Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
Accueil*Portail*RechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Victor Cohen Hadria

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nathria
Sage de la littérature


Messages : 2867
Inscription le : 18/06/2008
Age : 49

MessageSujet: Victor Cohen Hadria   Mer 25 Aoû 2010 - 10:22


Victor Hadria Cohen
Né en 1949, Victor Cohen Hadria a publié en tant que romancier chez Albin Michel Isaac était leur nom, prix de la nouvelle du Salon du livre du Mans (1997) et Chroniques des quatre horizons en 1998. Aux sources de ces Trois saisons de la rage, deux moments de sa vie professionnelle : longtemps réalisateur des émissions médicales d'Igor Barrère, son intérêt pour cet univers s'est affûté et ses connaissances se sont approfondies. Quant au monde rural, six ans viticulteur et oenologue dans une propriété de Doganella de Ninfa dans le Lazio en Italie, il l'a réellement pratiqué. Source: Albin Michel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lachariotteabouquins.blogspot.fr/
Nathria
Sage de la littérature


Messages : 2867
Inscription le : 18/06/2008
Age : 49

MessageSujet: Re: Victor Cohen Hadria   Mer 25 Aoû 2010 - 10:34


Les trois saisons de la rage
Une correspondance entre le docteur Lecoeur et le médecin major Rochambaud entame le roman. Tandis que Lecoeur est médecin de campagne en Normandie, Rochambaud est en partance pour l’Italie avec les troupes napoléoniennes. La correspondance débute à cause de la requête un peu particulière d’un soldat : Délicieux Brutus ne sait ni lire, ni écrire et souhaite, via Rochambaud, prendre des nouvelles de Louise, sa promise. L’échange épistolaire (qui dure à peine cent pages) permet à travers les aventures des amoureux, de placer les personnages et de situer l’époque (1859 : campagne d’Italie où les troupes françaises affrontent les troupes autrichiennes). S’ensuit dans la seconde partie du roman : le journal intime de Lecoeur. Le quotidien du docteur se tisse à travers la rencontre d’une riche galerie d’individus : des paysans aux classes aisées, du rebouteux à la profession médicale, des prostituées aux curés, des voyous aux hommes de loi… Lecoeur évoque les mœurs de l’époque, les avancées ou tâtonnements de la médecine, les croyances populaires, le poids de l’église et celui de la justice, les intrigues politiques…
Une écriture vivante, plaisante, vraiment, j’ai beaucoup aimé me plonger au XIX siècle en Normandie.
Un gros coup de cœur pour Victor Cohen-Hadria !

L'interview Albin Michel de l'auteur:ICI
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lachariotteabouquins.blogspot.fr/
uolav
Agilité postale


Messages : 663
Inscription le : 27/11/2009
Age : 53
Localisation : CAEN

MessageSujet: Re: Victor Cohen Hadria   Lun 9 Mai 2011 - 14:41

Les trois saisons de la rage ou le journal d'un médecin de campagne.
J'ai également eu un gros coup de coeur pour ce livre qui est une peinture de la vie quotidienne au milieu du 19ème siècle. On y retrouve l'univers de Maupassant, la description du monde paysan de l'époque est remarquable.
Pour l'anecdocte, ce livre a reçu le prix de la ville de Caen.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marie
Zen littéraire


Messages : 9566
Inscription le : 26/02/2007
Localisation : Moorea

MessageSujet: Re: Victor Cohen Hadria   Lun 4 Juil 2011 - 1:58

Citation :
L’échange épistolaire (qui dure à peine cent pages) permet à travers les aventures des amoureux, de placer les personnages et de situer l’époque (1859 : campagne d’Italie où les troupes françaises affrontent les troupes autrichiennes)
C'est ,et de loin pour moi, la partie la plus intéressante de ce roman. Et peut être ,toujours pour moi, qu'il aurait dû s'arrêter là, ou continuer dans le même mode au lieu de bifurquer brutalement et de revenir de revenir au seul journal du Dr Le Coeur. Qui n'a rien d'inintéressant par moments, ce journal, quoiqu'il accumule au long de beaucoup-trop- de pages une étude un peu scolairement écrite des moeurs paysannes de l'époque, des balbutiements de la médecine ( tout y passe..) , ponctuée du récit de l'assouvissement des pulsions sexuelles de ce veuf, un peu lassant à la longue! Pourquoi semer en route très tôt ce chirurgien des armées , et ne pas continuer à mener deux récits parallèles?
J'avoue avoir eu du mal à finir ce roman, mais heureusement je suis allée jusqu'au bout , les dernières pages , et leur effet de surprise, réveillent!

_________________
J'appelle bonheur tout espace de temps où la joie paraît immédiatement possible.
André Comte-Sponville
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Theo
Envolée postale


Messages : 259
Inscription le : 30/07/2011
Age : 45
Localisation : Région parisienne

MessageSujet: Re: Victor Cohen Hadria   Jeu 4 Aoû 2011 - 12:07

j'ai beaucoup aimé les trois saisons.
Mais je partage un peu ton avis Marie: on sent le travail de l'auteur sur le contexte historique, de même qu'on finit par se demander si les obsessions sexuelles du héros ne sont pas surtout celles de l'écrivain Laughing
Et puis j'ai trouvé que c'était un peu lourdaud de voir l'auteur parler de notre époque à travers son héros.
A part ça, c'est très bien écrit, les personnages sont étonnants, travaillés et vivants, et on se laisse complètement emporter par le récit quand on y voit plus la présence de l'auteur. C'est un très bon bouquin oui
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
simla
Envolée postale


Messages : 249
Inscription le : 10/01/2013
Age : 66
Localisation : Nouvelle calédonie

MessageSujet: Victor Cohen Hadria   Dim 5 Oct 2014 - 7:44

Les trois saisons de la rage

J'ai réussi l'exploit (involontaire) de relire ce livre déjà lu il y a quelques temps....je m'en suis souvenue au fil des pages...comme quoi il ne m'avait pas laissé un souvenir impérissable !

Je regrette que les échanges épistolaires entre les deux médecins n'aient pas duré davantage, j'ai trouvé cette partie très intéressante. Davantage que le journal tenu par le médecin de campagne...quoique le vécu de médecin auprès des paysans et des nobles du coin soient (peut-être) révélatrices de la mentalité de l'époque. Quoiqu'il en soit, les élucubrations de ce médecin sur la contamination par la rage due aux frustrations sexuelles des patients est malgré tout assez farfelue...ce qui détonne dans le raisonnement plutôt sensé de ce médecin au fil des jours....

Je regrette aussi les pages consacrées aux relations sexuelles nombreuses et qui me paraissent peu vraisemblables surtout dans le contexte... toutes folles de leur corps bisous

Bien écrit. La fin aussi est bizarre...tout est possible, mais j'aurais tendance à n'y pas croire....

Bon roman, sans plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Victor Cohen Hadria   Aujourd'hui à 21:13

Revenir en haut Aller en bas
 
Victor Cohen Hadria
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sanvic - Rue Victor Hugo > Rue Docteur Brouardel
» 3ème Salon du livre Victor Hugo. Villequier (76).
» citation de Paul-Émile Victor
» Joshua Garett Cohen || Je ne suis peu être pas le plus beau physiquement , mais j'ai beaucoup plus a l’intérieure que n'importe qui
» PROFILS : F910 Victor Billet

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature française (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: