Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
Accueil*Portail*RechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Bruce Bégout

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
darkanny
Zen littéraire


Messages : 7104
Inscription le : 02/09/2009
Localisation : Besançon

MessageSujet: Bruce Bégout   Sam 26 Juin - 12:45



Bruce Bégout, né le 21 mai 1967, est un philosophe et écrivain français.
Il est maître de conférences à l'université de Bordeaux.

Il a publié plusieurs ouvrages philosophiques, quatre essais aux éditions Allia (Zéropolis. L'expérience de Las Vegas, 2002 ; Lieu commun. Le motel américain, 2003 ; La Découverte du quotidien. Éléments pour une phénoménologie du monde de la vie , 2005 ; De la décence ordinaire, 2008), mais aussi un « documentaire fiction » à la manière de certains cinéastes tiré de son roman L'Éblouissement des bords de route (Éditions Verticales, 2004). Par ailleurs, il a participé à la revue Inculte avant de la quitter en février 2008. Il dirige maintenant la collection «Matière étrangère » aux éditions Vrin.

Ses travaux s'inscrivent dans la tradition de la phénoménologie. Spécialiste de Edmund Husserl,
il se consacre à l'exploration du monde urbain, des lieux communs, mais aussi au quotidien.
Source : Wikipedia






Le ParK

La folie est l'unique voie de délivrance.

Passage choisi


Les noms propres sont généralement exemptés de la corvée de signifier. S'ils renvoient à des êtres, ils ne disent rien d'eux. Il y a quelques exceptions à cette règle. Le ParK est un parc. Mais pas un
parc comme les autres. Il existe toutes sortes de parcs, pour les plantes, les animaux, les hommes, les entreprises, les véhicules, et même pour les appareils hors service, des parcs de loisirs, de détention, de stationnement, de protection. Le ParK est tout cela, et plus encore. Sa majuscule signale sa singularité absolue. Ce lieu exprime en quelque sorte l'essence universelle des parcs réels et possibles. C'est le parc de tous les parcs, la synthèse ultime qui rend tous les autres obsolètes, le concept universel, l'invariant formel.
Tout ce qui peut caractériser en général un parc se retrouve dans Le ParK, mais sous une forme inédite et quelque peu fantastique. D'aucuns diront abominable.










Revue de presse


Aude Lancelin - Le Nouvel Observateur du 22 avril 2010
Ambiguë à souhait, la fable de Bruce Bégout récapitule avec virtuosité toutes les obsessions de ses livres antérieurs : que ce soit l'utopie du fun permanent explorée à travers le cas Las Vegas dans «Zéropolis», ou la phénoménologie des espaces inhumains de la modernité esquissée dans «Lieu commun»...
Le mal devenu la vérité même du système spectaculaire libéral, au point de faire passer les perversions du passé, celles d'un Swinburne et autres esthètes de la décadence, pour de charmants enfantillages. Car le monde du «ParK», ce monde de contrastes obscènes où des SDF cohabitent
avec des troupeaux de vaches piquées aux stéroïdes, ce monde où des naïades bourrées de silicone nagent au milieu de crocodiles du Nil et où les camps de réfugiés eux-mêmes deviennent des foires aux plaisirs, c'est bien entendu déjà le nôtre.

Baptiste Liger - Lire, mai 2010
Un paradis insulaire peut devenir un enfer. Bruce Bégout livre une métaphore saisissante de la société des loisirs...
Dans cet environnement, y a-t-il une grande différence entre un bagnard et un touriste venant dépenser tous ses revenus dans une machine à sous ?
Rassurez-vous : Le ParK est, pour l'heure, une pure fiction à la J. G. Ballard, même si, par instants, on doute. Bruce Bégout - par ailleurs philosophe (il faut lire son excellent Zéropolis, sur Las Vegas) -
compose ce roman comme un essai nourri par le reportage journalistique.











J'ai fait du copié - collé , que l'on me pardonne , mais les autres (en tous cas tout ce que j'ai vu sur le web) en parlent mieux que moi , tout ce que je peux vous dire c'est que ce petit livre vous étonnera
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Queenie
...


Messages : 22906
Inscription le : 02/02/2007
Age : 37
Localisation : Un peu plus loin.

MessageSujet: Re: Bruce Bégout   Dim 11 Juil - 8:16

Je crois qu'il va falloir que je me le procure ce ptit bouquin Le ParK... Histoire d'être étonnée.

_________________
Oh, baby, baby, it's a wild world
It's hard to get by just upon a smile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
darkanny
Zen littéraire


Messages : 7104
Inscription le : 02/09/2009
Localisation : Besançon

MessageSujet: Re: Bruce Bégout   Mar 13 Juil - 17:19

Alors qui s'y colle ?
je serais curieuse d'avoir vos avis , Queenie va se lancer , je le sens
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maryvonne
Zen littéraire


Messages : 4271
Inscription le : 03/08/2009
Localisation : oui, merci.

MessageSujet: Re: Bruce Bégout   Mer 14 Juil - 14:07

T'es un peu une enflure Darkanny.
Tu colles tes avis donnés par des critiques qui ont plus de 100 mots de vocabulaire (ce qui n'est pas mon cas...),
et tu te dérobes. C'est HYPER complexant de passer après.

Le vrai souci, c'est que c'est un ovni le bouquin, donc pas évident de pondre des phrases.
Je n'ai pas de référentiel.

Mr bégout invente un ParK de distraction, avec des attractions qui ne sont pas sans nous rappeler des faits réels
(historiques, ou plus récents, tels les programmes de téléréalité dont certains, comme Ar*bell* rafollent particulièrement ici).
Il avait un cadre pour nous faire un livre classique de SF, avec un personnage principal pris dans l'engrenage,
qui cherche à lutter contre le système. Le roman aurait été engagée, le lecteur satisfait.

Mais BB (qui n'est pas Beatrix Beck pour une fois, mais Bruce Begout, suivez un peu) choisit une forme plus originale,
puisque le roman n'en ai pas un, mais serait plutôt une sorte d'essai d'un observateur externe aurait écrit si le ParK existait réellement.
Bye bye le récit linéaire... et là où c'est malin, c'est que le ParK propose le diverstissement que BB nous refuse, par perversité, en tant que lecteur
(il aurait pu nous faire un étalage d'atrocités, il se limite à une analyse froide et exterieure des procédés, parfois presque scolaire).
Vous voulez du gore/glauque/malsain ? Vous en aurez, mais enrobé d'analyses fictives (mais pas tant que ça).
Si bien que BB ressort les mains propres. Et le lecteur un peu moins con.

Vous ne comprenez rien à mon message ?

Moi non plus, et ce n'est pas plus grave.
Je serais incapable d'expliquer mieux...

A lire pour les curieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Queenie
...


Messages : 22906
Inscription le : 02/02/2007
Age : 37
Localisation : Un peu plus loin.

MessageSujet: Re: Bruce Bégout   Mer 14 Juil - 15:18

Bon ça va. Je vais céder, si je met la main dessus dans les prochains jours, je l'embarque.

_________________
Oh, baby, baby, it's a wild world
It's hard to get by just upon a smile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maryvonne
Zen littéraire


Messages : 4271
Inscription le : 03/08/2009
Localisation : oui, merci.

MessageSujet: Re: Bruce Bégout   Mer 14 Juil - 19:42

Ca donne envie de traîner dans les rayons "essais" voir l'analyse actuelle de la situation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
darkanny
Zen littéraire


Messages : 7104
Inscription le : 02/09/2009
Localisation : Besançon

MessageSujet: Re: Bruce Bégout   Mer 14 Juil - 19:50

Maryvonne a écrit:
Ca donne envie de traîner dans les rayons "essais" voir l'analyse actuelle de la situation.

Ou bien de lire ses autres livres , j'ai bien accroché à son style.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maryvonne
Zen littéraire


Messages : 4271
Inscription le : 03/08/2009
Localisation : oui, merci.

MessageSujet: Re: Bruce Bégout   Mer 14 Juil - 20:08

Ce que je voulais dire, ma pussycat dolls, c'est que j'ai du mal à voir ce qui est de l'analyse pure,
et de l'analyse fictive.
Les gens cultivés en socio pourraient répondre.
Je pense que je suis restée à une lecture naïve.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
darkanny
Zen littéraire


Messages : 7104
Inscription le : 02/09/2009
Localisation : Besançon

MessageSujet: Re: Bruce Bégout   Mer 14 Juil - 20:14

Oui mais en même temps ça me gêne de devoir recourir à des avis de sociologues ou autres , moi aussi j'ai eu une lecture naïve , pour ne pas dire béate
Tu vois c'est un peu comme si j'écoutais de la musique contemporaine (à laquelle je n'entends rien , entendre au sens comprendre héhé) , et que je trouve le morceau divin et qu'ensuite je me dise : mais qu'en pensent les spécialistes ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maryvonne
Zen littéraire


Messages : 4271
Inscription le : 03/08/2009
Localisation : oui, merci.

MessageSujet: Re: Bruce Bégout   Mer 14 Juil - 20:21

Je ne veux pas que les spécialistes me disent si le livre de Bégout est bon ou pas.
Mais qu'il me dise à quel point son interprétation est innovatrice ou non, et surtout, j'ai envie de savoir ce qu'il en est réellement aujourd'hui.
Ca me donne envie, non pas d'avoir un bouquin sur "bégout, son oeuvre", mais "l'histoire du divertissement".

Mais s'il suscite l'intérêt dans mon cerveau de moule,
c'est que, d'une certaine façon, il est doué.

Tu ne peux dissocier le bouquin des événements actuels, la lecture béate,
elle te renvoie forcément à des interogations quotidiennes (l'usage de la télé serait le plus simple à citer).

La structure même du "roman" est là pour que tu t'interroges et te demandes où on en est.


Dernière édition par Maryvonne le Mer 14 Juil - 20:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
darkanny
Zen littéraire


Messages : 7104
Inscription le : 02/09/2009
Localisation : Besançon

MessageSujet: Re: Bruce Bégout   Mer 14 Juil - 20:24

Ok je comprends mieux ce que tu voulais dire , sauvée !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
odrey
Sage de la littérature


Messages : 1958
Inscription le : 27/01/2009
Age : 38

MessageSujet: Re: Bruce Bégout   Mer 14 Juil - 20:39

Vous m'intriguez.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Queenie
...


Messages : 22906
Inscription le : 02/02/2007
Age : 37
Localisation : Un peu plus loin.

MessageSujet: Re: Bruce Bégout   Jeu 15 Juil - 7:56

Ça veut dire que Maryvonne va nous pondre un dossier sur L'histoire du divertissement ?

Clair qu'elles intriguent les PussyPotatoes !

_________________
Oh, baby, baby, it's a wild world
It's hard to get by just upon a smile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
animal
Tête de Peluche


Messages : 32374
Inscription le : 12/05/2007
Age : 35
Localisation : Tours

MessageSujet: Re: Bruce Bégout   Mer 21 Juil - 20:27

Le Park

Je joue la présentation comme compte-rendu d'une enquête réservée et prudente sur le ParK. Délire d'architecte financé par un businessman russe, le Park est construit sur une île en asie du sud-est. parc à thème de l'extrême dont une spécialité est le mélange des genres. Il est fortement rentable et réservé à une poignée de privilégiés ayant les moyens.

Les freaks côtoient les bêtes fauves qui côtoient les visiteurs qui côtoient les figurants visiteurs, le reste du personnel, les prisonniers, ...

Autre point : le bon goût n'est pas une des évidences du ParK : joyeux mélange des genres et des symboles et place très importantes laissée à la violence, de la vie animale comme des hommes, de façon orchestrée ou non.

Ceci ne vous dit pas comment ça se lit. ça doit être difficile de le lire en rentrant vraiment dedans. On a droit à une succession de touches thématiques, d'explications et aussi à une découverte progressive du ParK.

Inévitablement des rapprochements se font pour appréhender ce petit monde qui nous est présenté, d'une manière plus ou moins évidente. très tourné vers les codes d'une société moderne, des images : jeux vidéos, free fighters (sports de combat), personnages de dessins animés... un large panel des idées du divertissement mixé avec du quotidien, richesse et pauvreté, protection, exploitation, violence, cloisonnement. On navigue donc moitié dans les pages du bouquin, moitié dans notre référentiel à nous.

C'est donc intéressant, sur plusieurs point... là il y a moyen de s'étendre encore et encore... j'en mentionnerai un qui revient sous différentes formes c'est la notion de divertissement et/ou de rôle/simulation dans l'organisation sociale, notamment le travail. (L'ouverture à la fin sur l'architecture laisse rêveur et perplexe également).

Pour mettre momentanément (?) de côté les sujets (qui taquinent la curiosité et l'inquiétude) je reviens au livre lui même. L'impression de survol, surface est compensée par l'écriture qui sous l'ambiance jargonisante quelque peu SF (mais non en fait ?) est précis et pas désagréable, c'est soigné (pas que l'objet) et ne donne pas l'impression du simple prétexte pour balancer trois bouts d'idées tendances dans le désordre pour se gratter le ventre. On a une vraie impression de lecture, contenu et écriture. J'ai un peu pensé à Clive Barker, ça doit être le mélange entre équilibre étrange de confrontations particulières avec l'horrible et de soin justement, qui a un sens.

C'est un peu léger mais l'exercice n'est pas facile, il faudrait reprendre plus d'éléments et les organiser peut-être. Ce n'est pas désagréable le travail autour d'une monoforme (pour reprendre le terme cher à Peter Watkins, cité d'ailleurs dans l'ouvrage) et d'automatismes quotidiens...

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Queenie
...


Messages : 22906
Inscription le : 02/02/2007
Age : 37
Localisation : Un peu plus loin.

MessageSujet: Re: Bruce Bégout   Lun 26 Juil - 22:08

Le ParK.

Tout étrange ce livre, comme le dit très bien Animal, il nous balade, on reste en surface tout en étant parfois happé par des trucs qui nous sont familiers.

C'est écrit comme un "rapport", un compte rendu, une analyse "survolée" du rapport de l'homme au divertissement, au plaisir dans la souffrance, la peur de mourir, la menace. Des doses d'adrénaline pour s'échapper de son monde tout propret parfait.

A aucun moment ce n'est dur à lire, ni plombant/chiant... Mais, en même temps, du coup, ce n'est pas un roman (à suivre des personnages, des histoires), ce n'est pas un essai, et ça fait un peu "Oui et j'en veux plus moi ? Ah mince, ben non, y'a pas plus".

Le choix de nous laisser des tas de portes ouvertes frustrent un peu beaucoup.


Les quelques bouts d'histoires/expériences racontées m'ont prises directes, et j'arrivais bien à imaginer cette folie de ParK. Le Bruce Bégout il a un vrai talent qu'il choisit de laisser surgir en filigrane.

Soit, Le ParK est un livre déroutant, qui pose question, et qui donne envie d'aller plus loin (comme le souligne Maryvonne).

Mais c'est aussi un livre qui ne se suffit peut-être pas tant que ça à lui-même, il me laisse en tout cas une impression de "trop peu". Mais où aller ?

_________________
Oh, baby, baby, it's a wild world
It's hard to get by just upon a smile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Bruce Bégout   Aujourd'hui à 1:50

Revenir en haut Aller en bas
 
Bruce Bégout
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Documentaire sur Robert Bruce. ARTE.
» La famille Bruce.
» Gout de l'huile de noix
» les familles du gout
» Produits Good Gout

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature française (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: