Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 Sofi Oksanen [Finlande]

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
AuteurMessage
swallow
Sage de la littérature
swallow

Messages : 1366
Inscription le : 06/02/2007
Localisation : Tolède. Espagne.

Sofi Oksanen [Finlande] - Page 7 Empty
MessageSujet: PURGE   Sofi Oksanen [Finlande] - Page 7 Icon_minitimeMar 25 Oct 2011 - 7:57

J´ai beaucoup aimé aussi cette langue dont tu parles, Cassiopée. Ça craque et ça crisse, ça me rappelle celle de Herta Müller.
Et puis les accents de chacun qui sont épiés, afin de deviner le secret de sa provenance. (Zara parle estonien avec l´accent russe). Comme un signe indélébile, et marque d´identité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mimi54
Zen littéraire
mimi54

Messages : 6043
Inscription le : 02/05/2010

Sofi Oksanen [Finlande] - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Sofi Oksanen [Finlande]   Sofi Oksanen [Finlande] - Page 7 Icon_minitimeMar 25 Oct 2011 - 8:13

Autant j'ai été remuée par Purge, autant j'ai peur d'être déçue par les vaches de Staline.......
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leblogdemimipinson.blogspot.com/
swallow
Sage de la littérature
swallow

Messages : 1366
Inscription le : 06/02/2007
Localisation : Tolède. Espagne.

Sofi Oksanen [Finlande] - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Sofi Oksanen [Finlande]   Sofi Oksanen [Finlande] - Page 7 Icon_minitimeMar 25 Oct 2011 - 9:08

Pour ma part, j´en reste à l´observation de Traversay:
Citation :
La question étant de savoir si la romancière est désormais capable de se renouveler, au-delà de son histoire et de son environnement personnels.

Je n´aime pas tourner en rond, ni me focaliser sur un thème, un moment politique ou historique precis. J´attends Sofi Oksanen quand elle en aura fini de personnaliser autour de son histoire ou celle de sa famille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
krys
Sage de la littérature
krys

Messages : 2093
Inscription le : 06/09/2009
Age : 60
Localisation : sud ouest

Sofi Oksanen [Finlande] - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Sofi Oksanen [Finlande]   Sofi Oksanen [Finlande] - Page 7 Icon_minitimeMer 7 Déc 2011 - 21:53

Je viens de lire Purge, avec passion, et même précipitation, car je me demandais bien comment tout cela allait se terminer... le thème m'a fortement rappelé Autant en emporte le vent, mais l'histoire est bien plus noire et sordide que le fameux roman de Margaret Mitchell (et pourtant, la guerre de Sécession, ça n'a pas dû être une promenade de santé).
Le personnage d'Aliide est absolument fascinant, on guette son travail d'araignée, ses intrigues.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
krys
Sage de la littérature
krys

Messages : 2093
Inscription le : 06/09/2009
Age : 60
Localisation : sud ouest

Sofi Oksanen [Finlande] - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Sofi Oksanen [Finlande]   Sofi Oksanen [Finlande] - Page 7 Icon_minitimeVen 9 Déc 2011 - 23:25

le champignon de thé c'est le kombucha !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Sofi Oksanen [Finlande] - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Sofi Oksanen [Finlande]   Sofi Oksanen [Finlande] - Page 7 Icon_minitimeSam 10 Déc 2011 - 9:35

kris, sois gentille, dis-nous en un peu plus sur le champignon.
Pour le livre, que j'ai lu l'été dernier, je n'ai plus grand intérêt, mais pour ces petites choses pratiques, matérielles qui font partie de la vie de tous les jours dans des pays que je ne connais pas, je suis très curieuse.
Pour faire cailler le lait? Mais non, il est question aussi de champignon de thé! Dieu qu'il est mal traduit, ce livre!
Revenir en haut Aller en bas
Babelle
Zen littéraire
Babelle

Messages : 5065
Inscription le : 14/02/2007
Localisation : FSB

Sofi Oksanen [Finlande] - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Sofi Oksanen [Finlande]   Sofi Oksanen [Finlande] - Page 7 Icon_minitimeDim 11 Déc 2011 - 11:07

Les Vaches de Staline
On tombe dans ce premier roman (écrit donc antérieurement à Purge) par une entrée froide et très violente sur la "première fois" d'une très jeune adolescente qui se bat contre ce que les transformations brutales de son corps voudraient lui infliger.
Elle exprime un peu plus loin son désarroi face à ce qu'elle devient : "enfant dans ma tête et femme dans mon corps". Et la dualité qui en découle -car il est trop tôt et injuste, à 12 ans, d'avoir (d'être) la seule poitrine, les seuls seins de l'école...
Un matin, lors d'un été en Estonie, sa mère lui balance violemment la paire de sabots sur ce corps à cacher, parce que du jour au lendemain Anna s'habille comme une salope (c'est à dire "comme les filles estoniennes"). Et si tu te fais plus estonienne que finlandaise en Estonie, dans le village de ta grand-mère, personne ne te respectera. Ici le touriste est roi. Avec ses roubles. Avec sa veste de jean sur le dos et ses différences affichées.
C'est aussi cette dualité entre d'où je viens et qui je suis -jusqu'à la langue d'origine qu'il faut perdre, qui va plomber l'évolution d'Anna.
Elle va donc grandir dans le mensonge, autant que cette mère pour qui l'intégration parfaite passe par un reflux (la langue, les émotions, les souvenirs).
Un mensonge sur la manière dont elle va maîtriser son corps. Et n'est-ce pas ce qu'on lui a demandé, après tout?
Il y a derrière les mensonges et les luttes de mère et fille, de mère et grand-mère, ce monde d'abondance.
-A prendre ou à recracher?
Deux mois après la proclamation de l'indépendance de l'Estonie, la grand-mère d'Anna meurt.
Depuis un certain temps, sachant qu'elle s’affaiblissait, Katarina tentait, de loin, d'y remédier.
Anna était tout près.

Citation :
Ma mère entassait dans les valises tout ce qu'elle pouvait imaginer que ma grand-mère serait capable de manger.
Tout ce qui pouvait faire obstacle à l'acheminement de la nourriture la mettait en colère et, en même temps qu'elle ordonnait à ma grand-mère de manger, dans ses lettres, elle décrivait aussi les plats qu'elle concoctait, imaginant sans doute réveiller son appétit, et elle racontait comment Anna accueillait tout ça, Anna était aussi mauvaise mangeuse que sa grand-mère, absolument impossible. Le mercredi, ma mère a préparé du saumon -serait-ce cela qui lui plairait? Anna n'en a pas mangé, vu qu'elle n'aime pas le saumon.
Elle a fait cuire en même temps des biscuits d'avoine, elle pourrait en apporter, et Anna aussi en mangerait une fournée. Et ce genre de pâté qui est dans un bocal facile à ouvrir, en conserve, on pourrait en apporter, en tout cas ça se garde longtemps. Il y a d'autres conserves, dans des petits bocaux pratiques, on a le temps de les manger jusqu'au bout sans qu'elles se gâtent. Il y a aussi du saumon, en conserve. Et les potages qui ne demandent rien d'autre que de l'eau chaude, Anna aussi en consomment souvent, elle peut en prendre plusieurs par jour.
Et des pastilles, c'est agréable à suçoter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://macrofictions.blogspot.com/
Babelle
Zen littéraire
Babelle

Messages : 5065
Inscription le : 14/02/2007
Localisation : FSB

Sofi Oksanen [Finlande] - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Sofi Oksanen [Finlande]   Sofi Oksanen [Finlande] - Page 7 Icon_minitimeDim 11 Déc 2011 - 11:10

Je viens seulement de m'engager dans cette lecture et, pour le moment, je suis moins sévère que vous.
Il me semble que le décor est plus clair et plus vraisemblable qu'il ne l'était dans Purge -qui contenait vraiment des longueurs!
Je me pose la question de la part d'auto-fiction chez Sofi Oksanen.
Quelqu'un a vu sa bio de près?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://macrofictions.blogspot.com/
darkanny
Zen littéraire
darkanny

Messages : 7078
Inscription le : 02/09/2009
Localisation : Besançon

Sofi Oksanen [Finlande] - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Sofi Oksanen [Finlande]   Sofi Oksanen [Finlande] - Page 7 Icon_minitimeSam 18 Aoû 2012 - 20:13

Purge

Bonne lecture pour moi, j'ai vraiment eu l'impression qu'on me racontait une Histoire au sens le plus profond du terme.
Certes il y a des zones d'ombre comme vous l'avez souligné, quelques interrogations sur les événements politiques, ce n'est pas simple cette histoire de l'Estonie, entre ses périodes d'indépendance, de guerre ou sous la férule du gouvernement soviétique.

Mais je trouve que le tout s'imbrique assez bien du fait de cette narration qui passe d'une période à l'autre, c'est comme un puzzle, il faut bien assembler les morceaux un à un.

Je me suis surtout attachée à l'histoire de Aliide, personnage complexe tiraillée, perpétuellement sur le qui vive, en attente d'un bonheur qu'elle ne trouvera jamais.
Le mensonge, la trahison, le secret, la cachette (au sens physique du terme) sont les éléments essentiels de la vie de cette femme au coeur d'un paysage rural, frustre, mais rythmé aussi par les innombrables tâches quotidiennes de la ferme.

Comme le dit Marko un peu plus haut, j'ai adoré toutes ces scènes de cuisine qui ressemblent de fort près quelquefois à de l'alchimie pour préparer tel ou tel plat ou confiture ou élixir ou pain ou autre.

Tout est utile dans cette nature qui peut paraître austère mais qui est la vie même, les arbres, les plantes, les essences de fleur, les racines, c'est un véritable hymne à la terre.
C'est le règne de la débrouillardise, on fabrique tout même son savon, des recettes presque de sorcière de sorte que la cuisine se transforme en laboratoire.

Là je trouve que Sofi Oksanen est vraiment très percutante sur ces descriptions qui ponctuent chaque chapitre.

On est vraiment plongé dans une atmosphère très rurale et c'est là que le contraste est saisissant entre les aspirations à la vie urbaine années 1990 chic et choc de certains et les racines si profondes de la plupart de ces êtres, rattrappés par l'histoire ou le passé de leur famille.

Une histoire complexe qui certainemement ne répond pas à toutes mes interrogations sur les lieux, les événements, les agisssements des uns et des autres mais un énorme investissement de cette jeune auteur pour faire partager cette lecture et pour susciter de l'intérêt de la part du lecteur.
Avec moi elle a réussi son pari, c'est sûr.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Madame B.
Zen littéraire
Madame B.

Messages : 5352
Inscription le : 17/07/2008
Age : 45

Sofi Oksanen [Finlande] - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Sofi Oksanen [Finlande]   Sofi Oksanen [Finlande] - Page 7 Icon_minitimeDim 19 Aoû 2012 - 21:26

Je me doutais bien que cela te plairait Darkanny sourire .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://labougeotte-impressionsdevoyages.blogspot.com/
Marko
Faune frénéclectique
Marko

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 51
Localisation : Lille

Sofi Oksanen [Finlande] - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Sofi Oksanen [Finlande]   Sofi Oksanen [Finlande] - Page 7 Icon_minitimeDim 19 Aoû 2012 - 22:38

Et puis franchement il faudrait déjà bien connaître à fond l'histoire de ce pays pour trouver qu'elle n'est pas assez éclairante. De mon côté je ne savais quasiment rien sur l'Estonie (sauf que c'est la patrie d'Arvo Part et de quelques musiciens contemporains que j'apprécie) même si je suis allé à Tallinn (je ne sais plus si c'était avant ou après la lecture du roman). Elle m'a embarqué dans son histoire très théâtrale, dense et intense, tout en me faisant découvrir par la petite lucarne le contexte historique. Fallait le faire d'harmoniser tout ça. Et à distance je me souviens de ces personnages et de certaines sensations notamment culinaires effectivement. Alors chapeau. Attendons son prochain...

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
darkanny
Zen littéraire
darkanny

Messages : 7078
Inscription le : 02/09/2009
Localisation : Besançon

Sofi Oksanen [Finlande] - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Sofi Oksanen [Finlande]   Sofi Oksanen [Finlande] - Page 7 Icon_minitimeLun 20 Aoû 2012 - 9:37

Madame B. a écrit:
Je me doutais bien que cela te plairait Darkanny sourire .

Je m'en doutais aussi mais sait-on jamais
Oui Marko tout à fait d'acord, l'aspect dramaturgique l'emporte sur la trame historique qui ne passe pas à la trappe pour autant.
Et cette ruralité omni présente, ça change un peu de tous ces romans contemporains où on nous rebat les oreilles de personnages bourgeois pétris de confort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
domreader
Zen littéraire
domreader

Messages : 3409
Inscription le : 19/06/2007
Localisation : Ile de France

Sofi Oksanen [Finlande] - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Sofi Oksanen [Finlande]   Sofi Oksanen [Finlande] - Page 7 Icon_minitimeLun 20 Aoû 2012 - 12:43

Purge
Sofi Oksanen


Difficile de parler de ce livre en seulement quelques mots. Tant pis. Je ne re-résume pas ici mais parle juste de certains aspects du roman qui m'ont plu ou non.

Purge est pour moi un roman original et de bonne facture, plutôt bien construit, malgré une fin rapide et un peu décevante. C'est un récit qui ancre l’histoire personnelle des principales protagonistes dans un contexte historique particulièrement tourmenté, c'est à mon sens une des forces de ce roman.
Nous sommes dans un contexte de 'survie rurale', tous les gens se connaissent, s’épient et tout se sait. Il faut essayer de trouver la meilleure façon de survivre dans un environnement où la dictature change de mains et où la bonne conduite d’aujourd’hui vaudra la mort demain, ou encore qu’on soit montré du doigt et méprisé après-demain. Les deux femmes qui sont les personnages principaux sont les victimes de ce contexte, l’une comme l’autre, à des degrés divers.
A vrai dire, ce sont ces personnages, et surtout Aliide, qui m’ont donné envie de poursuivre ce roman jusqu’à la fin.

Aliide est assez incroyable, paradoxale : elle est à la fois complexe, ambivalente, calculatrice mais réagit parfois avec une simplicité rustique, presque fruste. C’est elle qui m’a le plus intriguée, une réussite.
Voilà une championne de la survie, Aliide:
Spoiler:
 
Eh oui, la survie n'est pas toujours glorieuse.
Aliide est aussi une championne de l’économie de la survie, qui sait utiliser/réutiliser tout ce qu’il y a autour d’elle pour subsister dans un pays où l’on manque de tout.

Quand à Zara/Natasha, c’est aussi une victime, celle de l’éternel miroir aux alouettes de l’ouest où elle imagine que la vie sera plus facile que dans son petit village où il n’y a rien. Une proie facile pour proxénètes mafieux qui transforment les filles en bétail décérébré. Elle survit aussi, comme elle peut: drogue, rêve, personnalité désincarnée...

Au final un roman que j’ai lu avec intérêt, même s’il a quelques défauts : les 50 premières pages sont longuettes, on se demande aussi ce qui est arrivé à certains personnages (Ingel/Linda), la séquestration du beau-frère est peu vraisemblable et la fin est convenue. Certains ont trouvé que les traitements abjects dont sont victimes les prostituées sont décrits avec trop de brutalité, mais ils aident à comprendre comment on déshumanise ces filles pour qu’elles acceptent tout, puisqu’elles ne sont plus rien. Du coup, ces scènes ne m’ont pas paru racoleuses, car elles ont une utilité.
A l’opposé, les scènes de torture d’Aliide et Ingel, sont beaucoup moins explicites, parfois à la limite de l’onirique cauchemardesque. Ces scènes sont non-dites puisque la survie mentale d’Aliide exigera qu’elles soient non-dites, et là encore, c’est plutôt bien réussi.

Donc, Purge n'est peut-être pas le chef d'oeuvre de la décennie, mais c'est tout de même un bon roman, plutôt bien écrit. Il pourrait en effet faire une pièce de théâtre assez formidable. (Je verrais bien Myriam Boyer dans le rôle d'Aliide Truu !)

_________________
'Si vous ne lisez que ce que tout le monde lit, vous ne pouvez penser que ce que tout le monde pense.' - Haruki Murakami.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
darkanny
Zen littéraire
darkanny

Messages : 7078
Inscription le : 02/09/2009
Localisation : Besançon

Sofi Oksanen [Finlande] - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Sofi Oksanen [Finlande]   Sofi Oksanen [Finlande] - Page 7 Icon_minitimeLun 20 Aoû 2012 - 12:46

C'est vrai que je vois bien ça sous une forme film/théâtre un peu à la Dogville de Lars von Trier

On lui suggère l'adaptation ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marko
Faune frénéclectique
Marko

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 51
Localisation : Lille

Sofi Oksanen [Finlande] - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Sofi Oksanen [Finlande]   Sofi Oksanen [Finlande] - Page 7 Icon_minitimeLun 20 Aoû 2012 - 12:50

darkanny a écrit:
C'est vrai que je vois bien ça sous une forme film/théâtre un peu à la Dogville de Lars von Trier

On lui suggère l'adaptation ?
Mais c'est déjà fait. Elle a elle-même écrit une version théâtrale qui précédait de 2 ans le roman et il existe aussi un opéra contemporain créé à Tallinn.

Ils n'ont pas encore traduit Baby Jane qui était son 2e roman sur le thème des tensions et de la violence dans un couple de femmes.

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).


Dernière édition par Marko le Lun 20 Aoû 2012 - 12:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Sofi Oksanen [Finlande] - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Sofi Oksanen [Finlande]   Sofi Oksanen [Finlande] - Page 7 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Sofi Oksanen [Finlande]
Revenir en haut 
Page 7 sur 10Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature nordique (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: