Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 François Rabelais

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
jack-hubert bukowski
Zen littéraire
jack-hubert bukowski

Messages : 5257
Inscription le : 24/02/2008
Age : 37

François Rabelais - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: François Rabelais   François Rabelais - Page 2 Icon_minitimeSam 16 Mar 2013 - 10:10

François Rabelais - Page 2 9782020300322

François Rabelais - Page 2 Rabelais-Francois-Pantagruel-Livre-878425068_ML

L'édition Points, GrandGousier. Il y a une page en ancien français et une autre en français moderne.

_________________
«L'amplitude des contradictions à l'intérieur d'une pensée constitue un critère de grandeur.»
De Gaulle, citant Nietzsche

Dixit celui qui écrivait plus vite que son ombre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
Arabella

Messages : 19316
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

François Rabelais - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: François Rabelais   François Rabelais - Page 2 Icon_minitimeSam 16 Mar 2013 - 10:45

La langue de Rabelais n'est pas de l'ancien français à proprement parlé. C'est ce qu'on appelle le moyen français. dentsblanches

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jack-hubert bukowski
Zen littéraire
jack-hubert bukowski

Messages : 5257
Inscription le : 24/02/2008
Age : 37

François Rabelais - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: François Rabelais   François Rabelais - Page 2 Icon_minitimeSam 16 Mar 2013 - 10:47

Arabella a écrit:
La langue de Rabelais n'est pas de l'ancien français à proprement parlé. C'est ce qu'on appelle le moyen français. dentsblanches

moyen-nageux?

_________________
«L'amplitude des contradictions à l'intérieur d'une pensée constitue un critère de grandeur.»
De Gaulle, citant Nietzsche

Dixit celui qui écrivait plus vite que son ombre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
Arabella

Messages : 19316
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

François Rabelais - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: François Rabelais   François Rabelais - Page 2 Icon_minitimeSam 16 Mar 2013 - 10:51

jack-hubert bukowski a écrit:
Arabella a écrit:
La langue de Rabelais n'est pas de l'ancien français à proprement parlé. C'est ce qu'on appelle le moyen français. dentsblanches

moyen-nageux?

intense reflexion Justement plus.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
animal
Tête de Peluche
animal

Messages : 31548
Inscription le : 12/05/2007
Age : 38
Localisation : Tours

François Rabelais - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: François Rabelais   François Rabelais - Page 2 Icon_minitimeJeu 16 Jan 2014 - 21:33

François Rabelais - Page 2 Pantag10

Pantagruel

Un commentaire compliqué à agencer et qui risque bien de vous laisser sur votre faim !

   Pantagruel comme son nom l'indique c'est l'histoire de Pantagruel, de sa naissance jusqu'à la reconquête du royaume de son père et un peu plus. Il y a donc du roman initiatique et du conte philosophique dans cette cuisine. Pantagruel est un monstre : un géant, une force effrayante de la nature et un étudiant puis un savant voire un sage. Pourtant on se demande ce qu'il apprend qu'il ne sait déjà. Il est monstrueux mais se promène avec ses compagnons à travers la France et un peu plus, il étudie, boit, fait la fête, mange et se soulage avec comme des changements d'échelle selon la phrase ou l'épisode. Parce qu'on peut parler d'épisodes. Le héros en est Pantagruel ou quelqu'un d'autre, Panurge notamment, l'adoré ultime filou de compagnon. Plus d'un tour dans son sac et au moins autant dans chacune de ses poches !

  Initiatique, philosophie, épisodes. Que racontent les épisodes : des aventures édifiantes ? D'une certaine manière. Les références aux pensées et textes de l'époque, à la culture et à l'état des choses sont nombreuses, fournies et très généralement détournées et de préférence de façon subtilement grossière. Il y a un art de la démesure qui s'exprime dès le début et revient par vagues qui enflent tout au long de l'étrange récit. On va glisser avec ses vagues et poussé par les avertissements qui ouvrent le livre dans un monde alternatif mais pas complètement.

   Les références et moqueries sont réelles, l'humanisme est vrai et la fable fait un nœud solide entre l'imaginaire et le littéraire. En admettant que les histoires dans les histoires et que les épisodes hauts en couleurs et potentiellement surnaturels puissent être monnaie commune, il n'en reste pas moins qu'après s'être appuyé au moins un chapitre épisode parfaitement incompréhensible, on peut trouver probable qu'il se passe quelque chose ailleurs. Sans doute un émerveillement un peu sauvage (il est pointu aussi) pour la phrase, le texte, la lecture qui se doit d'emporter sa victime vers un contentement heureux et libérateur. Ainsi des affrontements débonnaires aux issues plus grandiloquentes que dévastatrices.

   Il m'a manqué une infinité de références et beaucoup d'énergie pour profiter suffisamment de l'expérience. J'en garde une authentique frustration. Commencé par les pages de gauche "en ancien" aux tournures dépaysantes et au fort parfum d'exotisme, puis cédé aux pages de droites modernisées et immédiatement intelligibles mais perdant en charme, en rythme et musicalité, en densité pour le peu que je puisse en juger. Et compte tenu de la teneur supposée du livre... il y a une perte substantielle. Idéalement il faudrait pouvoir tout lire en modernisé, lire toutes les notes de bas de page et lire tout tranquillement et avec la banane le texte "en ancien" en essayant de s'habituer à suivre les constructions autres et à se dégager au maximum de son envie d'exotisme.

Pour une prochaine fois ?

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
eXPie
Abeille bibliophile
eXPie

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

François Rabelais - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: François Rabelais   François Rabelais - Page 2 Icon_minitimeJeu 16 Jan 2014 - 22:16

animal a écrit:
   Il m'a manqué une infinité de références et beaucoup d'énergie pour profiter suffisamment de l'expérience. J'en garde une authentique frustration. Commencé par les pages de gauche "en ancien" aux tournures dépaysantes et au fort parfum d'exotisme, puis cédé aux pages de droites modernisées et immédiatement intelligibles mais perdant en charme, en rythme et musicalité, en densité pour le peu que je puisse en juger. Et compte tenu de la teneur supposée du livre... il y a une perte substantielle. Idéalement il faudrait pouvoir tout lire en modernisé, lire toutes les notes de bas de page et lire tout tranquillement et avec la banane le texte "en ancien" en essayant de s'habituer à suivre les constructions autres et à se dégager au maximum de son envie d'exotisme.
Oui, c'est un vrai problème... Peut-être qu'en lisant plusieurs Rabelais à la suite ou presque, on finit par mieux comprendre ? (j'ai Montaigne en français modernisé, ça a moins de charme, mais c'est tellement plus compréhensible).
Mais il manque de toute façon tant de références... les notes sont indispensables...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.plathey.net
animal
Tête de Peluche
animal

Messages : 31548
Inscription le : 12/05/2007
Age : 38
Localisation : Tours

François Rabelais - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: François Rabelais   François Rabelais - Page 2 Icon_minitimeJeu 16 Jan 2014 - 22:23

pour pas mal de tournures on peut s'y retrouver parce qu'on les connait aussi de cette façon mais nous n'y sommes pas habitué ou parce que ça ressemble à de l'anglais par exemple... mais on peut aussi faire dans le contresens si on n'a pas de béquille(s). Juste un rodage par échantillons ça doit être bénéfique...

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GrandGousierGuerin
Sage de la littérature
GrandGousierGuerin

Messages : 2669
Inscription le : 02/03/2013

François Rabelais - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: François Rabelais   François Rabelais - Page 2 Icon_minitimeVen 17 Jan 2014 - 9:12

Le petit-fils a fait du chemin .... Papy GrandGousier est fier  mdr2 
animal a écrit:
pour pas mal de tournures on peut s'y retrouver parce qu'on les connait aussi de cette façon mais nous n'y sommes pas habitué ou parce que ça ressemble à de l'anglais par exemple... mais on peut aussi faire dans le contresens si on n'a pas de béquille(s). Juste un rodage par échantillons ça doit être bénéfique...
Rodage par échantillons pour repas pantagruélique ... Cela frise l'hérésie, non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.girlsgogames.fr/jeu/lapine_dhiver.html
jack-hubert bukowski
Zen littéraire
jack-hubert bukowski

Messages : 5257
Inscription le : 24/02/2008
Age : 37

François Rabelais - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: François Rabelais   François Rabelais - Page 2 Icon_minitimeVen 17 Jan 2014 - 10:58

On voit bien, animal, que la lecture d'Hubert Aquin et du Prochain épisode semble t'avoir marqué. Juste à lire le commentaire, nous voyons bien la référence à cette lecture antérieure. Pour Rabelais, j'avoue que j'ai été exigeant sur le moment. J'ai surtout cherché à soupeser l'ancien et le nouveau français, et j'ai fini par me colleter au nouveau français. Faut bien trouver le moyen de nager... Pour ce qui est de Montaigne, je pense que c'est une lecture encore plus complexe, même si Rabelais crypte de nombreuses références.

_________________
«L'amplitude des contradictions à l'intérieur d'une pensée constitue un critère de grandeur.»
De Gaulle, citant Nietzsche

Dixit celui qui écrivait plus vite que son ombre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
topocl
Abeille bibliophile
topocl

Messages : 11706
Inscription le : 12/02/2011

François Rabelais - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: François Rabelais   François Rabelais - Page 2 Icon_minitimeVen 17 Jan 2014 - 11:21

Hubert Haquin revient décidément trop souvent sur ce forum. je le commande   bonjour  ! 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://topocleries.wordpress.com/
animal
Tête de Peluche
animal

Messages : 31548
Inscription le : 12/05/2007
Age : 38
Localisation : Tours

François Rabelais - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: François Rabelais   François Rabelais - Page 2 Icon_minitimeVen 17 Jan 2014 - 12:34

s'il y a référence elle est inconsciente... qu'est-ce qui ferait référence à Prochain épisode pour toi dans ce commentaire Jack Hubert ?

(ce n'en est pas moins une bonne idée de le commander).

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jack-hubert bukowski
Zen littéraire
jack-hubert bukowski

Messages : 5257
Inscription le : 24/02/2008
Age : 37

François Rabelais - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: François Rabelais   François Rabelais - Page 2 Icon_minitimeVen 17 Jan 2014 - 12:46

Animal, je te citerai donc...

Animal a écrit:
selon la phrase ou l'épisode. Parce qu'on peut parler d'épisodes. [...]

Initiatique, philosophie, épisodes. Que racontent les épisodes : [...]

En admettant que les histoires dans les histoires et que les épisodes hauts en couleurs et potentiellement surnaturels puissent être monnaie commune [...]

il n'en reste pas moins qu'après s'être appuyé au moins un chapitre épisode parfaitement incompréhensible [...]

Il m'a manqué une infinité de références et beaucoup d'énergie pour profiter suffisamment de l'expérience.

Il me semble tout à fait que tu lisais Rabelais, animal, mais je voyais l'effet d'une lecture combinée à celle d'Hubert Aquin d'autant plus que ce dernier était philosophe également. En plus, le petit passage sur les références m'a fait sourire puisque tu avais bien assimilé l'expérience de l'univers aquinien...

_________________
«L'amplitude des contradictions à l'intérieur d'une pensée constitue un critère de grandeur.»
De Gaulle, citant Nietzsche

Dixit celui qui écrivait plus vite que son ombre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
animal
Tête de Peluche
animal

Messages : 31548
Inscription le : 12/05/2007
Age : 38
Localisation : Tours

François Rabelais - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: François Rabelais   François Rabelais - Page 2 Icon_minitimeVen 17 Jan 2014 - 13:01

huhu, ça joue sur les mots. dans Pantagruel on est plus dans l'épisode comme dans les Mille et une nuits... quoique, l'imaginaire et le délire de la langue n'a pas un petit rôle dans Prochain épisode.

ce seraient les diverses influences de Rabelais (et d'autres forcément) qui seraient difficiles à définir ?

chez Aquin j'avais au moins une des références.  tongue 

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
colimasson
Abeille bibliophile
colimasson

Messages : 16258
Inscription le : 28/06/2010
Age : 28
Localisation : Thonon

François Rabelais - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: François Rabelais   François Rabelais - Page 2 Icon_minitimeSam 18 Jan 2014 - 14:04

animal a écrit:


   Il m'a manqué une infinité de références et beaucoup d'énergie pour profiter suffisamment de l'expérience. J'en garde une authentique frustration. Commencé par les pages de gauche "en ancien" aux tournures dépaysantes et au fort parfum d'exotisme, puis cédé aux pages de droites modernisées et immédiatement intelligibles mais perdant en charme, en rythme et musicalité, en densité pour le peu que je puisse en juger. Et compte tenu de la teneur supposée du livre... il y a une perte substantielle. Idéalement il faudrait pouvoir tout lire en modernisé, lire toutes les notes de bas de page et lire tout tranquillement et avec la banane le texte "en ancien" en essayant de s'habituer à suivre les constructions autres et à se dégager au maximum de son envie d'exotisme.

Pour une prochaine fois ?

C'est le grand dilemme. Peut-être ne pas vouloir le lire en une seule fois ? Le lire à côté, une page par jour, tranquillement, sans se presser ?
Comme toi, je suis charmée par l'exotisme de l'ancien français, mais il faudrait avoir des heures devant soi pour en savourer pleinement le dépaysement. Il nous manque aussi une bonne connaissance du paradigme médiéval. J'ai lu récemment L'automne du Moyen Age de John Huizinga. Intéressant et accessible, il apporte quelques informations qui ne peuvent pas faire de mal pour faciliter l'immersion.

_________________

J’ai presque vingt ans ! Me voici à la fin de ma vie, et je n’ai rien accompli !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://colimasson.over-blog.com/#
bix229
Parfum livresque
bix229

Messages : 24639
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

François Rabelais - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: François Rabelais   François Rabelais - Page 2 Icon_minitimeSam 18 Jan 2014 - 15:47

Rabelais a été un novateur du langage, de la fiction, des personnages, un écrivain hors normes.
Et qui aurait pu  avoir une influence déterminante sur la langue française et l' invention romanesque.
Mais que cette influence a été fortement contrariée par Descartes et les castrateurs du 17e siècle.
Une porte a été fermée de façon déterminante.
Lire le Rabelais de Backhtine.

_________________
L' imagination est l' histoire vraie du monde.
Roberto Juarroz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




François Rabelais - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: François Rabelais   François Rabelais - Page 2 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
François Rabelais
Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Françoise David appuie les revendications
» François-Eugène VIDOCQ
» Les françaises font beaucoup d'enfants, mais de plus en plus
» Françoise Dorléac
» Frédéric François

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature française (par auteur ou fils spécifiques) :: Auteurs nés avant 1915-
Sauter vers: