Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
Accueil*Portail*RechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 JP Brighelli

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
bertrand-môgendre
Sage de la littérature
avatar

Messages : 1299
Inscription le : 03/02/2007
Age : 61
Localisation : ici et là

MessageSujet: JP Brighelli   Sam 19 Mai 2007 - 20:48


La fabrique du crétin de JP Brighelli

Broché: 221 pages Editeur : Jean-Claude Gawsewitch (22 août 2005)
Collection : ESSAIS Langue : Français
ISBN-10: 2350130355 ISBN-13: 978-2350130354

Présentation de l'éditeur
Nos enfants ne savent plus lire, ni compter, ni penser. Le constat est terrible, et ses causes moins obscures qu'on ne veut bien le dire. Un enchaînement de bonnes intentions mal maîtrisées et de calculs intéressés a délité en une trentaine d'années ce qui fut l'un des meilleurs systèmes éducatifs au monde. Faut-il incriminer les politiques, les profs, les parents, les syndicats, les programmes ? En tout cas, la Nouvelle Pédagogie a fait ses " preuves " : l'école a cessé d'être le moteur d'un ascenseur social défaillant. Ceux qui sont nés dans la rue, désormais, y restent. Dès lors, que faire ?

Biographie de l'auteur
Jean-Paul Brighelli analyse avec une lucidité féroce, sans nostalgie exagérée, cette école de la réussite devenue si souvent école de l'échec programmé et donne des solutions pour une école de demain. Normalien, agrégé de Lettres, il a, du collège à l'université, parcouru l'essentiel du paysage éducatif. Longtemps impliqué dans l'édition scolaire et parascolaire, il en démonte au passage les mécanismes et les intérêts convergents.

Mon commentaire :
Comme j'ai subi la crétinisation, je vous la fais en vrac :
de la pédagogie des années 80 : note de Merieu instigateur de la nouvelle pédagogie pensant que les élèves défavorisés devaient apprendre à lire à partir des modes d’emploi d’appareils électroménagers plutôt que dans les textes littéraires.
Brighelli présente sa critique acerbe à propos de la pédagogie utilisée pour enseigner dans les écoles primaire, secondaire et supérieures.
« l’école nouvelle, comme garderie à diplôme garanti »
L’auteur note avec nostalgie la disparition des rites de passage d’un état à l’autre, passages scolaires sanctionnés par un examen certificat, brevet, bac.
« le savoir est désormais interdit de séjour » la pensée molle inextinguible pouvoir de l’absolue sensation de ne pas réussir une révolution.
Mot d’ordre contemporain « moins de savoir, plus de technologie »
« Plus l’ignorance est grande, plus l’exigence de respect est aiguë ».
de la technologie dans la méthodologie dissécatrice des pauvres textes littéraires enseignés, fit de cette matière peu convoitée, l’élément affable (en un seul mot) mais relégué en marge accréditant la thèse de l’inexistencialisme convaincant.
Si corps pus il y a , la rationalisation tue le beau, le sens de l’esthétisme, et la profondeur des sentiments.
Une manière d’inciter les parents à ne pas abandonner l’éducation de leur enfants au seul corps enseignant.
A lire par tous les parents d'élèves.(bertrand-môgendre)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
JP Brighelli
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature non romanesque (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: