Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
Accueil*Portail*RechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Edna O'Brien

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Nathria
Sage de la littérature
avatar

Messages : 2867
Inscription le : 18/06/2008
Age : 50

MessageSujet: Edna O'Brien   Dim 25 Juil 2010 - 11:24



Edna O'Brien
Née dans un petit village catholique en Irlande, Edna O’Brien grandit dans une ferme isolée entre une mère sévère et un père alcoolique. Après le couvent, elle part à Dublin pour suivre des études en pharmacie. En 1952 elle épouse, contre l'avis de sa mère, l'écrivain juif d'origine tchèque Ernst Gebler, et s'installe à Londres. Ses débuts littéraires datent de 1960, année de la parution du premier volet de la trilogie qui la rendit célèbre, The Country Girls Trilogie. Ses premiers livres, publiés en Angleterre, ont longtemps été interdits en Irlande, à cause de leur contenu explicite quant à la sexualité. Bientôt divorcée, Edna O’Brien élève seule ses deux fils, menant une vie libre et brillante, entre l’Angleterre et les États-Unis.
Les romans et nouvelles de cette grande dame des lettres irlandaises, considérée comme la Colette du monde anglophone, tournent autour des sentiments des femmes, prises dans le carcan de leur éducation stricte, et de leurs relations souvent frustrées avec les hommes ; la politique, l’histoire et l’amour y occupent une place prépondérante, et tous remettent en cause l'ordre moral de l'Irlande catholique et nationaliste.
En France, la plupart de ses romans ont été traduits aux éditions Fayard, mais ne sont plus aujourd’hui disponibles. Un crépuscule irlandais (en anglais The Light of evening) est paru à Londres en 2006.
Source Sabine Wespieser
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lachariotteabouquins.blogspot.fr/
Nathria
Sage de la littérature
avatar

Messages : 2867
Inscription le : 18/06/2008
Age : 50

MessageSujet: Re: Edna O'Brien   Dim 25 Juil 2010 - 11:30




Crépuscule irlandais

Dilly – Eleanora

La rencontre manquée entre deux êtres qui s’aiment profondément, voire passionnément pour Dilly.

La non-rencontre d’une mère et de sa fille.

Avec ses mots à elle, ses expressions de fille de fermiers, Dilly, la mère, commence le récit. Jeune fille de la campagne irlandaise, elle fuit le carcan familial et espère trouver une meilleure destinée aux Etats-Unis. Elle y trouve d’ailleurs assez vite un travail et nous raconte au jour le jour ses déboires ou les grandes joies éprouvées sur le sol américain. Elle rencontre même le grand amour. Celui qu’on n’oublie pas. Mais le destin la ramène en Irlande et la replace sur les rails d’une vie prévisible et toute tracée. Bien que Dilly ait un fils, son cœur est quotidiennement tourné vers Eléanora, sa fille. Elle est si loin d’elle. Alors, elle lui écrit des lettres emplies de tendresse, d’attention, de tout l’amour dont une mère peut inonder son enfant.

Dans un style plus littéraire, Eléanora, la fille, a également fui son milieu. Elle vit à Londres, est écrivain, en couple chaotique et mène une vie scandaleuse. Oui, bien sûr, elle voit sa mère, comme ça, en vitesse, parce que la vie défile, mais oui, elle l’aime, et en même temps, elle l’agace, parfois l’insupporte. Et puis d’abord, elle n’a pas le temps…

Et puis un jour, la maladie. Elle ronge Dilly, enferme son peu de liberté dans une salle d’hôpital.

Eléanora passe… En coup de vent… Une fois de plus…

La fois qui la fera regretter de ne pas laisser le temps à sa fuite et d’avoir manqué le précieux partage des moments d’intimité avec ceux qui nous aiment.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lachariotteabouquins.blogspot.fr/
Epi
Escargote Zen
avatar

Messages : 14255
Inscription le : 05/03/2008
Age : 57
Localisation : à l'ouest

MessageSujet: Re: Edna O'Brien   Dim 25 Juil 2010 - 11:34

C'est super d'avoir ouvert ce fil Nath, je me disais justement que je voulais découvrir cet auteur en lisant Kate O'Riordan.

_________________
Let It Be
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nathria
Sage de la littérature
avatar

Messages : 2867
Inscription le : 18/06/2008
Age : 50

MessageSujet: Re: Edna O'Brien   Dim 25 Juil 2010 - 11:44

Merci Epi , tu sais que j'aime beaucoup la littérature irlandaise. En plus, Edna était une grande amie de la regrettée Nuala O 'Faolain. (C'est elle qui l'a emmenée chez Sabine W. - Merci Nuala!) Deux grandes dames des lettres irlandaises!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lachariotteabouquins.blogspot.fr/
Marko
Faune frénéclectique
avatar

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 49
Localisation : Lille

MessageSujet: Re: Edna O'Brien   Dim 25 Juil 2010 - 11:55

J'ai "Tu ne tueras point" quelque part dans ma bibliothèque et j'ai envie de le lire depuis longtemps. Voilà que tu m'en donnes l'impulsion Very Happy

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Epi
Escargote Zen
avatar

Messages : 14255
Inscription le : 05/03/2008
Age : 57
Localisation : à l'ouest

MessageSujet: Re: Edna O'Brien   Dim 25 Juil 2010 - 12:01

Je ne connais pas non plus Nuala O 'Faolain. A découvrir tout ça, je viens d'aller voir un peu qui elle est et je suis tentée aussi. L'été sera irlandais Very Happy

_________________
Let It Be
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Edna O'Brien   Dim 25 Juil 2010 - 19:47

Merci pour ce fil, Nathria
je ne me suis jamais posée la question, mais j'avais pensé qu'elle serait depuis plus longtemps parmi les parfumés Very Happy
lu il y a des années.. mais cela me dirait bien de la re-découvrir Wink

(et concernant les grandes dames de la littérature irlandaise - ne pas oublier Maeve Brennan.. pour l'instant encore sans fil.. je vais voir si je peux faire quelque chose avant la rentrée content )

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
krys
Sage de la littérature
avatar

Messages : 2093
Inscription le : 06/09/2009
Age : 58
Localisation : sud ouest

MessageSujet: Re: Edna O'Brien   Dim 25 Juil 2010 - 20:53

je me souviens avoir lu et aimé "Décembres fous", offert par une amie !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
domreader
Zen littéraire
avatar

Messages : 3409
Inscription le : 19/06/2007
Localisation : Ile de France

MessageSujet: Re: Edna O'Brien   Dim 25 Juil 2010 - 21:03

Edna O'Brien, vraiment de très bons souvenirs de lecture !

_________________
'Si vous ne lisez que ce que tout le monde lit, vous ne pouvez penser que ce que tout le monde pense.' - Haruki Murakami.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
avatar

Messages : 19320
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Edna O'Brien   Mer 27 Oct 2010 - 8:19

Le joli mois d'août


Ellen vit séparée de son mari, qui amène leur fils en vacances. Elle erre un peu, puis décide de partir en vacances dans le Sud de la France. Elle y rencontre des gens, en particulier une bande d'Américains, et dérive suite au décès de son fils. Elle finit par rentrer chez elle à cours d'argent sans véritable envie.

Pas grand chose en apparence, mais dit avec infiniment de subtilité et de finesse. Le portrait d'Ellen, à la dérive, même avant la mort de son enfant est très réussi. Edna O'Obrien sait rendre admirablement les sensations, hésitations, le manque intérieur de son personnage. Et elle a beaucoup de recul et d'auto-dérision Ellen, le tout dit avec une sorte d'humour au second degré. J'ai suivi ce périple avec intérêt et sympathie, parfois amusée, parfois touchée.

Cela m'a en tous les cas donné envie de continuer à explorer cet univers, très féminin, subtile et dense à la fois.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Edna O'Brien   Mer 27 Oct 2010 - 10:23

Arabella a écrit:

Cela m'a en tous les cas donné envie de continuer à explorer cet univers, très féminin, subtile et dense à la fois.

Ca fait un bail que je l'ai lue cet auteur, avec la trilogie des "Country Girls". En effet je m'en rappelle comme un univers très féminin et finement analysé, mais aussi assez sombre et déprimant, la vie de ce groupe de jeunes Irlandaises qu'elle suit sur plusieurs années tournant plus ou moins à l'échec. Et d'assez cru aussi, pour l'époque les scènes de sexe sont plutôt explicites (et déprimantes aussi d'ailleurs).
Mais j'aimerais bien aussi en lire plus d'elle, je note ce titre.

Revenir en haut Aller en bas
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Edna O'Brien   Mer 27 Oct 2010 - 11:41

Nezumi a écrit:
Et d'assez cru aussi, pour l'époque les scènes de sexe sont plutôt explicites (et déprimantes aussi d'ailleurs).
lors de la parution de son nouveau livre, j'ai lu plusieurs commentaires et surtout un de ceux m'a révélé un événement dont je ne savais rien:
Citation :
Dans Les Filles de la campagne, Edna O’Brien évoque la sexualité féminine dans les années 1950 en Irlande. Interdit dans le pays dès sa parution, le livre a été brûlé sur la place de son village natal du comté de Clare.
on était quand même dans les années 1960, je trouve cela horrible.. n'avaient-ils rien appris après 1938??

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Edna O'Brien   Mer 27 Oct 2010 - 11:47

kenavo a écrit:

lors de la parution de son nouveau livre, j'ai lu plusieurs commentaires et surtout un de ceux m'a révélé un événement dont je ne savais rien:
Citation :
Dans Les Filles de la campagne, Edna O’Brien évoque la sexualité féminine dans les années 1950 en Irlande. Interdit dans le pays dès sa parution, le livre a été brûlé sur la place de son village natal du comté de Clare.
on était quand même dans les années 1960, je trouve cela horrible.. n'avaient-ils rien appris après 1938??

visiblement pas...
En tout cas tous les auteurs irlandais que j'ai lu peignent un portrait assez sinistre de leur pays. Il y a un qui ressemble pas mal à O'Brien c'est John McGahern. Encore plus sombre, mais vraiment très très beau.
Revenir en haut Aller en bas
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Edna O'Brien   Mer 27 Oct 2010 - 11:50

Nezumi a écrit:
En tout cas tous les auteurs irlandais que j'ai lu peignent un portrait assez sinistre de leur pays. Il y a un qui ressemble pas mal à O'Brien c'est John McGahern. Encore plus sombre, mais vraiment très très beau.
oui.. parfois quand je pense à l'Irlande, je pense à tous les auteurs qui ont décrit ce pays si "mauvais", mais comme tu le dis, souvent aussi si beau..
John McGahern m'est inconnu.. je vais voir cela de plus près Very Happy

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Edna O'Brien   Mer 27 Oct 2010 - 11:55

Ah, alors de lui je te recommande Entre toutes les femmes, un livre très fort, et qui m'a beaucoup marquée.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Edna O'Brien   

Revenir en haut Aller en bas
 
Edna O'Brien
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» (M/LIBRE) DYLAN O'BRIEN ? burst the dams and start again.
» Dylan O'Brien - le jeu va plus loin...
» The Lady's Collection
» Le "Paris-Camembert".
» (M) D. O'BRIEN - Your love is my love but i hate you

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature de culture anglaise et (ou) gaëlique (par auteur ou fils spécifiques) :: Littérature irlandaise-
Sauter vers: