Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Nos plus belles déceptions.

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Dreep
Sage de la littérature
avatar

Messages : 1435
Inscription le : 14/03/2014
Age : 25

MessageSujet: Re: Nos plus belles déceptions.   Jeu 27 Mar 2014 - 22:50

Je le rajoute dans ma PAL, alors.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
violette
Envolée postale
avatar

Messages : 157
Inscription le : 23/03/2010
Age : 82
Localisation : Tournai,Belgique

MessageSujet: Un livre que je n'oublierais jamais tant il m'a côuté...   Lun 21 Avr 2014 - 16:27

J'ai lu un livre que j'ai failli abandonner si ce n'est que j'avais à en faire une critique...Il s'agit de "Ville noire ville blanche" de Richard Price. Sujet intéressant MAIS des longueurs...et des Longueurs...qui en ont lassés plus d'uns...!!!
Jamais plus je ne me forcerais à terminer un livre ennuyeux . Rolling Eyes 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Nos plus belles déceptions.   Dim 10 Aoû 2014 - 22:09

Le chardonneret de Donna Tartt.

Beaucoup de battage là encore dans les médias et un bouquin que j'ai trouvé artificiellement sinueux, trop long...et puis les cinquante dernières pages pour lesquelles je n'ai ressenti aucun intérêt.

Dommage cependant. Des personnages et des ambiances bien restitués à mon gout.
Revenir en haut Aller en bas
animal
Tête de Peluche
avatar

Messages : 31549
Inscription le : 12/05/2007
Age : 37
Localisation : Tours

MessageSujet: Re: Nos plus belles déceptions.   Dim 10 Aoû 2014 - 22:37

bonsoir,

n'hésites pas à venir te présenter et nous en dire un peu plus sur tes goûts dans la rubrique présentation : ici

 bonjour 

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BarbaNewt
Plume timide
avatar

Messages : 13
Inscription le : 21/01/2015
Age : 19

MessageSujet: Re: Nos plus belles déceptions.   Mer 21 Jan 2015 - 15:46

Ma plus grande déception est définitivement Insurgente. J'ai été tellement déçue...
J'étais fan du premier tome, Divergente, qui était bourré d'action, et là... Que des conseils et des réunions... C'est rare que je laisse tomber un livre, mais celui-ci, je l'ai abandonné. Vraiment décevant. J'espère que le film sera mieux jypeurien

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Nos plus belles déceptions.   Sam 22 Aoû 2015 - 14:31

Moi, je dirais Aleph, de Paulo Coelho.
Déjà, j'entendais beaucoup parler de cet auteur, on me disait que ses livres étaient "magiques".
Et puis, un jour, dans le CDI du lycée je tombe sur le bouquin, je lis le début qui me sembla très charmant, je ramène le livre chez moi et dès que j'arrive à la troisième page, grosse déception, c'est du n'importe quoi, je comprends rien de ce qu'il dit, peut-être que je n'ai pas atteint une certaine "maturité littéraire" pour comprendre, mais ce livre n'est certainement pas pour moi pale, je le remet dans mon sac et le lendemain, il est soigneusement replacé dans son étagère sourire
Revenir en haut Aller en bas
Dreep
Sage de la littérature
avatar

Messages : 1435
Inscription le : 14/03/2014
Age : 25

MessageSujet: Re: Nos plus belles déceptions.   Sam 22 Aoû 2015 - 16:17

Oh tu es loin d'être la seule à ne pas avoir aimer ce cher Coelho. Je ne l'ai malheureusement pas encore lu.

_________________
"Un instant, Ulrich hésita. Il était sans aucun doute un homme croyant, mais qui ne croyait à rien ; sa dévotion la plus totale à la science n'était même pas parvenue à lui faire oublier que la beauté et bonté des hommes proviennent de ce qu'ils croient, et non point de ce qu'ils savent." L'homme sans qualités, Robert Musil

Un long week-end avec Marcel Proust (Ronald Frame)
Le roman d'un enfant - Prime jeunesse (Pierre Loti)
La Trêve (Primo Levi)
Les Brigands (Friedrich von Schiller)
Les Fleurs du Mal (Charles Baudelaire) (relecture)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Misery
Envolée postale
avatar

Messages : 114
Inscription le : 13/12/2015
Age : 23
Localisation : Au fin fond du Bazar des Rêves.

MessageSujet: Re: Nos plus belles déceptions.   Dim 27 Déc 2015 - 22:25

De mon côté, il y a des auteurs sur lesquels je n'ai jamais réussi à accrocher, même après un changement de roman ou une relecture. C'est notamment le cas de Céline (déjà, le contenu me fait clairement violence, alors ça m'encourage pas franchement à lire), Pennac ou Camus. Rien que le style d'écriture m'empêche d'apprécier ce qu'ils ont à raconter, c'est dommage mais c'est comme ça. Je ne dirais donc pas que ce sont des déceptions, puisque je n'accroche tout simplement pas à la base, donc je n'en attends rien de très précis et j'ai arrêté de m'évertuer.

Niveau déception figure en bonne place Joyland de Stephen King, dont j'avais attendu impatiemment la parution. Au final, quatrième de couverture presque mensongère, contenu un peu plat et peu (voire pas) d'action. Il paraît que c'est une histoire émouvante, mais elle ne m'a fait ni chaud ni froid. C'est pour le moment le seul bouquin de King qui m'a vraiment déplu.
Je citerais également Tout est sous contrôle d'Hugh Laurie, que je souhaitais découvrir dans un autre registre que les séries et films, mais malheureusement c'est un peu tombé à l'eau. L'intrigue n'est pas mal, mais la rédaction est un beau fouillis. Ceci dit, c'est son premier roman, donc j'attends de voir le prochain (s'il y en a un).
Sans oublier Harlan Coben, à chaque fois que j'ai tenté, le livre m'est tombé des mains. J'ai vraiment du mal à accrocher sur ses histoires, je trouve le tout assez banal et pas tellement crédible, les personnages me semblent peu travaillés. J'ai abandonné cet auteur aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amy Woods
Plume timide
avatar

Messages : 12
Inscription le : 26/06/2016

MessageSujet: Re: Nos plus belles déceptions.   Jeu 14 Juil 2016 - 12:51

Certains classiques m'ont beaucoup déçue. Il y a eu L'Education sentimentale de Flaubert dont j'ai gardé peu de souvenirs, ce qui m'arrive rarement. Grosse déception avec L'Assommoir d'Emile Zola. J'ai cru remarquer que Zola a beaucoup d'adeptes sur ce forum mais ce roman m'a assommée, je l'ai trouvé sombre et cru. J'ai aussi été dépitée par La Chartreuse de Parme de Stendhal. J'avais adoré Le Rouge et Le Noir alors je m'attendais à quelque chose d'aussi époustouflant, sinon plus car j'avais eu des échos selon lesquels c'était l'un des plus beaux romans de littérature française. Pas à mon goût vraisemblablement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chymère
Sage de la littérature
avatar

Messages : 2001
Inscription le : 21/07/2013
Age : 34
Localisation : Dijon

MessageSujet: Re: Nos plus belles déceptions.   Jeu 14 Juil 2016 - 13:04

Ah ah.... tu n'es pas la seule à avoir du mal avec Zola.
Moi ce qui me reste de L’Assommoir... c'est l'idée de déterminisme (qui est finalement démontré dans toute l'oeuvre de Zola), et finalement d'absence de libre-arbitre des personnages. Finalement, ils sont incapables de s'extraire et de dépasser leurs conditions sociale et familiale. Ils sont médiocres et ils le restent, aucune évolution ni rédemption possible,aucun espoir.. (et s'il y a évolution, c'est juste la dégringolade) Et franchement, c'est à l'opposer de ma vision de l'humain et de la nature humaine, c'est beaucoup trop "matérialiste" pour moi.
Après, oui, forcément c'est de la grande littérature. Mais le fond philosophique et psychologique qu'il y a derrière, c'est pas du tout mon truc....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amy Woods
Plume timide
avatar

Messages : 12
Inscription le : 26/06/2016

MessageSujet: Re: Nos plus belles déceptions.   Jeu 14 Juil 2016 - 14:11

Je suis d'accord avec ton analyse. Après, je n'ai lu que ce roman de Zola mais il m'a un peu découragée d'en lire d'autres. Comme tu le dis, il n'y a pas d'espoir ni d'échappatoire possible et je trouve ça extrêmement pessimiste.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marko
Faune frénéclectique
avatar

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 50
Localisation : Lille

MessageSujet: Re: Nos plus belles déceptions.   Jeu 14 Juil 2016 - 15:37

La vie est parfois bien pire que ce que décrit Zola, surtout à l'époque et dans le milieu bien spécifique qu'il décrit. Mais je suis d'accord que sa conception de l'hérédité de traits de caractères ou de tares psychologiques est datée et fait un peu sourire aujourd'hui. Ce qui fait sa force c'est sa puissance narrative autant documentaire que mythologique dans une certaine mesure. C'est flagrant dans Le ventre de Paris. C'est un vrai peintre de son époque en tout cas. Et les excès font partie du charme de son univers. Il cherche aussi à divertir comme dans le roman populaire.

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
avatar

Messages : 24644
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

MessageSujet: Re: Nos plus belles déceptions.   Jeu 14 Juil 2016 - 16:06

Zola a voulu  poursuivre un projet à la Balzac sur la condition humaine avec Les Rougon-Macquart. Mais ça l' a deservi quand il s' est agi de traiter de
milieux qu' il connaissait mal. Comme les paysans dans La Terre où il est caricatural.

_________________
L' imagination est l' histoire vraie du monde.
Roberto Juarroz


Dernière édition par bix229 le Jeu 14 Juil 2016 - 16:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hanta
Agilité postale
avatar

Messages : 723
Inscription le : 04/07/2014
Localisation : Vitrolles

MessageSujet: Re: Nos plus belles déceptions.   Jeu 14 Juil 2016 - 16:19

Ne pas confondre déterminisme et fatalisme avec Zola ^^.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bédoulène
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 17271
Inscription le : 06/07/2007
Age : 73
Localisation : Provence

MessageSujet: Re: Nos plus belles déceptions.   Ven 15 Juil 2016 - 7:51

Il y a bien des personnages de Zola à notre époque, à mon avis !

_________________
Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour soi est un esclave. » Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Nos plus belles déceptions.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Nos plus belles déceptions.
Revenir en haut 
Page 4 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» site de Pepette "Aux Belles Serviettes"
» L'occasion de montrer à quoi servent nos belles écharpes et nos porte-bébés
» Belles photos
» Les belles créations d'Anna
» Les plus belles photos

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Café littéraire. :: Les goûts des parfumés-
Sauter vers: