Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
Accueil*Portail*RechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Miguel Duplan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Miguel Duplan   Sam 9 Oct 2010 - 19:33




Miguel Duplan est né en 1963 à La Martinique, où il vit aujourd’hui après avoir passé vingt-cinq ans en Guyane française. Il travaille dans le monde enseignant. Il est l’auteur de L’Acier (Prix Carbet de la Caraïbe 2007, L’Harmattan) et Le Discours profane (Éditions des Équateurs, 2008).
source: RadioSun



_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Miguel Duplan   Sam 9 Oct 2010 - 19:33


Un long silence de carnaval
Citation :
Présentation de l'éditeur
« Cayenne en ce début de millénaire ressemblait à toutes mes envies... »
Flic quelconque, uniforme bleu-pâle-bleu-foncé, Jean-Baptiste Simonin, dont la voix s'essouffle sur les chemins
chaotiques de la ville, est en rupture, comme détaché de tout. Sa double vie part à vau-l'eau, son supérieur le méprise et ses collègues l'indiffèrent. Seule la litanie d'un poète toxico chante avec lyrisme l'idéal qui manque à son existence.
« Un long silence de carnaval » raconte avec fulgurance l'ordinaire d'une vie inapaisée.

Quelle lecture étrange.. et quel exercice de donner une idée de ma lecture.
J'ai déjà commencé 4 fois, d'abord je voulais dire que je suis restée tout à fait en dehors de ce livre.. mais ce n'est pas vrai à 100%
je voulais dire que je ne comprenais pas où l'auteur voulait m'amener, mais ce n'est pas le cas non plus

Finalement le mieux sera si je vais dire que cette écriture est bonne, qu'il sait de quoi il parle, mais j'étais quand même par moment pas accessible à ses idées et du coup cela me laisse un goût de "demie-lecture", j'ai compris les mots, j'ai eu plaisir à les lire, je pense que j'ai trouvé son idée derrière tout cela.. mais, navrée, pas plus d'émotions de ma part


Et puisque ce n'est probablement que moi, voilà une critique qui en dit du mieux Very Happy

« Dans sa description de Jean-Baptiste Simonin, flic martiniquais émigré en Guyane et sale type pathétique, qui traite aussi mal ses collègues et ses concitoyens que ses femmes, Miguel Duplan, l'auteur de ce court et fiévreux roman, réussit à nous faire sentir le potentiel de poésie et de drôlerie de l'indigne et du minable ; il fait aussi un magnifique portrait du Cayenne des années 2000. » Natalie Levisalles,Libération

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Miguel Duplan
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» adieux aux Armes de l’adjudant chef Miguel ANDA
» Miguel Saez [Antonio]
» musique en normandie
» Je m'présente !
» Danse avec les stars 5 : Miguel Angel Munoz et Fauve, une valse sur Hero de Mariah Carey !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature française (par auteur ou fils spécifiques) :: Auteurs français à découvrir, nés après 1914.-
Sauter vers: