Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
Accueil*Portail*RechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Jean Teulé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
AuteurMessage
Eve Lyne
Sage de la littérature


Messages : 1936
Inscription le : 08/08/2008

MessageSujet: Re: Jean Teulé   Lun 6 Avr 2009 - 16:05

pagesapages a écrit:
A ton avis, quel est son livre qui s'éloigne le plus du Montespan en terme de style ?

Incontestablement Le magasin des suicides. Une fable divertissante. Le seul reproche que je ferais à ce roman c'est que Teulé a changé son fusil d'épaule à la fin, ce qui m'a assez déçue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Jean Teulé   Lun 6 Avr 2009 - 17:50

.


Dernière édition par Stella le Lun 13 Avr 2009 - 13:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
pagesapages
Envolée postale


Messages : 235
Inscription le : 15/03/2009
Age : 54
Localisation : Franche Comté

MessageSujet: Re: Jean Teulé   Lun 6 Avr 2009 - 17:54

Stella a écrit:
J'ai laissé tomber aux 2/3 du livre, à cause du style, alors que j'aimais beaucoup l'histoire.
Tu es plus résistante que moi, je n'ai pas réussi à enjamber le style pour accéder à l'histoire. Laughing
Je suis une petite nature. oui
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pagesapages.wordpress.com/
Eve Lyne
Sage de la littérature


Messages : 1936
Inscription le : 08/08/2008

MessageSujet: Re: Jean Teulé   Lun 6 Avr 2009 - 19:04

Stella a écrit:

Sur le fond c'est très intéressant.
Mais sur la forme c'est une horreur. C'est très mal écrit, maladroit, lourd, rempli de fautes de syntaxe... Et ce n'est pas le style de l'époque !
J'ai laissé tomber aux 2/3 du livre, à cause du style, alors que j'aimais beaucoup l'histoire.

Je te trouve bien sévère sur l'écriture. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Bibliomane
Zen littéraire


Messages : 3403
Inscription le : 21/02/2007
Age : 51
Localisation : Bretagne

MessageSujet: Re: Jean Teulé   Lun 6 Avr 2009 - 20:02

"Le Montespan"

Après une biographie de François Villon qui nous avait plongés dans un Moyen-Âge sordide et cruel, Jean Teulé revient cette fois-ci avec un roman de facture plus légère en nous relatant les déboires de l'un des cocus les plus célèbres de l'Histoire de France en la personne de Louis-Henri de Pardaillan de Gondrin, plus connu sous le nom de marquis de Montespan.

Le 28 janvier 1663, Louis-Henri de Pardaillan épouse à Paris Françoise de Rochechouart de Mortemart pour ce qu'il pense être le meilleur. Qui pourrait penser en effet que ce mariage sera cause de maints tourments à venir ? Son épouse est l'une des plus belles femmes du royaume, dotée qui plus est d'un esprit vif et prompt à la répartie et aux bons mots. Les deux époux semblent s'accorder à merveille et, fait rare à cette époque, un sentiment réciproque les a unis.
Seule ombre au tableau, les Montespan ne sont pas bien vus à la Cour du Roi Louis XIV, un oncle du marquis s'étant autrefois montré rebelle à la cause des Bourbons. Le couple Montespan se trouve donc fort désargenté, le marquis ne pouvant aucun tirer aucun subside d'une charge allouée par le monarque.
Croulant sous les dettes, Montespan décide de partir à la guerre afin de s'enrichir quelque peu et de redorer son blason auprès du roi. Mais ses expéditions en Lorraine et en Algérie s'avéreront moins que fructueuses et le coût de l'entretien de ses troupes lui vaudra de contracter de nouvelles créances.
Afin qu'elle puisse se distraire pendant ses absences, Montespan propose à son épouse de se rendre à la Cour où, espère t-il, elle pourra faire de nombreuses connaissances et ainsi tromper son ennui. Très rapidement, la belle marquise est remarquée à la Cour et la danse des courtisans qui gravitent autour du Roi-Soleil dans son nouveau palais de Versailles ajoutent à son étourdissement.
La voilà promue dame d'honneur de la reine et le monarque, délaissant sa favorite, Mme de La Vallière, semble de plus en plus attiré par cette créature aussi belle que spirituelle qui dorénavant se fait appeler Athénaïs de Montespan.

L'ayant pourtant encouragée à se produire à la Cour, c'est avec consternation que, de retour d'une campagne militaire en Catalogne, le marquis de Montespan apprend que son épouse à supplanté Mme de La Vallière dans le cœur du roi. De plus, il retrouve son épouse enceinte alors qu'il est parti depuis onze mois. Il n'y a plus de doute, Athénaïs partage la couche royale.
Alors que d'autres s'accommoderaient sans scrupules de cette situation, Louis-Henri de Montespan voit d'un très mauvais œil la promotion de sa femme ainsi que son nouveau statut de cocu le plus célèbre du royaume de France.
Aussi, lorsqu'il ose exprimer sa colère et son dépit d'être cocufié par le roi de France, personne autour de lui ne comprend la raison de sa désapprobation : être le mari de la favorite, lui dit-on, lui assurera honneurs et fortune et il serait stupide, aux yeux de ces courtisans, de cracher dans la soupe qui lui est offerte. Mais Monsieur de Montespan ne l'entend pas de cette oreille et ne souhaite qu'une chose : récupérer sa femme. Malheureusement pour lui, celle-ci semble plus à l'aise sous les dorures du château de Versailles que dans leur modeste appartement parisien de la rue Taranne. Montespan s'emporte et ne veut pas s'avouer vaincu. Le voilà qui ajoute à son carrosse et à ses armoiries des bois de cerf, symboles de son état de cocu. Mieux encore, c'est symboliquement qu'il défie le roi en personne en clamant sa colère à qui veut l'entendre.
C'en est trop pour le monarque, habitué à ce que rien ni personne ne lui résiste. Montespan va donc connaître la prison, les humiliations, la disgrâce et l'exil. Mais rien n'y fera, le gentilhomme gascon ne cèdera jamais et toute sa vie mènera un combat acharné afin de reconquérir sa belle.

Bien que prenant de nombreuses libertés avec l'histoire officielle, Jean Teulé nous offre avec « Le Montespan » un récit jubilatoire et décapant, une comédie douce-amère riche en rebondissements et en scènes truculentes et scabreuses. On ne s'ennuie pas un seul instant à lire l'étonnante histoire de cet homme que l'auteur a su nous rendre si attachant dans son désespoir, sa détermination et son insoumission. On rit, on s'attendrit, on a parfois le cœur au bord des lèvres à la lecture de certaines scènes peu ragoûtantes, mais c'est toujours avec un grand plaisir que l'on suit pas à pas le destin de Louis-Henri de Montespan , cet homme injustement oublié par l'Histoire au profit de sa femme.

En mettant en scène ce personnage, Jean Teulé rend indirectement hommage à tous les cocus de la Création et nous apprend que, dans ce type de situation, les personnages les plus ridicules et les plus pathétiques ne sont pas forcément ceux que l'on pourrait imaginer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lebibliomane.blogspot.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Jean Teulé   Lun 6 Avr 2009 - 20:30

.


Dernière édition par Stella le Lun 13 Avr 2009 - 13:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Eve Lyne
Sage de la littérature


Messages : 1936
Inscription le : 08/08/2008

MessageSujet: Re: Jean Teulé   Lun 6 Avr 2009 - 20:36

Stella a écrit:
Eve Lyne a écrit:
Je te trouve bien sévère sur l'écriture. Wink
J'ai eu une impression d'écriture laborieuse, de phrases très travaillées avec quelque fois des maladresses et un résultat pas très heureux.
Je ne retrouve pas les exemples que j'avais relevés.

Le sujet t'a certainement séduite sinon tu n'aurais pas tenté cette lecture. Le style n'est pas usuel, donc soit on aime soit on n'aime pas. Les avis sont partagés sur ce livre. L'écriture est souvent jugée trop précieuse.

J'ai vraiment été embarquée : je me suis transportée dans ce siècle. Il y a des imprécisions historiques. Certains parlent de plagiats. Cependant si on accroche au style narratif, on part en voyage avec Teulé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Jean Teulé   Mar 7 Avr 2009 - 12:47

.


Dernière édition par Stella le Lun 13 Avr 2009 - 13:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Le Bibliomane
Zen littéraire


Messages : 3403
Inscription le : 21/02/2007
Age : 51
Localisation : Bretagne

MessageSujet: Re: Jean Teulé   Mar 7 Avr 2009 - 16:24

D'accord avec toi Stella, le style est loin d'être parfait et j'ai relevé pendant la lecture de nombreuses fautes de syntaxe (sans parler du plagiat de St. Simon évoqué plus haut par Troglo) mais j'ai quand même passé un bon moment avec cette lecture.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lebibliomane.blogspot.com/
Eve Lyne
Sage de la littérature


Messages : 1936
Inscription le : 08/08/2008

MessageSujet: Re: Jean Teulé   Mar 7 Avr 2009 - 16:58

Le Bibliomane a écrit:
D'accord avec toi Stella, le style est loin d'être parfait et j'ai relevé pendant la lecture de nombreuses fautes de syntaxe (sans parler du plagiat de St. Simon évoqué plus haut par Troglo) mais j'ai quand même passé un bon moment avec cette lecture.

J'ai été beaucoup moins pointilleuse que vous. Mon but en lisant Le Montespan était de me transporter à cette époque et, sur ce plan-là, mes attentes n'ont pas été déçues.
Même s'il s'agit d'un plagiat, Teulé a eu le mérite de faire revivre un personnage oublié de l'Histoire de France. N'ayant pas lu Saint-Simon, je ne peux émettre de jugement négatif quant au contenu.
Un livre qui restera longtemps dans ma mémoire. Parfois, il faut savoir passer outre l'écriture. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Bibliomane
Zen littéraire


Messages : 3403
Inscription le : 21/02/2007
Age : 51
Localisation : Bretagne

MessageSujet: Re: Jean Teulé   Mar 7 Avr 2009 - 18:19

Oui, l'histoire est captivante et bien rythmée. En ce qui concerne le plagiat, ce n'est qu'une seule phrase. Je garderais aussi un bon souvenir de ce bouquin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lebibliomane.blogspot.com/
coline
Parfum livresque


Messages : 29392
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

MessageSujet: Re: Jean Teulé   Mar 7 Avr 2009 - 18:59

A lire (ou tenter de lire) donc si l'on veut se faire une idée... Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Jean Teulé   Mar 7 Avr 2009 - 19:18

.


Dernière édition par Stella le Lun 13 Avr 2009 - 13:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Steven
Zen littéraire


Messages : 4502
Inscription le : 26/09/2007
Age : 44
Localisation : Saint-Sever (Landes)

MessageSujet: Re: Jean Teulé   Mar 7 Avr 2009 - 19:22

J'ai Ô Verlaine dans ma bibliothèque. Je le lirai pour me faire une idée...

Les passages que tu cites n'ont pas l'air très engaheant Stella. Surprised

_________________
La seule chose que je sais, c'est que je ne sais rien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chatperlipopette
Zen littéraire


Messages : 7679
Inscription le : 24/02/2007
Age : 51
Localisation : Bretagne

MessageSujet: Re: Jean Teulé   Mar 7 Avr 2009 - 19:35

J'ai lu Le Montespan et ai passé un très agréable moment de lecture. J'ai ri souvent!
Je n'ai pas encore écrit ma chronique mais cela va venir.
Stella me semble très remontée sur ce coup-là. Teulé a l'art et la manière (le style c'est certain laisse souvent à désirer mais bon, il y a pire aussi) de créer la polémique...c'est bien je trouve!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chatperlipopette.blogspot.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Jean Teulé   Aujourd'hui à 2:54

Revenir en haut Aller en bas
 
Jean Teulé
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 10Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
 Sujets similaires
-
» Ô Verlaine de Jean Teulé
» Jean-Pierre vous explique la vie en couple
» Je fais toujours les choses qui [...] plaisent [à Dieu]. — Jean 8:29.
» intervention de Jean Lassalle
» Saint-Jean-de-la-Neuville

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature française (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: