Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 Bruce Bégout

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
odrey
Sage de la littérature
odrey

Messages : 1958
Inscription le : 27/01/2009
Age : 41

Bruce Bégout - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Bruce Bégout   Bruce Bégout - Page 2 Icon_minitimeVen 30 Juil 2010 - 15:18

Queenie a écrit:

Mais c'est aussi un livre qui ne se suffit peut-être pas tant que ça à lui-même, il me laisse en tout cas une impression de "trop peu". Mais où aller ?

C'est exactement ce que je me suis dit. C'est bien, ça se lit tout seul mais je l'ai fini en me disant "oui, et alors?". Parce que les questions posées par Le Park, je me les suis posées toute seule (comme une grande). Du coup, cette dénonciation du monde du divertissement qui n'en ai pas vraiment une m'a laissé sur ma faim. J'aurai aimé que l'analyse soit un peu plus poussée et que Le Park soit moins un fourre-tout de ce que l'Homme a fait de pire (parkage des réfugiés, camps de concentration, prison et j'en passe) qui m'a fait l'effet d'être un peu too much.

En fait ce qui m'aurait vraiment intéressé, c'est que Bégout nous montre comment le glissement entre nos divertissements actuels (télé-réalité, parcs d'attractions, jeux vidéos, tourisme de masse, etc.) et le Park a eu lieu. Quels sont les petits déraillements qui aujourd'hui nous paraissent presque insignifiants qui font que ce lieu pourrait devenir possible (suis-je claire?). Mais peut-être que cette réflexion là, c'est au lecteur de la mener et que le côté poussif du Park est juste là pour qu'on se dise "non, c'est pas possible! Si?". Peut-être que ce livre est juste du poil à gratté qui nous parle du divertissement poussé à l'extrême. Au lecteur de se dépatouiller avec ça.

En bref, je ne sais pas vraiment quoi penser de ce livre. C'est un roman écrit sous forme de reportage qui m'a laissé laisse au bord. Au bord du dégout, au bord de l'interrogation, au bord du refus. Sauf que je n'ai jamais été jamais vraiment dedans. Ceci étant, je ne regrette pas de l'avoir lu. C'est une expérience. J'en ressort un peu perplexe, ne sachant pas si j'ai aimé ou pas (la question n'est peut-être pas là) mais c'est pas désagréable comme sensation. . Et puis le livre-objet est beau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
animal
Tête de Peluche
animal

Messages : 31548
Inscription le : 12/05/2007
Age : 38
Localisation : Tours

Bruce Bégout - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Bruce Bégout   Bruce Bégout - Page 2 Icon_minitimeVen 30 Juil 2010 - 22:02

ça dépend peut-être de ce qu'on met derrière monde du divertissement : sphère d'activité du divertissement et du loisir ou société plus globalement qui pousse des images ? c'est comme ça que j'ai lu beaucoup des juxtapositions et un rapport souvent très fonctionnel même si sa finalité reste nébuleuse...

je le trouve blagueur dans son rapport géographique, le fourre-tout ça éclate un peu la vision standard. le fun et l'horreur on pourrait piocher des images dans l'actualité que ça serait encore un peu trop faux pour ce qui se glisse dans la tête avec cette lecture (courses de voitures très luxueuses qui finissent mal, futurs maires de localité tout de même "populaires" et qui n'ont jamais vu un caddie de supermarché (c'est vieux ça)... )

mais frustrant c'est vrai son bazar, même après...

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Queenie
...
Queenie

Messages : 22889
Inscription le : 02/02/2007
Age : 39
Localisation : Un peu plus loin.

Bruce Bégout - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Bruce Bégout   Bruce Bégout - Page 2 Icon_minitimeSam 31 Juil 2010 - 1:30

odrey a écrit:
[...]

Et puis le livre-objet est beau.

Ça c'est de la conclusion !
(Et j'adhère)



Un peu blagueur peut-être... Il semble se marrer à ne rien nous dire, et à nous balader n'importe comment et n'importe où. Et dans son style aussi : Des passages à croquer des yeux, avec des descriptions, des passages qui cisaillent la réflexion, des passages qui ennuient un chouia (l'histoire du génie dans sa tour de verre... mouais, bon, ok)...


Je crois que le but est vraiment "juste" de titiller le lecteur. Peut-être pour qu'on apprenne à se méfier tout seul comme des grands de ce que la société nous donne en pâture de divertissement (jpense quand même qu'il s'attaque plus aux phénomènes de société, qui pousse à l'image, genre fosse aux lions, plutôt qu'à la sphère d'activité du divertissement et du loisir... Quoique... en finissant cette phrase je me dis que non, il traite les deux en fait... ).


Oui, très frustrant son bazar.

_________________
Oh, baby, baby, it's a wild world
It's hard to get by just upon a smile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
odrey
Sage de la littérature
odrey

Messages : 1958
Inscription le : 27/01/2009
Age : 41

Bruce Bégout - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Bruce Bégout   Bruce Bégout - Page 2 Icon_minitimeSam 31 Juil 2010 - 10:43

Il mêle les deux, c'est sûr. Les dérives de la société, les dérives du divertissement, tout cela va de pair. Au nom de la distraction on accepte sans arrêt de repousser les limites de ce qui est moral. On est tellement abreuvé d'image, qu'on en vient à mettre sur la même plan le parcage de sans papier et loana baisant dans une piscine. Si bien qu'un jour, on peut très bien imaginer aller visiter des prisons avec les prisonniers à l'intérieur des cellules. Chaque premier dimanche du mois, "La prison de la santé est heureuse de vous accueillir". Et pourquoi pas mettre des figurants dans les vestiges d'Auschwitz pour faire plus réaliste?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
animal
Tête de Peluche
animal

Messages : 31548
Inscription le : 12/05/2007
Age : 38
Localisation : Tours

Bruce Bégout - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Bruce Bégout   Bruce Bégout - Page 2 Icon_minitimeMer 20 Oct 2010 - 22:19

deuxième postage :

une interview de Bruce Bégout a propos d'Orwell : ici

ça vaut le coup de prendre le temps d'une lecture complète ! et ça développe un peu.

et le fil Orwell

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
bix229

Messages : 24639
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

Bruce Bégout - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Bruce Bégout   Bruce Bégout - Page 2 Icon_minitimeJeu 21 Oct 2010 - 0:25

Je connaissais Orwell, mais pas Begout... Pensez... le parcage des humains, ça doit signifier quelque chose quand meme...

Au fait, c' est quand la réhabilitation d' Arthur Koestler. Lui aussi est un grand témoin du siècle -20e-
et il a aussi beaucoup à nous apprendre sur le totalitarisme, le fascisme et tout ce qui s' en suit,
meme si, à la fin de sa vie, il débloquait pas mal...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
animal
Tête de Peluche
animal

Messages : 31548
Inscription le : 12/05/2007
Age : 38
Localisation : Tours

Bruce Bégout - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Bruce Bégout   Bruce Bégout - Page 2 Icon_minitimeSam 23 Oct 2010 - 21:30

Bruce Bégout - Page 2 Begout11

Zéropolis
Citation :
Las Vegas n'est rien d'autre que notre horizon urbain. Ce qui s'est mis en place au cœur du désert de Mojave, la superpuissance de l'entertainment qui dicte le cours de la vie, l'organisation de la ville en fonction des galeries marchandes et des parcs d'attractions, l'animation permanente qui règne jour et nuit dans les rues et les allées couvertes, l'architecture thématique qui mélange séduction commerciale et imaginaire enfantin, la soumission suave des citadins par un opium spectaculaire et télévisuel, nous connaissons déjà tout cela et allons être amenés à la vivre de manière plus habituelle encore. Nous sommes tous des habitants de Las Vegas, à quelque distance que nous nous trouvions du Nevada.

ça commence et c'est en partie une galerie de tableaux d'un passage à Las Vegas, en partie ça tient plus de l'essai.

ça donne des tableaux assez horrifiants car très vrais, même quand on ne connait pas Las Vegas, mais qui gardent une certaine beauté formelle... il n'y a pas un rejet facile, viscéral et bruyant. on a un regard sur un phénomène. il y a réaction mais d'abord observation et recherche. J'avais bien aimé l'écriture de Bruce Bégout dans le Park et je l'ai retrouvée, je crois qu'il crée aussi avec cette écriture les conditions de la réflexion dont on peu attendre qu'elle soit nourrie par cette lecture à thème.

tour d'horizon urbain historique et esthétique d'une ville icône et déréalisée pour mettre en avant les formes, nos formes et ce qui les sous-tend. violence sensorielle et conceptuelle, anesthésie par le fun ... recherche de la part de rêve. redécouverte de l'humanité (art ?) quand la fonction n'est plus. contrôle omniprésent. quartiers-villes sécurisés et parkings et vieux motels délabrés... souvenirs d'essais nucléaires. il exprime le lien entre la forme, le cadre, et la pratique de notre humanité. un phénomène pas exclusivement à sens unique... et traduit aussi une certaine inquiétude du vide.

c'est plus que de la vignette, ça ne rabâche pas des évidences, ça interroge sans nier. j'aime le propos et j'apprécie cette posture qui a des idées et cherche leur juste moyen. il a une approche très concrète de l'esthétique mais pas que.

(pas mal de références livresques également, ça ne gâte rien).

je reviendrais sur le sujet avec plus de détails !

présentation de l'éditeur (Allia et ils sont bons) :

Citation :
Cet essai atypique se présente sous la forme d’une suite de courts textes, comme autant de tableaux urbains arrachés de la fenêtre d’une voiture. Véritable non-ville, Zeropolis, Las Vegas annonce le futur de nos métropoles. Mais l’auteur sait également être sensible à la poésie des motels et la beauté des cimetières d’enseignes au néon ; sa “méthode”, toute de finesse, part d’observations de détails précis pour en extraire la dimension sociologique, politique et philosophique.

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
animal
Tête de Peluche
animal

Messages : 31548
Inscription le : 12/05/2007
Age : 38
Localisation : Tours

Bruce Bégout - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Bruce Bégout   Bruce Bégout - Page 2 Icon_minitimeLun 25 Oct 2010 - 22:18

extrait représentatif mais pas complètement :

Citation :
Même si l'on fait tous les efforts pour se fondre dans l'ambiance surexcitée des lieux, on ne peut s'empêcher de ressentir néanmoins un profond sentiment de malaise. Tous ces êtres astreints à une tâche répétitive et corporellement ridicule à laquelle ils ne prennent pas plaisir font penser à des ouvriers-esclaves dans un atelier sud-asiatique. La tristesse provient sans doute du contraste entre la somme des énergies dépensées, en toute innocence, pour participer à la fête et la pauvreté économique, car les gagnants sont à la fin extrêmement rares et la plupart des joueurs sont tout simplement détroussés de leurs dernières économies, mais de la pauvreté de l'expérience vécue.

question d'ambiance, de logique, et d'humanité. la pauvreté de l'expérience malgré voire à cause d'apparences démesurées c'est un des thèmes les plus développés et qui s'élargit aussi, se retrouve au travers de variations ou déclinaisons. et avec une certaine économie on bénéficie d'un instantané symbolique assez fort. mais nous n'allons pas trop en dire !

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
darkanny
Zen littéraire
darkanny

Messages : 7078
Inscription le : 02/09/2009
Localisation : Besançon

Bruce Bégout - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Bruce Bégout   Bruce Bégout - Page 2 Icon_minitimeDim 7 Nov 2010 - 13:37

Bruce Bégout - Page 2 Begout11

Il n'y a pas très longtemps, je discutais avec ma coiffeuse qui me parlait de ses congés et de son futur voyage:
-Je vais aux Etats-Unis
-Waouh super ! où donc?
-A Las Vegas

j'ai pensé : quel gâchis!.... mais de quel droit lui aurais-je dit que ce n'était pas le bon choix?

Et puis vient le livre de Bruce Bégout , qui sans m'apprendre ce que je savais déja , apporte sa touche personnelle sur la ville :


Elle est pour nous zéropolis, la non-ville qui est la toute première ville, comme le zéro est le tout premier des nombres. Le nul qui compte, le néant du néon. Ville du degré zéro de l'urbanité, de l'architecture et de la culture, ville du degré zéro de la sociabilité, de l'art et de la pensée

Par petites touches successives déclinées en de courts chapitres, Bruce Bégout dissèque les comportements et les lieux , tout ce qui fait de Las Vegas la ville du fun, et je cite"ville du trop qui devient sans"

Beaucoup d'humour et de distanciation dans ce récit, très détaillé et jamais donneur de leçons, mais comme dans le ParK , une réflexion profonde sur le divertissement et sa fonction , comme régulateur social.
L'amusement est de règle ici, un amusement contrôlé, dirigé, pas de place pour le vrai risque ou le vrai frisson, tout est prévu, programmé, encadré.
Il s'agit de rituel, ni plus ni moins.

Las Vegas est une énorme galerie marchande , et préfigure la ville qui tend à se dessiner autour de nous, clinquante, amusante, divertissante.

D'ailleurs , que nous rabâche-t-on sans cesse dans la vie quotidienne ? de nous amuser , d'apprendre en s'amusant, de contracter de dettes en s'amusant bref c'est là que le bât blesse , si tout doit être fait sur le mode de l'amusement , le jeu ne remplit plus sa fonction.

Il y a des moments magiques dans ce livre quand Bruce Bégout s'éloigne un peu du clinquant, j'entends par là , des hotels-casinos-restaurants, ce fameux cimetière des enseignes(comme dans un cirque déchu), ces motels abandonnés tout délabrés, les trottoirs défoncés jonchés de prospectus sales, l'envers du décor.

Comme l'a dit Animal, de nombreuses références littéraires ou cinématographiques

j'en ai retenu une forcément, elle émane de Nathanaël West dont l'analyse sur Los Angeles n'est pas si loin, sa réflexion portant sur la promptitude à "juger" ces nuées d'êtres humains qui déboulent sur ces villes de lumière


Il est malaisé de se moquer d'une aspiration à la beauté et au romanesque, quels que soient le mauvais goût, l'horreur même, des résultats de cette aspiration. Mais il est permis de soupirer. Peu de choses sont plus tristes qu'une honnête monstruosité

Excellent moment donc avec ce petit livre si réjouissant par son style, son humour teinté de gravité ou de lucidité, merci Animal

Qui est intéressé ? (on me demande de faire suivre)

Queenie, Odrey, Maryvonne ?
Odrey, Maryvonne, Queenie ?
Maryvonne, Odrey, Queenie?

et puis tous ceux qui seraient sensibles au sujet bien sûr

Vous avez aimé Le ParK , vous aimerez Zéropolis

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
rivela
Zen littéraire
rivela

Messages : 3875
Inscription le : 06/01/2009
Localisation : Entre lacs et montagnes

Bruce Bégout - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Bruce Bégout   Bruce Bégout - Page 2 Icon_minitimeDim 7 Nov 2010 - 15:10

Quel gachis d'aller à Las-Vegas tu dis.
Il faut voir ça une fois dans sa vie, c'est du pure divertissement tu te promènes dans ces hotels avec des architectures qui te fais prendre plein de photos, tu vas voir 2 ou 3 spectacles qui sont d'une qualité et d'un professionalisme sans égal dans le monde, tu t'amuses pendant 2 nuits maximun ou 3 mais c'est déjà presque trop, et ensuite tu t'en vas ailleurs, le grand canyon et tout près quel contraste, Faut aller à Vegas faut voir ça, mais pas que ça, faut faire un circuit entre le nevada et l'arizona
Faut que tu sois dégoutés de cette ville pour aller te purifier dans la nature incroyable de l'arizona.
C'est mon avis , je suis pas d'accord avec ceux qui font une critique de Las-Vegas
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
darkanny
Zen littéraire
darkanny

Messages : 7078
Inscription le : 02/09/2009
Localisation : Besançon

Bruce Bégout - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Bruce Bégout   Bruce Bégout - Page 2 Icon_minitimeDim 7 Nov 2010 - 15:49

Non mais Rivela , je ne juge pas, si l'occasion m'était donnée d'aller aux Etats -Unis, je ferais l'impasse dessus c'est tout, j'ai quand même le droit d'avoir mon opinion là dessus non ? et le grand Canyon je peux le voir sans jouer à la roulette ou aux machines à sous......
Parle moi de New-York , du Montana ,du Vermont, du Maine, des grandes étendues, des plaines du Wyoming, de la Louisiane, mais pas de ce gigantesque bonbon qu'est Las Vegas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
animal
Tête de Peluche
animal

Messages : 31548
Inscription le : 12/05/2007
Age : 38
Localisation : Tours

Bruce Bégout - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Bruce Bégout   Bruce Bégout - Page 2 Icon_minitimeDim 7 Nov 2010 - 17:16

darkanny a écrit:
j'en ai retenu une forcément, elle émane de Nathanaël West dont l'analyse sur Los Angeles n'est pas si loin, sa réflexion portant sur la promptitude à "juger" ces nuées d'êtres humains qui déboulent sur ces villes de lumière


Il est malaisé de se moquer d'une aspiration à la beauté et au romanesque, quels que soient le mauvais goût, l'horreur même, des résultats de cette aspiration. Mais il est permis de soupirer. Peu de choses sont plus tristes qu'une honnête monstruosité.
j'ai trouvé que cette citation résonnait beaucoup avec le début du livre et les rapprochements faits avec des édifices et représentation d'une aspiration plus spirituelle mais "contraintes" à leur manière elles aussi. ce qui permet aussi de couvrir plus vastement les atmosphères et de ne pas juger trop rapidement. dois pas être très clair...

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
darkanny
Zen littéraire
darkanny

Messages : 7078
Inscription le : 02/09/2009
Localisation : Besançon

Bruce Bégout - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Bruce Bégout   Bruce Bégout - Page 2 Icon_minitimeDim 7 Nov 2010 - 18:03

Je ne saisis pas la fin de la phrase : ce qui permet de couvrir plus vastement les atmosphères.....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
animal
Tête de Peluche
animal

Messages : 31548
Inscription le : 12/05/2007
Age : 38
Localisation : Tours

Bruce Bégout - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Bruce Bégout   Bruce Bégout - Page 2 Icon_minitimeDim 7 Nov 2010 - 18:37

mmmmh... de couvrir l'aspiration à une représentation... ordonnée ? peut-être détournée mais partant peut-être d'une même motivation ?

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
darkanny
Zen littéraire
darkanny

Messages : 7078
Inscription le : 02/09/2009
Localisation : Besançon

Bruce Bégout - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Bruce Bégout   Bruce Bégout - Page 2 Icon_minitimeDim 7 Nov 2010 - 18:46

animal a écrit:
mmmmh... de couvrir l'aspiration à une représentation... ordonnée ?

oui là ça va mieux
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Bruce Bégout - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Bruce Bégout   Bruce Bégout - Page 2 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Bruce Bégout
Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» La famille Bruce.
» lequel des laits à le moins mauvais gout?
» T Tree simplex
» Utilisation du Rohypnol et du Progesterex
» J`ai le goût de brailler et de rire tout à la fois

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature française (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: