Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
Accueil*Portail*RechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Le coming-out du lecteur prétentieux ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 9, 10, 11
AuteurMessage
odrey
Sage de la littérature
avatar

Messages : 1958
Inscription le : 27/01/2009
Age : 39

MessageSujet: Re: Le coming-out du lecteur prétentieux ?   Sam 28 Aoû 2010 - 19:48

Livvy a écrit:
Alors, oui, odrey, il faut avoir suffisamment confiance pour oser, mais pas vachement.

Voilà, on est complètement d'accord maintenant. C'est beau!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Livvy
Main aguerrie
avatar

Messages : 530
Inscription le : 11/03/2010
Age : 39
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: Le coming-out du lecteur prétentieux ?   Sam 28 Aoû 2010 - 19:49

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.oliviabillington.com
bix229
Parfum livresque
avatar

Messages : 24644
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

MessageSujet: Re: Le coming-out du lecteur prétentieux ?   Sam 28 Aoû 2010 - 20:28

Bon, Livvy, je vais essayer simplement de déinir ce qu' est un écrivain pour moi.

Il ne suffit pas de choisir des mots et de les agencer d' une certaine façon. De garder, un mot une phrase ni d' en éliminer 100.
Il faut que cet ensemble parfaitement artificiel à première vue, devienne quelque chose de cohérent
et de créateur grace à un travail constant mais qui doit rester invisible.
Et qui sera théatre, roman, poésie...

Ecrire est un métier, meme si l' envie d' écrire vient tot. Un métier où l' on apprend sans cessse et où l' on se remet en question souvent. Chaque livre est un pari, un nouveau départ, un défi.
Ecrire, etre écrivain est une forme de vie à part entière, parfois une sorte de maladie obsessionnelle.
En ce sens qu' etre écrivain, c' est l' etre tout le temps, meme quand on n' écrit pas.
C' est une forme d' exclusion au moins temporaire et de tyrannie qu' il faut accepter et faire accepter aux autres.
Et qui n' appporte aucune certitude en soi, meme en cas de succès. Mais des doutes oui.
C' est pour cela que je respecte leur ténacité et leurs efforts.
Et leur besoin d' etre reconnu.

Si l' on part de l' idée qu' écrire est une folie, une impossibilité et aller au delà pourra produire
quelque chose de satisfaisant pour le lecteur.
Mais ce n' est meme pas certain.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Livvy
Main aguerrie
avatar

Messages : 530
Inscription le : 11/03/2010
Age : 39
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: Le coming-out du lecteur prétentieux ?   Dim 29 Aoû 2010 - 12:26

bix229 a écrit:
Ecrire est un métier, meme si l' envie d' écrire vient tot. Un métier où l' on apprend sans cessse et où l' on se remet en question souvent. Chaque livre est un pari, un nouveau départ, un défi.

Non, un métier = profession qui permet de subvenir à ses besoins.
Par contre, écrire est un travail, dans lequel, bien sûr, on apprend sans cesse.
Je te l'accorde, il est question de sémantique.


bix229 a écrit:
Ecrire, etre écrivain est une forme de vie à part entière, parfois une sorte de maladie obsessionnelle.
En ce sens qu' etre écrivain, c' est l' etre tout le temps, meme quand on n' écrit pas.

C'est exact. Tout ramène à l'écriture. Je ne peux m'empêcher, par exemple, lorsque quelqu'un parle, d'accoler mentalement un "dit-il d'un ton sarcastique" ou "il ne s'était pas départi de sa moue boudeuse en lui parlant". Et d'avoir des idées, des phrases qui se promènent dans mon esprit, sans arrêt, très souvent juste avant de m'endormir... oubliées le lendemain matin, ô combien rageant.

bix229 a écrit:
C' est une forme d' exclusion au moins temporaire et de tyrannie qu' il faut accepter et faire accepter aux autres.
Et qui n' appporte aucune certitude en soi, meme en cas de succès. Mais des doutes oui..

C'est en effet une forme d'exclusion mais qui, si elle gêne l'entourage (oh que oui), n'ennuie pas l'auteur, que du contraire (en tout cas pour moi, je suis plutôt une solitaire).
Oui, les doutes foisonnent, mais une certitude reste pourtant : sans écrire, on s'empoisonne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.oliviabillington.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le coming-out du lecteur prétentieux ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le coming-out du lecteur prétentieux ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 11 sur 11Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 9, 10, 11

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Café littéraire. :: Sur la littérature en général…-
Sauter vers: