Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 Paul J. Mc Auley

Aller en bas 
AuteurMessage
shanidar
Abeille bibliophile
shanidar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

Paul J. Mc Auley Empty
MessageSujet: Paul J. Mc Auley   Paul J. Mc Auley EmptyVen 10 Sep 2010 - 14:28

Paul J. Mc Auley Mc_aul10

Attention, il s'agit d'un auteur de SF. L'homme est né en 1955, en Ecosse, il est diplomé de biologie et docteur en botanique. Il se consacre à la recherche et puis il se tourne vers l'écriture. Il traite de sujets tels que les biotechnologies, les uchronies et les univers parallèles. Il est considéré comme l'un des plus brillants représentants de la nouvelle SF britannique (d'après son éditeur... of course).

En 1998, il publie son premier roman (un space opera) Quatre cent milliards d'étoiles qui aura pour suite Secret Harmonies et puis La lumière des astres.

Sable rouge décrit une planète Mars colonisée par les Chinois.

Les Conjurés de Florence développe une aventure uchronique à l'époque de la Renaissance, dans laquelle Raphaël est assassiné et Léonard de Vinci a inventé la photographie.

Féerie nous plonge dans un futur où les poupées, des créatures génétiquement modifiées à base d'ADN humain, sont utilisées comme esclaves jetables.

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
shanidar
Abeille bibliophile
shanidar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

Paul J. Mc Auley Empty
MessageSujet: Re: Paul J. Mc Auley   Paul J. Mc Auley EmptyVen 10 Sep 2010 - 14:45

Paul J. Mc Auley Faerie10

Alex Sharkey est un pirateur de gène, habillé comme Oscar Wilde, il est quasiment obèse et se prend pour un être très intelligent. Il crée des drogues psychoactives et il est surveillé par la police, car il travaille pour Billy Rock. Lorsqu'il rencontre Milena, à Londres, en ce début du troisième millénaire, elle n'a que 12 ans mais elle est douée d'une intelligence prodigieuse. Et d'une idée fixe : libérer les poupées, petites créatures androïdes créées pour amuser les riches. Son objectif ? Leur donner une âme et les transformer en fées. Avec l'aide d'Alex, elle y parvient et disparait aussitôt.
Hanté par cette fillette hors du commun, Alex la cherche pendant des années dans toute l'Europe (un continent à la dérive, divisé entre riches et pauvres, où une armada de fées fait désormais la loi. Il est convaincu qu'elles sont dirigées par Milena, mais dans quel but ?

Je tiens à préciser que je ne lis jamais de SF mais que le thème de ce livre m'intéresse, je pensais passer un moment de lecture si possible agréable, glaner quelques informations et puis en rester là. Sauf que... ce livre est très bien écrit, il est très agréable à lire et même si j'ai eu souvent le sentiment de ne pas toujours comprendre les motivations des personnages, j'ai découvert un univers suffisamment fascinant pour me faire oublier mes incompréhensions. Ce qui est quand même fort !
Mc Auley précipite le lecteur dans un univers qui pourrait être le notre demain : d'un côté les très riches vivant dans des mondes virtuels et totalement clos, de l'autre des très pauvres jonchant les rues et les rames de métro à la recherche d'un bon shoot. Dans ce livre, il est question de guerre civile, de drogues, de piratage informatique, de génie génétique et de tout un tas d'évènements qui pendent au bout de notre nez. Sans jamais, faire de son personnage un super héros capable de sauver la planète, Alex apparait et disparait au fil d'une lecture dans laquelle se télescope une foule de personnages, attachant, irritant, touchant, ils ont tous un petit quelque chose qui retient l'attention et qui donne envie de poursuivre l'aventure. Et puis surtout, j'ai apprécié que l'auteur prenne le temps de décrire longuement les atmosphères dans lesquelles il plonge ses personnages, ce qui donne un sentiment de proximité (et du coup d'effroi) assez juste.
Bref, une lecture surprenante, qui a non seulement comblé mes espérances mais à même été au-delà de mes intentions.

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
krys
Sage de la littérature
krys

Messages : 2093
Inscription le : 06/09/2009
Age : 60
Localisation : sud ouest

Paul J. Mc Auley Empty
MessageSujet: Re: Paul J. Mc Auley   Paul J. Mc Auley EmptyVen 10 Sep 2010 - 14:47

bravo tout à fait le genre de SF qui me plaît !
Revenir en haut Aller en bas
Queenie
...
Queenie

Messages : 22889
Inscription le : 02/02/2007
Age : 39
Localisation : Un peu plus loin.

Paul J. Mc Auley Empty
MessageSujet: Re: Paul J. Mc Auley   Paul J. Mc Auley EmptyVen 10 Sep 2010 - 15:07

Moi les poupées qui parlent, ça me fout les ch'tons.

_________________
Oh, baby, baby, it's a wild world
It's hard to get by just upon a smile.
Revenir en haut Aller en bas
shanidar
Abeille bibliophile
shanidar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

Paul J. Mc Auley Empty
MessageSujet: Re: Paul J. Mc Auley   Paul J. Mc Auley EmptyVen 10 Sep 2010 - 15:14

en fait, ce que je trouve vraiment fort, c'est la manière dont Mc Auley navigue au milieu de différents niveaux de lecture. Il est complètement crédible en biologiste (et pour cause), en conteur de SF, en reporter de guerre, en analyste politique, en infirmier, en gréviste, en drogué... Bref, il arrive à créer tout un tas d'univers parallèles en même temps...
Et non seulement les poupées parlent mais elles sont bleues !

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
Queenie
...
Queenie

Messages : 22889
Inscription le : 02/02/2007
Age : 39
Localisation : Un peu plus loin.

Paul J. Mc Auley Empty
MessageSujet: Re: Paul J. Mc Auley   Paul J. Mc Auley EmptyVen 10 Sep 2010 - 15:17

Ce sont des Schtroumpfs alors ! Ça change tout !

C'est un pavé ou ça se lit vite fait bien fait ? Ça fait longtemps que je n'ai pas fait un tour du côté de la SF, alors pourquoi pas noter ce Féérie (malgré les poupées...).

_________________
Oh, baby, baby, it's a wild world
It's hard to get by just upon a smile.
Revenir en haut Aller en bas
shanidar
Abeille bibliophile
shanidar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

Paul J. Mc Auley Empty
MessageSujet: Re: Paul J. Mc Auley   Paul J. Mc Auley EmptyVen 10 Sep 2010 - 15:21

un pavé... Paul J. Mc Auley 478921

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
Marko
Faune frénéclectique
Marko

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 51
Localisation : Lille

Paul J. Mc Auley Empty
MessageSujet: Re: Paul J. Mc Auley   Paul J. Mc Auley EmptyVen 10 Sep 2010 - 16:26

ça a l'air sympa. Je comprends que tu accroches à Pynchon avec des intrigues aussi tentaculaires. J'ai toujours peur d'être largué en cours de route.

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
krys
Sage de la littérature
krys

Messages : 2093
Inscription le : 06/09/2009
Age : 60
Localisation : sud ouest

Paul J. Mc Auley Empty
MessageSujet: Re: Paul J. Mc Auley   Paul J. Mc Auley EmptyVen 10 Sep 2010 - 17:43

un pavé en plus, il me faut ces poupées bleues dentsblanches
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Paul J. Mc Auley Empty
MessageSujet: Re: Paul J. Mc Auley   Paul J. Mc Auley Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Paul J. Mc Auley
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Amiral Paul Romé
» CHEVALIER PAUL (EE)
» PAUL (CHEVALIER) - D626 (1956-1975) : ce qu'il faut avoir lu ou vu
» Paul le pécheur
» Pensionnaire du Roi et médaille de Sainte-Hélène

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature de culture anglaise et (ou) gaëlique (par auteur ou fils spécifiques) :: Littérature écossaise et galloise-
Sauter vers: