Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 Sofi Oksanen [Finlande]

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
AuteurMessage
Harelde
Zen littéraire
Harelde

Messages : 6465
Inscription le : 28/04/2010
Age : 44
Localisation : Yvelines

Sofi Oksanen [Finlande] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Sofi Oksanen [Finlande]   Sofi Oksanen [Finlande] - Page 3 Icon_minitimeVen 12 Nov 2010 - 10:08

Purge

Habituellement, quelques dizaines de pages me sont nécessaire pour me détacher complètement du livre précédent et entrer dans le nouveau. Les livres m’avalant immédiatement dès les premières lignes sont rares. Purge est l’un de ceux-là.
Difficile de résumer ce livre aux multiples facettes. Ses changements continuels d’époque (entre l’année 1992 et les années 40 et 50) rendent le récit très découpés, voir haché. Au début, le lecteur n’a qu’une vision très imprécise des choses, une vue trop partielle pour comprendre les personnages, leurs actes, leurs sentiments. Puis, au fil de la lecture, les éléments se mettent en place, les trous se bouchent naturellement, les personnages prennent de l’étoffe, de la consistance et les différentes interrogations du début trouvent des réponses. Sofi Oksanen maitrise parfaitement son discours, distille savamment les indices et amène le lecteur exactement là où elle le souhaite.
Entre polar d’espionnage sur fond de guerre froide et drame familiale, le lecteur a du mal à poser son livre tant l’intrigue est prenante. Je regrette néanmoins l’écriture parfois très crue et très explicite lorsque le passée de Zara, prisonnière d’un réseau de prostitution, est abordé : ma pudeur littéraire a parfois été mise à mal.
Mon sentiment, une fois la dernière page tournée, est néanmoins très positif. L'idée des rapports classés top secret à la fin est excellente. Elle donne du relief au personnage de Martin, contribue à expliquer pourquoi un tel personnage demeurait en province, apparemment loin de la tête du parti auquel il est dévoué corps et âme. Ces rapports apportent également une rupture bienvenue dans le style littéraire, une diversité heureuse.
Bravo !


_________________
Etre un écrivain, c'est braver l'observation de Darwin voulant que, plus une espèce se spécialise, plus elle risque de disparaître.
[Joyce Carol Oates - J'ai réussi à rester en vie]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.senscritique.com/BibliOrnitho
mimi54
Zen littéraire
mimi54

Messages : 6043
Inscription le : 02/05/2010

Sofi Oksanen [Finlande] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Sofi Oksanen [Finlande]   Sofi Oksanen [Finlande] - Page 3 Icon_minitimeVen 12 Nov 2010 - 19:43

Purge

Les lecteurs ne s’y sont pas trompés en lui attribuant le Prix du roman. Plus qu’un coup de cœur, ce livre est une véritable claque que je reçois. Il m’a fallu me freiner pour ne pas le dévorer trop vite. Un livre aussi puissant, aussi percutant ne pouvait que se savourer avec l’esprit libre de tout le reste.
Un livre que je classe parmi mes 3 livres de l’année 2010

Le cadre se situe en Estonie et en URSS, de 1936 à 1992 ; sujet rarement abordé dans le roman. Il faut avant tout remettre en place l’Estonie dans son cadre géographique et historique, ce qui relativement complexe puisque l’occupation soviétique, l’occupation allemande, la seconde guerre mondiale, le Stalinisme, puis la chute de l’Union soviétique ont provoqué bien des tourments dans cette région.

Dès les première pages, j’ai compris que ce livre allait ne me laisserait pas indemne. Sofia Oksanen a une écriture percutante, violent e, parfois quand la situation l’exige.
Construit avec pertinence, ce roman tisse sa toile au fur et à mesure. Le lecteur sent bien que…... mais il n’en est pas sur, le mystère se lève lentement, tel une intrigue policière qui fait voyager dans le temps, et l’espace.
Sofi Oksanen n‘épargne rien à son lecteur, ni la monstruosité stalinienne, ni celle des nazis, la déconfiture de l’empire soviétique qui laissera place à l’emprise des mafias, ces femmes à la recherche d’un monde meilleur- naïves sans aucun doute, mais prêtes à tout pour une autre vie – que l’on prostitue sans vergogne. Il y a de la violence dans le propos de l’auteur, qui ne m’a pas gênée, puis que les faits sont là. Les tabous tombes, la nausée n’est pas loin. On sait que cela eût existé (et que cela existe encore), mais formulé comme cela, quelle choc, quelle claque !!!
De quoi s’agit-il me direz vous ? Difficile de ne pas trop en dire, et de rompre le charme de la lecture

Aliide vit terrée dans sa campagne, et un beau jour, la fille est là apeurée dans son jardin…
L’histoire peut commencer………..Laisser vous faire, vous en aurez le souffle coupé

« Dans la terre du désespoir poussent de mauvaises fleurs »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leblogdemimipinson.blogspot.com/
uolav
Agilité postale
uolav

Messages : 663
Inscription le : 27/11/2009
Age : 56
Localisation : CAEN

Sofi Oksanen [Finlande] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Sofi Oksanen [Finlande]   Sofi Oksanen [Finlande] - Page 3 Icon_minitimeVen 12 Nov 2010 - 20:11

Sofi Oksanen est à Caen dimanche et lundi dans les cadre des "Boréales de Normandie" Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Harelde
Zen littéraire
Harelde

Messages : 6465
Inscription le : 28/04/2010
Age : 44
Localisation : Yvelines

Sofi Oksanen [Finlande] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Sofi Oksanen [Finlande]   Sofi Oksanen [Finlande] - Page 3 Icon_minitimeLun 15 Nov 2010 - 10:27

uolav a écrit:
Sofi Oksanen est à Caen dimanche et lundi dans les cadre des "Boréales de Normandie" Very Happy
Ou plutôt devait, à ce que j'ai compris.
jypeurien

Merci Mimi pour ton commentaire.
Tu l'as aimé de toute évidence.
sourire

_________________
Etre un écrivain, c'est braver l'observation de Darwin voulant que, plus une espèce se spécialise, plus elle risque de disparaître.
[Joyce Carol Oates - J'ai réussi à rester en vie]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.senscritique.com/BibliOrnitho
Marko
Faune frénéclectique
Marko

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 51
Localisation : Lille

Sofi Oksanen [Finlande] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Sofi Oksanen [Finlande]   Sofi Oksanen [Finlande] - Page 3 Icon_minitimeDim 28 Nov 2010 - 20:28

Bel enthousiasme critique au masque et la plume pour "Purge" avec notamment un commentaire très pertinent de Jean-Claude Raspiengeas.

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Babelle
Zen littéraire
Babelle

Messages : 5065
Inscription le : 14/02/2007
Localisation : FSB

Sofi Oksanen [Finlande] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Sofi Oksanen [Finlande]   Sofi Oksanen [Finlande] - Page 3 Icon_minitimeVen 10 Déc 2010 - 23:08

Raté la lecture commune du mois dernier mais parcouru hier soir les cent premières pages de Purge. Mon avis est mitigé.
Surprise, car je ne m’attendais pas à cette première partie centrée autour de Zara, jeune fille subissant (emportée par une Volga noire ou une BMW depuis sa ville natale de Vladivostok), la prostitution forcée à Berlin.
Le style est intéressant mais j'avoue que mon intérêt à poursuivre est d'abord porté par cet exergue daté de 1949 et signé par Hans (fils d’Eerik Pekk, paysan estonien).
Intéressantes sont les hésitations d’Aliide dont les vitres de la maison reçoivent des volées de cailloux.pendant qu’elle confectionne un soin au concombre (la crème de souci) que sa fille emportera pour sa peau. 1992. Estonie orientale. Oreilles de cochon bouillies au petit déjeuner. Réveil :
Citation :
Elle cru d’abord être à Vladik, le couvercle de la casserole tambourinait comme à la maison sur l’eau en ébullition, elle connaissait cette odeur de cartilage, elle en avait l’eau à la bouche.
Dépaysement au menu dans une Estonie encore appauvrie.
Je m’attendais à toute autre chose : le témoignage d’une famille déplacée d’Estonie en Sibérie par les autorités soviétiques d’après guerre. Si on doit y arriver par un tel retournement sur 1991-92 (Zara est-elle la petite fille du paysan estonien ?) cette première partie ne sera-t-elle pas trop lourde ? Et pourquoi s'y attarder aussi longuement?
Longue m'a semblé la rencontre entre ces deux femmes de deux générations différentes. Long m'a semblé le combat d'Aliide contre la mouche désirant pondre dans la viande en cuisine. L'écriture est plus que correcte. Ce qui ne va pas c'est que je m'attendais à vivre l'effondrement de l'Union soviétique comme indiqué dans la 1ère de couverture. J'ai besoin d'un flashback en direct et si je reste, c'est parce que j'ai le sentiment que Zara n'a pas échoué devant cette maison par hasard.



Dernière édition par Babelle le Sam 11 Déc 2010 - 9:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://macrofictions.blogspot.com/
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

Sofi Oksanen [Finlande] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Sofi Oksanen [Finlande]   Sofi Oksanen [Finlande] - Page 3 Icon_minitimeVen 10 Déc 2010 - 23:10

Persiste Babelle!...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mimi54
Zen littéraire
mimi54

Messages : 6043
Inscription le : 02/05/2010

Sofi Oksanen [Finlande] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Sofi Oksanen [Finlande]   Sofi Oksanen [Finlande] - Page 3 Icon_minitimeVen 10 Déc 2010 - 23:14

c'est bien connu il n'y a pas de hasard.
L'histoire se tricote page après pages, laisse la pelote se dérouler , tu verras, tu ne le regretteras pas
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leblogdemimipinson.blogspot.com/
Babelle
Zen littéraire
Babelle

Messages : 5065
Inscription le : 14/02/2007
Localisation : FSB

Sofi Oksanen [Finlande] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Sofi Oksanen [Finlande]   Sofi Oksanen [Finlande] - Page 3 Icon_minitimeSam 18 Déc 2010 - 6:20

Les cent pages suivantes dévoilent en effet le drame des années qui se succèdent sous l'envahissement de l'Estonie par l'empire soviétique. L'impression de me retrouver chez Herta Müller évoquant "les fantômes du communisme". Cette exploitation décérébralisante de la peur des populations : délations, viols et petits profits, pour des idéaux qu'on n'entrevoit jamais.
Cette histoire de l'Estonie, il me semble qu'elle n'avait pas beaucoup été évoquée.
Les liens unissant les protagonistes sont étonnants vu le nombre d'années et les kilomètres qui les ont séparés. J'aime bien ces allées et venues entre trois dates distinctes. Le nuage de Tchernobyl vient de passer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://macrofictions.blogspot.com/
Cachemire
Sage de la littérature
Cachemire

Messages : 1998
Inscription le : 11/02/2008
Localisation : Francfort

Sofi Oksanen [Finlande] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Sofi Oksanen [Finlande]   Sofi Oksanen [Finlande] - Page 3 Icon_minitimeSam 18 Déc 2010 - 9:53

Babelle a écrit:
Les cent pages suivantes dévoilent en effet le drame des années qui se succèdent sous l'envahissement de l'Estonie par l'empire soviétique. L'impression de me retrouver chez Herta Müller évoquant "les fantômes du communisme". Cette exploitation décérébralisante de la peur des populations : délations, viols et petits profits, pour des idéaux qu'on n'entrevoit jamais.
Cette histoire de l'Estonie, il me semble qu'elle n'avait pas beaucoup été évoquée.
Les liens unissant les protagonistes sont étonnants vu le nombre d'années et les kilomètres qui les ont séparés. J'aime bien ces allées et venues entre trois dates distinctes. Le nuage de Tchernobyl vient de passer.

J'en suis là moi aussi... le livre me plaît, en particulier la vie d'Aiide qui est un bon résumé de tous les tourments de cette époque.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Babelle
Zen littéraire
Babelle

Messages : 5065
Inscription le : 14/02/2007
Localisation : FSB

Sofi Oksanen [Finlande] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Sofi Oksanen [Finlande]   Sofi Oksanen [Finlande] - Page 3 Icon_minitimeVen 24 Déc 2010 - 9:28

Ayant refermé Purge il y a une semaine, je viens de lire vos réactions. Ici mais aussi
J’apprécie que ces réactions soient contrastées. Arabella évoquait des morceaux entiers laissés dans l’ombre de l’histoire et notamment celle antérieure à l’occupation soviétique.
On ignore ce que Martin, Hans ou leurs pères ont fait durant la guerre. On ne saura rien de cette boîte contenant des dents en or, que Liide retrouve dans la remise à l’arrivée des soviétiques et dont elle se débarrasse dans la rivière.
Il y a pourtant des interférences que la romancière choisit de nous décrire avec précision même si cela arrive tardivement, comme celle qui lie Martin aux autorités (puis à Liide) afin de couvrir les actes de son frère.
L’union Liide-Martin s’est donc construite sur un mensonge et c’est ainsi qu’interférait le système soviétique dans la vie intime des gens. Avec la froideur et l’inhumanité que cela supposait. Je comprends les réserves d’Orientale, qui a déjà tant entendu sur ce sujet, et de plus près que nous, lecteurs français.
L’adolescence et la vie adulte de Linda avant le Vladivostok des années 90 m’ont beaucoup manqué et c’est terriblement frustrant.
Oksanen a choisi de faire se chevaucher quelques dates clef, poussant à des descriptions qui vont souvent se perdre en longueur (comme la première partie) plutôt que d’offrir un cadre aux contours francs. J’ai alors été tentée de lâcher prise sur ma curiosité quant aux faits historiques, en m’attachant au contour des protagonistes mais les seules bouffées émotionnelles qui me soient venues alors étaient liées à cette séparation dramatique et définitive entre Ingel et Hans. L’émotion m’est venue aussi lorsqu’Oksanen effleure (à peine) le lien affectif de Zara avec sa grand-mère, là-bas, à Vladivostok… Tout n’est-il pas parti de là ? Est-ce que ce n’est pas cette relation affective qui amène tout simplement Zara dans la cour de Liide ?

Parcourir 300 pages auprès de Liide fut oppressant.
Liide, capable d’enfermer Hans dans le cagibi durant des années et de le tenir dans l’ignorance, m’a semblé à un moment plus proche de l’Annie Wilkes de Misery que du portrait féminin que je souhaitais suivre pour traverser la période concernée de ce petit pays.

Pour la période plus récente, le choix de traiter de cette prostitution organisée depuis l'Europe de l’est était peut-être nécessaire. C’est un sujet qui fait l’actualité de temps en temps. Voir le film Terre promise qu’Amos Gitai nous a offert non comme une fiction mais pratiquement sous un aspect documentaire. Les scènes d’initiation à la prostitution, en Allemagne, sont très difficiles mais il m’est permis, en générale, de survoler ces "difficultés" de lecture non sans les occulter mais sans me faire trop mal non plus… Comme si j’avais acquis dans mon parcours de lectrice "un sens supplémentaire" pour me protéger...
Enfin, pour le moment, je conserve de cette lecture une extrême froideur. Une belle écriture pourtant, des enchâssements intéressants et subtils, ces lettres émouvantes et si brèves, toujours signées, de Hans, ponctuant les époques… Une froideur qui ne prendra même pas fin avec "l’ouverture" finale sur la possibilité que Liide mette le feu à tout ça…



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://macrofictions.blogspot.com/
Babelle
Zen littéraire
Babelle

Messages : 5065
Inscription le : 14/02/2007
Localisation : FSB

Sofi Oksanen [Finlande] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Sofi Oksanen [Finlande]   Sofi Oksanen [Finlande] - Page 3 Icon_minitimeVen 24 Déc 2010 - 17:14

Sofi Oksanen [Finlande] - Page 3 Sofi1m10 Sofi Oksanen [Finlande] - Page 3 Sofi-o10

170.000 exemplaires et des lunettes cerclées « qui lui donnent le fin regard lunaire de John Lennon ».
Un article de Biblios aujourd’hui, capté sur Facebook, ICI.
Un portrait haut en couleur de Sofi Oksanen qui peut aider à mieux cerner son roman (2 autres ont précédé? J'espère qu'ils seront traduits).
Citation :
Le roman fait l'aller-retour entre le temps des polices politiques et celui des mafias.
Sofi Oksanen a connu les deux. Jeune Finlandaise d'origine estonienne, elle a entendu ce que les bourgeois de Helsinki disaient de Tallinn, cette ville morte devenue ville-bordel après la chute de l'URSS. Plus jeune, elle passait ses étés dans le kolkhoze de ses grands-parents, écoutait les vieux raconter à voix basse les faits d'armes des «Frères de la forêt», les héros de la résistance nationale.
«Les déportations, les hommes cachés dans des pièces secrètes, les meurtres, les trahisons que je raconte sont des cas familiaux assez banals en Estonie», explique-t-elle.
Son grand-père résista aux Soviétiques, son grand-oncle collabora. Le genre d'histoires qu'on enterre dans le jardin, mais qui font gondoler la nappe pendant les pique-niques en famille : «J'appelle ça le syndrome de la télévision. Quand quelqu'un était déporté, ses voisins lui volaient sa télé. A son retour, tout le monde était très heureux, mais personne ne la lui rendait. Ces contentieux ont alourdi l'ambiance.»
Bibliobs
Avec sa tendance au gothique fluorescent, elle campe une sorte de Lisbeth Salander, la punk éthique de «Millenium». Elle préfère l'electronic body music aux Beatles, et évolue dans cette Scandinavie qui a vu émerger WikiLeaks:

«Malgré Julian Assange, la liberté d'expression est menacée. Les politiciens ne veulent pas d'un monde transparent. Beaucoup de leurs secrets sont des crimes contre l'humanité.»

Est-elle de gauche?
Son éditrice française, Marie-Pierre Gracedieu, met en garde contre ces catégories trop occidentales: «Dans les pays Baltes, le socialisme est vite associé à la période soviétique.»
Oksanen se contente de pourfendre la mafia et les politiciens corrompus. Vue d'ici, la position pourrait paraître molle. C'est oublier que l'Estonie reste dans la zone d'influence de la Russie poutinienne, où la jeunesse nationaliste l'a prise comme tête de Turc.
Ca la laisse de marbre, entre les murs d'un Parlement européen acquis à sa cause. Pour rejoindre Saviano qui, comme elle, s'est vu reprocher de donner une mauvaise image son pays, elle passe devant la salle Anna Politkovskaïa. Les vigiles ont bien fait de la laisser entrer.

- David Caviglioli et Grégoire Leménager

Le regard de John Lennon?Sofi Oksanen [Finlande] - Page 3 55509310
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://macrofictions.blogspot.com/
Cachemire
Sage de la littérature
Cachemire

Messages : 1998
Inscription le : 11/02/2008
Localisation : Francfort

Sofi Oksanen [Finlande] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Sofi Oksanen [Finlande]   Sofi Oksanen [Finlande] - Page 3 Icon_minitimeJeu 30 Déc 2010 - 16:26

Babelle a écrit:

Parcourir 300 pages auprès de Liide fut oppressant.
Liide, capable d’enfermer Hans dans le cagibi durant des années et de le tenir dans l’ignorance, m’a semblé à un moment plus proche de l’Annie Wilkes de Misery que du portrait féminin que je souhaitais suivre pour traverser la période concernée de ce petit pays.

Enfin, pour le moment, je conserve de cette lecture une extrême froideur. Une belle écriture pourtant, des enchâssements intéressants et subtils, ces lettres émouvantes et si brèves, toujours signées, de Hans, ponctuant les époques… Une froideur qui ne prendra même pas fin avec "l’ouverture" finale sur la possibilité que Liide mette le feu à tout ça…

Avis proche.
Je dois dire ma déception de la lecture (enfin terminée) de Purge. Si le sujet est intéressant car peu connu de nous, le traitement m’a paru racoleur et inutilement violent. L’auteure semble se complaire dans certaines évocations sadiques qui n’ajoutent rien à l’histoire et dans la description de la haine et de la jalousie entre les êtres humains. La construction se veut sophistiquée et habile mais elle ne fait que distraire le lecteur de l’essentiel et de la continuité du récit. La relation Zara – Aliide n’est pas assez approfondie alors qu’elle est la charnière et le pivot du livre.
Ce livre est très loin des évocations de Soljenitsyne ou du remarquable « En escarpins dans les neiges de Sibérie » de Sandra Kalniete (que nous a fait connaître Marie). Je ne comprends pas le choix du jury qui a primé « Purge ».
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
Arabella

Messages : 19316
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

Sofi Oksanen [Finlande] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Sofi Oksanen [Finlande]   Sofi Oksanen [Finlande] - Page 3 Icon_minitimeJeu 30 Déc 2010 - 17:15

Tu résumes exactement mon sentiment Cachemire. Un sujet fort, mais un traitement tellement en deçà d'autres qui l'ont traité. Un traitement superficiel, aucun thème ni aspect n'est vraiment traité de façon satisfaisante, mais en revanche une grande habileté technique, une utilisation des aspects les plus spectaculaires (violence, sexe) de façon gratuite et racoleuse. On dirait un produit fabriqué pour un public occidental peu au courant de cette histoire, et à qui on donne un truc sur mesure, pas trop complexe, jouant sur les émotions fortes et un peu malsaines. Plus le temps passe et plus cette lecture me laisse un goût de cendre.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
eXPie
Abeille bibliophile
eXPie

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

Sofi Oksanen [Finlande] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Sofi Oksanen [Finlande]   Sofi Oksanen [Finlande] - Page 3 Icon_minitimeJeu 30 Déc 2010 - 18:15

Cachemire a écrit:
Ce livre est très loin des évocations de Soljenitsyne ou du remarquable « En escarpins dans les neiges de Sibérie » de Sandra Kalniete (que nous a fait connaître Marie). Je ne comprends pas le choix du jury qui a primé « Purge ».
Oui, alors qu'il y avait un livre portugais tellement meilleur dentsblanches
J'ai vu Purge dans une bibliothèque il n'y a pas longtemps, je ne l'ai pas emprunté... un jour, peut-être, mais j'ai bien peur de penser comme vous, alors... Il y a bien d'autres livres qui passeront avance !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.plathey.net
Contenu sponsorisé




Sofi Oksanen [Finlande] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Sofi Oksanen [Finlande]   Sofi Oksanen [Finlande] - Page 3 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Sofi Oksanen [Finlande]
Revenir en haut 
Page 3 sur 10Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature nordique (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: