Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Mènis Koumandarèas [Grèce]

Aller en bas 
AuteurMessage
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Mènis Koumandarèas [Grèce]   Dim 1 Aoû 2010 - 9:17




Mènis Koumandarèas, né en 1931, est considéré comme l'un des meilleurs prosateurs grecs vivants. Il est également l'auteur de sept romans (La Verrerie, Le Beau Capitaine notamment), cinq recueils de nouvelles et deux volumes d'essais. Il a entre autres traduit McCullers et Fitzgerald, et reçu deux fois le Prix d'État pour le roman.

source: Editeur

Il est décédé le 6 décembre 2014 à Athènes.

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Mènis Koumandarèas [Grèce]   Dim 1 Aoû 2010 - 9:17



La Femme du métro
Citation :
Présetation de l'éditeur
Fin d'hiver dans l'Athènes des années 70. Une femme mariée de quarante ans et un étudiant de vingt ans se retrouvent tous les soirs dans le même métro. Brève rencontre, amour impossible.
Une histoire toute simple en apparence, racontée par l'un des grands romanciers grecs, Mènis Koumandarèas, qui déploie là ses thèmes de toujours : beauté de la jeunesse, hantise du vieillissement, vies gâchées, mélancolie, amertume.
Un écrivain au sommet de son art et un portrait de femme inoubliabl

Petit roman 'en miniature' qui arrive à dessiner sur 60 pages non seulement le protrait de cette femme, Koùla, mais il y a aussi un lieu qui joue un rôle (Athènes et son métro) et une époque qui revit (les années 70).
La jeunesse, le bonheur, la vieillesse.. le tout raconté das un style fascinant et qui donne l'impression d'avoir rencontré la Madame Bovary greque, mais en plus court Wink


plus de commentaires et extraits sur le site de l'éditeur: site

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
avatar

Messages : 24644
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

MessageSujet: Re: Mènis Koumandarèas [Grèce]   Dim 1 Aoû 2010 - 13:18

Excellent souvenir de La Verrerie de Koumandareas, je vais d' ailleurs commander Le Beau
capitaine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
avatar

Messages : 24644
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

MessageSujet: Re: Mènis Koumandarèas [Grèce]   Dim 25 Mai 2014 - 17:37

*  *  *

Les livres de Mènis Koumandarèas sont à l'image de son grand corps : ils ont une présence très dense, et en même temps quelque chose d'hésitant, de tremblé. Ils nous laissent croire d'abord que le monde est simple, avant de peu à peu nous entraîner dans ses zones d'ombres, ses mystères. Cet auteur apparemment facile à lire, habitué des grands tirages, nous livre des histoires pleines de non-dits, d'ambiguïtés, de troubles arrière-plans. Sans renier la tradition romanesque post-balzacienne, Koumandarèas la subvertit en douceur, de l'intérieur ; par des moyens très simples, artisanaux, il nous conduit aux émotions les plus subtiles, aux questionnements les plus profonds. Ses romans et ses nouvelles, tout en formant un portrait vivant et fidèle de la Grèce contemporaine, dépassent les frontières étroites d'un pays et d'une époque, ils se rapprochent de la fable et du conte — et en cela Koumandarèas est cousin des grands Américains qu'il traduisit naguère, McCullers, Fitzgerald, Melville...
Ce Grec est un passionné de musique classique — chose plutôt rare là-bas —, et on le sent dans ses livres. Fermement, subtilement composés, ils ont la rigueur d'un mouvement de sonate et la fluidité d'un opéra de Wagner, où tout un réseau de thèmes (gestes, paroles, scènes entières) est repris, combiné, varié jusqu'à l'envoûtement.
Koumandarèas a publié sept romans, six recueils de nouvelles et deux d'essais. J'ai une tendresse particulière pour le seul livre de lui que j'aie pu traduire jusqu'ici : son roman Le beau capitaine, publié en 1982, un pur diamant, l'un de ces livres-culte dont on se parle entre initiés, en baissant la voix et les yeux brillants. On y découvre les coulisses de l'armée et du Conseil d'État dans les années 60, mais surtout on y assiste à l'une des histoires d'amour les plus insolites, les plus inavouées, les plus poignantes.
Au début des années 90, les éditions du Griot ont voulu faire connaître Koumandarèas au public français. Courage mal récompensé. Le maillot n°9 a fait un flop, Le beau capitaine est passé inaperçu, le Griot en faillite n'existe plus et les bouquins sont introuvables depuis. Seul rescapé du naufrage, un roman inoubliable, La verrerie (1975), dans la belle traduction de Marcel Durand, publié d'abord par Hatier et repris par le Serpent à plumes. Pour ma part, je rêve de traduire, entre autres, la longue nouvelle Madame Koùla et le recueil Séraphins et chérubins, mais la recherche d'un nouvel éditeur s'apparente aux travaux de Sisyphe... En attendant des jours meilleurs, j'ai retrouvé dans mes cartons une nouvelle tirée du recueil précité, publiée voilà dix ans par une maison minuscule, Sépia, qui ferma aussitôt après, ruinée par les Grecs à son tour. Le narrateur a plus d'un point commun avec l'auteur adolescent ; quant au triste héros, Chrìstos, il est le frère d'une longue série de personnages, une variation de plus sur le thème qui obsède l'auteur : la jeunesse et la beauté perdues.


Photo de Giovanni Giovannetti.
*  *  *

_________________
L' imagination est l' histoire vraie du monde.
Roberto Juarroz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
avatar

Messages : 24644
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

MessageSujet: Re: Mènis Koumandarèas [Grèce]   Dim 25 Mai 2014 - 17:42

Ce texte est de Michel Volkovitch traducteur émérite et passionné de la littérature grecque contemporaine.

Je vais lire La Femme du métro, et, pour moi, La Verrerie est un chef-d' oeurvre. En tout cas, une

de ces ouvres vives dont le souvenir est à la fois blessure et émerveillement.

_________________
L' imagination est l' histoire vraie du monde.
Roberto Juarroz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
avatar

Messages : 24644
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

MessageSujet: Re: Mènis Koumandarèas [Grèce]   Lun 2 Juin 2014 - 22:25





La Femme du métro. - Quidam

"Ils se retrouvaient tous les soirs à huit heures. Il montait à Thissio, elle à Monastiraki. Le jeune
homme portait un pantalon de velours cotelé, un pull ras du cou, ses cheveux librement rejetés
en arrière. Dans une main il tenait son paquet de cigarettes, dans l' autre des feuilles dans un
classeur.
Il prenait la meme place, en coin, près de la fenètre, dans le sens contraire de la marche, l' oeil
fixé sur les portes coulissantes. Dans quelques minutes, le temps que la rame arrive à Monastiraki,
c' est là qu' elle apparaitrait."  La femme du métro, P. 9

Elle, c' est Koula. Elle a quarante ans, mariée "avantageusement", mais sans amour, à un riche
commerçant d' Athènes. Elle occupe un emploi de bureau pour tuer le temps et meubler une vie
désespérément vide.
Lui, s' appelle Mimis, vingt un ans, vaguement étudiant, séduisant et plein de sève, légèrement
immature, mais redoutablement malin.
Il a déjà une assez longue expérience amoureuse avec des dames en mal d' affection.

Elle est au mitan de son age, mais elle a déjà tiré un trait sur sa vie affective. Mais elle ignore
encore qu' on est jamais à l' abri de tout.
Combien de temps faut-il à une femme, belle, séduisante, intelligente et sensible pour faire le deuil
de tout et de s' y tenir ?
Certainement beaucoup plus de temps qu' etre empoignée par un désir soudain.

Lui, naturellement, est libre et disponible. Et meme s' il monnaie ses talents de séducteur auprès
d' autrese femmes, il n' est pas indifférent au charme de Koula...

En moins de temps qu' il ne faut pour l' écrire, elle sort de sa torpeur habituelle et laisse tomber
ses barrières morales pour donner et recevoir un plaisir qu' elle n' attendait plus.
En toute lucidité,  mais non sans douleur. Aucun plaisir, aucune blessure de la passion amoureuse
ne lui seront épargnés. Mais elle sait intensément jouir de l' instant présent.
Et j 'ai trouvé qu' elle s' adaptait merveilleusement à une situation surprenante, mais qu' elle
assumera jusqu' au bout.

Menis Koumandareas fait partie des auteurs sobres au style limpide et en meme temps riche et complexe. Un style qui touche juste et traduit une sorte d' état de grace. Avec des changements
 de rythme très étonnants, presque cinématographiques.

Et cet état de grace,  c' est encore une femme qui en bénéficie ! Il parait meme que les lecteurs
de Koumandareas se demandent à chaque lecture, qu' elle est le plus beau portrait de femme.

Et, de fait, j' ai encore en mémoire le portrait inoubliable de la femme de La Verrerie.


_________________
L' imagination est l' histoire vraie du monde.
Roberto Juarroz


Dernière édition par bix229 le Lun 2 Juin 2014 - 22:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marko
Faune frénéclectique
avatar

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 50
Localisation : Lille

MessageSujet: Re: Mènis Koumandarèas [Grèce]   Lun 2 Juin 2014 - 22:30

Un sujet qui semble familier et récurrent en litterature et au cinéma mais ton commentaire donne très envie de découvrir cette femme.

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
avatar

Messages : 24644
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

MessageSujet: Re: Mènis Koumandarèas [Grèce]   Lun 2 Juin 2014 - 22:45

Merci Marko ! Je ne sais pas si tu te souviens, tu avais aussi apprécié un autre écrivain grec que
j' avais recommandé : Nikkos Kavvadias : Le quart.

Il y a  vraiment quelques auteurs grecs à découvrir ! Et d' ailleurs j' en ai d' autres à vous proposer...

_________________
L' imagination est l' histoire vraie du monde.
Roberto Juarroz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marko
Faune frénéclectique
avatar

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 50
Localisation : Lille

MessageSujet: Re: Mènis Koumandarèas [Grèce]   Lun 2 Juin 2014 - 22:49

bix229 a écrit:
Merci Marko ! Je ne sais pas si tu te souviens, tu avais aussi apprécié un autre écrivain grec que
j' avais recommandé : Nikkos Kavvadias : Le quart.
Oui! C'était très beau dans sa noirceur.

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
eXPie
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Mènis Koumandarèas [Grèce]   Sam 6 Déc 2014 - 17:46

Mauvaise nouvelle :
Citation :
L'écrivain grec Mènis Koumandarèas tué à Athènes

L'écrivain grec Mènis Koumandarèas, 83 ans, l'un des auteurs les plus reconnus du pays, a été assassiné et découvert mort samedi 6 décembre à son domicile d'Athènes.
Une enquête confiée à la sécurité d'Athènes va dans un premier temps tenter de déterminer les causes de la mort. La victime présentait des blessures au cou et au visage, selon la police, qui évoque également des traces d'asphyxie.

Auteur d'une vingtaine de romans, livres de nouvelles et essais depuis les années 1960, l'œuvre de Mènis Koumandarèas a été récompensée deux fois par le prix d'Etat pour le roman et traduite dans de nombreuses langues. Au fil de son œuvre, l’auteur avait fait d’Athènes le miroir où se reflètent les problèmes de la société grecque.

Source : http://www.lemonde.fr/culture/article/2014/12/06/l-ecrivain-grec-menis-koumandareas-tue-a-athenes_4535950_3246.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.plathey.net
bix229
Parfum livresque
avatar

Messages : 24644
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

MessageSujet: Re: Mènis Koumandarèas [Grèce]   Dim 11 Sep 2016 - 18:49

Disparitions

Mènis Koumandarèas (1931-2014), grand écrivain grec

Le Monde.fr | 09.12.2014 à 11h43 • Mis à jour le 09.12.2014 à 17h23 | Par Florence Noiville

"Mènis KoumandarèasC’est une étrange et mystérieuse fin que celle du grand écrivain grec Mènis Koumandarèas. Un scénario qui serait digne d’un mauvais roman noir s’il n’ébranlait pas le monde des lettres et de la culture hellénique. Samedi 6 décembre, Mènis Koumandarèas, l’un des auteurs les plus respectés de son pays, a été découvert sans vie à son domicile athénien. Son corps portait des traces de coups au ventre, ainsi que des ecchymoses au cou et au visage. Selon le rapport d’autopsie rendu public lundi 8 décembre par la police, Mènis Koumandarèas aurait été battu puis étranglé à mains nues. Il était âgé de 83 an

En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/disparitions/article/2014/12/09/menis-koumandareas-1931-2014-grand-ecrivain-grec_4537247_3382.html#D7FR2JLdBL20TYF7.99"

C' est avec surprise et presque deux ans de retard que j' apprends la mort de Koumandareas.
Son oeuvre mérite le détour. LIsez le !
En particulier La Verrerie qui plairait à un certains nombre de lecteurs que je connais ! oui  B

_________________
L' imagination est l' histoire vraie du monde.
Roberto Juarroz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ArturoBandini
Sage de la littérature
avatar

Messages : 2748
Inscription le : 05/03/2015
Age : 32
Localisation : Aix-en-Provence

MessageSujet: Re: Mènis Koumandarèas [Grèce]   Lun 12 Sep 2016 - 20:02

Je ne connais pas, merci de faire remonter son fil, ça m'a l'air appétissant.

_________________
Sois le changement que tu veux voir dans le monde. Gandhi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mènis Koumandarèas [Grèce]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Mènis Koumandarèas [Grèce]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature italienne, grecque et turque (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: