Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 Peter Härtling [Allemagne]

Aller en bas 
AuteurMessage
Cachemire
Sage de la littérature
Cachemire

Messages : 1998
Inscription le : 11/02/2008
Localisation : Francfort

Peter Härtling [Allemagne] Empty
MessageSujet: Peter Härtling [Allemagne]   Peter Härtling [Allemagne] Icon_minitimeVen 29 Oct 2010 - 14:50

Peter Härtling [Allemagne] Haertl10

Précision: Il y a déjà un fil jeunesse sur cet auteur mais pas de fil sur le romancier contemporain...

Peter Härtling est né en 1933 à Chemnitz en Saxe mais sa jeunesse se déroulait aussi en Moravie et en Autriche.

D'abord journaliste, puis directeur d'une grande maison d'édition, il s'est consacré à partir de 1973 à l'écriture. On lui doit de nombreux livres dont plusieurs biographies romancées de grandes figures de la culture allemande, Mörike, Hölderlin, Schubert, Schumann.

Son livre le plus célèbre intitulé Femmes a été porté à l'écran et il est lauréat de nombreux prix littéraires.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cachemire
Sage de la littérature
Cachemire

Messages : 1998
Inscription le : 11/02/2008
Localisation : Francfort

Peter Härtling [Allemagne] Empty
MessageSujet: Re: Peter Härtling [Allemagne]   Peter Härtling [Allemagne] Icon_minitimeVen 29 Oct 2010 - 14:55

Bozena

« Vous êtes mort, Docteur. Vous avez beaucoup exigé de moi. Pendant trente ans, je vous ai maintenu en vie, vous un fantôme, et pendant trente ans vous m'avez tourmentée, vous m'avez gâché ma vie, vous un mort. Vous n'êtes même pas mort dans la richesse et le bonheur, mais dans un camp de prisonniers chez les Russes. Comment puis-je encore vous parler. Mes sentiments pour vous sont épuisés. Comprenez-vous cela? Je suis vide, vide. »

C'est par cette lettre qu'une vieille femme s'adresse à un homme qui a existé jadis dans sa vie. Une vie marquée fatalement par cette présence éphémère, une vie qui était broyée par les roues de l'histoire, entre le nazisme et le communisme. Elle s'appelle Bozena et ce nom, on ne peut plus tchèque, est aussi le titre d'un livre qui raconte son histoire. Nous le devons à l'écrivain allemand Peter Härtling qui décrit non seulement l'existence de cette femme, mais aussi, au second plan, l'histoire de Tchécoslovaquie. Au-delà de la peinture des vicissitudes de l'histoire, ce récit est, avant tout, une histoire d'amour, d'un amour inavoué, quasi inexistant mais qui n'en est pas moins fatal.

Bozena est d'abord une jeune étudiante prometteuse, mais elle doit interrompre ses études de droit au cours de son second semestre car la Deuxième Guerre mondiale arrive et les nazis allemands ferment les universités tchèques. Elle reste donc chez ses parents qui vivent dans la ville d'Olomouc en Moravie et cherche à gagner sa vie. Elle aide d'abord occasionnellement à la gestion d'un hôtel et puis elle devient secrétaire d'un vieux docteur de droit qui s'apprête à mettre de l'ordre dans ses affaires avant qu'il ne parte en retraite. Et c'est là que commence la série des malheurs de Bozena. Content de son travail, le vieux docteur la recommande à un jeune avocat venu d'Allemagne, auquel il cède son cabinet. Ainsi Bozena devient presque automatiquement secrétaire de ce nouveau venu qui ne manque pas de charme, qui parle tchèque car il est originaire de la ville de Brno en Moravie et qui apprécie visiblement le travail méticuleux de la jeune femme. Le jeune docteur est marié et père de famille, mais il n'est pas fidèle à sa femme. Il la trompe avec sa belle-sœur. Bozena ne tarde pas, elle aussi, à tomber amoureuse de l'avocat.

La passion de Bozena résiste à tout, bien que ce soit un amour sans espoir. Bozena ne veut pas s'isoler complètement. Elle noue une liaison avec un Tchèque, Pavel, mais ce n'est qu'une liaison charnelle et la véritable passion n'y est pas. Elle ne quitte pas le docteur bien que la fin de la guerre approche et sa position de secrétaire d'un avocat allemand devienne de plus en plus compromettante. Ses parents et ses amis lui conseillent de partir dans une autre ville, de ne pas s'exposer à la colère des combattants contre l'occupant. Elle sait que "son" docteur n'a rien d'un nazi, qu'il n'est pas d'accord avec la folie suicidaire de Hitler et qu'il tâche, dans la mesure de ses possibilités, d'aider les Tchèques ayant besoin de ses services.

Finalement, c'est le sort qui met un terme à cette situation qui devient de plus en plus intenable. Le docteur est mobilisé.
Elle ne se rend pas compte que cet épisode sans lendemain, cet engouement pour un homme qui ne savait même pas qu'il était l'objet de son désir, vient de briser sa vie. Après la fin de la guerre, on la considérera comme la maîtresse d'un Allemand, elle sera marquée par les stigmates d'une collaboratrice. L'opprobre retombera sur toute sa famille et la situation empirera encore après le coup d'Etat communiste, en 1948. Condamnée aux travaux forcés à la campagne, Bozena quittera les siens et passera le reste de sa vie à travailler dans une ferme avec pour seuls compagnons des chiens qui se succéderont dans sa vie et s'appelleront toujours Moritz. Quelques amitiés, quelques liaisons futiles n'arriveront pas à briser sa solitude. Elle n'en finit pas de mener un dialogue avec l'homme de sa vie et de lui écrire des lettres qu'elle n'envoie jamais...
Le roman Bozena a été inspiré à Peter Härtling par la femme qui avait été secrétaire de son père.
Le roman Bozena de Peter Härtling traduit en français par Bernard Lortholary est paru aux éditions Jacqueline Chambon.

Résumé tiré d’une émission radiophonique de Vaclav Richter (2002) (http://www.radio.cz/fr/rubrique/literature/une-destinee-broyee-par-lhistoire)

Citation :
Extrait :
Savez vous que mon corps est beau et que j'en suis fière? écrira-t-elle un jour. Il faudrait maintenant que je le décrive, mais il n'en est pas question. Ce n'est pas seulement qu'il me manque un miroir. En ce moment j'essaie d'oublier mon corps, de l'effacer. Je voudrais être la plus petite partie possible de moi-même, quand ils viendront de nouveau me chercher pour m'interroger. J'ai peur de ce qui va m'arriver ou non. Est-ce qu'ils me permettront de vivre? (...) Ah, mon cher Docteur, je suis une pauvre chose, rien de plus. A présent je vous serre dans mes bras, quoique de plus en plus souvent j'ai du mal à vous imaginer avec précision. Je serre dans mes bras le peu qui me reste de vous."

Commentaire :
Un destin brisé mais une femme dont la dignité se révèle à chaque page… Grâce à la retenue de l’écriture de Peter Härtling, toute en suggestion et en distance, nous sommes beaucoup touchés par la vie de Bozena (j’ai pleuré à plusieurs reprises !), et on se sent souvent d’autant plus proche de l’héroïne qu’elle trouve dans la lecture et la poésie sa consolation… Elle lit « jusqu’à épuisement » et se récite de la poésie pour ne pas sombrer. L’écrivain a choisi d’ailleurs de nous faire lire de très beaux poèmes tchèques dont je traduis maladroitement (de l’allemand !) l’extrait de l’un d’eux :

« Quelque chose s’en va avec chaque jour
Quelque chose de magnifique s’enfuit avec chaque jour… »

Un roman magnifique et émouvant, un grand bonheur de lecture !

Un très grand merci à Tom Léo qui me l’a offert !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Peter Härtling [Allemagne] Empty
MessageSujet: Re: Peter Härtling [Allemagne]   Peter Härtling [Allemagne] Icon_minitimeVen 29 Oct 2010 - 15:48

Ah c'est sympa un fil pour Peter Härtling. J'en ai lu quelques uns de ses livres, mais ça fait un bon moment.
J'ai toujours adoré le voir en interview, personnage très intéressant et vraiment sympa

Il me reste Das Windrad / L'Eolienne dans ma PAL.. le sujet ne convient plus tout à fait à nos jours.. mais je vais le noter pour une lecture future Very Happy

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tom léo
Sage de la littérature
tom léo

Messages : 2698
Inscription le : 06/08/2008
Age : 56
Localisation : Bourgogne

Peter Härtling [Allemagne] Empty
MessageSujet: Re: Peter Härtling [Allemagne]   Peter Härtling [Allemagne] Icon_minitimeLun 1 Nov 2010 - 22:23

Oui, très belle récension, Cachemire! L'auteur y met de sa propre histoire (ou celle de sa famille...)

L'écriture de Härtling , comme tu le dis, est très retenu, en douceur. J'ai lu plusieur livres de lui: Schubert et Hölderlin (je pense?), mais il y a assez longtemps. Il en reste un bon après-gôut!

Je t'avais donné un double, sans avoir encore lu moi-même l'autre exemplaire... Honte sur moi!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Peter Härtling [Allemagne] Empty
MessageSujet: Re: Peter Härtling [Allemagne]   Peter Härtling [Allemagne] Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Peter Härtling [Allemagne]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le syndrome de Peter Pan
» Temps livraison depuis Allemagne
» au sujet de l'attentat commis en Allemagne...
» Camps de Buchenwald, Dora et ses kommandos
» A955 MIER

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature germano-néerlandaise (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: