Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 Rodrigo Fresan [Argentine]

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
traversay
Flâneur mélancolique
traversay

Messages : 10160
Inscription le : 03/06/2009
Age : 61
Localisation : Sous l'aile d'un ange

Rodrigo Fresan [Argentine] Empty
MessageSujet: Rodrigo Fresan [Argentine]   Rodrigo Fresan [Argentine] Icon_minitimeLun 18 Oct 2010 - 14:11

Rodrigo Fresan [Argentine] A12

Journaliste et écrivain, Rodrigo Fresan est né le 30 novembre 1963 à Buenos Aires.
En 1991, il publie un recueil de nouvelles, Historia argentina, qui connait un grand succès. Par la suite, il écrit plusieurs autres récits, mais c'est avec La Vitesse des choses (La Velocidad de las cosas, 1998), puis Mantra (2002), qu'il se forge une réputation internationale.
Rodrigo Fresan vit depuis 1999 à Barcelone, où il est le correspondant du quotidien argentin Pagina 12.


Bibliographie

1991 L’Homme du bord extérieur,
1993 Vies de saints,
1998 La Vitesse des choses,
1999 Esperanto,
2001 Mantra,
2003 Les Jardins de Keningston,
2009 Le fond du ciel,
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cin-phile-m-----tait-cont-.blog4ever.com/blog/index-48511
traversay
Flâneur mélancolique
traversay

Messages : 10160
Inscription le : 03/06/2009
Age : 61
Localisation : Sous l'aile d'un ange

Rodrigo Fresan [Argentine] Empty
MessageSujet: Re: Rodrigo Fresan [Argentine]   Rodrigo Fresan [Argentine] Icon_minitimeMar 19 Oct 2010 - 14:32

Rodrigo Fresan [Argentine] Aa11

Le fond du ciel

Citation :
À New York, par une nuit d’hiver, deux jeunes garçons passionnés de science-fiction construisent une planète de neige pour une jeune fille extraordinairement belle qui les regarde derrière sa fenêtre. Le souvenir de ce moment d’amour absolu est ce qui les maintiendra unis alors que leurs routes se séparent et que chacun vit dans des temps différents et des mondes éloignés. Exécuteur testamentaire d’un certain Warren Wilbur Zack, un écrivain de science-fiction mal compris de son époque mais auteur d’un roman légendaire, Isaac Goldman écrit des scénarios pour la télévision et rêve de lents couchers de soleil. Ezra Leventhal, parti pour de lointaines planètes, participe presque simultanément à l’explosion de la première bombe atomique, à la guerre en Irak et à l’attentat du 11 Septembre. Dépassé par le présent, le futur n’est plus qu’une multitude de fins possibles, autant d’apocalypses auxquelles Isaac et Ezra n’échapperont que grâce à la plénitude d’un instant de neige et d’immortalité.

Le meilleur du livre de Rodrigo Fresan, Le fond du ciel, se situe dans sa postface. Là, au moins, c'est clair, et le lecteur se réjouit de tout comprendre, ce qui était loin d'être le cas dans les 290 pages qui précédaient.

Qu'écrit-il, l'auteur argentin ? Que Le fond du ciel n'est pas un roman de science-fiction, mais un roman avec de la science-fiction, nuance ! Un peu plus tôt, il prétendait même que ce n'était peut-être pas un roman (sic). Et Fresan de citer toutes ses sources d'inspiration, de Kurt Vonnegut (Abattoir 5) à Stanley Kubrick (2001), en passant par Philip K. Dick (la référence la plus évidente), Mark Rothko, les Beatles (écoutez les paroles d'A day in the life), Ray Bradbury, David Lynch, Roberto Bolano, etc.

Pendant une centaine de pages, Le fond du ciel est à peu près lisible et compréhensible. Ensuite, il n'y a plus ni temps, ni espace, l'auteur abolit toutes les limites, ne reste plus que la description d'un scène tendre d'adolescence, qui n'existe plus que par la force de la mémoire. Ce n'est effectivement pas de la science-fiction, c'est de l'ésotérisme, qui ne fonctionne que par impressions ou sensations superposées.

Au-delà de quelques formules qui claquent et d'un humour discret, Le fond du ciel est un voyage sans retour et sans indications topographiques. Le livre n'a pas que largué les amarres, ses lecteurs aussi, sauf, évidemment, quelques élus qui sauront se retrouver dans cet espace-temps situé sur une planète qui est sans doute la nôtre, mais rien n'est moins sûr. Au secours !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cin-phile-m-----tait-cont-.blog4ever.com/blog/index-48511
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Rodrigo Fresan [Argentine] Empty
MessageSujet: Re: Rodrigo Fresan [Argentine]   Rodrigo Fresan [Argentine] Icon_minitimeMar 19 Oct 2010 - 14:37

traversay a écrit:
Le meilleur du livre de Rodrigo Fresan, Le fond du ciel, se situe dans sa postface. Là, au moins, c'est clair, et le lecteur se réjouit de tout comprendre, ce qui était loin d'être le cas dans les 290 pages qui précédaient
Merci, c'est très gentil de me faire des économies, voilà un livre qui n'est pas pour moi Very Happy

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
eXPie
Abeille bibliophile
eXPie

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

Rodrigo Fresan [Argentine] Empty
MessageSujet: Re: Rodrigo Fresan [Argentine]   Rodrigo Fresan [Argentine] Icon_minitimeMar 19 Oct 2010 - 15:02

traversay a écrit:
Au-delà de quelques formules qui claquent et d'un humour discret, Le fond du ciel est un voyage sans retour et sans indications topographiques. Le livre n'a pas que largué les amarres, ses lecteurs aussi, sauf, évidemment, quelques élus qui sauront se retrouver dans cet espace-temps situé sur une planète qui est sans doute la nôtre, mais rien n'est moins sûr. Au secours !
Je l'avais remarqué à la bibliothèque, avec sa couverture intrigante...
J'espère qu'il a écrit mieux que ça, donc, Fresan...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.plathey.net
traversay
Flâneur mélancolique
traversay

Messages : 10160
Inscription le : 03/06/2009
Age : 61
Localisation : Sous l'aile d'un ange

Rodrigo Fresan [Argentine] Empty
MessageSujet: Re: Rodrigo Fresan [Argentine]   Rodrigo Fresan [Argentine] Icon_minitimeMar 19 Oct 2010 - 15:14

eXPie a écrit:
traversay a écrit:
Au-delà de quelques formules qui claquent et d'un humour discret, Le fond du ciel est un voyage sans retour et sans indications topographiques. Le livre n'a pas que largué les amarres, ses lecteurs aussi, sauf, évidemment, quelques élus qui sauront se retrouver dans cet espace-temps situé sur une planète qui est sans doute la nôtre, mais rien n'est moins sûr. Au secours !
Je l'avais remarqué à la bibliothèque, avec sa couverture intrigante...
J'espère qu'il a écrit mieux que ça, donc, Fresan...

J'aimerais bien que tu le lises, tu es plus à même que moi d'apprécier un livre qui n'est pas de la SF, tout en s'adressant aux amateurs de SF !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cin-phile-m-----tait-cont-.blog4ever.com/blog/index-48511
shanidar
Abeille bibliophile
shanidar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

Rodrigo Fresan [Argentine] Empty
MessageSujet: Re: Rodrigo Fresan [Argentine]   Rodrigo Fresan [Argentine] Icon_minitimeMar 19 Oct 2010 - 16:15

Les jardins de Kensington sont lisibles de bout en bout, le livre raconte en parallèle l'histoire de Jim Barrie, créateur de Peter Pan et d'un narrateur dont la vie ressemble furieusement à celle de Fresan. Et la vie de Fresan est un roman de SF à elle seule (des parents révolutionnaires, emprisonnés, rebelles, une mère top model issu de la gentry et un père musicien, un frère qui meurt, une enfance dont il n'arrive pas à sortir, une vénération pour les Beatles et Kubrick). L'histoire est intéressante mais j'avais éprouvé quelques difficultés à m'attacher à une narration un peu brouillonne, voir même foutraque. L'idée étant que tout comme le minuscule Jim Barrie, le narrateur ne veut pas grandir et peut donc se permettre des errances dans des dimensions parallèles et des aller retour continuels dans l'espace et dans le temps.

Une lecture un peu fatiguante en somme, mais qui m'avait apportée plein de renseignements passionnants sur la vie de Jim Barrie (son théâtre, sa vie privée, ses succès...).

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
traversay
Flâneur mélancolique
traversay

Messages : 10160
Inscription le : 03/06/2009
Age : 61
Localisation : Sous l'aile d'un ange

Rodrigo Fresan [Argentine] Empty
MessageSujet: Re: Rodrigo Fresan [Argentine]   Rodrigo Fresan [Argentine] Icon_minitimeMar 19 Oct 2010 - 16:52

shanidar a écrit:
Les jardins de Kensington sont lisibles de bout en bout, le livre raconte en parallèle l'histoire de Jim Barrie, créateur de Peter Pan et d'un narrateur dont la vie ressemble furieusement à celle de Fresan.

Merci shanidar, c'est noté. Il se passera sans doute beaucoup de temps avant que je revienne chez Fresan. J'ai rarement été aussi largué que dans son roman.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cin-phile-m-----tait-cont-.blog4ever.com/blog/index-48511
Marko
Faune frénéclectique
Marko

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 51
Localisation : Lille

Rodrigo Fresan [Argentine] Empty
MessageSujet: Re: Rodrigo Fresan [Argentine]   Rodrigo Fresan [Argentine] Icon_minitimeMar 19 Oct 2010 - 17:01

traversay a écrit:
shanidar a écrit:
Les jardins de Kensington sont lisibles de bout en bout, le livre raconte en parallèle l'histoire de Jim Barrie, créateur de Peter Pan et d'un narrateur dont la vie ressemble furieusement à celle de Fresan.

Merci shanidar, c'est noté. Il se passera sans doute beaucoup de temps avant que je revienne chez Fresan. J'ai rarement été aussi largué que dans son roman.

Je ne connais pas mais j'avais lu un article sur Mantra qui avait l'air très complexe également. Autant ce genre d'histoires peut me séduire au cinéma autant j'ai bien peur d'être incapable de les lire... Je tenterai peut-être le coup un jour.

Mantra:

Citation :
Il est possible que Mexico soit une tumeur géographique. Ce qui est sûr et certain, c'est que cette ville ne cesse de grandir. Comment faire tenir tout Mexico dans un livre ? C'est ce que je me suis proposé de faire dans ce roman démontable qu'est Mantra. Je trouvais intéressant qu'un livre sur une ville aussi gigantesque qu'un pays puisse correspondre à la forme et à l'esprit qui l'avait inspiré. De là la monstruosité de Mantra, qui est presque une aberration littéraire où les narrateurs se transforment en d'autres narrateurs (le roman commence sur le récit d'une tumeur cérébrale et se poursuit dans la bouche d'un mort français qui raconte ce qui se passe dans un inframonde précolombien ; il se conclut entre les dents et la langue d'une sorte de momie-robot qui cherche son père dans les ruines futures d'un District Fédéral apocalyptique où le temps est circulaire et où les morts relatent l'histoire)...
J'irai même plus loin : je crois que Mexico est franchement une autre planète où culture terrienne et culture extraterrestre s'entrechoquent. [...] C'est un grand cut-up, un crack-up, un up-up en soi, un tremblement de terre permanent. "

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
eXPie
Abeille bibliophile
eXPie

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

Rodrigo Fresan [Argentine] Empty
MessageSujet: Re: Rodrigo Fresan [Argentine]   Rodrigo Fresan [Argentine] Icon_minitimeMar 19 Oct 2010 - 17:37

Il y a une nouvelle de Fresan (Le bord extérieur) dans "Les bonnes nouvelles de l'Amérique latine" (Anthologie de la nouvelle latino-américaine contemporaine), ça me permettra d'aborder le bonhomme sans trop de risque (17 pages)...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.plathey.net
Dreep
Sage de la littérature
Dreep

Messages : 1435
Inscription le : 14/03/2014
Age : 27

Rodrigo Fresan [Argentine] Empty
MessageSujet: Re: Rodrigo Fresan [Argentine]   Rodrigo Fresan [Argentine] Icon_minitimeSam 15 Mar 2014 - 11:39

La Vitesse des choses est un livre que je conseille de lire à tout ceux qui veulent découvrir Fresan. Commencer par Le Fond du Ciel, ça peut être un peu bizarre.

Rodrigo Fresan [Argentine] Vitesse

C'est un livre que je conseille d'autant plus à tous les fans de Borges. Pourquoi ? Parce que c'est un roman très Borgesien, d'abord, mais en plus il me semble à moi que Fresan surpasse son aîné. C'est accessible, je pense, et aussi profond que puissant. Très immersif, parce qu'on se laisse prendre par les différents narrateurs du recueil... ou roman ? (Peu importe) La Vitesse des choses s'épanouit dans cette génération d'auteurs sudaméricains qui arrivent à transporter un véritable caractère humain, à travers leurs oeuvres respectives.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shanidar
Abeille bibliophile
shanidar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

Rodrigo Fresan [Argentine] Empty
MessageSujet: Re: Rodrigo Fresan [Argentine]   Rodrigo Fresan [Argentine] Icon_minitimeLun 17 Mar 2014 - 11:23

je me suis promis de relire un jour un livre de Fresan et ton commentaire me le rappelle Dreep. D'autant plus que je suis en train de relire (mais cette fois en V.O.) Fictions de Borges et que j'y prends un plaisir infini.

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dreep
Sage de la littérature
Dreep

Messages : 1435
Inscription le : 14/03/2014
Age : 27

Rodrigo Fresan [Argentine] Empty
MessageSujet: Re: Rodrigo Fresan [Argentine]   Rodrigo Fresan [Argentine] Icon_minitimeLun 17 Mar 2014 - 11:44

Il faut, il faut !  Very Happy 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dreep
Sage de la littérature
Dreep

Messages : 1435
Inscription le : 14/03/2014
Age : 27

Rodrigo Fresan [Argentine] Empty
MessageSujet: Re: Rodrigo Fresan [Argentine]   Rodrigo Fresan [Argentine] Icon_minitimeMar 3 Mar 2015 - 16:00

Mantra

Rodrigo Fresan [Argentine] Mantra

Mantra comprend trois parties ; la première dont l'ami de Martin Mantra (un enfant qui aurait réalisé trois films, dont un épisode de la série La Quatrième Dimension, avis aux connaisseurs) est le narrateur, la deuxième sur "un inframonde précolombien", en réalité monde des morts, corps principal du livre où un français aborde cette Langue internationale des morts (LIM) les anciennes pratiques des anciennes civilisations d'Amérique du Sud, de Malcolm Lowry, d'Apocalypse Now, de 2001 : l'Odyssée de l'Espace, de L'Histoire de Melody Nelson de culture populaire enfin, sans distinction, avec détachement et humour féroce. La troisième partie, un Mexico post-apocalyptique où une momie-robot cherche son père.

De deux choses l'une, ma première conclusion est que Rodrigo Fresán fait partie des meilleurs écrivains vivants de la planète, du moins parmi ceux que je connais. L'autre qu'il est d'une intelligence admirable.

Le roman est relativement peu épais, mais concentre à l'instar de La Vitesse des Choses, une extraordinaire mélancolie et un monde où les morts sont les vivants parmi les vivants. Toujours une structure assez déstabilisante, mais on y parle de tout, est c'est bon. Un texte sous-terrain subtil, plus punchy qu'un Pynchon, plus drôle qu'un Rabelais. Je pense qu'il faut le lire sans a priori, avec un détachement assez pur, si vous aviez d'aventure la même expérience de ce livre que la mienne ; laissez l'effet se faire et vous vous ferez chatouiller par son intelligence et sa drôlerie sans y prendre garde. La première partie vaut le détour, mais c'est à partir de la deuxième que le roman prend à mon avis tout son souffle. Et il chamboule. Coup de coeur. Boum Boum Boum.

Cela dit, ça manque un peu de cul.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shanidar
Abeille bibliophile
shanidar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

Rodrigo Fresan [Argentine] Empty
MessageSujet: Re: Rodrigo Fresan [Argentine]   Rodrigo Fresan [Argentine] Icon_minitimeMar 3 Mar 2015 - 17:42

Boum boum boum ! Il faudrait vraiment que je revienne à Fresan ! Merci pour ce commentaire alléchant et qui semble tisser des éléments récurrents d'une œuvre à l'autre !

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
domreader
Zen littéraire
domreader

Messages : 3409
Inscription le : 19/06/2007
Localisation : Ile de France

Rodrigo Fresan [Argentine] Empty
MessageSujet: Re: Rodrigo Fresan [Argentine]   Rodrigo Fresan [Argentine] Icon_minitimeJeu 5 Mar 2015 - 7:29

Encore un fil que j'avais laissé passé, mais je note bien sûr Fresan, il me fait très envie. oui

_________________
'Si vous ne lisez que ce que tout le monde lit, vous ne pouvez penser que ce que tout le monde pense.' - Haruki Murakami.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Rodrigo Fresan [Argentine] Empty
MessageSujet: Re: Rodrigo Fresan [Argentine]   Rodrigo Fresan [Argentine] Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Rodrigo Fresan [Argentine]
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Patagonie argentine
» - Qui est ce Général.
» guerre des malouines
» Fiche d'élevage : Tupinambis Merianae
» Partitions Tony Murena

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature de l'Amérique latine (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: