Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 Abdellah Taïa [Maroc]

Aller en bas 
AuteurMessage
traversay
Flâneur mélancolique
traversay

Messages : 10160
Inscription le : 03/06/2009
Age : 61
Localisation : Sous l'aile d'un ange

Abdellah Taïa [Maroc] Empty
MessageSujet: Abdellah Taïa [Maroc]   Abdellah Taïa [Maroc] Icon_minitimeDim 29 Aoû 2010 - 11:47

Abdellah Taïa [Maroc] A444

Citation :
Originaire de Hay Salam à Salé (Maroc) où il est né en 1973, Abdellah Taïa a grandit dans un quartier populaire entre Salé et Rabat où son père est employé dans une bibliothèque, mais sa mère ne sait ni lire ni écrire. Abdellah Taïa se revendique gay. Dans son pays, selon la loi, l'homosexualité est un crime grave, passible de prison. Il vit en France depuis 1999 et prépare à la Sorbonne une thèse de doctorat sur le peintre Fragonard. Il a enseigné en 2004 dans une université de New York. Il écrit en français.

Bibliographie :

Mon Maroc, récit, Séguier, 2000.
Le rouge du tarbouche, roman, Séguier, 2004.
L'armée du salut, roman, Seuil, 2006.
Maroc 1900-1960, un certain regard, avec Frédéric Mitterrand, Actes Sud, 2007.
Une mélancolie arabe, roman, Seuil, 2008.
Lettres à un jeune Marocain, recueil de lettres, Seuil, 2009.
Le Jour du Roi, roman, Seuil, 2010.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cin-phile-m-----tait-cont-.blog4ever.com/blog/index-48511
traversay
Flâneur mélancolique
traversay

Messages : 10160
Inscription le : 03/06/2009
Age : 61
Localisation : Sous l'aile d'un ange

Abdellah Taïa [Maroc] Empty
MessageSujet: Re: Abdellah Taïa [Maroc]   Abdellah Taïa [Maroc] Icon_minitimeDim 29 Aoû 2010 - 12:28

Abdellah Taïa [Maroc] Aaa294

Le jour du roi

Citation :
Nous sommes en 1987. Dans un Maroc qui vit encore dans la peur, sur une route entre deux villes, Rabat et Salé, le Roi Hassan II va passer. Perdus au milieu de la foule, deux amis, Omar et Khalid, un pauvre et un riche, l’attendent. Le riche a été choisi pour aller baiser la main du souverain. L’autre est jaloux. La guerre des classes est déclarée. Elle se terminera au milieu de la forêt, dans le sang.

Deux garçons dans le Maroc d'Hassan II. Une amitié amoureuse, une jalousie sociale aux portes de la haine. Abdellah Taïa ne cache pas le militant qu'il est derrière l'écrivain, mais c'est ce dernier qui s'impose. Le jour du roi est un roman court, rageur, qui dénude ses protagonistes au propre comme au figuré. Il est écrit dans un style saccadé, scandé, où les mots se répètent pour mieux enfoncer le clou. Le regard sur la société marocaine de l'époque est terrible. En à peine plus de 200 pages, Taïa aborde une foule de thématiques : le pouvoir absolu et la soumission du peuple, l'émancipation des femmes, la transgression des interdits, la lutte des classes ... Entre réalisme cru et onirisme envoûtant et "oriental", le roman trouve sa voie, dans la violence et le trouble adolescents. Ce livre incandescent laisse comme des traces de brûlures sur les doigts.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cin-phile-m-----tait-cont-.blog4ever.com/blog/index-48511
mimi54
Zen littéraire
mimi54

Messages : 6043
Inscription le : 02/05/2010

Abdellah Taïa [Maroc] Empty
MessageSujet: Re: Abdellah Taïa [Maroc]   Abdellah Taïa [Maroc] Icon_minitimeMar 20 Déc 2011 - 13:43

Le jour du Roi


Un roman qui navigue entre la réalité et le rêve. Il débute sur un rêve récurent : celui d’Omar, notre narrateur, et de son obsession du Roi Hassan II.
Ce qui frappe c’est l’écriture : sèche, saccadée, minimaliste. Son allure, est comme pulsée, rythmique, inéluctable. On la sent de plus en plus comme telle, jusqu’à un dénouement que l’on soupçonne assez vite peu favorable.
Ils sont amis, et même plus…une intimité qu’il ne fait pas bon révéler dans la société marocaine. Tout y est subtilement révélé d’ailleurs…
Khalid, et Omar….amis, et si dissemblables.
Omar et la dérive d’un adolescent épris de peurs et de vengeance. Omar qui se sent trahis et n’en remettra pas. Omar que l’on peine de plus en plus à comprendre. Omar l’abandonné ; Omar l’orphelin, le délaissé…

Citation :
« J’étais jaloux. Oui, jaloux. Je me sentais trahi. Meurtri. Nié. Tué de mille coups de couteau. Khaled ne m’avait pas dit l’essentiel : il allait lui, pour de vrai, baiser les mains du roi Hassan II. Pas moi. »
Notez la frugalité du style ; les phrases d’un mot.
Je retrouve dans cette histoire, un peu particulière, il est vrai, toutes les contradictions d’une société dont les us et coutumes s’accommodent assez mal avec la transparence. Il est des choses que l’on fait, mais qu’il n’est pas encore de bon ton de dire. Les exigences religieuses "font mauvais ménage" avec l’expression et l’assouvissement-légitime- de ses propres envies. Je prends pour exemple la consommation d’alcool pour laquelle Omar reçoit "l’autorisation" de son père qui lui tient un langage de sincérité.
Citation :
« Le péché, c’est…c’est…c’est ne pas aimer la vie…C’est fuir la vie… C’est fuir, abandonner une famille…Fuir… »
Allusion à peine voilée à ce qui mine Omar et son père.
Le roman se termine comme il a commencé, dans le rêve…et je dirais même dans la confusion, sur une scène mi- réelle, mi- onirique, que j’ai, à vrai dire un peu de mal à interpréter.
Le jour du Roi est donc un ouvrage un peu spécial, sans doute dans la logique de ce qui fait la personnalité de l’auteur, mais un ouvrage à découvrir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leblogdemimipinson.blogspot.com/
Marko
Faune frénéclectique
Marko

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 51
Localisation : Lille

Abdellah Taïa [Maroc] Empty
MessageSujet: Re: Abdellah Taïa [Maroc]   Abdellah Taïa [Maroc] Icon_minitimeMer 26 Sep 2012 - 22:41

Son dernier roman Infidèles vient de sortir. Je n'ai encore rien lu de lui mais les quelques interviews entrevues me le rendent très sympathique et intéressant. Il faudra que je le découvre un de ces jours. Vos commentaires donnent envie.

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aeriale
Léoparde domestiquée
Aeriale

Messages : 18120
Inscription le : 01/02/2007

Abdellah Taïa [Maroc] Empty
MessageSujet: Re: Abdellah Taïa [Maroc]   Abdellah Taïa [Maroc] Icon_minitimeVen 28 Sep 2012 - 8:45

Marko a écrit:
Son dernier roman Infidèles vient de sortir. Je n'ai encore rien lu de lui mais les quelques interviews entrevues me le rendent très sympathique et intéressant. Il faudra que je le découvre un de ces jours. Vos commentaires donnent envie.
Je l'ai lu Marko. J'ai bien accroché au début, et je ne sais pas pourquoi l'écriture m'a un peu lassée par la suite (trop boursouflée sans doute) Il y avait des parallèles assez lourds (sur le nom de l'héroine Marylin, sur un arbre symbolisant la vie etc..) J'ai dû m'arrêter vers la fin car l'histoire devenait carrément fumeuse (avec l'apparition d'un belge faux musulman par qui l'heroïne réinvente sa foi, si mes souvenirs sont bons) Un style qui n'est pas pour moi, mais je serais curieuse de lire ton avis, si tu as l'occasion de le découvrir...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marko
Faune frénéclectique
Marko

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 51
Localisation : Lille

Abdellah Taïa [Maroc] Empty
MessageSujet: Re: Abdellah Taïa [Maroc]   Abdellah Taïa [Maroc] Icon_minitimeJeu 15 Mai 2014 - 0:41

L'armée du salut  


J'ai été touché par ce film (puis le roman que j'ai lu immédiatement après). Quête de liberté et d'identité exprimée avec beaucoup de simplicité, de pudeur, d'ellipses, de tristesse contenue qui peut surgir dans une très belle dernière séquence. Un cinéma qui observe des visages, les non-dits, qui suggère la sexualité mais la masque hors champ. Qui montre aussi une certaine violence sociale et des codes étouffants mais sans appuyer ce qui deviendrait  facilement de l'ordre du cliché  trop attendu. Être soi implique pas mal de sacrifices et de solitude. Rien de trop démonstratif. ce personnage avance droit devant en traversant et se détournant d'une forme d'hypocrisie sociale traditionnelle puis d'une autre forme d'hypocrisie occidentale où sa quête d'amour le confronte à l'objet de désir marchant qu'il.represente et dont il joue tout en le méprisant. L'importance étant de devenir soi-même quitte à se couper de tout. Il finit très seul mais libre. Abdellah Taia est un jeune homme très attachant et intéressant. Je suivrai son parcours d'écrivain et de cinéaste.

Le frère admiré lit Le christ recrucifié de Kazantzaki que l'adolescent découvrira 10 ans plus tard et qui fait écho à sa propre quête.

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marko
Faune frénéclectique
Marko

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 51
Localisation : Lille

Abdellah Taïa [Maroc] Empty
MessageSujet: Re: Abdellah Taïa [Maroc]   Abdellah Taïa [Maroc] Icon_minitimeDim 1 Juin 2014 - 9:57


_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pia
Zen littéraire
pia

Messages : 6473
Inscription le : 04/08/2013
Age : 51
Localisation : Entre Paris et Utrecht

Abdellah Taïa [Maroc] Empty
MessageSujet: Re: Abdellah Taïa [Maroc]   Abdellah Taïa [Maroc] Icon_minitimeDim 1 Juin 2014 - 15:54

C'est courageux de sa part de s'affirmer alors qu'il se met en danger d'une certaine manière. Heureusement il n'y a pas eu d'incidents mais il dit bien qu'en sortant de la conférence de presse il avait eu l'impression de sortir d'un combat, de sortir de l'arêne.
J'aime bien quand il dit qu'il écrit en pensant que les Marocains sont plus libres qu'on ne le pense et qu'ils sont habitués à slalomer entre les différents interdits.
L'extrait m'a montrée une facette à laquelle je n'avais pas pensé, l'asservissement sexuel des homosexuels pour que l'organisation sexuelle de la société n'explose pas trop. Avec tous ces interdits....
Il met l'accent aussi sur le fait que cette homophobie qui existe aujourd'hui est étrange puisque dans la culture, la littérature par exemple, l'homosexualité existe. Comme dans Les mille et une nuits. par exemple. Intéressant.

_________________
Celui qui veut imiter la démarche de l'autre ne fait que perdre la sienne. Proverbe Persan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marko
Faune frénéclectique
Marko

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 51
Localisation : Lille

Abdellah Taïa [Maroc] Empty
MessageSujet: Re: Abdellah Taïa [Maroc]   Abdellah Taïa [Maroc] Icon_minitimeDim 1 Juin 2014 - 16:20

Oui et il évoque aussi ce livre qui doit être très intéressant (un dialogue entre 2 hommes dont l'un préfère les femmes et l'autre les hommes) d'autant qu'il date du IXe siècle!!

Abdellah Taïa [Maroc] 97827410

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Abdellah Taïa [Maroc] Empty
MessageSujet: Re: Abdellah Taïa [Maroc]   Abdellah Taïa [Maroc] Icon_minitimeLun 2 Juin 2014 - 8:12

Abdellah Taïa [Maroc] B13
Le rouge du tarbouche
Citation :
Présentation de l’éditeur
Abdellah le pressent : aucune chance, aucun avenir à Salé. Étudiant en lettres, il choisit de s’exiler à Paris. Loin de sa famille, loin de croyances d’un autre temps, il se sent enfin libre et prêt à assumer son homosexualité. Mais que vaut la liberté en regard de la solitude, des problèmes d’argent et des peines de cœur ? Depuis son studio à Barbès, Abdellah se prend à rêver de son Maroc.

L’enthousiasme de Marko est contagieux et j’ai donc voulu découvrir cet auteur.

Et pourquoi pas avec un de ses premiers livres.

Dans dix-neuf chapitres, longs de quelques pages seulement, Abdellah Taïa se souvient. De son enfance au Maroc, de sa famille, de son amour pour la littérature et le français. En plus sa passion pour le cinéma et son envie de devenir réalisateur.

Ecrit très fluide on le suit avec beaucoup de plaisir entre Salé et Paris.

Une belle première rencontre qui me donne envie de continuer avec cet auteur !

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marko
Faune frénéclectique
Marko

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 51
Localisation : Lille

Abdellah Taïa [Maroc] Empty
MessageSujet: Re: Abdellah Taïa [Maroc]   Abdellah Taïa [Maroc] Icon_minitimeLun 2 Juin 2014 - 9:59

C'est vrai qu'il a toujours voulu être réalisateur et je suis heureux pour lui qu'il puisse enfin y parvenir par le biais de la littérature. Il aurait voulu faire l'iDHEC mais à l'époque il ne parlait pas suffisamment le français. Ses études lui ont permis de s'assumer et de réaliser ses rêves. Et la bonne nouvelle c'est qu'il se révèle très bon cinéaste avec un regard personnel et à juste distance qui laisse la place au silence, aux non-dits. Je vais aussi continuer avec ses romans qui ont la même retenue, à l'image de sa personnalité (le personnage public en tout cas), pour décrire des choses pourtant souvent assez dures psychologiquement.

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maryvonne
Zen littéraire
Maryvonne

Messages : 4259
Inscription le : 03/08/2009
Localisation : oui, merci.

Abdellah Taïa [Maroc] Empty
MessageSujet: Re: Abdellah Taïa [Maroc]   Abdellah Taïa [Maroc] Icon_minitimeMar 12 Aoû 2014 - 22:38

Enfin lu "l'armée du salut", et ça m'a beaucoup plu, surtout la première partie décrivant les relations au sein de la famille.
Merci Marko pour tes conseils avisés.

J'ai Infidèles sous le coude.
Et j'espère trouver le film.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marko
Faune frénéclectique
Marko

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 51
Localisation : Lille

Abdellah Taïa [Maroc] Empty
MessageSujet: Re: Abdellah Taïa [Maroc]   Abdellah Taïa [Maroc] Icon_minitimeMar 12 Aoû 2014 - 23:23

Maryvonne a écrit:
Enfin lu "l'armée du salut", et ça m'a beaucoup plu, surtout la première partie décrivant les relations au sein de la famille.
Merci Marko pour tes conseils avisés.

J'ai Infidèles sous le coude.
Et j'espère trouver le film.

 cheers 

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Abdellah Taïa [Maroc] Empty
MessageSujet: Re: Abdellah Taïa [Maroc]   Abdellah Taïa [Maroc] Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Abdellah Taïa [Maroc]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Voyage au Maroc
» TAJINE DE POISSONS (maroc)
» syndicat au Maroc
» Au Maroc tout va bien
» le Maroc et la 2éme guerre mondiale

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature africaine (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: