Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
Accueil*Portail*RechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Simon Vestdijk [Pays-Bas]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Orientale
Agilité postale
avatar

Messages : 903
Inscription le : 13/09/2009
Age : 64
Localisation : Syldavie

MessageSujet: Simon Vestdijk [Pays-Bas]   Ven 10 Sep 2010 - 8:30


Simon Vestdijk est un écrivain, traducteur et médecin néerlandais, né le 17 octobre 1898 à Harlingen et décédé le 23 mars 1971 à Utrecht. Il est l'auteur de romans, de poèmes et d'essais ainsi que de critiques musicales.

Biographie
Simon Vestdijk est le fils de Simon Vestdijk Sr., professeur de gymnastique au HBS (lycée moderne) de Harlingen, et d'Anne Mulder. Il a grandi à Harlingen (Lahringen dans ses romans). Vestdijk a décrit sa jeunesse et ses années d'élève au HBS (trois années à Harlingen, trois années à Leeuwarden) dans les 8 volumes du roman-cycle autobiographique Anton Wachter. De 1917 à 1927, Vestdijk étudie la médecine à l'Université d'Amsterdam, puis il exerce comme médecin généraliste et médecin naval jusqu'en 1932, année où il se voue entièrement à sa carrière d'écrivain.
Vestdijk vit pendant trente ans avec sa partenaire Ans Koster, décédée en 1965; puis il se marie en 1965 avec Mieke van der Hoeven. Malade depuis 1968, Vestdijk est décédé le 23 mars 1971 à Utrecht. Il est enterré au cimetière Nieuw Eykenduynen à La Haye.
Vestdijk était un auteur prolifique qui a écrit environ 200 livres. On a dit de lui, qu'« il écrit plus vite que Dieu ne peut lire » et qu'il avait les qualités d'un candidat pour le Prix Nobel. Il a obtenu quasiment tous les prix littéraires néerlandais, notamment les prestigieux Prix P.C. Hooft (1950), Prix Constantijn Huygens (1955) et Prix des Lettres Néerlandaises (1971).

Traductions en français:
Retour à Ina Damman (Terug tot Ina Damman, 1934) roman.
L'Ami brun (De bruine vriend, 1935), nouvelle.
La Vie passionnée de El Greco, roman de l’Espagne de l’Inquisition
L'Ile au rhum, d'après le manuscrit de Richard Beckford relatant ses aventures en l'île de la Jamaique de 1737 à 1738 (Rumeiland, Uit de papieren van Richard Beckford, behelzende het relaas van zijn lotgevallen op Jamaica, 1737-1738, 1940), roman.
Les Voyageurs (De kellner en de levenden, 1949), roman.
Le Jardin de cuivre (De koperen tuin, 1950), roman.

Filmographie:
Pastorale 43 (Pays-Bas, 1978), film de Wim Verstappen, d’après le roman homonyme (1948), avec Frederik De Groot, Renée Soutendijk, Bernard Droog.
Het verboden bacchanaal (Pays-Bas, 1981), film de Wim Verstappen, d’après le roman homonyme, avec Rijk De Gooyer, Geert De Jong, Siem Vroom, Pleuni Touw.
source wikipedia






Citation :
Le Jardin de cuivre c’est une description critique de la vie dans une petite ville hollandaise où l'auteur affiche une psychologie que certains qualifient de proustienne.
C'est le personnage principal Nol Rieske, qu’on appelle dans la ville de W*** « le fils du juge » qui commence son histoire à l’époque où son frère Chris, son aîné de trois ans, joue au ballon dans le jardin avec des camarades etprend plaisir à se moquer de lui, à l’insulter – « sale Nol ! » – voire à lui donner des coups de pied sous la table à l’insu de leurs parents.
A l'age de 8 ans sa mere l'amene au parc public ou il ecoute, enchante, la musique des fanfares et il danse avec Trix Cuperus, la fille du chef d'orchestre. Ce pere musicien est souvent ivre. Nol est tres marque par ce moment-la et bien des annees plus tard, ou il fait des etudes de medecine et ses rapports avec Trix ne sont que tres compliques, le souvenir de sa premiere danse avec elle, le hante.
une presentation du roman
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
avatar

Messages : 24644
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

MessageSujet: Re: Simon Vestdijk [Pays-Bas]   Mer 17 Oct 2012 - 21:36

L' ILE AU RHUM. - Gallimard/Du monsde entier

Avez-vous déjà entendu parlerd' Anne Bonney ? Si oui, vous comprendrez comment mon interet s' est brusquement enflammé après avoir parcouru les premières pages de L' Ile au rhum de Simon Vestdijk. Il y est question de l' histoire de la Jamaique au début du 18e siècle. Et aussi de la généalogie extravagante de la famille Beckford, originaire de l' Angleterre, mais dont plusieurs membres, directs ou non, batards ou métissés, riches ou pauvres, sympathiques ou détestables, vont jouer un role dans le livre.

Si vous ignorez qui était Anne Bonney, sachez qu'elle fut l' une des rares femmes pirates de l' Histoire et les chroniqueurs de la piraterie, Oexmelin et le la capitaine Johnson n' ont pas manqué de le mentionner. J' ai toujours été interessé par ces étranges hors la loi que sont les pirates, rebelles absolus, cruels et nihilistes.Et j' ai lu aussi les livres d' Oexmelin, de Johnson et d' un certain nombre d' autres auteurs. Mais dès l' apparition d' Anne Bonney, j' étais sous le charme. je partageais le fantasme érotique et romantique du narrateur !

En 1736, Willim Beckford, descendant d'une riche famille de planteurs, établi à Londres en tant que négociant en sucre et en rhum voit diminuer la production des plantations de cannes qu' il posséde, et donc de ses bénéfices. Il propose alors à son frère Richard, étudiant à Oxford, d' aller s' enquérir sur place de ce qui se passait.
Richard, le narrateur de L' Ile au rhum, accepte volontiers, moins pour enqueter que pour essayer de retrouver la trace d' Anne Bonney, femme et pirate, qui fut condamnée à mort et graciée 20 ans auparavant. Et pour moi, la véritable histoire débute ici.


Sachez aussi que Richard Beckford, le narrateur de cette histoire alors agé de 8 ans a quitté la Jamaique pour se rendre à Londres, et que le navire sur lequel il était embarqué fut attaqué par un bateau pirate et pillé; et pendant toute l' opération, une jeune femme en costume de pirate resta à coté de lui et posa la main sur son épaule pour le rassurer. Cette main, vous l' avez deviné, n' était autre que celle d' Anne Bonney.

Plus tard, il aura l' occasion de lire Johnson et de voir une illustration imaginaire d' Anne Bonney et cette vision va enflammer le fantasme érotique qu' elle avait éveillé dans l' imagination de l' enfant qu' il était alors.

Dès son arrivée à la Jamaique, Richard va tomber raide amoureux de la femme du gouverneur de l' ile. Cette femme, pourquoi le taire, est profondément anti conformiste. Sa vigueur er son audace tout aussi exceptionnelles, n' ont d' égales que son pouvoir de séduction. Et l' amour qu' éprouve Richard pour elle, fluctuera sans cesse entre cette femme de chair et le fantome érotique d' Anne Bonney qui ne quitte pas son esprit.

S' en suivront des intrigues amoureuses ou non, enquetes sur les vols et les magouilles dans la plantation, sortilèges et maléfices. Les inventions romanesques sont constantes, mais l' arrière plan est réel, constitué par l' esclavage, la guerre des colons, et des aventuriers qui vivent dans l' ile. Mais aussi les révoltes d' esclaves, les magouilles autour des plantations et l' insécurité qui règne déjà.

Le narrateur est un jeune homme de 25 ans, brillant, passionné, imaginatif, mais quand meme un peu explosif dans ses rapports aux autres. C' est aussi, vous l' avez compris, un esprit romanesque pret à prendre feu et flamme lorsque se présente une aventure aléchante.

Volà. Tout est en place et en dire plus, serait tout simplement criminel !

J' ajoute volontiers que ce livre est un grand coup de coeur et que Jean Pierre Sicre, brillant fondateur des éditions Phébus pense le plus grand bien de Vestdijk et qu' il a publié 3 autres romans de l' auteur que je vais lire sans le moindre doute. Et puis j' iamerais beaucoup que Phébus ou d' autres éditeurs s' interessent à Vestdijk au point de le traduire. Figurez-vous que Vestdijk est presque aussi prolifique que Simenon et qu' il a écrit 200 livrds environ.

Ce livre m' a conquis, ensorcele durablement. J' y ai trouvé des éléments romanesques qui mettaient déjà mon imagination d' enfant et d' ado à feu et à sang : Dumas, London, Istrati, Stevenson, Conrad et autres...Je vous souhaite bien du plaisir !


Dernière édition par bix229 le Mer 17 Oct 2012 - 22:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
animal
Tête de Peluche
avatar

Messages : 31549
Inscription le : 12/05/2007
Age : 36
Localisation : Tours

MessageSujet: Re: Simon Vestdijk [Pays-Bas]   Mer 17 Oct 2012 - 21:54

J'ouvrirai l'œil (moi aussi)...

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
topocl
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 11706
Inscription le : 12/02/2011

MessageSujet: Re: Simon Vestdijk [Pays-Bas]   Jeu 18 Oct 2012 - 7:32

Pas vraiment mon créneau, mais tu me fais envie!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://topocleries.wordpress.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Simon Vestdijk [Pays-Bas]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Simon Vestdijk [Pays-Bas]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Balade au pays Basque
» Simon et Bertrand vont vous dire quoi
» Jambon pays ananas
» C’est comment l’halloween dans votre pays
» "Pays de Normandie" - 911 / 2011.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature germano-néerlandaise (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: