Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 Cradle Of Filth

Aller en bas 
AuteurMessage
Ezechielle
Sage de la littérature
Ezechielle

Messages : 2025
Inscription le : 03/03/2009
Age : 29
Localisation : Bruxelles

Cradle Of Filth Empty
MessageSujet: Cradle Of Filth   Cradle Of Filth Icon_minitimeMer 16 Juin 2010 - 1:40

Cradle Of Filth (traduction: Le Berceau de la Crasse), ce nom vous évoque peut-être quelque chose et c'est normal! En effet, si vous avez au moins un ami proche qui écoute du metal, ce nom a de fortes chances d'être passé par vos oreilles que ce soit en bien ou en mal (si toutefois vous parlez musique avec ledit ami). Personnellement, si je fais beaucoup de reproche au groupe, il a tout de même deux ou trois albums qui en valent vraiment la peine.

Souvent classé, à tort, en black metal, le style du groupe se situe d'avantage entre le dark et le gothique grandiloquent avec une pointe de heavy et une grosse louche de black (qui perturbe certains lorsqu'ils doivent situer le groupe). Fondé en 1991 (alors que le black metal faisait un raz-de-marée depuis la Scandinavie) en Grande-Bretagne, le groupe commence petitement avec un graphisme très "crade" et une musique nettement plus orientée black metal (étiquette qui, comme vous l'avez compris, ne le quittera plus) mais sans grande originalité. C'est avec Dusk… and Her Embrace (1996) et surtout Midian (2000) que le groupe décollera pour finalement devenir le groupe le plus connu d'un style auquel il n'appartient plus… Mais plus que ça, le groupe est devenu une icône de la scène metal dont les sorties font toujours du bruit et dont le style particulier est reconnaissable entre mille.

Les thèmes abordés sont très inspirés par la littérature gothique et le romantisme noir (Lovecraft par exemple) ainsi que le satanisme et, par incidence, la culture chrétienne (présentée bien-entendu dans ses aspects les plus sombres), les paroles tournent souvent autour de l'horreur, des plaisirs (charnels… très charnels), de spiritualité et sont écrites dans un style très poétique et grandiloquent. La musique s'en ressent beaucoup, d'abord par la violence des rythmes et des sons employés, mais aussi par l'usage quasi permanent d'orchestrations et des claviers.

Première période, de 1991 à 1994. La musique, très black à l'époque, fait penser à celle de groupes comme Immortal ou Dimmu Borgir à leurs débuts. Le premier pour ses riffs heavy et sa rythmique punk, le second pour son ambiance froide et ses claviers encore timides. On est encore loin du "grand" Cradle…

Chewing Your Gun Sur Invoken the Unclean (1992). Le son est très mauvais, à l'image des premières productions de black metal… mais YouTube n'y est probablement pas pour rien.

The Principle of Evil Made Flesh Sur The Principle of Evil Made Flesh (1994). Le son est déjà bien meilleur, mais l'album reste dépourvu d'intérêt.

Seconde période, de 1996 à 1998. Cradle Of Filth commence à trouver ses marques avec un emploi plus prononcé des claviers utilisés pour reproduire des orchestrations, la plupart du temps. En résulte une musique beaucoup moins "black", plus magistrale et gothisante. Cependant, les problèmes de production persistent, les guitares sont trop aiguës et la batterie donne l'impression d'être fabriquée avec du carton, sans parler de la basse qui a du mal à percer (mais c'est un problème récurrent en black metal, même si comme je l'ai souligné plus haut, Cradle ne fait déjà plus vraiment partie de ce style musicale).

Noctural Supremacy sur Vempire or Dark Faerytales in Phallustein (1996).

Beauty Sleeps in Sodom sur Dusk… and Her Embraces (1996). Les orchestrations cessent de "décorer" pour devenir l'un des axes incontournables de la musique de Cradle.

Cruelty Brought Thee Orchid sur Cruelty and the Beast (1998). On peut déjà deviner ici ce que sera Midian (Le grand succès de Cradle) avec une production un peu plus "chaleureuse".

Troisième période, de 2000 à 2003. Les orchestrations qui avaient déjà pris de l'importance sur les trois albums précédents vont enfin déployer tout leur potentiel malgré les sons en "plastique" des claviers. Une production beaucoup plus aboutie (même si cette dernière reste encore l'un des problèmes majeurs de Cradle, surtout pour la batterie), avec plus de basse et une guitare plus grave. Le chante qui était déjà beaucoup plus aiguë sur les albums précédent s'affirme comme la marque de fabrique du groupe, inaudible pour certains, géniale pour d'autre, unique en tous les cas. Seul bémol, Dany Filth (le chanteur) est incapable de tenir cette voix plus d'une ou deux chansons, ce qui est très ennuyeux en live.

At The Gates of Midian+Cthulhu Dawn sur l'album Midian (2000). L'introduction au clavier est désormais incontournable et donne le ton pour la suite. Une des meilleures intro de Cradle avec une superbe reprise sur le morceau qui suit (ici, les deux sont sur la même piste audio, une chance!).

Saffron's Curse sur Midian (2000).

Lord Abortion sur Midian (2000).

All Hope in Eclipse sur Bitter Suites to Succubi (2001). Avec l'un des meilleurs riffs de Cradle (à 1'15'').

Better to Reign in Hell sur Damnation and A Day (2003). À mon sens, le meilleur album du groupe, Damnation est le plus abouti, le plus travaillé. Un univers à lui tout seul, l'album développe une thématique unique (le passage d'un personnage -que l'on imagine bien être Satan- du paradis à l'enfer) en 17 morceaux classés par groupe de quatre plus un outting. Les orchestrations sont très réussies (malgré que le groupe ne se soit toujours pas résolu à engager une véritable orchestre) mais moins présente, il en résulte un partage plus équilibré entre guitare et clavier. La Battrie, pour une fois, n'est pas trop mauvaise. S'il s'agit d'un point culminant pour certains, l'album est aussi l'overdose pour d'autre! En effet, selon certaines critiques, Damnation annonce la déchéance du groupe qui commence à se complaire dans une recette bien rodée qu'il se contentera de répéter au fil des nouvelles sorties…

Doberman and Pharaoh sur Damnation and A Day (2003).

Babylon A.D. (So Glad for the Madness) sur Dmanation and A Day (2003). Sans nul doute la meilleure de l'album…

L'album de la transition: Nymphetamine. Après une période de gloire presque incontestée, le groupe vire lentement. Pour certains, le changement était déjà perceptible sur Damnation and A Day, pour moi, le pivot serait plutôt Nymphetamine qui sans être mauvais dégage une atmosphère très différente et peut-être moins envoutante. Un album fourmillant de bonnes idées, mais trop souvent mal exploitées et gâchées par des compositions trop convenues et des transitions trop faciles.

Gilded Cunt sur Nymphetamine (2004). Bon riff de départ, mais la musique se perd par après… En revanche, Cradle a conservé le bon équilibre guitare/clavier de Damnation (désolé, le son sur cette vidéo est merdique, les dernières cordes de la guitare ne ressortent pas du tout, mais je dépend de ce qui se trouve disponible sur YouTube).

Nemesis sur Nymphetamine (2004). Bonne intro, bon riff mais soudain…

Nymphetamine Overdose sur Nymphetamine (2004). Bon morceau dans l'ensemble, on regrettera en revanche une coupure nette à deux reprise qui ne se justifie que très difficilement.

Quatrième période, de 2006 à … Ce qui devait arriver arriva: le groupe ne parvient plus à innover. Pire, à la différence d'un Nymphetamine manquant de pêche mais pas de bonne idées, le groupe sort deux albums très médiocres…

Tonight in Flames sur Thornography (2006). Un riff heavy qui "aurait pu", mais les vocalisent et les transitions jurent trop, sans parler de la batterie somnolente.

Shat Out of Hell Godspeed on the Devil's Thunder (2008). Trop répétitif, le même son sans pêche que les deux albums précédents…

En conclusion, un groupe controversé, aux multiples facettes ayant tourné le dos à ses heures de gloires mais répétant les mêmes erreurs depuis trop longtemps: une production qui laisse toujours à désirer (ce qui est plutôt étonnant pour un groupe de cette envergure), des vocalise ne variant pas suffisamment et jouant toujours sur les mêmes effets, une batterie trop souvent limitée à des rythmiques punk basiques et une créativité qui n'a pu se développer qu'à la faveur d'une idée qui est vite devenue la seule ligne directrice que le groupe a tenté d'améliorer jusqu'à Damnation and A Day pour finalement sombrer sans parvenir à sortir de sa propre prison musicale…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
animal
Tête de Peluche
animal

Messages : 31548
Inscription le : 12/05/2007
Age : 38
Localisation : Tours

Cradle Of Filth Empty
MessageSujet: Re: Cradle Of Filth   Cradle Of Filth Icon_minitimeVen 25 Juin 2010 - 21:11

par recoupement de périodes je pense que c'est Cruelty and the Beast qu'un camarade de fac à insister à me faire écouter. une écoute de A à Z en walkman et relativement sérieuse (je suis sérieux quand je marche des fois, huhu) et... ennui. avec par là dessus les tartines de "genre" du groupe et de sa promo, je n'y suis pas revenu... je reviendrai ptet cliquer un ou deux liens ici, quand même. rehuhu.

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
krys
Sage de la littérature
krys

Messages : 2093
Inscription le : 06/09/2009
Age : 60
Localisation : sud ouest

Cradle Of Filth Empty
MessageSujet: Re: Cradle Of Filth   Cradle Of Filth Icon_minitimeSam 26 Juin 2010 - 22:01

je ne connais que leur reprise d'Iron Maiden : Fear of the Dark !

mais j'avoue que rien que les titres, ça ne m'inspire pas !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Cradle Of Filth Empty
MessageSujet: Re: Cradle Of Filth   Cradle Of Filth Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Cradle Of Filth
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Images et sons :: Musique, maestro… :: Metal-
Sauter vers: