Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
Accueil*Portail*RechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Gilles Deleuze [Philosophie]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
mimi
Sage de la littérature
avatar

Messages : 2032
Inscription le : 19/07/2007
Localisation : Auvergne

MessageSujet: Gilles Deleuze [Philosophie]   Mar 20 Juil 2010 - 10:53




Citation :


Gilles Deleuze est d'abord professeur de philosophie dans un lycée avant d'être nommé assistant à la Sorbonne en 1957. En 1960, il est chargé de recherche au CNRS puis poursuit sa carrière de professeur dans plusieurs universités. Il fait coïncider exemplairement vie, pensée et enseignement. C'est en apportant un regard neuf sur l'histoire de la philosophie et de la littérature qu'il se distingue. Il participe ainsi avec Michel Foucault à un rajeunissement de la philosophie universitaire. Parallèlement, il collabore avec le psychiatre Felix Guattari à une critique de la psychanalyse avec L'Anti-Oedipe en 1972. S'attachant à l'analyse de tous les champs du savoir institutionnel, il consacrera également des ouvrages à l'étude du cinéma et de la peinture. Son style philosophique s'applique à l'analyse esthétique dans 'L' Image-Mouvement' en 1983, et 'L' Image-Temps' en 1985. Il souligne l'importance d'une métaphysique en perpétuel mouvement et suggère d'approcher les problèmes comme des 'multiplicités dispersées'. Il se donne la mort en 1995.





Je trouve très beau ce que dit Deleuze sur son amitié avec Foucault et sur l'amitié en général...

"car les gens n'ont de charme que par leur folie... "



Dernière édition par mimi le Mar 20 Juil 2010 - 22:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bulle
Zen littéraire
avatar

Messages : 7175
Inscription le : 02/07/2007
Age : 60
Localisation : Quelque part!

MessageSujet: Re: Gilles Deleuze [Philosophie]   Mar 20 Juil 2010 - 11:04

mimi a écrit:
Il doit bien y avoir un fil quelque part sur Deleuze mais je ne le vois pas.

Je trouve très beau ce que dit Deleuze sur son amitié avec Deleuze et sur l'amitié en général...

"car les gens n'ont de charme que par leur folie... "


Je vais écouter tantôt, car il est trop tôt pour mettre le son, toute la maisonnée est endormi et mes écouteurs sont brisé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jack-hubert bukowski
Zen littéraire
avatar

Messages : 5257
Inscription le : 24/02/2008
Age : 35

MessageSujet: Re: Gilles Deleuze [Philosophie]   Sam 14 Fév 2015 - 11:56

Cette omission est terrible pour avoir «dépeuplé» ce fil. Tout d'abord, disons que Gilles Deleuze a été prolifique et occupe un espace dans le cénacle des intellectuels français, un peu à l'instar de Pierre Bourdieu. Ce qui est particulier dans le cas de Deleuze, c'est qu'il a pu compter sur une collaboration fructueuse avec Félix Guattari. Nous les connaissons pour avoir animé des discussions philosophiques, mais leurs intérêts sont assez élargis. Mentionnons au passage la biographie croisée de François Dosse à propos de ces deux intellectuels.



Comme je l'ai mentionné dans une discussion sur le fil de Laura Kasischke, le duo Deleuze-Guattari a notamment écrit Kafka. Pour une littérature mineure. Je n'ai plus de souvenir exact à savoir si j'ai été mis en contact avec ce livre en 2006 ou 2009, mais la discussion sur les littératures nationales mérite cet éclairage sur les littératures dites mineures. Ces discussions ont abouti à des approfondissements depuis que Kafka, pour une littérature mineure fut publié, notamment dans Mille plateaux et une pléthore d'analyses qu'on peut retrouver un peu à gauche et à droite en se renseignant.

Vous comprendrez ici que je vous encourage à nourrir le fil. La discussion sur les littératures mineures peut être pertinente dans le cadre du dossier de la francophonie notamment et quand les écrivains écrivent hors des capitales ou métropoles du livre. La position du Québec par rapport à la France peut acquérir un nouveau éclairage. Les Réjean Ducharme et Michel Tremblay s'expriment dans une langue littéraire bien particulière qui témoigne d'un sociolecte à l'oeuvre qui confirme la position mineure du Québec par rapport à la métropole des lettres que constitue France et Paris comme capitale littéraire.

_________________
«L'amplitude des contradictions à l'intérieur d'une pensée constitue un critère de grandeur.»
De Gaulle, citant Nietzsche

Dixit celui qui écrivait plus vite que son ombre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hanta
Agilité postale
avatar

Messages : 723
Inscription le : 04/07/2014
Localisation : Vitrolles

MessageSujet: Re: Gilles Deleuze [Philosophie]   Sam 14 Fév 2015 - 12:08

De façon étonnante Deleuze est plus apprécié et réputé en Amérique qu'en France, la French theory étant prisée là bas. Ici d'autres courants philosophiques ont supplanté en popularité et au sein du milieu universitaire ceux qu'on nomme "les philosophes de la déconstruction" .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shanidar
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

MessageSujet: Re: Gilles Deleuze [Philosophie]   Sam 14 Fév 2015 - 15:42

J'avais tenté L'anti-Œdipe et m'y était cassé les dents... Chercher un autre titre peut-être ?

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jack-hubert bukowski
Zen littéraire
avatar

Messages : 5257
Inscription le : 24/02/2008
Age : 35

MessageSujet: Re: Gilles Deleuze [Philosophie]   Dim 15 Fév 2015 - 10:14

Hanta a écrit:
De façon étonnante Deleuze est plus apprécié et réputé en Amérique qu'en France, la French theory étant prisée là bas. Ici d'autres courants philosophiques ont supplanté en popularité et au  sein du milieu universitaire ceux qu'on nomme "les philosophes de la déconstruction" .

Tout d'abord, je n'ai pas étudié en philosophie à part quelques tentatives de cours. En communication, sociologie et études littéraires, j'ai eu l'occasion de revenir aux oeuvres de Bourdieu, Foucault, Barthes, Deleuze à l'occasion... je retiens aussi des leçons apprises sur les épistémologues de l'histoire des sciences, Thomas S. Kuhn, Karl Popper et Paul Feyerabend. Un chargé de cours est revenu à Agamben. Je vous dirais qu'en études littéraires, Bourdieu est discuté dans une perspective d'appréhender l'objet de la sociologie de la littérature. Et il est souvent critiqué. Barthes revient dans le corpus, mais nous n'en discutons pas souvent dans les cours. Comme tu peux voir, il y a peu de philosophes là-dedans au sens conventionnel... l'important est de comprendre que le structuralisme-déconstructionnisme fait partie d'un passage obligé pour dépasser la conception sartrienne de l'engagement littéraire.

Shanidar, je n'ai pas particulièrement de suggestions de lectures outre celle que j'ai déjà mentionné, Kafka, pour une littérature mineure. Il semblerait que Mille plateaux poursuive la réflexion plus loin. Chose sûre, j'ai un a priori plutôt favorable envers Deleuze, puisqu'il n'est pas jargonnant par rapport à un Derrida admettons...

Edit : Je recherche tout autant des suggestions de lectures puisqu'il y en a plusieurs...

_________________
«L'amplitude des contradictions à l'intérieur d'une pensée constitue un critère de grandeur.»
De Gaulle, citant Nietzsche

Dixit celui qui écrivait plus vite que son ombre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marko
Faune frénéclectique
avatar

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 49
Localisation : Lille

MessageSujet: Re: Gilles Deleuze [Philosophie]   Dim 15 Fév 2015 - 10:40

Ses écrits sur le cinéma sont accessibles et très riches. Notamment L'image temps et L'image mouvement.

P.S. Ça me fait drôle de voir Laura Kasischke apparaître entre Kafka et Deleuze sur ce fil dentsblanches

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hanta
Agilité postale
avatar

Messages : 723
Inscription le : 04/07/2014
Localisation : Vitrolles

MessageSujet: Re: Gilles Deleuze [Philosophie]   Dim 15 Fév 2015 - 14:55

jack-hubert bukowski a écrit:
Hanta a écrit:
De façon étonnante Deleuze est plus apprécié et réputé en Amérique qu'en France, la French theory étant prisée là bas. Ici d'autres courants philosophiques ont supplanté en popularité et au  sein du milieu universitaire ceux qu'on nomme "les philosophes de la déconstruction" .

Tout d'abord, je n'ai pas étudié en philosophie à part quelques tentatives de cours. En communication, sociologie et études littéraires, j'ai eu l'occasion de revenir aux oeuvres de Bourdieu, Foucault, Barthes, Deleuze à l'occasion... je retiens aussi des leçons apprises sur les épistémologues de l'histoire des sciences, Thomas S. Kuhn, Karl Popper et Paul Feyerabend. Un chargé de cours est revenu à Agamben. Je vous dirais qu'en études littéraires, Bourdieu est discuté dans une perspective d'appréhender l'objet de la sociologie de la littérature. Et il est souvent critiqué. Barthes revient dans le corpus, mais nous n'en discutons pas souvent dans les cours. Comme tu peux voir, il y a peu de philosophes là-dedans au sens conventionnel... l'important est de comprendre que le structuralisme-déconstructionnisme fait partie d'un passage obligé pour dépasser la conception sartrienne de l'engagement littéraire.

Shanidar, je n'ai pas particulièrement de suggestions de lectures outre celle que j'ai déjà mentionné, Kafka, pour une littérature mineure. Il semblerait que Mille plateaux poursuive la réflexion plus loin. Chose sûre, j'ai un a priori plutôt favorable envers Deleuze, puisqu'il n'est pas jargonnant par rapport à un Derrida admettons...

Edit : Je recherche tout autant des suggestions de lectures puisqu'il y en a plusieurs...

Agamben, Deleuze, Derrida, Foucault, Feyerabend et Kuhn sont considérés comme philosophes justement...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
colimasson
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 16258
Inscription le : 28/06/2010
Age : 26
Localisation : Thonon

MessageSujet: Re: Gilles Deleuze [Philosophie]   Dim 15 Fév 2015 - 20:08

Deleuze... je l'ai prévu à mes lectures mais reste à savoir quand.

J'ai un livre qui le fait intervenir dans ma bibliothèque : - L’Œdipe – un complexe universel avec Anzieu, Chasseguet-Smirgel, Deleuze, Freud, Guattari, Grunberger, Jones, Klein, Malinowski, Muller, Reich, Rohem
Mais comme la question de l'Oedipe ne m'intéresse pas encore au plus haut point...

_________________

J’ai presque vingt ans ! Me voici à la fin de ma vie, et je n’ai rien accompli !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://colimasson.over-blog.com/#
jack-hubert bukowski
Zen littéraire
avatar

Messages : 5257
Inscription le : 24/02/2008
Age : 35

MessageSujet: Re: Gilles Deleuze [Philosophie]   Lun 16 Fév 2015 - 11:00

Hanta a écrit:
jack-hubert bukowski a écrit:
Hanta a écrit:
De façon étonnante Deleuze est plus apprécié et réputé en Amérique qu'en France, la French theory étant prisée là bas. Ici d'autres courants philosophiques ont supplanté en popularité et au  sein du milieu universitaire ceux qu'on nomme "les philosophes de la déconstruction" .

Tout d'abord, je n'ai pas étudié en philosophie à part quelques tentatives de cours. En communication, sociologie et études littéraires, j'ai eu l'occasion de revenir aux oeuvres de Bourdieu, Foucault, Barthes, Deleuze à l'occasion... je retiens aussi des leçons apprises sur les épistémologues de l'histoire des sciences, Thomas S. Kuhn, Karl Popper et Paul Feyerabend. Un chargé de cours est revenu à Agamben. Je vous dirais qu'en études littéraires, Bourdieu est discuté dans une perspective d'appréhender l'objet de la sociologie de la littérature. Et il est souvent critiqué. Barthes revient dans le corpus, mais nous n'en discutons pas souvent dans les cours. Comme tu peux voir, il y a peu de philosophes là-dedans au sens conventionnel... l'important est de comprendre que le structuralisme-déconstructionnisme fait partie d'un passage obligé pour dépasser la conception sartrienne de l'engagement littéraire.

Shanidar, je n'ai pas particulièrement de suggestions de lectures outre celle que j'ai déjà mentionné, Kafka, pour une littérature mineure. Il semblerait que Mille plateaux poursuive la réflexion plus loin. Chose sûre, j'ai un a priori plutôt favorable envers Deleuze, puisqu'il n'est pas jargonnant par rapport à un Derrida admettons...

Edit : Je recherche tout autant des suggestions de lectures puisqu'il y en a plusieurs...

Agamben, Deleuze, Derrida, Foucault, Feyerabend et Kuhn sont considérés comme philosophes justement...

Au sens conventionnel... Un philosophe qui serait tout juste un philosophe, parmi cette confrérie, je pense qu'il y a un peu plus de «multi-disciplines». J'ai de la misère à cataloguer Deleuze dans la seule case de philosophie même si c'est sa formation de base...

Feyerabend et Kuhn prennent part à l'épistémologie de l'histoire des sciences. Ce qu'ils abordent n'est pas purement philosophique... Agamben ne me semble pas se cantonner uniquement à la philosophie puisqu'il est très préoccupé par la notion du politique par exemple.

Pour ce qui est de Foucault, encore là, c'est un philosophe, mais... dentsblanches

_________________
«L'amplitude des contradictions à l'intérieur d'une pensée constitue un critère de grandeur.»
De Gaulle, citant Nietzsche

Dixit celui qui écrivait plus vite que son ombre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hanta
Agilité postale
avatar

Messages : 723
Inscription le : 04/07/2014
Localisation : Vitrolles

MessageSujet: Re: Gilles Deleuze [Philosophie]   Lun 16 Fév 2015 - 11:08

Leibniz était mathématicien, Spinoza spécialiste en optique, Descartes aussi, tu trouveras peu de philosophes seulement philosophes.
Platon était même conseiller politique.
En Europe l'épistémologie fait partie de la philosophie c'est même la philosophie des sciences. Dans le monde anglo saxon, elle désigne la théorie de la connaissance et est multidisciplinaire.

La philosophie ce n'est pas juste de la métaphysique, il y a de la philosophie politique, de la philosophie des sciences, de l'épistémologie, de la philosophie de l'art (esthétique) de la philo morale.
Il y a finalement peu de philosophes qui n'ont été que cela. Puisque la philosophie se porte toujours sur un objet d'études et par conséquent il faut connaître les modalités de cet objet d'études.

Même parmi mes anciens professeurs nombreux sont aussi sociologues anthropologues, économistes, psychologues... C'est même nécessaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jack-hubert bukowski
Zen littéraire
avatar

Messages : 5257
Inscription le : 24/02/2008
Age : 35

MessageSujet: Re: Gilles Deleuze [Philosophie]   Lun 16 Fév 2015 - 11:17

C'est ça dans la plupart des disciplines. Ayant étudié en sc. po., j'ai bien vu qu'il y avait la branche «philosophie politique». En sociologie, il y a de nombreuses notions qui fraient et brisent leur zone d'ancrage avec les disciplines de l'anthropologie, histoire et philosophie. Même chose pour littérature et sociologie... pour ce qui est d'épistémologie, j'ai de la difficulté à cataloguer ceci en philosophie comme tu peux constater par la tendance nord-américaine. Il y a des cours d'épistémologie justement en sociologie... je crois qu'il y en a en sciences po aussi...

_________________
«L'amplitude des contradictions à l'intérieur d'une pensée constitue un critère de grandeur.»
De Gaulle, citant Nietzsche

Dixit celui qui écrivait plus vite que son ombre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Gilles Deleuze [Philosophie]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Gilles Deleuze [Philosophie]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le bal du cercle de philosophie et lettres
» Gilles Peyrin (présentation)
» Symdrome Gilles de la Tourette
» anniversaire Gilles Peyrin
» La philosophie...selon JCVD

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature non romanesque (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: