Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 Sylvia Plath

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
Aeriale
Léoparde domestiquée
Aeriale

Messages : 18120
Inscription le : 01/02/2007

Sylvia Plath - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Sylvia Plath   Sylvia Plath - Page 5 Icon_minitimeMer 12 Fév 2014 - 13:04

-La cloche de détresse-

Expie a tout bien dit. Ce récit d'une jeune fille promise à un brillant avenir et emportée dans un tourbillon au début du roman, qui subitement se rend compte de la futilité de la vie et connait ses premières angoisses, est profondément percutant. On peut aisément comprendre qu'il ait marqué toute une génération car ce thème du choix et de la détermination face à nos aspirations (à supposer qu'on en ait) tout en devant se conformer à un cadre, est totalement effrayant, si on y réfléchit trop.

C'est le cas d'Esther, tiraillée entre sa vocation et le modèle que l'époque lui offrait. Une existence routinière, un amoureux décevant, et des mirages new-yorkais vite confrontés à la réalité de sa petite bourgade. A son retour le choc est rude. Elle va  sombrer dans une dépression, accrue par son extrême sensibilité et sa trop grande lucidité. Lucidité qu'elle conservera malgré tout et qui l'aidera  à transcrire son mal et ses expériences des milieux hospitaliers avec beaucoup d'humour, indispensable ici pour ne pas sombrer avec elle.

J'ai comme vous été happée par son écriture, très fluide, très prenante. Sylvia Plath ne cherche pas à enjoliver ni à dramatiser, sa petite voix intérieure nous parle simplement, sans effets de style volontaires et c'est ce qui est doublement poignant. Très difficile de ne pas être touché par ce texte, limpide et pourtant si terrible, sur ce mal qui s'insinue sournoisement en elle et dont on connaît l'issue tragique. A lire!

.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
domreader
Zen littéraire
domreader

Messages : 3409
Inscription le : 19/06/2007
Localisation : Ile de France

Sylvia Plath - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Sylvia Plath   Sylvia Plath - Page 5 Icon_minitimeMer 12 Fév 2014 - 18:19

J'avais bien sûr déjà noté, mais en relisant tout le fil cette lecture me parait maintenant indispensable.

_________________
'Si vous ne lisez que ce que tout le monde lit, vous ne pouvez penser que ce que tout le monde pense.' - Haruki Murakami.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
Arabella

Messages : 19316
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

Sylvia Plath - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Sylvia Plath   Sylvia Plath - Page 5 Icon_minitimeMer 12 Fév 2014 - 19:04

Oui, Dom, indispensable.  Wink 

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
colimasson
Abeille bibliophile
colimasson

Messages : 16258
Inscription le : 28/06/2010
Age : 28
Localisation : Thonon

Sylvia Plath - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Sylvia Plath   Sylvia Plath - Page 5 Icon_minitimeSam 15 Fév 2014 - 13:58

Merci pour vos deux beaux commentaires. N'est-ce pas finalement un peu inquiétant que chacun se retrouve si bien dans cette histoire ? même partiellement... ?

_________________

J’ai presque vingt ans ! Me voici à la fin de ma vie, et je n’ai rien accompli !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://colimasson.over-blog.com/#
bix229
Parfum livresque
bix229

Messages : 24639
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

Sylvia Plath - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Sylvia Plath   Sylvia Plath - Page 5 Icon_minitimeSam 15 Fév 2014 - 15:49

colimasson a écrit:
Merci pour vos deux beaux commentaires. N'est-ce pas finalement un peu inquiétant que chacun se retrouve si bien dans cette histoire ? même partiellement... ?

Au contraire ! S. Plath est arrivée à toucher des sensibilités, des personnalités, des subjectivités différentes. C' est suffisamment rare pour etre souligné...

_________________
L' imagination est l' histoire vraie du monde.
Roberto Juarroz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pia
Zen littéraire
pia

Messages : 6473
Inscription le : 04/08/2013
Age : 51
Localisation : Entre Paris et Utrecht

Sylvia Plath - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Sylvia Plath   Sylvia Plath - Page 5 Icon_minitimeLun 17 Fév 2014 - 8:11

colimasson a écrit:
Merci pour vos deux beaux commentaires. N'est-ce pas finalement un peu inquiétant que chacun se retrouve si bien dans cette histoire ? même partiellement... ?

Je viens d´acheter La cloche de détresse. Je suis curieuse. Ryunosuke Akuragawa disait dans...Engrenage je crois, qui a été édité posthume, que si on aimait son bouquin, c´est qu´on devait lui ressembler un peu. Oui un peu...On est pas obligé d´aller dans ses extrémités pour avoir de l´empathie...

_________________
Celui qui veut imiter la démarche de l'autre ne fait que perdre la sienne. Proverbe Persan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jack-hubert bukowski
Zen littéraire
jack-hubert bukowski

Messages : 5257
Inscription le : 24/02/2008
Age : 38

Sylvia Plath - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Sylvia Plath   Sylvia Plath - Page 5 Icon_minitimeLun 17 Fév 2014 - 8:34

Si je pense considérer une partie de la réalité, je dirais que la nature même de l'écriture de Sylvia Plath peut être à même de nous interpeller. Elle a écrit en prose un rare livre... elle a pourtant été une poétesse de «renom» si on peut dire... on la reconnaît pour La cloche de détresse, mais je crois qu'il faut avoir été poète pour avoir l'âme qui transperce. Dans le monde de l'écriture, il est rare d'écrire tout aussi bien sinon plus dans les deux formes d'écriture... bien sûr, il y a des exceptions... Pavese en étant une autre... Il faut avoir une telle contemplation de la vie, un regard lucide doublé d'une plume qui rend la douceur et la dureté d'une difficulté de vivre.

_________________
«L'amplitude des contradictions à l'intérieur d'une pensée constitue un critère de grandeur.»
De Gaulle, citant Nietzsche

Dixit celui qui écrivait plus vite que son ombre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
bix229

Messages : 24639
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

Sylvia Plath - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Sylvia Plath   Sylvia Plath - Page 5 Icon_minitimeLun 17 Fév 2014 - 14:55

Ce qu' on dit de Sylvia Plath, pourrait s' appliquer à Carson McCullers et aussi à Flannery
O'Connor.  Surtout en ce qui concerne la sensibilité, la poésie et la lucidité...
Et la douleur aussi.

_________________
L' imagination est l' histoire vraie du monde.
Roberto Juarroz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
colimasson
Abeille bibliophile
colimasson

Messages : 16258
Inscription le : 28/06/2010
Age : 28
Localisation : Thonon

Sylvia Plath - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Sylvia Plath   Sylvia Plath - Page 5 Icon_minitimeMar 18 Fév 2014 - 13:04

jack-hubert bukowski a écrit:
Si je pense considérer une partie de la réalité, je dirais que la nature même de l'écriture de Sylvia Plath peut être à même de nous interpeller. Elle a écrit en prose un rare livre... elle a pourtant été une poétesse de «renom» si on peut dire... on la reconnaît pour La cloche de détresse, mais je crois qu'il faut avoir été poète pour avoir l'âme qui transperce. Dans le monde de l'écriture, il est rare d'écrire tout aussi bien sinon plus dans les deux formes d'écriture... bien sûr, il y a des exceptions... Pavese en étant une autre... Il faut avoir une telle contemplation de la vie, un regard lucide doublé d'une plume qui rend la douceur et la dureté d'une difficulté de vivre.

Je pense aussi à Fernando Pessoa... qu'il faudrait que je continue de découvrir d'ailleurs.

_________________

J’ai presque vingt ans ! Me voici à la fin de ma vie, et je n’ai rien accompli !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://colimasson.over-blog.com/#
jack-hubert bukowski
Zen littéraire
jack-hubert bukowski

Messages : 5257
Inscription le : 24/02/2008
Age : 38

Sylvia Plath - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Sylvia Plath   Sylvia Plath - Page 5 Icon_minitimeMer 19 Fév 2014 - 9:02

colimasson a écrit:
jack-hubert bukowski a écrit:
Si je pense considérer une partie de la réalité, je dirais que la nature même de l'écriture de Sylvia Plath peut être à même de nous interpeller. Elle a écrit en prose un rare livre... elle a pourtant été une poétesse de «renom» si on peut dire... on la reconnaît pour La cloche de détresse, mais je crois qu'il faut avoir été poète pour avoir l'âme qui transperce. Dans le monde de l'écriture, il est rare d'écrire tout aussi bien sinon plus dans les deux formes d'écriture... bien sûr, il y a des exceptions... Pavese en étant une autre... Il faut avoir une telle contemplation de la vie, un regard lucide doublé d'une plume qui rend la douceur et la dureté d'une difficulté de vivre.

Je pense aussi à Fernando Pessoa... qu'il faudrait que je continue de découvrir d'ailleurs.

Je finirai par y revenir. Pour le moment, j'ai surtout lu Le gardeur des troupeaux, Le livre de l'intranquillité, Poèmes païens et Ode maritime. Je t'encourage en ce sens, coli. Un autre qui pourrait être bon dans les deux formes, c'est Henri Michaux.

_________________
«L'amplitude des contradictions à l'intérieur d'une pensée constitue un critère de grandeur.»
De Gaulle, citant Nietzsche

Dixit celui qui écrivait plus vite que son ombre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shanidar
Abeille bibliophile
shanidar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

Sylvia Plath - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Sylvia Plath   Sylvia Plath - Page 5 Icon_minitimeMer 19 Fév 2014 - 11:19

shanidar a écrit:
Le jour où Mr Prescott est mort , un recueil de douze nouvelles.

Moui... Des tranches de vie de femmes américaines, beaucoup de détresse, beaucoup de morts (ou comment finir une nouvelle en utilisant la manière la plus radicale), un peu de plaisir par-ci par-là sans vraiment être accrochée. Une lecture loin d'être désagréable mais pas non plus inoubliable.

je m'autocite pour m'autocritiquer car...
je repense souvent à ce recueil de Sylvia Plath et certaines nouvelles (deux ou trois) me remontent régulièrement à l'esprit, comme des petites larmes qui vous montent aux yeux et qu'il est facile de ravaler mais qui réapparaissent de temps à autre... Et plus je repense à ces nouvelles, plus elles infusent en moi et plus je leur trouve de charme et d'attirance au point que j'aimerais bien relire ce recueil...

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
colimasson
Abeille bibliophile
colimasson

Messages : 16258
Inscription le : 28/06/2010
Age : 28
Localisation : Thonon

Sylvia Plath - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Sylvia Plath   Sylvia Plath - Page 5 Icon_minitimeSam 22 Fév 2014 - 8:04

jack-hubert bukowski a écrit:

Je finirai par y revenir. Pour le moment, j'ai surtout lu Le gardeur des troupeaux, Le livre de l'intranquillité, Poèmes païens et Ode maritime. Je t'encourage en ce sens, coli. Un autre qui pourrait être bon dans les deux formes, c'est Henri Michaux.

Ah, le Gardeur de troupeaux...  content 
Michaux est aussi sur ma liste mais il faut du temps pour tout...

shanidar a écrit:

je repense souvent à ce recueil de Sylvia Plath et certaines nouvelles (deux ou trois) me remontent régulièrement à l'esprit, comme des petites larmes qui vous montent aux yeux et qu'il est facile de ravaler mais qui réapparaissent de temps à autre... Et plus je repense à ces nouvelles, plus elles infusent en moi et plus je leur trouve de charme et d'attirance au point que j'aimerais bien relire ce recueil...

Plutôt bon signe ça. Pas peur d'être déçue quand même si tu relis ces nouvelles ? Tu les trouves peut-être bonnes maintenant parce que tu les réinterprètes par le prisme de ta sensibilité. Ce recueil ne sert peut-être que de base à ton imaginaire... ?

_________________

J’ai presque vingt ans ! Me voici à la fin de ma vie, et je n’ai rien accompli !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://colimasson.over-blog.com/#
pia
Zen littéraire
pia

Messages : 6473
Inscription le : 04/08/2013
Age : 51
Localisation : Entre Paris et Utrecht

Sylvia Plath - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Sylvia Plath   Sylvia Plath - Page 5 Icon_minitimeDim 23 Fév 2014 - 13:24

Je comprend maintenant quand vous dites que cette lecture est indispensable, frappante.
Vous avez déjà dit beaucoup donc je vais faire un mini commentaire.

Ce que je retiens tout d'abord c'est la lucidité dont Esther fait preuve. Elle est comme en dehors de sa vie qu'elle observe.
Elle décrit absolument bien, L'époque qui dictait au femmes et aux hommes un rôle bien étalbli et dont on ne sortait pas sauf en étant conspué des autres. Les femmes se devait de se marier pour avoir la sécurité Financière et éviter les enfants hors mariage, souriaient béatement à la venue d'un enfant, comme des poupées toutes faites sur le même modèle. Esther ne veut pas de ça. Elle est prise dans ce tourbillon. Ce qui lui est demandé, est de devenir la bonne fille brillante, parfaite qui finira par se marier et mettre ses ambitions de côté. Quand elle se retrouve à New-York, malgré les obligations assomantes qu'une jeune fille brillante, boursière se devait d'assumer, l'ébauche d'une autre vie se fait jour tout en mettant à nu le vide de sa vie. Quand elle rentre dans son patelin, la vie en commun obligée avec sa mère, le fait qu'elle ne soit pas reçu pour ses études de lettres d'été sur lesquelles elle comptaient plus la lente progression de son désespoir l'a font tomber.
Je retiendrai son humour qui m'a fait rire aux larmes parfois comme ce passage:

-Tu crois qu'ils vont accepter quelqu'un comme toi, comme ça, tout d'un coup, mais il faudrait que tu saches tous les credo, le catéchisme, et puis, il faut y croire, d'un bout à l'autre...enfin...une fille intelligente comme toi!
Malgré tout je me voyais quand même devant un prêtre de Boston. Il fallait que ce soit Boston parce que je ne voulais que ce soit un prêtre de ma vie natale sache jamais que j'avais voulu me tuer. Les prêtres sont épouvantablement bavards.
Je serais tout de noir vêtue, le visage blanc comme la mort, je me jetterais à ses pieds et je l'implorerais: Oh mon père...Aidez-moi!
Mais tout ça, c'était avant que les gens me regardent de travers, comme les infirmières à l'hopital par exemple.
J'étais sûre que les catholiques n'accepteraient jamais une nonne dingue.



Je n'ai pas pû lacher le livre.

Je suis contente d'avoir pu entendre une interview d'elle. Et le film sur sa vie avec Gwyneth Paltrow et Daniel Craig? ça m'intéresse, je veux en savoir plus.

_________________
Celui qui veut imiter la démarche de l'autre ne fait que perdre la sienne. Proverbe Persan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shanidar
Abeille bibliophile
shanidar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

Sylvia Plath - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Sylvia Plath   Sylvia Plath - Page 5 Icon_minitimeDim 23 Fév 2014 - 16:40

colimasson a écrit:
jack-hubert bukowski a écrit:

Je finirai par y revenir. Pour le moment, j'ai surtout lu Le gardeur des troupeaux, Le livre de l'intranquillité, Poèmes païens et Ode maritime. Je t'encourage en ce sens, coli. Un autre qui pourrait être bon dans les deux formes, c'est Henri Michaux.

Ah, le Gardeur de troupeaux...  content 
Michaux est aussi sur ma liste mais il faut du temps pour tout...

shanidar a écrit:

je repense souvent à ce recueil de Sylvia Plath et certaines nouvelles (deux ou trois) me remontent régulièrement à l'esprit, comme des petites larmes qui vous montent aux yeux et qu'il est facile de ravaler mais qui réapparaissent de temps à autre... Et plus je repense à ces nouvelles, plus elles infusent en moi et plus je leur trouve de charme et d'attirance au point que j'aimerais bien relire ce recueil...

Plutôt bon signe ça. Pas peur d'être déçue quand même si tu relis ces nouvelles ? Tu les trouves peut-être bonnes maintenant parce que tu les réinterprètes par le prisme de ta sensibilité. Ce recueil ne sert peut-être que de base à ton imaginaire... ?

Je ne sais pas, j'ai l'impression que c'est plutôt l'inverse et qu'une relecture apportera un plus... à voir !

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
eXPie
Abeille bibliophile
eXPie

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

Sylvia Plath - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Sylvia Plath   Sylvia Plath - Page 5 Icon_minitimeDim 23 Fév 2014 - 18:40

pia a écrit:

Je n'ai pas pû lacher le livre.

Je suis contente d'avoir pu entendre une interview d'elle. Et le film sur sa vie avec Gwyneth Paltrow et Daniel Craig? ça m'intéresse, je veux en savoir plus.

En France, le film n'est pas passé par la case "salles", et mais directement en DVD (ce qui ne veut bien sûr pas dire que c'est un mauvais film).

Les dix premières minutes (en qualité pas géniale mais qui permet peut-être de se faire une idée ; la suite est trouvable très facilement sur youtube) en anglais non sous-titré :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.plathey.net
Contenu sponsorisé




Sylvia Plath - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Sylvia Plath   Sylvia Plath - Page 5 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Sylvia Plath
Revenir en haut 
Page 5 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
 Sujets similaires
-
» 029 - Muffins Sylvia no.2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature nord américaine (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: