Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
Accueil*Portail*RechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Carlo Fruttero et Franco Lucentini (F & L) [Italie]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Epi
Escargote Zen
avatar

Messages : 14255
Inscription le : 05/03/2008
Age : 57
Localisation : à l'ouest

MessageSujet: Carlo Fruttero et Franco Lucentini (F & L) [Italie]   Dim 3 Oct 2010 - 21:54



Durant quarante-cinq ans, l'équipe que forment Fruttero et Lucentini, fort célèbre sous l'abréviation de « F & L », va déployer ses talents dans le domaine du journalisme, de la traduction, de l'édition, de la littérature et du roman policier. « F & L » porte d'ailleurs un surnom : la « firme » (laditta).
Leur premier livre commun est un recueil de poèmes, L'idraulico non verrà, en 1971, mais c'est l'année suivante que Fruttero et Lucentini connaissent la gloire grâce à un roman policier, La Donna della domenica (La Femme du dimanche), à qui ils donneront une suite en 1979 avec A che punto è la notte. Parmi leurs autres best-sellers, on peut citer L'Amant sans domicile fixe et Place de Sienne, côté ombre, thriller étroitement lié aux mystères du Palio de Sienne.
Pour chacun des livres écrits à quatre mains, romans ou essais, ils se répartissent les rôles : l'un rédige un premier jet, l'autre relit et s'occupe de la remise en forme du texte.
À partir de 1972, ils écrivent aussi pour La Stampa, le grand quotidien de Turin, où leur chronique intitulée L'Agenda di F & L offre un commentaire malicieux sur les événements de l'actualité et fournira la substance de leur célèbre « trilogie du crétin » : La Prédominance du crétin, La Sauvegarde du sourire et Le Retour du crétin. Les deux coéquipiers publient également de nombreux articles dans L'Espresso et dans Epoca, ce qui ne les empêche pas d'œuvrer en tant que traducteurs (par exemple, ils traduisent en italien le Dr Jekyll et Mr Hyde de R. L. Stevenson), d'adapter le roman La Pierre de lune deWilkie Collins en 1972 pour la télévision, d'imaginer une fin au Mystère d'Edwin Drood de Dickens (sous le titre de L'Affaire D ou le Crime du faux vagabond), de publier des anthologies, de diriger des collections chez des éditeurs comme Einaudi et Mondadori, ou encore de présider aux destinées du magazine Il Mago et de la revue Urania, qu'ils ont dirigée de 1961 à 1986.
Leur premier succès de librairie, La Femme du dimanche, fut adapté au cinéma en 1975 par Luigi Comencini, avec Marcello Mastroianni dans le rôle du commissaire Santamaria. En 1994, Nanni Loy adapta leur roman A che punto è la notte (La Nuit du Grand Boss) pour la télévision.

Œuvres de Fruttero et Lucentini
 La Signification de l'existence, Des Autres, 1979
 Carlo Fruttero et Franco Lucentini, Place de Sienne, côté ombre, Éditions du Seuil, coll. « Cadre Vert », 1er février 1985, 182 p. (ISBN 202008631X)
 La Prédominance du crétin, essai, Livre de Poche, 1990
 La Couleur du destin, Seuil, 1990
 La Nuit du Grand Boss, Livre de Poche, 1990
 L'Affaire D. ou le Crime du faux vagabond (Dickens), Points/Seuil, 1991
 Ce qu'a vu le vent d'ouest, Seuil, 1993
 La Femme du dimanche, Points/Seuil, 1995
 L'Amant sans domicile fixe, Laffont, coll. Pavillons Poche, 2007
 La Sauvegarde du sourire, Arléa

Source Wikipédia






_________________
Let It Be
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Epi
Escargote Zen
avatar

Messages : 14255
Inscription le : 05/03/2008
Age : 57
Localisation : à l'ouest

MessageSujet: Re: Carlo Fruttero et Franco Lucentini (F & L) [Italie]   Dim 3 Oct 2010 - 22:03

L'amant sans domicile fixe



Un roman imaginatif et érudit avec en toile de fond une Venise en hiver grandiose comme on ne la voit pas souvent, un personnage, David Silvera, affable et d’apparence humble et surtout très mystérieux, une princesse romaine qui traque les œuvres d’art, amoureuse de Silvera et qui se pose plein de questions. Du suspense, beaucoup de références historiques et une énigme : qui est vraiment Monsieur Silvera ? Certainement pas le guide touristique que l’on croit d’abord. Trop fin, à l’aise partout, très cultivé, charmant, il semble avoir tout connu, tout vu, connaître toutes les langues. La princesse laisse libre cours à son imagination, est-il un espion ? Un escroc international ? Un dealer ? Elle lui invente plusieurs vies au cours de leurs pérégrinations dans une ville qui ne se dévoile qu’à ceux qui savent prendre le temps de la voir vraiment.

Nous aurons des indices tout au long du livre et pour peu qu’on lise avec attention, on se fait rapidement une petite idée mais cela ne gâche en rien l’intérêt de l’histoire, bourrée de références historiques sur Venise, sur l’art, et une belle galerie de personnages, bien campés, originaux, intrigants. Les auteurs nous offrent une peinture hilarante de la haute bourgeoisie de Venise, et l’on tombe sous le charme de cette ville décrite avec beaucoup de tendresse. Le ton résolument humoristique jusqu’à l’ironie parfois, m’a fait souvent sourire, et même rire, et en prime, un dénouement qu’on peut ne pas apprécier mais qui, pour ma part, m’a ravie. J’ai aimé que tous les indices semés au cours du roman soient rappelés à la fin, ce qui donne une vue d’ensemble appréciable et rafraîchit la mémoire. Une jolie réflexion sur le temps aussi et sur la passion. En bref, un roman très élégant, à savourer sans retenue, il m’a emportée dans une Venise parfois d’un autre âge et un peu ailleurs aussi.

Citation :
- Tu sais, dit-il, le rabbin Schmelke de Nikolsburg ?
- Non, dis-moi tout de suite.
Ce rabbin, donc, explique Mr. Silvera, avait l’habitude de jeter des sous par la fenêtre à tous les mendiants qui passaient. Si bien qu’un jour où il n’avait pas de sous, il fouilla dans les bijoux de famille et jeta à un vieux une bague qui lui tombait sous la main. Si bien que sa femme lui fit une scène terrible, car la pierre de la bague valait une fortune. Si bien que le rabbin Schmelke se montra de nouveau à la fenêtre et se mit à crier qu’on retrouvât le vieux. Et, quand on l’eut retrouvé, il lui cria : « J’ai appris maintenant que cette bague vaut une fortune : Prends bien garde de ne pas la vendre pour trop peu ! »
Une histoire extraordinaire, dit avec une admiration et un extatique transport renouvelés la femme qui se trouve au côté de Mr. Silvera.
Si bien qu’en définitive, avec la double bénédiction d’Edgar Allan Poe et du rabbin Schmelke, on laissera tomber la Ca’d’Oro avec ses admirables fresques de Pordenone, et on retournera plutôt à la petite porte en chêne avec ses impressionnants portiers (lesquels, qui sait, sont peut-être eux-mêmes de connivence avec Federhen et Palmarin aux dépens de la vieille Zuanich), pour vérifier à nouveau si, parmi ces toiles de rebut, ne se cache pas un Titien.



_________________
Let It Be
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Carlo Fruttero et Franco Lucentini (F & L) [Italie]   Dim 3 Oct 2010 - 22:46

Merci pour ce fil.. et pour ton commentaire qui me donne l'impression que je n'ai pas su apprécier ce livre lors de ma lecture à sa juste valeur.. ou qu'on n'est pas du même avis sur ce livre Wink (ou disons surtout pour la fin, je pense jusque là j'aimais bien.. mais cette fin m'a un peu gâché le tout)

en tout cas le fil va me donner l'occasion de voir si je vais en lire un autre de ce duo Very Happy

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Epi
Escargote Zen
avatar

Messages : 14255
Inscription le : 05/03/2008
Age : 57
Localisation : à l'ouest

MessageSujet: Re: Carlo Fruttero et Franco Lucentini (F & L) [Italie]   Dim 3 Oct 2010 - 23:27

Oui, c'est vrai que tu n'avais pas aimé la fin Kenavo et je peux comprendre pourquoi. Moi elle m'a plu parce que j'ai toujours aimé cette légende de toute façon et que je la trouve bien traitée dans ce roman, de manière très intéressante, je ne pouvais pas être déçue.

J'ai envie de lire un autre livre d'eux en tout cas Very Happy

_________________
Let It Be
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Carlo Fruttero et Franco Lucentini (F & L) [Italie]   Lun 4 Oct 2010 - 7:16

Merci pour ce chouette commentaire Epi! La fin m'avait un peu déstabilisée d'abord, ce réalisme qui verse dans le fantastique, voire le métaphysique (et pas qu'à moitié, ils y vont franco Wink). Et puis je l'ai relu plusieurs fois et c'est bien mieux passé.
Pour poursuivre avec ce duo, je ne saurais que te conseiller La femme du dimanche, cette fois-ci consacré à Turin, avec ce même mélange de polar, de romance et d'ironie. Je l'ai lu plein de fois aussi.

Citation :
Prenez Turin, ville faussement ordonnée et secrètement folle ; mêlez un architecte minable assassiné, une charmante dame snob, un trafic de phallus en pierre, les collines avec leurs restaurants pour repas d'affaires et leurs sous-bois parsemés de putains, le désordre des bureaux d'urbanisme, un second meurtre en plein marché aux puces, quelques policiers méridionaux, un marbrier à tête d'assassin : vous aurez le roman policier le plus paradoxal, le mieux écrit et le plus amusant que vous ayez lu depuis longtemps, première oeuvre à quatre mains de Fruttero et Lucentini qui leur a donné aussitôt une renommée universelle.

Par contre éviter l'adaptation ciné par Comencini, décevante.
Revenir en haut Aller en bas
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Carlo Fruttero et Franco Lucentini (F & L) [Italie]   Lun 4 Oct 2010 - 8:45

voilà un bon conseil, merci Nezumi, je note Very Happy

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Epi
Escargote Zen
avatar

Messages : 14255
Inscription le : 05/03/2008
Age : 57
Localisation : à l'ouest

MessageSujet: Re: Carlo Fruttero et Franco Lucentini (F & L) [Italie]   Lun 4 Oct 2010 - 10:19

Nezumi a écrit:
Merci pour ce chouette commentaire Epi! La fin m'avait un peu déstabilisée d'abord, ce réalisme qui verse dans le fantastique, voire le métaphysique (et pas qu'à moitié, ils y vont franco Wink). Et puis je l'ai relu plusieurs fois et c'est bien mieux passé.
Ah oui je suis d'accord, ils n'ont pas lésiné et j'ai bien aimé ça, s'ils n'avaient fait que suggérer, je crois que ça m'aurait moins plu. Je pense que je le relirais aussi, il mérite au moins une deuxième lecture.

Nezumi a écrit:
Pour poursuivre avec ce duo, je ne saurais que te conseiller La femme du dimanche, cette fois-ci consacré à Turin, avec ce même mélange de polar, de romance et d'ironie. Je l'ai lu plein de fois aussi.
Merci pour le conseil, je le mets sur ma liste Very Happy

_________________
Let It Be
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
avatar

Messages : 19320
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Carlo Fruttero et Franco Lucentini (F & L) [Italie]   Ven 29 Mar 2013 - 21:43

L'amant sans domicile fixe

Epi (et Nezumi) ont déjà assez précisément évoqué ce livre. Une princesse romaine élégante et charmante croise un peu par hasard la route d'un séduisant, quoique miteux guide touristique. Une grande passion amoureuse naît quasi instantanément. Mais l'homme est mystérieux, il ne cache pas, mais il est un en lui-même un mystère, une vérité incroyable. La belle et élégante princesse ne va pas tarder à le découvrir... Entre temps les auteurs nous aurons baladé à Venise, entre les palais, les musées, les églises, les places, les tableaux....Avec quelques paragraphes consacrés à l'histoire, à l'art....Avec une certaine classe.

Ce n'est pas tout à fait le genre de livres qui me passionnent, mais je reconnais que dans son genre c'est vraiment bien fait. Cela si lit même plutôt agréablement. Même si assez rapidement on se doute du mystère, et qu'on anticipe l'inévitable dénouement. Et que pas moments tout cela semble un tout petit peu trop long. Mais pour une lecture de vacances, je ne dirais pas à un autre livre de notre duo.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
zazy
Sage de la littérature
avatar

Messages : 2492
Inscription le : 19/03/2011
Age : 68
Localisation : bourgogne

MessageSujet: Re: Carlo Fruttero et Franco Lucentini (F & L) [Italie]   Lun 3 Juin 2013 - 16:18

Je peine à entrer dedans.. Je le lis en alternance avec un livre beaucoup "plus mieux" Le ravin" de Nivaria Tejera. Peut-être l'amant pâtit-il de cette seconde lecture
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zazymut.over-blog.com
Arabella
Sphinge incisive
avatar

Messages : 19320
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Carlo Fruttero et Franco Lucentini (F & L) [Italie]   Ven 12 Sep 2014 - 11:55

La femme du dimanche


Il s'agit d'un roman policier, apparemment le premier écrit par notre couple d'auteurs. Un architecte miteux, n'ayant jamais exercé sa profession et vivant d'expédients, semble sur point de conclure une affaire lucrative. Et il est assassiné. Un brouillon de lettre remis à la police par des domestiques renvoyés, met en cause deux personnes du beau monde turinois, ce qui met la police dans l'inquiétude de complications possibles. Heureusement le commissaire Santamaria est un spécialiste de rapports délicats avec les gens d'influence et va s'immiscer l'air de rien dans l'intimité de nos deux suspects, surtout de la charmante Anna Carla.

C'est relativement classique, nous découvrons la société turinoise tout en suivant une enquête policière. C'est plutôt bien fait, mais je l'ai quand même trouvé un peu trop long. Nous savons qui sera la deuxième victime, très longtemps avant qu'elle ne le devienne, et cela finit par être un peu fastidieux. Je ne crois pas qu'il soit possible de découvrir le coupable, tout simplement parce que nous n'avons pas assez d'indices pour cela. Et certains personnages, dont la futile et charmante Anna Carla sont quand même un tout petit peu caricaturaux. Mais c'est une lecture de vacances pas désagréable, à défaut d'être inoubliable.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Epi
Escargote Zen
avatar

Messages : 14255
Inscription le : 05/03/2008
Age : 57
Localisation : à l'ouest

MessageSujet: Re: Carlo Fruttero et Franco Lucentini (F & L) [Italie]   Sam 13 Sep 2014 - 15:43

Arabella a écrit:
Mais c'est une lecture de vacances pas désagréable, à défaut d'être inoubliable.

Je suis d’accord, c’est loin d’être inoubliable. Ce n’est pas un polar classique, on se moque un peu de qui a tué qui mais j’ai eu du mal à me concentrer. Il y a beaucoup trop de personnages et de fausses pistes, on s'y perd un peu et je me suis souvent ennuyée. Il y a du bon quand même, l’humour, le style (si on oublie les dialogues que j’ai détestés, toutes ces phrases qui restent en suspens m’ont agacée), l’évocation de Turin côté beaux quartiers ou côté glauque, mais ce n’est pas suffisant. Bref, j’avais adoré L’amant sans domicile fixe mais là je suis déçue.

_________________
Let It Be
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bédoulène
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 17271
Inscription le : 06/07/2007
Age : 72
Localisation : Provence

MessageSujet: Re: Carlo Fruttero et Franco Lucentini (F & L) [Italie]   Sam 13 Sep 2014 - 15:45

je le fait descendre de la pile ! sourire

_________________
Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour soi est un esclave. » Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
avatar

Messages : 24644
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

MessageSujet: Re: Carlo Fruttero et Franco Lucentini (F & L) [Italie]   Sam 13 Sep 2014 - 16:27

Idem, j' ai du mal à compredre qu' ils  aient  tant de succès en Italie, Frutero et Lucentini...

_________________
L' imagination est l' histoire vraie du monde.
Roberto Juarroz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Carlo Fruttero et Franco Lucentini (F & L) [Italie]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Carlo Fruttero et Franco Lucentini (F & L) [Italie]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature italienne, grecque et turque (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: