Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
Accueil*Portail*RechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Poppy Z.Brite

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Queenie
...
avatar

Messages : 22882
Inscription le : 02/02/2007
Age : 37
Localisation : Un peu plus loin.

MessageSujet: Poppy Z.Brite   Dim 13 Mai 2007 - 10:19


Poppy Z. Brite est très souvent citée comme une référence par des auteurs reconnus comme Stephen King, Dan Simmons, Peter Straub, Virginie Despentes ou Clive Barker.

Rien qu'en citant ces noms, on peut déjà avoir un aperçu du style des romans de Poppy Z. Brite : sombre, très très sombre, malsain, glauque, gore, n'hésitant à déchirer les corps, à les faire suinter, (le traitement de la chair, ses descriptions, son regard sur le corps est d'ailleurs un des aspects que je préfère chez cet auteur : que ce soit le corps en destruction ou à son apogée, parce que Poppy Z. Brite a une écriture charnelle qui parvient à plonger au coeur du plus gore comme de décrire des scènes d'amour magnifiques et extrèmement érotiques).

On retrouve des thèmes récurrants dans la littérature de Poppy Z. Brite : l'homosexualité (masculine), les vampires, le sado-masochisme, le gothique, le noir tapie derrière des apparences lisses et communes.

Tout le monde ne peut pas aimer la littérature de Poppy Z. Brite, et si elle est reconnue et admirée par beaucoup elle ne vend pas énormément. Une littérature trop subversive, trop violente, trop charnelle - finalement une littérature qui montre l'humain dans l'extrème.

Du coup, Poppy Z ecrit de temps en temps des commandes (la bio de Courtney Love), ce qui lui rapporte assez d'argent pour financer ses romans qui ne trouvent pas toujours un éditeur pour oser les publier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sousmarin
Zen littéraire


Messages : 3021
Inscription le : 31/01/2007
Localisation : Sarthe

MessageSujet: Re: Poppy Z.Brite   Dim 13 Mai 2007 - 13:21

La bio de Courtney Love est, elle aussi, subversive, violente et charnelle… Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque
avatar

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

MessageSujet: Re: Poppy Z.Brite   Dim 13 Mai 2007 - 14:21

Tu comprendras, Queenie, que je ne l'inscrive pas sur ma LAL... Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dioné
Invité



MessageSujet: Re: Poppy Z.Brite   Mer 30 Mai 2007 - 12:03

Ouille, il est vrai que les écrits de l'auteure sont... pour le moins choquant et, en vérité, je n'ai jamais terminé 'les corps exquis' qui m'a vraiment mise mal à l'aise...

Par contre, je me rapelle d'une nouvelle dans un recueil. "Blanche-Neige"
qui montrait la 'face noire' du compte de fée et là, franchement, j'ai été étonnée par la maitrise et aussi par l'intelligence de l'auteur à prendre les points marquants du conte et de les retouner à son avantage...

Je ne lirai plus ses romans, mais, cette nouvelle, je ne l'oublierai pas de si tôt !!
Revenir en haut Aller en bas
Senhal
Envolée postale
avatar

Messages : 165
Inscription le : 17/07/2007
Age : 35
Localisation : Villeurbanne

MessageSujet: Re: Poppy Z.Brite   Mer 18 Juil 2007 - 13:53

Citation :
Rien qu'en citant ces noms, on peut déjà avoir
un aperçu du style des romans de Poppy Z. Brite : sombre, très très
sombre, malsain, glauque, gore, n'hésitant à déchirer les corps, à les
faire suinter, (le traitement de la chair, ses descriptions, son regard
sur le corps est d'ailleurs un des aspects que je préfère chez cet
auteur : que ce soit le corps en destruction ou à son apogée, parce que
Poppy Z. Brite a une écriture charnelle qui parvient à plonger au coeur
du plus gore comme de décrire des scènes d'amour magnifiques et
extrèmement érotiques).

On retrouve des thèmes récurrants dans
la littérature de Poppy Z. Brite : l'homosexualité (masculine), les
vampires, le sado-masochisme, le gothique, le noir tapie derrière des
apparences lisses et communes.

Ah, Poppy ! Comme vous l'aurez peut-être remarqué, j'aime bien la figure du vampire, alors Poppy, forcément, j'y ai fait un petit détour.

Je rejoins ta description. Ce sur quoi je suis restée un peu mitigée, c'est son style, dont j'ai eu un aperçu dans Lost Souls ? (en fait, il faudrait mettre le "?" renversé hispanique), une histoire de vampires et Sang d'encre (Drawing Blood), un roman racontant l'histoire d'un dessinateur de BD underground.

Par contre, un de ses gros atouts, c'est le pouvoir qu'elle a de plonger le lecteur dans un monde, une atmosphère. Ce n'est pas Stephen King, mais j'y ressens le même genre d'emprise. Ce qui participe à cela, c'est notamment son style très "visuel". Lost souls est saturé de vert, par exemple (vive la Chartreuse !). A cause de ça, on a surnommé Poppy, à l'instar d'un certain breuvage notoirement apprécié d'écrivains "la fée verte". A propos de l'auteur encore, une anecdote, le "Z" de Poppy Z Brite est une "particule transgenre", un troisième genre qu'elle a décidé de s'affubler (X, Y, Z).

L'homosexualité masculine est en effet l'un de ses motifs favoris. Pour cela et à cause des vampires, on l'a beaucoup comparée à Anne Rice (Interview with the vampire...), alors que les deux plumes n'ont franchement rien à voir.

Concernant le vampire, c'est un peu original, puisque les siens peuvent, pour la plupart, boire, manger, faire l'amour... mais elle a aussi créé un couple de jumeaux vampires-fantômes psychiques. En fait, il y a un petit côté "cirque des curiosités" à ses inventions.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.vampirisme.com
Senhal
Envolée postale
avatar

Messages : 165
Inscription le : 17/07/2007
Age : 35
Localisation : Villeurbanne

MessageSujet: Re: Poppy Z.Brite   Ven 29 Fév 2008 - 20:24

J'ai lu en janvier Les Contes de la fée verte; je dois dire que j'avais oublié à quel point les histoires de cet auteur cherchent le détail gore et trash. Tout une esthétique, tout un univers, répugnant quand au début nos mains tenant le livre sont propres et fraîches, jouissance catharsique et malsaine quand on s'enfonce dans ses déchets organiques gluants et sensuels. Je me demande si le titre original de ce recueil était bien Contes de la fée verte ou s'il s'est choisi sur le tard, bâti sur le succès d'autres livres où le vert apparaît plus nettement, car s'il est vrai que le vert est dans ces nouvelles une note la plupart du temps présente, je ne la sens pas dominante comme ailleurs elle l'a été.
Bon moment de lecture en tout cas, de l'ambiance et des images surtout, du fantastique "traditionnel" quasiment pur parfois, comme dans "Xénophobie", de l'horrifique souvent, du Brite à l'état pu toujours.
Retrouver Steeve et Ghost.
Et c'est Dan Simmons qui introduit avec enthousiasme ce recueil.

Déniché en poche chez Denoël, coll. "Présence du futur".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.vampirisme.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Poppy Z.Brite   Ven 29 Fév 2008 - 20:58

J'ai lu pratiquement tout ce qu'elle a sorti en français et c'est vrai qu'il ne faut pas la réduire au côté gore et à l'univers underground. Elle sait décrire avec beaucoup de talent les ambiances sudistes, avec en particulier un vrai sens du détail (lumières, couleurs, odeurs...). Je préfère ses nouvelles à ses romans, d'ailleurs. Petite cuisine du Diable est très bien!
Elle réussit même à rendre assez intéressants des ouvrages de commande (The Crow).
Il faudrait que je la lise en anglais.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Poppy Z.Brite   Lun 8 Sep 2008 - 18:53

Je parlais d'elle l'autre jour, à l'occasion de la sortie en français de Alcool (Liquor).
Voici la lecture d'une nouvelle du recueil Self-made man, In Vermis veritas.
Pas sa meilleure et la voix du mec m'énerve assez, mais ça peut donner un aperçu de ses thèmes de prédilection.
Revenir en haut Aller en bas
Matthieu
Main aguerrie


Messages : 304
Inscription le : 27/12/2008
Age : 30
Localisation : Lille

MessageSujet: Re: Poppy Z.Brite   Dim 1 Mar 2009 - 1:05

Jvais essayer de la lire ce mois-ci. Sa vision des vampires m'intéresse. En tout cas ça va être rafraichissant pour moi au vu de la nouvelle tendance des vampires emo de twillight qui m'agace au plus haut point (je pensais pas qu'on pouvait faire pire que les Chtis...). Les vampires trash c'est beaucoup mieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.goodreads.com/user/show/1121160
Queenie
...
avatar

Messages : 22882
Inscription le : 02/02/2007
Age : 37
Localisation : Un peu plus loin.

MessageSujet: Re: Poppy Z.Brite   Dim 1 Mar 2009 - 8:46

Trash-Gore-Romantique-Paumé-Originaux-Poétique.

Faut lire Poppy (et faut que j'en lise d'autres d'elle moi !)

_________________
Oh, baby, baby, it's a wild world
It's hard to get by just upon a smile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Poppy Z.Brite   Dim 1 Mar 2009 - 11:09

Bien sûr qu'il faut lire Poppy! Je vais mettre mon com' pour Alcool, qui est assez différent du reste de ses romans.
Revenir en haut Aller en bas
kathel
Main aguerrie


Messages : 349
Inscription le : 16/01/2008

MessageSujet: Re: Poppy Z.Brite   Dim 19 Avr 2009 - 18:52

Nezumi a écrit:
Bien sûr qu'il faut lire Poppy! Je vais mettre mon com' pour Alcool, qui est assez différent du reste de ses romans.
Tiens mais où est-il ? attentif



Je viens de le finir (en anglais, ça se lit très bien...) et je l'ai trouvé sympa et pas du tout trash.
Apparemment ce n'est pas le même genre que ses premiers romans...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Poppy Z.Brite   Dim 19 Avr 2009 - 19:15

kathel a écrit:
Nezumi a écrit:
Bien sûr qu'il faut lire Poppy! Je vais mettre mon com' pour Alcool, qui est assez différent du reste de ses romans.
Tiens mais où est-il ? attentif

Ahem. Heu.... innocent

Vlà mon devoir madame, il était chiffonné au fond de mon cartable...

Oui, il n'est pas du tout trash Alcool (Liquor). Pendant tout le roman, conditionnée par le reste de son oeuvre, j'attendais d'ailleurs un bain de sang qui n'est pas venu.
On suit l'aventure d'un sympathique couple de cuisiniers*, Rickey et G-Man, qui veulent ouvrir leur propre restaurant à La Nouvelle Orléans, ville qui en compte déjà des milliers, et la plupart d'entre eux étant d'infâmes pièges à touristes exploitant leurs employés.
Mais nos deux héros ont trouvé un concept novateur et alléchant: un restaurant dont chaque plat, de l'entrée au dessert, aura comme ingrédient un alcool différent.
Mais ouvrir un restaurant n'est pas de tout repos...
Pas de trash donc, mais j'ai retrouvé avec plaisir ce que j'avais déjà remarqué chez Mrs Brite, à savoir de très bonnes évocations des poisseuses mais enivrantes ambiances sudistes et une prédilection pour la nourriture (son mari est d'ailleurs chef cuisinier). Les descriptions de plats sont à faire saliver (le fameux "Roulé de prosciutto aux figues marinées au calvados" ) ...

* que j'avais déjà rencontrés dans une nouvelle de Petite cuisine du diable. Et d'après ce que j'ai lu, ce sont des personnages récurrents, apparaissant dans plusieurs autres nouvelles et romans. La suite d'Alcool est racontée dans Prime et Soul Kitchen (encore non traduits en français).
Revenir en haut Aller en bas
kathel
Main aguerrie


Messages : 349
Inscription le : 16/01/2008

MessageSujet: Re: Poppy Z.Brite   Sam 9 Mai 2009 - 15:02

Alcool / Liquor
J’ai passé un très bon moment au sein des cuisines et des bars de La Nouvelle-Orléans : les plats y semblent délicieux, les alcools forts, et le langage des cuisines est particulièrement fleuri et plein d’humour. On s’attache à ce couple de cuisiniers fauchés qui devront faire quelques compromis pour réussir à ouvrir le restaurant de leurs rêves, un restaurant où chaque plat comportera un alcool dans sa composition. Mais attention, ils ne feront jamais de compromis culinaires, les menus regorgent de produits frais et les assemblages originaux mettent les papilles en émoi ! Jugez plutôt :
Terrine de porc aux champignons sauvages et whisky irlandais,
Poisson du golfe en croûte de noix de Pecan, sauce beurre blanc au rhum,
Canard rôti, sauce aux cerises séchées, ail rôti et kirsch…

Les traductions sont de mon cru, ce qui ne rend peut-être pas justice aux plats et à leur inventivité !
Les nombreux problèmes que rencontrent nos deux patrons novices se résolvent peut-être un peu facilement parfois, grâce à un généreux mécène, mais les figures des nombreux personnages qui les entourent sont bien cernées et les caractères loin d’être caricaturaux. Mike Mouton, un ancien collègue qui a gardé une rancune aux origines incertaines envers Rickey et qui cherche à tout prix à leur nuire, ajoute du suspense à ce roman sympa, bien loin des premiers romans de Poppy Z. Brite, assez glauques, d’après ce que j’ai lu à leur sujet.
A part le côté culinaire, la plongée au cœur de La Nouvelle Orléans et de ses traditions telles que Mardi-Gras ou Saint-Joseph, puisque le roman se déroule sur un an environ, est tout à fait captivante.

La suite devrait paraître en septembre, semble-t-il !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Poppy Z.Brite   Sam 15 Aoû 2009 - 19:04

pour les fans de Poppy:

parution le 3/09/09


La belle rouge
Citation :
Résumé du livre
Deux ans après son lancement, le restaurant Alcool bat son plein. Les deux chefs Rickey et G-man ont une clientèle fidèle et préparent les plats à base spiritueuse qui ont fait leur réputation. Tout va pour le mieux jusqu'à ce qu'une mauvaise critique laisse entendre que le célèbre chef Lenny Duveteaux, leur 'discret' bienfaiteur, a des projets bien à lui. Au même moment l'excentrique D.A Placide Treat accuse Lenny d'activités criminelles graves. Rickey et G-man décident alors de mettre fin à leur collaboration financière avec ce dernier. Quand un restaurant de Dallas offre à Rickey un job de consultant en or, c'est l'occasion rêvée pour les deux associés de renflouer leurs comptes. Mais si Rickey accepte la proposition, il devra travailler avec Cooper Stark (un chef avec qui il avait eu une violente confrontation cocaïnée lorsqu'il était encore élève à l'école de cuisine), et Frank Firestone, un restaurateur texan surexcité. Sous la pression de G-man, Rickey finit par accepter. Il renouvellera le menu du restaurant de Firestone et mettra la critique à ses pieds.

quelques pages à lire:

ici

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Poppy Z.Brite   

Revenir en haut Aller en bas
 
Poppy Z.Brite
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» rainbow brite de keliabella
» *Rainbow Brite de Mérodomoresbi*: nouvel arrivage!
» Les Rainbow Brite de Tinours et Titi-Chan
» les rainbow brite de charline
» Les Rainbow Brite de Renka 1/2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature nord américaine (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: