du réel à l’imaginaire, en passant par la lecture d’un journal intime.

On n’avance pas vite, c’est un peu comme si la nature imposait son rythme, pas d’actions spectaculaires qui s’enchaînent, pas d’hémoglobine et de violence à foison. Seulement des hommes, des femmes, des enfants qui cheminent pas à pas dans leur vie, essayant de maîtriser les événements qui, de temps à autre, leur échappent …
L’écriture est agréable, fluide, « aérée ». Les chapitres courts, alternant individus, époques, styles narratifs (journal intime ou récit à la troisième personne) évitent toute lassitude au lecteur.

J’ai apprécié Peter, le tourmenté (mais pas trop, il reste très humain), qui souhaite comprendre le passé de son père, sa fille, combattive m’a émue, les voisines sont intéressantes car différentes et bien ciblées dans leur caractère. Jerry, lui-même est attachant dans son combat pour parler, sortir des mots du plus profond de lui-même.

Ce qui me plaît dans ce genre de roman, c’est qu’au-delà de l’intrigue elle-même, il y a une atmosphère et elle est si bien décrite qu’on a l’impression de la ressentir par tous les pores de la peau. De plus, et cela aussi il faut le souligner, on ne trouve pas un enquêteur qui prend le pas sur les autres protagonistes. Il est là, mais ne tient pas une place outrancière. D’ailleurs peut-on dire qu’un individu domine plus que les autres ?

Je crois que l’élément principal, le presque « héros », est cette île, que tous habitent, au sens propre et au sens figuré, de façon différente, l’investissant de leur présence, mais aussi de leurs ressentis, de leur âme, donnant d’eux à cette contrée un peu magique comme elle, leur transmet d’elle ….. Les uns ne pouvant pas être dissociée de l’autre, cette terre d’accueil qui fait partie de leur histoire personnelle …..

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maestro
Posteur en quête
Maestro

Messages : 95
Inscription le : 18/07/2012

Johan Theorin [Suède] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Johan Theorin [Suède]   Johan Theorin [Suède] - Page 2 Icon_minitimeMar 2 Fév 2016 - 10:28

Bonjour,

N'ayant jamais lu cet écrivain, j'aimerais me lancer.
Dans ma bibliothèque, j'ai "L'Écho des morts" qui m'attend, mais je vois qu'avant celui-ci, il a publié "L'heure trouble".
Question : faut-il lire "L'heure trouble" d'abord, ou les deux histoires n'ont-elles rien à voir ?

Merci. content
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Johan Theorin [Suède] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Johan Theorin [Suède]   Johan Theorin [Suède] - Page 2 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Johan Theorin [Suède]
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature nordique (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: