Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
Accueil*Portail*RechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Les "monstres" en littérature

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
AuteurMessage
LunaStella
Envolée postale
avatar

Messages : 224
Inscription le : 11/04/2010
Age : 22
Localisation : Lyon

MessageSujet: Re: Les "monstres" en littérature   Lun 23 Aoû 2010 - 12:53

Marko a écrit:


Tu n'as pas vu ce formidable film de Pierre Granier-Deferre "Le chat" avec Gabin et Signoret? Une des histoires les plus tristes et les plus intenses que je connaisse. Ah ce plan de l'immeuble qu'on démolit à la fin! J'en frissonne rien que d'y penser.



Excellent ce film , tellement profond ... Il faudrait que je le revoie , mais ce qui est sûr , c'est que c'est un des meilleurs films "dramtiques" , si l'on peut dire , que j'aie jamais vu .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shanidar
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

MessageSujet: Re: Les "monstres" en littérature   Lun 23 Aoû 2010 - 14:23

Norman Mailer Pourquoi sommes-nous au Vietnam ?

sans doute l'une des charges les plus violentes que l'on puisse lire contre "l'esprit américain". Un livre écrit avec l'insulte à la bouche, un rythme de cinglé, un style tout à la fois obscène et superbe, une gifle imparable, un livre monstre, quoi !

petit extrait de la première page pour vous donner une idée de la virulence du texte :

Cinq, quatre, trois, deux, un ! Et pan dans le décibel ! Tiens toi bien, jeune Amérique, avec tous tes Braunschweiger, Oppenheimer et Compagnie ! Vous n'avez pas invité Geiger et son compteur pour des couilles : vous êtes à l'écoute de D.J., champion des Disques-Jockeys, à votre service. Les présentations viendront. Lâche mon froc, Shakespeare, j'en ai ma claque. Bien tard pour raconter ma vie, j'ai trop de sang au bout de ma queue. J'aime autant vous dire que D.J., Docteur Jek and Hill, ne manque pas de foutre. Massacreur de bêtes, tueur à toutes mains, mes paumes sont brûlantes et glacées.
Et maintenant, mesdames, messieurs, amis et amants, vous tous qui croupissez dans le vaste cachot de l'Amérique, prenez-en de la graine...

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
avatar

Messages : 24644
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

MessageSujet: Re: Les "monstres" en littérature   Lun 23 Aoû 2010 - 16:23

La Conjuration des imbéciles de John Kennedy Toole

Ceux qui ont lu le livre comprendront. Il y a aussi le personnage d' Ignatius Reilly...
Certains disaient qu' il n' avait pas de précédent dans la littérature. Eh bien c' est faux..
Dans le roman de Jacques Audiberti, Marie Dubois, Loup-Clair m' a fait souvent penser à Ignatius, un personnage
qui physiquement au moins, nous repusse autant qu' il nous fascine.
Comme lui, c' est un etre qui souffre de la bétise et de la violence des autres.
Peut etre un peu plus humain, mais monstrueusement inadapté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
colimasson
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 16258
Inscription le : 28/06/2010
Age : 26
Localisation : Thonon

MessageSujet: Re: Les "monstres" en littérature   Mar 24 Aoû 2010 - 11:17

Marko a écrit:


Tu n'as pas vu ce formidable film de Pierre Granier-Deferre "Le chat" avec Gabin et Signoret? Une des histoires les plus tristes et les plus intenses que je connaisse. Ah ce plan de l'immeuble qu'on démolit à la fin! J'en frissonne rien que d'y penser.



Non, je ne l'ai pas vu en effet, mais pourquoi pas. Est-ce qu'il est préférable, à ton avis, de lire le livre avant, ou c'est sans importance ?

Nezumi a écrit:
colimasson a écrit:

Oui, mais je ne parle pas seulement des scènes où il joue le psychopathe. La simple description de la vie mondaine et artificielle qui est la sienne suffit à rendre le livre monstrueux...

Oui, j'ai vu après.
Si tu lis Glamorama, sur le monde de la mode, c'est encore pire dans le genre futilité de la vie.

Oui, j'en ai déjà entendu parler, c'est du même écrivain. J'étais tentée de poursuivre ma lancée avec ce livre justement. Curieuse de voir comment il pourra faire pire...

bix229 a écrit:
La Conjuration des imbéciles de John Kennedy Toole

Ceux qui ont lu le livre comprendront. Il y a aussi le personnage d' Ignatius Reilly...
Certains disaient qu' il n' avait pas de précédent dans la littérature. Eh bien c' est faux..
Dans le roman de Jacques Audiberti, Marie Dubois, Loup-Clair m' a fait souvent penser à Ignatius, un personnage
qui physiquement au moins, nous repusse autant qu' il nous fascine.
Comme lui, c' est un etre qui souffre de la bétise et de la violence des autres.
Peut etre un peu plus humain, mais monstrueusement inadapté.

Ignatius, monstrueux ? Je ne suis pas d'accord. Il me semble que lui et les autres personnages du livre sont au contraire très réalistes. Ils sont peut-être caricaturaux mais ils empruntent des traits qui nous rappelleront inévitablement quelque connaissance alors, à moins de trouver l'humanité en elle-même monstrueuse, je trouve que ce jugement est un peu trop extrême.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://colimasson.over-blog.com/#
darkanny
Zen littéraire
avatar

Messages : 7078
Inscription le : 02/09/2009
Localisation : Besançon

MessageSujet: Re: Les "monstres" en littérature   Mar 24 Aoû 2010 - 11:37

C'est vrai que d'emblée comme ça je n'aurais pas classé "La conjuration des imbéciles" dans les livres monstres (mais je m'y perds un peu dans ce fil..., je ne vois pas trop où la monstruosité commence , où elle s'arrête )
Mais quand on pense au comportement d'Ignatius , ou peut effectivement le trouver monstrueux au sens le plus large dans ce qu'il a d'excessif , d'extraordinaire , d'effroyable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
avatar

Messages : 24644
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

MessageSujet: Re: Les "monstres" en littérature   Mar 24 Aoû 2010 - 14:03

Non, moi non plus je ne me sens pas à l' aise dans ce genre "monstrueux"
Et Colimasson a raison. C' est subjectif d' y mettre Ignatius.
J' y ai pensé en lisant Marie Dubois où le personnage masculin m' a rappelé Ignatius...
Il se définit lui meme comme un monstre de timidité et de différence par rapport à une certaine
réalité qui l' entoure et qui lui échappe...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
colimasson
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 16258
Inscription le : 28/06/2010
Age : 26
Localisation : Thonon

MessageSujet: Re: Les "monstres" en littérature   Mer 25 Aoû 2010 - 21:07

darkanny a écrit:
C'est vrai que d'emblée comme ça je n'aurais pas classé "La conjuration des imbéciles" dans les livres monstres (mais je m'y perds un peu dans ce fil..., je ne vois pas trop où la monstruosité commence , où elle s'arrête )
Mais quand on pense au comportement d'Ignatius , ou peut effectivement le trouver monstrueux au sens le plus large dans ce qu'il a d'excessif , d'extraordinaire , d'effroyable.

Tu veux parler de son goût extrême pour la monarchie ? Laughing De son idée de faire enchaîner les enfants par leurs mères lorsqu'ils rentrent de l'école pour permettre à leur imagination de s'épanouir davantage qu'en regardant la télévision ?
C'est vrai que certaines de ses idées sont monstrueuses parce qu'elles sont incorrectes, mais il y a beaucoup de dérision et d'humour dans tout ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://colimasson.over-blog.com/#
bix229
Parfum livresque
avatar

Messages : 24644
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

MessageSujet: Re: Les "monstres" en littérature   Mer 25 Aoû 2010 - 21:46

Regardez sur un autre fil : Monstres et littérature, ça vous parlera peut etre mieux !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
darkanny
Zen littéraire
avatar

Messages : 7078
Inscription le : 02/09/2009
Localisation : Besançon

MessageSujet: Re: Les "monstres" en littérature   Mer 25 Aoû 2010 - 22:01

colimasson a écrit:


Tu veux parler de son goût extrême pour la monarchie ? Laughing De son idée de faire enchaîner les enfants par leurs mères lorsqu'ils rentrent de l'école pour permettre à leur imagination de s'épanouir davantage qu'en regardant la télévision ?

oui un peu tout ça
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Les "monstres" en littérature   Mer 25 Aoû 2010 - 22:57

si on parle sur ce fil de "monstres", peut être aussi de la transformation en 'monstres' qui ont été créé par la guerre?
je vous conseille dans ce cas Jérôme Ferrai et son nouvau livre Où j'ai laissé mon âme



commentaire :ici

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marko
Faune frénéclectique
avatar

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 49
Localisation : Lille

MessageSujet: Re: Les "monstres" en littérature   Sam 18 Sep 2010 - 12:10

Très juste Kenavo pour le roman de Ferrari (il faut que je fasse mon post d'ailleurs).

Comme évoqué sur le fil Christophe Honoré, j'ai découvert à travers son film l'écrivain Dennis Cooper dont les livres semblent pouvoir entrer dans cette rubrique. Il propose lui-même une liste dans laquelle on pourra puiser:

50 livres preferes de l'ecrivain Dennis COOPER

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maline
Zen littéraire
avatar

Messages : 5239
Inscription le : 01/10/2009
Localisation : Entre la Spree et la Romandie

MessageSujet: Re: Les "monstres" en littérature   Sam 18 Sep 2010 - 20:22


« L’école d’impiété » est un recueil de 4 nouvelles, de plus en plus monstrueuses. Alexandre Tisma décrit p.ex. dans l’une la vie quotidienne d’un tortionnaire, de jour il torture comme le lui demande le règlement, le soir il rentre à la maison pour y retrouver son enfant malade qu’il entoure de charité et de miséricorde. Il pense soudain se retrouver dans un cas de justice compensatrice, et puis non, il n’y a pas de dieu ...
Tisma montre que les monstres peuvent être des hommes nus, il l’écrit de façon très sobre, comme un fait quotidien, monstrueux justement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Les "monstres" en littérature   Sam 18 Sep 2010 - 21:42

en fouillant un peu dans les anciens fils, j'ai retrouvé un sujet similaire.. pas tout à fait, donc, je n'ai pas fusionné les deux fils, mais pour ceux qui veulent aller jeter un oeil:

Monstres et littérature

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marko
Faune frénéclectique
avatar

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 49
Localisation : Lille

MessageSujet: Re: Les "monstres" en littérature   Sam 18 Sep 2010 - 23:27

kenavo a écrit:
en fouillant un peu dans les anciens fils, j'ai retrouvé un sujet similaire.. pas tout à fait, donc, je n'ai pas fusionné les deux fils, mais pour ceux qui veulent aller jeter un oeil:

Monstres et littérature

Queenie me l'avait signalé mais le thème bien que complémentaire n'est pas le même. Le lien sera utile bonjour

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cachemire
Sage de la littérature
avatar

Messages : 1998
Inscription le : 11/02/2008
Localisation : Francfort

MessageSujet: Re: Les "monstres" en littérature   Dim 19 Sep 2010 - 0:10

Un livre "monstre": Les Bienveillantes de Jonathan Littell.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les "monstres" en littérature   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les "monstres" en littérature
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 6 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
 Sujets similaires
-
» La bibliothèque idéale en littérature allemande contemporain
» La Littérature et la Marine
» Mémoire de master littérature sur les bibliothèques
» vive la littérature équitable !!
» littérature jeunesse

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Café littéraire. :: Sur la littérature en général…-
Sauter vers: