Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
Accueil*Portail*RechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Roberto Innocenti

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Roberto Innocenti   Sam 30 Oct 2010 - 18:08



Né 1940 près de Florence.
Il est un illustrateur et auteur italien

Il est autodidacte et il a travaillé dans un atelier de BD.
Il a eu son plus grand succès en faisant les dessins pour un livre qui parlait du Holocaust Rose blanche qui est considéré comme la première "BD" avec ce sujet.


Bibliographie

1985 Rose blanche,
1988 Les Aventures de Pinocchio,
1990 Cendrillon,
1991 Un chant de Noël,
1996 Casse-noisette,
2002 L'Auberge de nulle part,
2003 L'Étoile d'Erika,
2009 La Maison
2013 La petite fille en rouge

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque


Dernière édition par kenavo le Lun 30 Sep 2013 - 10:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Roberto Innocenti   Sam 30 Oct 2010 - 18:09


L'Auberge de Nulle Part
Citation :
Présentation de l'éditeur
Un illustrateur, qui n'est autre que Roberto Innocenti, part à la recherche de son imagination perdue et se retrouve devant une étrange auberge battue par les flots. Les clients ont tous quelque chose de particulier et, en même temps, un petit air qui nous est familier : un marin à la jambe de bois, une frêle jeune fille qui semble cacher une queue de poisson sous ses dentelles, un aviateur dont l'avion s'est écrasé dans les dunes, un chevalier à la triste figure… Il s'agit bien sûr de quelques-uns des plus célèbres héros littéraires de notre enfance. Tous semblent en quête d'une partie d'eux-mêmes.
En collaboration avec J.Patrick Lewis (texte)

Moi j'ai fait connaissance de cet illustrateur avec ce livre drunken
On rencontre dans cette auberge Huckleberry Finn, John Silver, Antoine de Saint-Exupéry et bien d'autres personnes littéraires et de la littérature.
Un livre tout beau et qui donne la possibilté de faire un petit 'séjour' dans cette auberge soi-même

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Roberto Innocenti   Sam 30 Oct 2010 - 18:10

parution récente:


La maison
Citation :
Présentation de l'éditeur
Sur le linteau de la porte, une date gravée : 1656. L'année de la construction. Une année de peste. La Maison est bâtie de pierre et de bois. Au fil du temps, ses fenêtres se sont mises à voir et son toît à entendre. Elle a vu des feuilles grandir, des arbres tomber, entendu des rires et le son du canon. Elle a connu bien des familles, des tempêtes, des marteaux et des scies, des deuils et enfin l'abandon.
Puis un jour, à nouveau, des enfants se sont aventurés dans son ombre, à la recherche de champignons et de châtaignes et une vie nouvelle lui a été donnée à l'aube d'un âge moderne.
Vue de sa vieille colline, ceci est son histoire du XXe siècle.

Magistralement illustré par Roberto Innocenti, un très beau texte à lire, regarder et explorer en famille.
En collaboration avec J.Patrick Lewis (texte)

Après avoir lu ce livre, on a l'impression d'avoir vécu tout un siècle, connu toutes ces personnes ayant vécu dans cette maison.. et on a du mal à voir le changement sur la dernière planche.. et surtout de quitter cette maison.
J'adore!

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque
avatar

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

MessageSujet: Re: Roberto Innocenti   Ven 1 Fév 2013 - 16:35

kenavo a écrit:
Il a eu son plus grand succès en faisant les dessins pour un livre qui parlait du Holocaust Rose blanche qui est considéré comme la première "BD" avec ce sujet.


Rose blanche

Les parents de Roberto Innocenti avaient caché deux jeunes déserteurs de l'armée allemande en déroute.
Plus tard il prit connaissance du sort de quelques étudiants allemands qui désiraient, par des tracts, accélérer la fin du conflit, et qui furent exécutés. Leur groupe s'appelait "Rose Blanche" (nom choisi par Hans Scholl).

Roberto Innocenti et Christophe Gallaz ont imaginé l'histoire d'une fillette d'une petite ville allemande, qui découvre que certains de ses amis sont emmenés de force dans un camp de concentration qui a été ouvert non loin. Elle décide alors de leur apporter secrètement chaque jour un peu de nourriture.
Alors que les troupes russes envahissent la ville, Rose Blanche est tuée dans le brouillard par une balle perdue.

Publié en 1985 en Suisse par les Editions Script, cet album a fait l'objet de nombreuses traductions.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque
avatar

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

MessageSujet: Re: Roberto Innocenti   Ven 1 Fév 2013 - 16:45

Pinocchio
prix Andersen en 2008

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Roberto Innocenti   Mar 9 Avr 2013 - 9:30

Texte: Aaron Frisch


La petite fille en rouge
Citation :
Résumé
Sophia demeure avec sa mère et sa soeur près d'une forêt de béton et de briques : une ville moderne. Pour aller voir sa mamie, de l'autre coté de la forêt, elle doit traverser «Le Bois», un endroit magique (un centre commercial) où l'on peut se procurer tout ce dont on rêve. Mais, étourdie par les couleurs et le bruit, elle perd son chemin. Un chasseur souriant se présente, chevauchant une moto noire.

Le conte du petit chaperon rouge transposé dans notre temps. Le bois devient ville, le renard un chasseur sur moto noir...



Des images très modernes pour souligner l'histoire, images qui arrivent à faire 'peur', même si on connait si bien ce conte... et on arrive à se demander si de nos jours une telle histoire aurait une bonne fin.... à vous de la découvrir!




Approchez, les enfants, que je vous tricote une histoire.

Les jouets, c'est amusant. Mais une bonne histoire, c'est magique. Et, lorsque la pluie cingle les carreaux, il n'est pas de meilleur moment pour en raconter une.

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque
avatar

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

MessageSujet: Re: Roberto Innocenti   Sam 13 Avr 2013 - 19:38

Qu'il est doué ce Roberto Innocenti!
Kenavo...Il va falloir que tu viennes au Festival des Illustrateurs (Moulins du 26 septembre au 6 octobre). Very Happy

clic!
clic!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Roberto Innocenti   Dim 14 Avr 2013 - 7:05

L'envie ne me manque pas Wink

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
topocl
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 11706
Inscription le : 12/02/2011

MessageSujet: Re: Roberto Innocenti   Dim 14 Avr 2013 - 9:07

Depuis le temps que j'ai envie de me lancer dans une collection de "Petits chaperons rouges" (j'aime bien les petits filles malines qui ne craignent pas les loups)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://topocleries.wordpress.com/
coline
Parfum livresque
avatar

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

MessageSujet: Re: Roberto Innocenti   Dim 14 Avr 2013 - 20:35

kenavo a écrit:
L'envie ne me manque pas Wink

Alors viens... Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque
avatar

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

MessageSujet: Re: Roberto Innocenti   Dim 14 Avr 2013 - 20:36

topocl a écrit:
Depuis le temps que j'ai envie de me lancer dans une collection de "Petits chaperons rouges" (j'aime bien les petits filles malines qui ne craignent pas les loups)

Bonne idée de collection...On pourrait même lui ouvrir un fil au Chaperon Rouge! content
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tom léo
Sage de la littérature
avatar

Messages : 2698
Inscription le : 06/08/2008
Age : 54
Localisation : Bourgogne

MessageSujet: Re: Roberto Innocenti   Dim 29 Sep 2013 - 11:46

Alors hier, au festival des illustrateurs à Moulins, j'étais confronté la première fois avec l'oeuvre d'Innocenti et cela m'a vraiment très touché, voir bouleversé. Au point qu'après les deux salles consacrées à "L'auberge secrète" et "La maison", je ne pouvais plus continuer. Cela me suffisait pour voir l'excellence de son travail. Je dois encore étudié en détail "L'auberge..." et j'ai l'intention de me procurer les livres, mais en ce qui concerne "La maison" qu'il me soit permis de dire que cela ne ma paraît pas si innocent que ça. A voir de plus près, on suit bien sûr l'évolution d'une maison (et la façon d'y vivre de ses habitants); elle est toujours réprésentée du même angle, "perspectif". Donc un espèce de "les quatre saisons" qu'on connait des calendriers etc..., mais ici dans une durée d'un siècle. Derrière ces histoires toute en allusions et desseins minutieuses, se cache pour ma perception des choses un profond sens de l'éphèmère, mais aussi des souffrances, des peines qu'on peut si facilement oublié au bout d'une génération. Mais une telle maison, et j'aurais envie de dire: nous autres, nous nous placons dans un flux d'une histoire et de l'Histoire. Par moments je ressentais une profonde mélancolie et, toujours, un grand respect. Splendide!

A voir Roberto Innocenti dans la cour du batîment était la découverte immédiat d'un homme qui dégage la bonté. Impressionnant.

Donc, vraiment à découvrir!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Roberto Innocenti   Dim 29 Sep 2013 - 16:45

contente de te lire aussi enthousiaste, et oui, le monde de Roberto Innocenti est tout à fait extraordinaire coeur 

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
colimasson
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 16258
Inscription le : 28/06/2010
Age : 26
Localisation : Thonon

MessageSujet: Re: Roberto Innocenti   Dim 29 Sep 2013 - 20:36

tom léo a écrit:
Alors hier, au festival des illustrateurs à Moulins, j'étais confronté la première fois avec l'oeuvre d'Innocenti et cela m'a vraiment très touché, voir bouleversé. Au point qu'après les deux salles consacrées à "L'auberge secrète" et "La maison", je ne pouvais plus continuer. Cela me suffisait pour voir l'excellence de son travail. Je dois encore étudié en détail "L'auberge..." et j'ai l'intention de me procurer les livres, mais en ce qui concerne "La maison" qu'il me soit permis de dire que cela ne ma paraît pas si innocent que ça. A voir de plus près, on suit bien sûr l'évolution d'une maison (et la façon d'y vivre de ses habitants); elle est toujours réprésentée du même angle, "perspectif". Donc un espèce de "les quatre saisons" qu'on connait des calendriers etc..., mais ici dans une durée d'un siècle. Derrière ces histoires toute en allusions et desseins minutieuses, se cache pour ma perception des choses un profond sens de l'éphèmère, mais aussi des souffrances, des peines qu'on peut si facilement oublié au bout d'une génération. Mais une telle maison, et j'aurais envie de dire: nous autres, nous nous placons dans un flux d'une histoire et de l'Histoire. Par moments je ressentais une profonde mélancolie et, toujours, un grand respect. Splendide!

A voir Roberto Innocenti dans la cour du batîment était la découverte immédiat d'un homme qui dégage la bonté. Impressionnant.

Donc, vraiment à découvrir!
Pareil... l'exposition était fabuleuse. Je vais me mettre à la recherche active d'un de ces albums à la bibli...
Pas pris garde à cette maison, ça m'intéresse, il faudra que je cherche aussi.

Superbe découverte quoi qu'il en soit.

_________________

J’ai presque vingt ans ! Me voici à la fin de ma vie, et je n’ai rien accompli !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://colimasson.over-blog.com/#
animal
Tête de Peluche
avatar

Messages : 31549
Inscription le : 12/05/2007
Age : 36
Localisation : Tours

MessageSujet: Re: Roberto Innocenti   Dim 29 Sep 2013 - 23:19



Tout à fait d'accord avec tom leo. Pour rester dans le thème du weekend, Roberto Innocenti, notamment avec cette maison, donne une résultat très "à l'ancienne", minutieux, avec un luxe de détail et toute une retenue qu'on pourrait dire naturaliste. Ce presque anonymat de l'artiste fait remonter l'importance du caractère illustratif (qu'on pourrait opposer à des effets uniques dans l'instantané ou l'unicité d'une posture, d'un mouvement ou caractère). ça dit presque tout mais ça n'est pas lu d'avance, il reste à regarder et à lire l'image.

Belle découverte !

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Roberto Innocenti   

Revenir en haut Aller en bas
 
Roberto Innocenti
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature jeunesse (par auteur, illustrateur ou fils spécifiques) :: Les illustrateurs-
Sauter vers: