Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
Accueil*Portail*RechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Audur Ava Olafsdottir [Islande]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8
AuteurMessage
traversay
Flâneur mélancolique
avatar

Messages : 10160
Inscription le : 03/06/2009
Age : 58
Localisation : Sous l'aile d'un ange

MessageSujet: Re: Audur Ava Olafsdottir [Islande]   Jeu 1 Nov 2012 - 0:55

nezumi a écrit:
L'Embellie
2012
Rigning í nóvember, 2004.




Citation :
C’est la belle histoire d’une femme libre et d’un enfant prêté, le temps d’une équipée hivernale autour de l’Islande.
En ce ténébreux mois de novembre, la narratrice voit son mari la quitter sans préavis et sa meilleure amie lui confier son fils de quatre ans. Qu'à cela ne tienne, elle partira pour un tour de son île noire, seule avec Tumi, étrange petit bonhomme, presque sourd, avec de grosses loupes en guise de lunettes.

L'Islande est un pays qui compte quelque chose comme 320 000 habitants dont un bon tiers réside dans la capitale. De là à dire que tout le monde se connait, certes non, mais il y a une proximité, un caractère provincial, lesquels, allés à un climat rugueux, c'est le moins qu'on puisse dire, donnent un caractère et une atmosphère comparables à aucun autre pays européen. De ce point de vue, L'embellie est un roman on ne peut plus islandais, bien plus que Rosa candida, publié quelques années plus tard par Audur Ava Olafsdottir, qu'on pourrait qualifier d'universel dans une tonalité douce et tendre moins apparente ici. Le personnage de femme divorcée, flanquée d'un jeune enfant, et entreprenant un road trip sur son île rappelle étrangement le thème de Chapardeuse, le roman de l'américaine Rebecca Makkai, paru également lors de cette rentrée littéraire. Il ne se passe rien de réellement excitant dans le voyage proposé dans L'embellie, si ce n'est quelques péripéties anodines, le personnage principal cherchant visiblement à se reconstruire, chose que la présence de son jeune compagnon pourrait l'aider à réaliser. Les scènes se succèdent, un brin de cocasserie par ci, un soupçon d'amertume par là, dans des paysages noyés de pluie. On s'ennuierait presque mais non, un détail, une réflexion, un moment absurde relancent l'intérêt. A l'image des recettes de cuisine qui concluent le livre, Olafsdottir a concocté un plat dont les saveurs ne s'apprécient que si l'on a la patience d'attendre que la cuisson soit à point.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cin-phile-m-----tait-cont-.blog4ever.com/blog/index-48511
domreader
Zen littéraire
avatar

Messages : 3409
Inscription le : 19/06/2007
Localisation : Ile de France

MessageSujet: Re: Audur Ava Olafsdottir [Islande]   Jeu 29 Nov 2012 - 20:59

J'ai bien envie qu'on me l'offre pour Noël celui-là !! Eh, Ho ! Pere Noël, tu m'entends ?

_________________
'Si vous ne lisez que ce que tout le monde lit, vous ne pouvez penser que ce que tout le monde pense.' - Haruki Murakami.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MartineR
Main aguerrie
avatar

Messages : 364
Inscription le : 10/09/2010
Localisation : essonne

MessageSujet: Re: Audur Ava Olafsdottir [Islande]   Ven 11 Jan 2013 - 10:16

Je viens de terminer L'Embellie ( le titre en islandais est pluies en novembre!)!... mais que dire...

Complètement baroque, loufoque aussi, de belles descriptions sur l'enfermement dans l'île,



Et le personnage principal, sans nom sourire sourire qui est-elle, et les traumatismes de son enfance ?? son désir de retour vers la maison de sa grand'mère?? Son (ses) désir(s) sexuel(s), son amour conjugal, l'amour qu'elle se découvre avec le petit garçon sourd et malvoyant, mais quand même petit génie...et son amie, la Maman de Tumi, qui a le même prénom que l'auteur..... Ce voyage sans fin ni début , comme la vie de la narratrice et comme la route circulaire..

J'ai eu du mal à entrer dans ce roman, mais je n'ai pu l'abandonner...... Very Happy

Je pense qu'il ne faut surtout pas le comparer à Rosa Candida (écrit après), mais son auteure est à suivre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pourtouteslesaig.canalblog.com/
églantine
Zen littéraire
avatar

Messages : 6498
Inscription le : 15/01/2013
Age : 51
Localisation : Peu importe

MessageSujet: Re: Audur Ava Olafsdottir [Islande]   Lun 11 Fév 2013 - 13:18

Arabella a écrit:
Rosa Candida



Je suis un peu dans la même problématique qu’eXPie : comment dire du mal d’un livre aussi débordant de gentillesse et de sentiments positifs et optimistes ? Sauf à passer pour un être aigri, c’est difficile à dire critiquer un livre aussi plein de bons sentiments sans être vraiment mièvre.

Notre gentil héros, entouré dès la naissance de l’amour de deux merveilleux parents, la maman morte certes d’une façon tragique, mais en ayant eu le temps de communiquer l’amour des plantes à son fils chéri, et laisser en souvenir à son mari ses recettes de cuisine. Arnoljotur digne héritier de la passion maternelle, part s’occuper d’un jardin merveilleux dans un lieu indéterminé, et là une jeune femme à qui il a fait un enfant par inadvertance dans une serre vient le rejoindre et lui laisse leur fille, petite merveille, qui ne pleure pas, ne semble jamais malade, et qui a un effet bénéfique sur son entourage. Malgré le départ de la maman du bébé, Arnoljotur baigne dans une douce béatitude et sa vie semble prendre la meilleure des directions possibles.

Il ne faut surtout pas chercher le moindre réalisme dans ce livre, il en est totalement dépourvu. C’est une sorte de conte pour grandes personnes. On peut se laisser porter par cette douce petite histoire ; si la vie pouvait être aussi merveilleusement simple, c’est sûr que nous serions infiniment plus heureux. Pourquoi ne pas s’abandonner à cette petite douceur, qui sait ne pas être trop sucrée quand même, mais j’avoue préférer des nourritures plus épicées.
Quelle déception ! après toutes les critiques positives , souvent dithyrambiques dans la presse ou ailleurs , je suis profondément déçue !
Hors du temps et de l'espace , hors de toute espèce de réalité , on accompagne "notre gentil héros" sur son chemin presque initiatique , à la recherche de quelque vérité au travers de sa passion pour la botanique ........Pourtant il serait presque incongru d'employer le mot "passion " car dans cette atmosphère légère , douce comme un pétale de rose , aucun sentiment puissant ne semble émerger ...... Les personnages évoluent dans une sorte de bulle , où tout semble flotter , des images un peu à la Tim Burton .........Et moi lectrice , j'ai eu l'impression de rester en dehors de tout cela ............sans affect .....
Mais je te rejoint complètement Arabella , il me serait impossible d'oser la moindre formulation négative face à ce "conte"qui se veut enchanteur , porté par une écriture subtile , agréable ....... En bref , oui je l'ai apprécié comme une petite gourmandise littéraire en jouant le jeu ....... Un livre à offrir comme on offrirait un bouquet de fleurs ou une boite de chocolats (encore que !!! pour le chocolat , risque d'indigestion , pas de risque de ce côté là avec "Rosa Candida"......
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mimi54
Zen littéraire
avatar

Messages : 6043
Inscription le : 02/05/2010

MessageSujet: Re: Audur Ava Olafsdottir [Islande]   Sam 9 Mar 2013 - 15:01

Pour l'instant pas très emballée...au bout de 140 pages sur les 350 ( je zapperai les pages de recettes, faut pas abuser de ma bonté !!!)
Rosa candida m'avait énormément plu.....je crains que celui-ci n'embellisse pas mon palmarès de l'année....

à suivre donc, et dans pas longtemps, car je ne voudrais pas y passer 107 ans laugh
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leblogdemimipinson.blogspot.com/
mimi54
Zen littéraire
avatar

Messages : 6043
Inscription le : 02/05/2010

MessageSujet: Re: Audur Ava Olafsdottir [Islande]   Mar 12 Mar 2013 - 21:18

L'embellie

Quand on a follement aimé un livre, on attend fiévreusement le suivant… Après Rosa Candida empreint de douceur et de sérénité, qui à l’époque, fut un coup de cœur, je me réjouissais de lire le suivant, tout en craignant la douche islandaise !!!

Quelle déconvenue que ce roman. Que d’eau !! Que de grisaille !! Que d’ennui….bref, que de tout, que de rien, que de temps perdu pour un livre simpliste, poussif. Il ne se passe rien, ou presque rien.

Cette histoire de voyage initiatique de la narratrice en compagnie du fils de meilleur amie à travers l’Islande, me sera restée au travers de la gorge, et m’aura laissée transie de froid, mouillée jusqu’aux os, et l’esprit complètement lavé de tant de banalités. Tout dans ce livre m’aura laissé laissé indifférente, et impatiente d’en finir. Pas même l’écriture, non dénuée d’intérêt, ne réussira à compenser le reste
J’ai pensé qu’une fois partis, nos deux personnages allaient se révéler, et me réveiller….
J’ai patienté, patienté encore un peu, beaucoup sombré sur les pages…. Puis me suis autorisée quelques raccourcis… et suis arrivée à la fin complètement atone, sans le moindre appétit pour les 50 pages de recettes de cuisine en guise de conclusion. Courageuse, je fus, mais pas téméraire !!

L’embellie, est un roman antérieur à Rosa Candida….l’espoir d’un meilleur ouvrage n’est donc pas perdu…mais j’avoue ne pas avoir envie d’y revenir.

Roman sélectionné par le jury de février pour le prix des lectrices Elle.....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leblogdemimipinson.blogspot.com/
Avadoro
Zen littéraire
avatar

Messages : 3501
Inscription le : 03/01/2011
Age : 31
Localisation : Cergy

MessageSujet: Re: Audur Ava Olafsdottir [Islande]   Mer 22 Mai 2013 - 23:02

L'Embellie

Une curieuse lecture, toujours au bord de l'indifférence ou de la passivité. En acceptant de se laisser porter, l'impression n'est pas négative même si je pense aussi qu'on peut difficilement le comparer à Rosa Candida. C'est une ambiance en forme de fuite en avant, avec la sensation d'un isolement et d'un malaise cassant souvent l'idée d'une douceur, d'un univers protégé.
La structure du roman manque tout de même de cohésion et les protagonistes restent à distance, d'où le constat d'une frustration parfois agacée (je l'ai d'ailleurs lu très vite pour écarter cette sensation).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
eXPie
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Audur Ava Olafsdottir [Islande]   Jeu 23 Mai 2013 - 0:12

Bon, je me disais que si je tombais sur l'Embellie, pourquoi pas...
Mais là... hmmm...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.plathey.net
shanidar
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

MessageSujet: Re: Audur Ava Olafsdottir [Islande]   Dim 27 Juil 2014 - 11:38

L'Exception

Maria est mariée depuis onze ans à Floki. Ils ont des jumeaux âgés de deux ans et demi.
Au moment de se souhaiter la bonne année, Floki annonce à Maria qu'il la quitte pour vivre avec son amant. "Tu seras toujours la femme de ma vie" lui affirme-t-il. Son exception.

Dans l'appartement du dessous, une femme de petite taille, conseillère conjugale et nègre d'un auteur de polar, prodigue à Maria conseils et tuyaux pour ne pas trop souffrir tout en dévalisant son frigo.

Que dire de ce roman ? Rien ? Pire ? Je suis restée totalement indifférente à la douleur de Maria, à ses questions, à son désir de reprendre son cher époux, lequel au fur et à mesure du récit devient lentement plus odieux... Rien à dire non plus sur l'intervention récurrente (pour ne pas dire usante) de la personnalité bigarrée de Perla (la naine nègre) dont le seul usage est de permettre à l'auteure (Olafsdottir) de lancer quelques réflexions sur la création littéraire, essentiellement deux affirmations dont on jugera de la pertinence et de la profondeur :

- un roman s'il veut raconter la vie telle qu'elle est ne peut pas avoir de début ni de fin.
- la vie de Maria est bien plus riche en rebondissements que tous les romans imaginables (qui alors perdraient de leur crédibilité).

Affligeant ? Même pas. Le livre est si mince qu'il est fini avant même d'avoir pu être comme un caillou dans une chaussure de marche.

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pia
Zen littéraire
avatar

Messages : 6474
Inscription le : 04/08/2013
Age : 48
Localisation : Entre Paris et Utrecht

MessageSujet: Re: Audur Ava Olafsdottir [Islande]   Dim 27 Juil 2014 - 12:39

oefff...ça ne donne pas envie de le lire. Je vais peut-être passer à autre chose.....

_________________
Celui qui veut imiter la démarche de l'autre ne fait que perdre la sienne. Proverbe Persan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MartineR
Main aguerrie
avatar

Messages : 364
Inscription le : 10/09/2010
Localisation : essonne

MessageSujet: Re: Audur Ava Olafsdottir [Islande]   Dim 27 Juil 2014 - 15:35

pia a écrit:
oefff...ça ne donne pas envie de le lire. Je vais peut-être passer à autre chose.....

Par contre << Lettre à Helga de Bergsveinn Birgisson
>> en littérature islandaise est un petit bijou  cheers 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pourtouteslesaig.canalblog.com/
pia
Zen littéraire
avatar

Messages : 6474
Inscription le : 04/08/2013
Age : 48
Localisation : Entre Paris et Utrecht

MessageSujet: Re: Audur Ava Olafsdottir [Islande]   Dim 27 Juil 2014 - 18:39

Merci Martine. Je viens d'aller sur son fil, quelques parfumés avaient l'air enthousiastes. Je note!

_________________
Celui qui veut imiter la démarche de l'autre ne fait que perdre la sienne. Proverbe Persan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pia
Zen littéraire
avatar

Messages : 6474
Inscription le : 04/08/2013
Age : 48
Localisation : Entre Paris et Utrecht

MessageSujet: Re: Audur Ava Olafsdottir [Islande]   Mer 31 Déc 2014 - 13:50

Rosa Candida

P'tit commentaire!

J’ai bien aimé. En lisant vos commentaires, j’ai vu que certains d’entre vous trouvaient que son écriture était un peu déshumanisé, que l’émotion ne passait pas. Et je peux comprendre. Elle a une manière d’énoncer les faits les uns après les autres qui pourrait sembler un peu robotique et de faire de ce garçon, un garçon qui suit un chemin tout tracé, qui ne s’écarte pas du chemin que ses parents eux-mêmes se sont tracés. Il a une sorte d’acceptation apathique de tout ce qu’il lui arrive. Et puis elle fait le portrait d’un garçon que l’on pourrait prendre pour un être simple , alors qu’il n’est peut-être tout simplement pas difficile ? Un garçon dont le bonheur n’est pas compliqué, qui a une confiance naïve de tout ce qui l’entourent et qui sincèrement n’hésite pas à le montrer. Cela peut-être irritant… bien que, finalement, ce soit un être tout à fait délicieux. Ce que j’ai aimé le plus, c’est la capacité qu’elle a eu, à montrer la jeunesse de ce garçon et son éveil aux responsabilités de sa vie d’adulte. L’amour qu’il a directement pour ce petit être qui est sa fille m’a beaucoup ému. C’est un livre où rien ne se passe vraiment, qui coule tranquillement sans drame et qui se finit tranquillement sans drame, sans avoir bousculé quoi que ce soit, mais qui est une petite bulle de bonheur doux.

_________________
Celui qui veut imiter la démarche de l'autre ne fait que perdre la sienne. Proverbe Persan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MartineR
Main aguerrie
avatar

Messages : 364
Inscription le : 10/09/2010
Localisation : essonne

MessageSujet: Re: Audur Ava Olafsdottir [Islande]   Dim 4 Déc 2016 - 9:28

Le rouge vif de la rhubarbe




<< Souvent aux beaux jours, Ágústína grimpe sur les hauteurs du village pour s’allonger dans le carré de rhubarbe sauvage, à méditer sur Dieu, la beauté des nombres, le chaos du monde et ses jambes de coton. C’est là, dit-on, qu’elle fut conçue, avant d’être confiée aux bons soins de la chère Nína, experte en confiture de rhubarbe, boudin de mouton et autres délices.

Singulière, arrogante et tendre, Ágústína ignore avec une dignité de chat les contingences de la vie, collectionne les lettres de sa mère partie aux antipodes à la poursuite des oiseaux migrateurs, chante en solo dans un groupe de rock et se découvre ange ou sirène sous le regard amoureux de Salómon. Mais Ágústína fomente elle aussi un grand voyage : l’ascension de la « Montagne », huit cent quarante-quatre mètres dont elle compte bien venir à bout, armée de ses béquilles, pour enfin contempler le monde, vu d’en haut… >> éditeur


Le premier livre de cette auteure plus connue pour avoir écrit Rosa Candida (& l'Embellie)

C'est un portrait très fin d'une jeune adolescente handicapée mais qui veut réaliser ses rêves! Nous sommes dans une petite ville sur un fjord, isolée comme toutes les villes islandaises; sûrement dans les années 60/70 ..........,, avec les valeurs & habitudes de ce pays; famille, entraide, lecture , théâtre, les échecs & surtout les intempéries mais aussi les jours longs trop longs en juin. Tous les personnages sont justes jamais dans l'excès.

Je n'en dis pas plus à vous de découvrir!

Un roman un peu loufoque, très poétique emprunt d'une philosophie de vie. Une belle lecture!


PS: Savez vous que l'Islande est le pays avec le nombre le plus important de librairies & de bibliothèques par nombre d'habiatants
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pourtouteslesaig.canalblog.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Audur Ava Olafsdottir [Islande]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Audur Ava Olafsdottir [Islande]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 8 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8
 Sujets similaires
-
» Eruption d'un volcan en Islande
» Révolution pacifiste en Islande ??
» Islande musique folklorique
» bouée postale
» Les Amis de la Section Marine du Musée Royal de l’Armée

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature nordique (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: