Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 David Fincher

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
AuteurMessage
colimasson
Abeille bibliophile
colimasson

Messages : 16258
Inscription le : 28/06/2010
Age : 28
Localisation : Thonon

David Fincher - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: David Fincher   David Fincher - Page 5 Icon_minitimeJeu 2 Juin 2011 - 9:42

Décidément, je crois que David Fincher, c'est comme Woody Allen : faut pas que j'insiste.
Malgré toutes les déceptions que j'ai déjà subies avec ce réalisateur, j'ai voulu regarder Fight Club, cité dans le hors-série consacré à Kubrick comme un film s'inspirant de l'ultra-violence d'Orange Mécanique. Bon, forcément, si on me dit qu'il y a des similitudes entre Fight club et Orange Mécanique, moi, je n'hésite pas et je fonce sur Fight Club. Le problème, c'est qu'à part le thème, ces deux films n'ont strictement rien à voir...

Fight club (1999) de David Fincher

David Fincher - Page 5 Affich12

Synopsis :
Citation :

Le narrateur, sans identité précise, vit seul, travaille seul, dort seul, mange seul ses plateaux-repas pour une personne comme beaucoup d'autres personnes seules qui connaissent la misère humaine, morale et sexuelle. C'est pourquoi il va devenir membre du Fight club, un lieu clandestin ou il va pouvoir retrouver sa virilité, l'échange et la communication. Ce club est dirigé par Tyler Durden, une sorte d'anarchiste entre gourou et philosophe qui prêche l'amour de son prochain.

Ce film est une aberration qui veut se donner l’allure d’un pamphlet nihiliste dont les démonstrations contredisent à chaque instant le sens du message véhiculé.

A la base, l’idée est bonne : critique virulente de la société de consommation, des sacrifices qu’elle exige des hommes, des valeurs médiocres qu’elle propage et de l’aliénation qu’elle produit sur ses petits sujets. En ce sens, la présentation Ikéa de l’appartement de Jack est très parlante, mais était-on obligé de citer explicitement la marque ? Je ne sais pas vous mais moi j’ai eu l’impression de goûter une bonne pub du genre de celle décriée dans une autre scène, un peu plus loin dans le film, lorsque Jack et Tyler observent une pub Gucci (tiens, encore une marque !).
« Qui a envie de ressembler à ça ? » demande Tyler. Utiliser Brad Pitt pour jouer le contestataire des canons de la mode, c’est doucement ironique, mais c’est surtout très peu crédible.

David Fincher - Page 5 Fight_10

« Vous n’êtes pas exceptionnels. Vous n’êtes pas des petits flocons de neige uniques et merveilleux. Vous êtes faits de la même substance organique qui pourrit comme tout le reste. Nous sommes la merde de ce monde, prête à servir à tout. »


Cette phrase placée dans un film, objet significatif par excellence pour ceux qui le réalisent, le produisent, en sont les acteurs, me paraît aberrante. Alors oui, c’est schizophrène et ça colle bien avec la nature du personnage de Jack, mais dans le fond, Jack est-il vraiment schizophrène ?
Sa vie ne lui plaît plus, il rêve de laisser aller ses véritables instincts, et apparaît comme par magie son ami imaginaire qui, petit à petit, progressivement, l’entraîne sur « l’autre voie ». Outre les nombreuses incohérences que cet ami imaginaire entraîne sur le déroulement de l’histoire et la crédibilité des évènements, il ne semble pas si indispensable que ça puisqu’à sa « mort », Jack acceptera plutôt docilement les conclusions de son dédoublement de personnalité.

Ce film me paraît complètement hypocrite. Tyler nous demande si nous avons besoin de toutes les merdes dont nous nous entourons. Avons-nous besoin de ce film ? Non, balançons-le et Fincher pourra vivre dans des caniveaux à son tour.

David Fincher - Page 5 Fight-10

Ce qui sauve le film ? Les bons mots qui le parsèment. L’aimer pour la forme plutôt que pour le fond, je ne vois que ça de bon. Remercions donc plutôt Palahniuk plutôt que Fincher…

« Marla. La petite écorchure qu'on a sur le palais et qui ne peut cicatriser que si on cesse de la lécher... mais on ne peut pas. »

« Sur une durée suffisamment longue, l’espérance de vie tombe, pour tout le monde, à zéro. »

« On pouvait avaler un demi-litre de sang avant de tomber malade. »

« J’ai envie de tirer une balle entre les deux yeux de chaque panda qui refuse de baiser pour sauver son espèce. »

« On est les enfants oubliés de l’histoire mes amis. On n’a pas de but ni de vraie place. On n’a pas de grande guerre, pas de grande dépression. Notre grande guerre est spirituelle, notre grande dépression c’est nos vies. »

« Tyler dit : les choses que tu possèdes finissent par te posséder. C'est seulement après avoir tout perdu que tu es libre de faire ce dont tu as envie. Le Fight Club t'offre cette liberté.
Première règle du Fight Club : Tu ne parles pas du Fight Club. Deuxième règle du Fight Club : Tu ne parles pas du Fight Club. Tyler dit que chercher à s'améliorer, c'est rien que de la branlette. Tyler dit que l'autodestruction est sans doute la réponse. »




_________________

J’ai presque vingt ans ! Me voici à la fin de ma vie, et je n’ai rien accompli !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://colimasson.over-blog.com/#
darkanny
Zen littéraire
darkanny

Messages : 7078
Inscription le : 02/09/2009
Localisation : Besançon

David Fincher - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: David Fincher   David Fincher - Page 5 Icon_minitimeDim 18 Sep 2011 - 13:03

The social Network

Pas mal du tout ce film, j'ai eu un peu de mal à y entrer vu la profusion des dialogues à un rythme de mitraillette.
De plus on a droit à des flashbacks incessants, donc un peu malmenée par le scénario et les personnages.

Mais peu à peu, j'ai trouvé mes repères.
Ce n'est pas que la création de Facebook m'ait vraiment passionnée mais à travers ce phénomène David Fincher touche de près certains thèmes qui m'ont paru dignes d'intérêt.
La concurrence effrénée entre les étudiants brillants (intellectuels et si possible sportifs, ça vaut mieux) des non moins brillantes universités que sont Harvard, Yale, Columbia, Stanford....
Cette course pour être dans l'élite et avoir accès aux "Final Clubs", réservée à une caste (sélection sociale oblige)
Ce sentiment de frustration qu'éprouve Marc (le créateur de Facebook) pour à la fois se faire évincer par sa petite amie (il l'a bien cherché, il s'est comporté comme un goujat et elle lui renverra à la face tout son fiel) et pour ne pas faire partie de ces final clubs.

Donc Facebook est né avant tout d'une frustration (et Napster aussi comme on le voit dans le film) et va conduire tout simplement après quelques événements et quelques obstacles à faire de Marc Zuckenberg le plus jeune geek milliardaire de la planète.

Bien sûr il est brillant, d'ailleurs on comprend rien à ce qu'il bidouille sur son ordi mais peu importe, il assure.
Par contre il n'est pas sportif (il ne fait pas d'aviron), il n'est manifestement pas issue de la upper class, il est petit (oui oui ça a son importance) et il est ....amoureux de sa petite amie qui l'a larguée.
Tout ça pour dire que l'entreprise qui va faire émerger Facebook (hissée à son plus haut niveau) est assez passionnante.

Il y a quelques morceaux assez réjouissants, quand 2 frères, richissimes étudiants à Harvard qui après avoir obtenu une entrevue par piston avec le président de la fac de Harvard se font mettre tout bonnement à la porte (du bureau) alors qu'ils venaient chercher un appui auprès de celui-ci pour vol de propriété intellectuelle.

Il y a du rythme, une photo magnifique, une musique bien branchée, ça fait un peu tape à l'oeil dit comme ça, mais c'est au final très bien fait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
traversay
Flâneur mélancolique
traversay

Messages : 10160
Inscription le : 03/06/2009
Age : 61
Localisation : Sous l'aile d'un ange

David Fincher - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: David Fincher   David Fincher - Page 5 Icon_minitimeVen 20 Jan 2012 - 22:38

David Fincher - Page 5 19845839

Millénium : les hommes qui n'aimaient pas les femmes

Question à 250 000 couronnes suédoises : qu'est-ce que le Millénium de Fincher apporte de plus à l'adaptation signée Niels Arden Oplev en 2009 qui, dans les grandes lignes, ne trahissait pas le best-seller de Stieg Larsson ? Réponse gênée : euh, presque rien, si on s'en tient à l'intrigue copiée/collée et connue par coeur. Aux basques de Craig, on s'ennuie un peu ; avec Rooney Mara, c'est nettement mieux, l'actrice américaine parvient à rivaliser avec Noomi Rapace dans les scènes les plus sordides, qui restent cependant d'une relative sagesse. Au moment où l'on commence à se demander : à quoi bon ce remake inutile ?, c'est à dire après 90 minutes, Fincher passe enfin la vitesse supérieure, aidé par l'avancée de l'intrigue et sa proche résolution. La dernière heure rappelle quel cinéaste inspiré peut-être Fincher quand il s'en donne la peine ; son style se déploie enfin, nerveux et sinueux, sa science des éclairages et sa mise en scène imposent une vision personnelle qui ferait presque oublier que l'attente fut longue. Les dernières minutes, qui abandonnent l'aspect policier pour se concentrer sur la personnalité étrange et fascinante de Lisbeth, sont dignes du cinéaste de Zodiac. Finalement, le bilan n'est pas si mauvais, mais le fait est que David Fincher est plus captivant quand il s'attaque à des sujets originaux.

David Fincher - Page 5 19863910
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cin-phile-m-----tait-cont-.blog4ever.com/blog/index-48511
Invité
Invité



David Fincher - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: David Fincher   David Fincher - Page 5 Icon_minitimeSam 21 Jan 2012 - 10:13

C'est curieux, il me semblait d'emblée (en voyant la bande annonce) percevoir à quel point ce film était supérieur à la version suédoise par le rythme plus puissant, plus nerveux, plus "serré".
J'aimais bien le jeu de Noomi Rapace mais je la trouvais déjà trop âgée pour le rôle, je pense que je vais être enchantée par l'interprétation de Rooney Mara. Puis j'aime bien Daniel Craig, je pense qu'il peut apporter quelque de plus que l'acteur suédois qui manquait de charisme (appréciation très subjective, cela va de soi).
J'ai hâte de le voir en tout cas, ce soir normalement. Mais j'ai déjà un gros regret : le titre en anglais (The Girl with the Dragon Tattoo), trop aseptisé (et politiquement correct ?). Il est nul alors que celui du roman, bien plus percutant, était tout simplement parfait (Les hommes qui n'aimaient pas les femmes). Heureusement, on garde le titre original lors de la traduction française.
Revenir en haut Aller en bas
Marko
Faune frénéclectique
Marko

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 51
Localisation : Lille

David Fincher - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: David Fincher   David Fincher - Page 5 Icon_minitimeSam 21 Jan 2012 - 12:06

La bande annonce est efficace en tout cas. Je vais le voir ce week end.

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Babelle
Zen littéraire
Babelle

Messages : 5065
Inscription le : 14/02/2007
Localisation : FSB

David Fincher - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: David Fincher   David Fincher - Page 5 Icon_minitimeDim 22 Jan 2012 - 16:05

Je sors de la salle très déçue.
Je m’attendais à ce que notre "visuel" David Fincher, réalisateur des désormais incontournables Panic Room et Zodiac, signe une adaptation personnelle et mature inspirée du texte de Larsson. Mais l'exergue sonore sous l’aile du métallique Immigrant Song ne tient pas ses promesses.
Sieste.
Fincher ne s’inspire pas du texte introductif de Stieg Larsson : Les hommes qui n'aimaient pas les femmes.
Et ce n’est pas parce que son titre se démarque (The Girl With The Dragon Tattoo).
Il ne nous offre pas une inspiration cinématographique signée mais une simple proposition de lecture -une simple seconde adaptation qui n’apporte aucune secousse au cinéma après celle plus réactive de Niels Arden Oplev en 2009.
Ce film n’est qu’une seconde démo dans laquelle Millenium n’a pas bougé d’un poil -sauf que Lisbeth baisse moins la tête (la gestuelle imposée à Noomi Rapace était vraiment trop captée par le souci de son réalisateur d’incarner un profil d’autiste que c'en était vraiment lourd).
Daniel Craig est plus érotique (je n’ai pas dit érotisé) que Michael Nyqvist. Soit.
Les détails de l’affaire politico-économique nous arrivent plus directement, le détail des meurtres depuis les années 50 nous est épargné mais le viol par le tuteur nous est conté de la même manière que chez Niels Arden Oplev. C’est une simple redite (lourde) complètement calquée, comme si on avait même pas pris le temps d'une recréation ciné pour la captation de l'émotion.
Quelques flash back auraient été salutaires à propos de l’enfant qui posséda un bidon d’essence et une allumette, pour permettre une perspective sur la trilogie dans son entité. -Même pas!
A quoi bon un Millenium par Fincher si ce n’est qu’un remake de la première adaptation?
Rien à redire sur la bande son sauf qu’Immigrant Song, qui couvre le thriller avec justesse sans lourdeur aucune, n’a peut-être rien à faire ici. C’est peut-être un choix très personnel mais qu’est-ce que l’ironie seventies de Led Zieppelin à propos des invasions médiévales normandes sur l’Angleterre vient faire ici (We come from the land of the ice and snow/ From the midnight sun where the hot springs blow/The hammer of the gods will drive our ships to new lands/ the horde, singing and crying : Valhalla, I am coming ! (…)



Dernière édition par Babelle le Sam 28 Jan 2012 - 21:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://macrofictions.blogspot.com/
eXPie
Abeille bibliophile
eXPie

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

David Fincher - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: David Fincher   David Fincher - Page 5 Icon_minitimeDim 22 Jan 2012 - 19:48

Peut-être Fincher avait-il des impôts à payer. Pourquoi faire un remake ? Pour que ce soit en anglais et que les Américains aillent le voir.
Je serais curieux de savoir combien d'entrées avait fait la première version aux USA. Sans doute pas beaucoup. Les films en vo, ça n'est pas vraiment leur truc.

Espérons que la "prequelle" de 20 000 lieues sont les mers soit plus personnelle, et que l'argent accumulé par Millenium lui permettra d'avoir plus de liberté. Ce n'est pas lui qui réalisera les suites de Millenium (je ne sais pas qui sont les heureux élus pour ce travail alimentaire).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.plathey.net
Invité
Invité



David Fincher - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: David Fincher   David Fincher - Page 5 Icon_minitimeDim 22 Jan 2012 - 20:20

Je suis sortie assez déçue également, tant la bande annonce était accrocheuse et prometteuse et puis pfuit, pétard mouillé garanti.
Alors je retiens en tout et pour tout 3 + : Rooney Mara apporte une touche de vulnérabilité au personnage de Lisbeth, Daniel Craig est plus sexy que son prédécesseur et j'ai eu très froid en arrivant sur l'île tant les images refroidissent d'un coup.
C'est peu pour le budget alloué, que j'imagine bien supérieur à la version suédoise.
Revenir en haut Aller en bas
Marko
Faune frénéclectique
Marko

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 51
Localisation : Lille

David Fincher - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: David Fincher   David Fincher - Page 5 Icon_minitimeMar 24 Jan 2012 - 0:19

Millenium
David Fincher - Page 5 6534210

Je vous trouve un peu difficiles. L'histoire (le roman donc) en elle-même n'est pas des plus subtiles et elle présente surtout l'intérêt d'avoir créé un duo de personnages original et stimulant à regarder. Fincher filme tout ça avec beaucoup de fluidité, de précision et une efficacité certaine dans les scènes d'accélération. La photographie au scalpel est en parfaite adéquation avec l'univers décrit. Les quelques longueurs viennent du récit lui-même qui est plein de circonvolutions parfois un peu laborieuses (et pas toujours crédibles) mais il parvient à maintenir l'intérêt notamment grâce à une excellente bande son de Trent Reznor qui donne un côté high tech et glaçant qui colle bien avec l'animalité de Lisbeth. Les moments de violence et de courses poursuites sont assez impressionnants (y compris la scène dans le métro avec l'escalator). Le générique de début est fascinant visuellement mais je trouve dommage que la musique choisie pour l'accompagner ne soit pas à la hauteur. Lisbeth est un très beau personnage que Fincher a rendu crédible et attachant. J'ai passé un bon moment et je suis curieux de voir la suite.

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
darkanny
Zen littéraire
darkanny

Messages : 7078
Inscription le : 02/09/2009
Localisation : Besançon

David Fincher - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: David Fincher   David Fincher - Page 5 Icon_minitimeSam 28 Jan 2012 - 11:11

Je me tâte pour cet apreme
Millenium ou pas Millenium ?
pile ou face ?
plouf plouf ?
am-stram-dram-pic-et-pic-et-colegram......

J'ai l'impression d'avoir vu et entendu 10 000 fois cette histoire (entre les 3 tomes lus, le film, la série tv) et en même temps ça pique ma curiosité cette adapatation américaine.
J'ai jusqu'à 16h30 pour réfléchir (et j'aurai la VO en plus)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



David Fincher - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: David Fincher   David Fincher - Page 5 Icon_minitimeSam 28 Jan 2012 - 11:24

Au mieux, tu passeras un bon moment, au pire, tu ne passeras pas non plus un mauvais moment. Je sens que ça t'aide beaucoup Laughing
Revenir en haut Aller en bas
darkanny
Zen littéraire
darkanny

Messages : 7078
Inscription le : 02/09/2009
Localisation : Besançon

David Fincher - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: David Fincher   David Fincher - Page 5 Icon_minitimeSam 28 Jan 2012 - 11:47

Ah oui là effectivement ! mais je comprends un peu ce que tu veux dire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
eXPie
Abeille bibliophile
eXPie

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

David Fincher - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: David Fincher   David Fincher - Page 5 Icon_minitimeSam 28 Jan 2012 - 12:05

darkanny a écrit:
J'ai l'impression d'avoir vu et entendu 10 000 fois cette histoire (entre les 3 tomes lus, le film, la série tv) et en même temps ça pique ma curiosité cette adapatation américaine.
Vivement la BD !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.plathey.net
darkanny
Zen littéraire
darkanny

Messages : 7078
Inscription le : 02/09/2009
Localisation : Besançon

David Fincher - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: David Fincher   David Fincher - Page 5 Icon_minitimeSam 28 Jan 2012 - 12:06

Et le manga !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Queenie
...
Queenie

Messages : 22889
Inscription le : 02/02/2007
Age : 39
Localisation : Un peu plus loin.

David Fincher - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: David Fincher   David Fincher - Page 5 Icon_minitimeSam 28 Jan 2012 - 13:08

eXPie a écrit:
darkanny a écrit:
J'ai l'impression d'avoir vu et entendu 10 000 fois cette histoire (entre les 3 tomes lus, le film, la série tv) et en même temps ça pique ma curiosité cette adapatation américaine.
Vivement la BD !

darkanny a écrit:
Et le manga !

Et les porte clefs !

(Franchement darkanny, y'a rien d'autre de plus original dans ton ciné ?)

_________________
Oh, baby, baby, it's a wild world
It's hard to get by just upon a smile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




David Fincher - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: David Fincher   David Fincher - Page 5 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
David Fincher
Revenir en haut 
Page 5 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
 Sujets similaires
-
» Photos de David Wenham
» John Lennon
» B comme bon
» (M) DAVID TENNANT -> lost along the way
» Jérémie Zimmermann

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Images et sons :: Cinéma, télévision et radio :: Réalisateurs-
Sauter vers: