Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 Michael Connelly

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
animal
Tête de Peluche
animal

Messages : 31548
Inscription le : 12/05/2007
Age : 38
Localisation : Tours

Michael Connelly - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Michael Connelly   Michael Connelly - Page 3 Icon_minitimeDim 9 Mai 2010 - 13:20

il ne pousse pas le hasard jusqu'à rencontrer sa "femme du FBI" à Hong Kong ?

grâce à ton commentaire je pense que je lirai le dernier Auster avant le dernier Connely... peut-être pas de si tôt cependant innocent

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Livvy
Main aguerrie
Livvy

Messages : 530
Inscription le : 11/03/2010
Age : 40
Localisation : Belgique

Michael Connelly - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Michael Connelly   Michael Connelly - Page 3 Icon_minitimeDim 9 Mai 2010 - 15:31

Xavier C a écrit:

Quand tu l'auras lu, je serai preneur d'un avis de ta part, pour savoir ce qu'en pense une fan. (Je précise, au cas où, que je le dis en toute bonne foi, sans ironie quelconque.)


Ok, mais je ne sais pas quand j'aurai l'occasion de le lire. Je ne l'achèterai qu'en seconde main, en poche, donc pas toujours disponible et mes virées au centre-ville sont très très rares. Michael Connelly - Page 3 32962
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.oliviabillington.com
domreader
Zen littéraire
domreader

Messages : 3409
Inscription le : 19/06/2007
Localisation : Ile de France

Michael Connelly - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Michael Connelly   Michael Connelly - Page 3 Icon_minitimeMar 11 Mai 2010 - 18:45

Nine Dragons
Michael Connelly

Je viens de le terminer, et bon voilà, même si cette fois Connelly fait voyager Bosch à l'étranger, il ne lui donne qu'un quart de second souffle. Je ne sais si c'est moi qui suis lasse de Connelly ou lui qui s'use avec Harry Bosch. Ce n'est pas mauvais, mais c'est du 'réchauffé' et ce n'est vraiment pas à la hauteur des romans qu'il écrivait il y a une petite dizaine d'années. Bref, après avoir systématiquement lu Connelly avec plaisir, je pense que je vais arrêter là, je suis déçue presque à chaque fois avec les Harry Bosch.

_________________
'Si vous ne lisez que ce que tout le monde lit, vous ne pouvez penser que ce que tout le monde pense.' - Haruki Murakami.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier C
Posteur en quête
Xavier C

Messages : 82
Inscription le : 23/05/2009
Localisation : Bayonne (64)

Michael Connelly - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Michael Connelly   Michael Connelly - Page 3 Icon_minitimeMer 12 Mai 2010 - 17:56

animal a écrit:
il ne pousse pas le hasard jusqu'à rencontrer sa "femme du FBI" à Hong Kong ?
Je me suis engagé à ne rien révéler à ce sujet. Michael Connelly - Page 3 444104


...


...


Pour éviter de révéler à quel point l'intrigue peut paraître cousue de fil blanc. Michael Connelly - Page 3 7591
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sillagedecorto.blogspot.com/
bix229
Parfum livresque
bix229

Messages : 24639
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

Michael Connelly - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Michael Connelly   Michael Connelly - Page 3 Icon_minitimeMer 12 Mai 2010 - 18:59

domreader a écrit:
Nine Dragons
Michael Connelly

Je viens de le terminer, et bon voilà, même si cette fois Connelly fait voyager Bosch à l'étranger, il ne lui donne qu'un quart de second souffle. Je ne sais si c'est moi qui suis lasse de Connelly ou lui qui s'use avec Harry Bosch. Ce n'est pas mauvais, mais c'est du 'réchauffé' et ce n'est vraiment pas à la hauteur des romans qu'il écrivait il y a une petite dizaine d'années. Bref, après avoir systématiquement lu Connelly avec plaisir, je pense que je vais arrêter là, je suis déçue presque à chaque fois avec les Harry Bosch.

Tu as malheureusement raison, Dom, il ne se renouvelle pas Connelly. C' est un peu le propre de
tous les auteurs de polars...
Par exemple, je trouve qu' il y a une surenchère dans la violence qui me fait souvent renoncer.
Peut etre que dans le cas de Connelly, il y a peut etre aussi la crainte d' abandonner une recette
qui a bien fonctionné.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
animal
Tête de Peluche
animal

Messages : 31548
Inscription le : 12/05/2007
Age : 38
Localisation : Tours

Michael Connelly - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Michael Connelly   Michael Connelly - Page 3 Icon_minitimeMer 12 Mai 2010 - 20:04

Xavier C a écrit:

Pour éviter de révéler à quel point l'intrigue peut paraître cousue de fil blanc. Michael Connelly - Page 3 7591
mouais.

c'est dommage j'avais bien aimé le Lincoln Lawyer... et ces trucs trop gros enlèvent plus qu'ils n'ajoutent...

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Livvy
Main aguerrie
Livvy

Messages : 530
Inscription le : 11/03/2010
Age : 40
Localisation : Belgique

Michael Connelly - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Michael Connelly   Michael Connelly - Page 3 Icon_minitimeMer 12 Mai 2010 - 21:37

Michael Connelly - Page 3 Icon_sad Je n'ai pas envie d'être déçuuuue !!


Hum. Pardon. Michael Connelly - Page 3 478921
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.oliviabillington.com
traversay
Flâneur mélancolique
traversay

Messages : 10160
Inscription le : 03/06/2009
Age : 61
Localisation : Sous l'aile d'un ange

Michael Connelly - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Michael Connelly   Michael Connelly - Page 3 Icon_minitimeVen 28 Mai 2010 - 12:04

Michael Connelly - Page 3 Arton17375

L'épouvantail

Citation :
Viré du L.A. Times, le journaliste Jack McEvoy hésite entre le dégoût et la rage. Mais c’est la fierté qui finalement l’emporte : dans les quinze jours qu’il lui reste, il compte mener une enquête qui lui vaudra – excusez du peu - le prix Pulitzer. Et les pontes de la direction n’auront plus que leurs yeux pour pleurer.
Son temps est compté, et a priori l’histoire d’Alonzo Winslow, un dealer meurtrier de 16 ans, n’a rien de prometteur : le gamin a avoué. Mais dans des conditions pour le moins douteuses…Embarqué dans une aventure qui le dépasse, convaincu que la police a triché, Jack lance un S.O.S. à Rachel Walling, l’agent du FBI qu’il aime depuis toujours. Sans se douter que dans le même mouvement, il enclenche le piège machiavélique tendu par un tueur d’une intelligence et d’une cruauté ahurissantes.

Michael Connelly a été journaliste criminel avant d'écrire des romans policiers. Jack McEvoy, le héros de L'épouvantail, qui exerce cette profession au sein du L.A Times, lui ressemble sans doute un peu (beaucoup ?). D'ailleurs, il n'est pas un inconnu des habitués de Connelly, ce Jack, ceux qui ont lu Le poète, un de ses meilleurs livres, ne l'ont pas oublié, pas plus que Rachel Walling, agent du FBI, également présente dans les deux romans. Est-ce à dire que l'ombre porté du Poète est évidente dans L'épouvantail, sombre histoire de Serial Killer(s) ? Oui, sans hésitation mais pas plus gênante que cela. Après une grosse vingtaine de thrillers, la lecture d'un Michael Connelly n'a plus le charme des premières fois mais la familiarité qui s'est installé avec l'auteur n'a rien de désagréable, comme le goût d'un bon vieux whisky siroté au coin de l'âtre. La routine, alors ? Pas du tout, Connelly a du savoir-faire et L'épouvantail est particulièrement bien mené avec un "méchant" de haute volée, hacker brillantissime , ce qui nous vaut des pages plus que passionnantes sur les déviances d'Internet, l'intrusion via le piratage dans la vie privée de tout individu et le stockage de données (la force d'un Connelly, c'est aussi de savoir s'entourer d'experts dans des domaines très pointus). Au delà de l'intrigue, palpitante, quoique classique, un autre intérêt de L'épouvantail est documentaire, sur le triste état de la presse écrite quotidienne américaine, en pleine crise, là encore à cause de la concurrence d'Internet. La nostalgie de Connelly est palpable dans sa description des conférences du L.A Times et des méthodes d'investigation des journalistes. L'épouvantail, avec des ficelles certes éprouvées mais efficaces, est plutôt un bon cru dans la production (trop abondante, hélas) de Michael Connelly.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cin-phile-m-----tait-cont-.blog4ever.com/blog/index-48511
Livvy
Main aguerrie
Livvy

Messages : 530
Inscription le : 11/03/2010
Age : 40
Localisation : Belgique

Michael Connelly - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Michael Connelly   Michael Connelly - Page 3 Icon_minitimeSam 5 Juin 2010 - 22:33

L'épouvantail sera mon prochain.
Là, après une semaine sans lecture (des vacances, vous dites ?!) je continue A genoux. Presque achevé, mais depuis un petit bout de temps je me doute de la tournure que vont prendre les événements...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.oliviabillington.com
Steven
Zen littéraire
Steven

Messages : 4499
Inscription le : 26/09/2007
Age : 47
Localisation : Saint-Sever (Landes)

Michael Connelly - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Michael Connelly   Michael Connelly - Page 3 Icon_minitimeMer 6 Oct 2010 - 21:46

Wonderland Avenue

Je fais la rencontre avec Harry Bosch, personnage récurrent de Connelly, dans ce roman. Au départ, le signalement par un vieux docteur à la retraite de la découverte d'un os humain par son chien.
L'inspecteur Bosch se rend sur place, trouve le docteur avec un humérus - humérus d'enfant- dans la main. Il découvre bien vite le reste du corps, vieux de 25 ans.
L'affaire pourrait paraître banale mais un détail va attacher l'inspecteur à cette enquête : les examens montrent que l'enfant a passé sa vie à être méthodiquement rossé, battu ; à la limite de la torture.

J'ai bien aimé ce roman, où Bosch se débat face à ses supérieurs, les journalistes, pour mener à bien sa tâche. Au fil des pages, la vie de Bosch nous est présenté mais sans excès ; juste ce qu'il faut pour rendre l'inspecteur sympathique et déroutant.
Il y a quelques phrases toute faites qui reviennent régulièrement ; les interlocuteurs de Bosch perdent tous à un moment ou à l'autre "tout sens de l'humour" mais l'enquête est arrivé à m'attirer. Un bon et efficace roman policier.

_________________
La seule chose que je sais, c'est que je ne sais rien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mimi54
Zen littéraire
mimi54

Messages : 6043
Inscription le : 02/05/2010

Michael Connelly - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Michael Connelly   Michael Connelly - Page 3 Icon_minitimeSam 6 Nov 2010 - 20:51

Créance de sang


Citation :
L'ex-agent du FBI Terry McCaleb est à peine remis d'une greffe du cœur quand une inconnue, Graciela Rivers, vient le voir sur le bateau où il se repose et le somme d'enquêter sur la mort d'une certaine Gloria Torres, abattue à bout portant et de sang froid par un tueur masqué, dans une épicerie de la banlieue de Los Angeles.
Agacé par l'aplomb de la jeune femme, McCaleb refuse. Mais Graciela insiste et se trouble. Elle lui révèle soudain que Gloria Torres n'est autre que sa propre sœur, et que c'est son cœur qui bat sous l'énorme cicatrice qu'il a encore en travers de la poitrine : cette enquête, Terry McCaleb la lui doit.

J’avais entendu dire, de source sure, que ce livre faisait partie des excellents titres de cet auteur. Etant le premier Connelly que je lis, et en tout cas pas le dernier, je n’ai pas le recul nécessaire pour confirmer les dires. Ceci étant, je l’ai adoré. Et si les obligations professionnelles et la fatigue ne s’étaient pas interposées, j’aurais lu ce livre d’une traite.
Le suspens y est croissant ; une fois la moitié du livre arrivée, je ne tenais plus, il fallait que je le finisse. L’affaire s’accélère, la lecture également.
Un polar qui est placé sous le signe du cœur, celui d’une autre qui bat dans la poitrine de cet agent du FBI, et e ce même cœur qui bat la chamade pour une femme.

J’ai aimé être plongée dans le milieu hospitalier et de celui de la transplantation. Je n’y ai décelé, pour autant que ma modeste culture médicale m’y autorise, aucune invraisemblance.
J’ai apprécié le profil psychologique de McCaleb, un dur au cœur tendre, rempli de doute, et à l’état d’esprit tellement ambiguë typique des greffés ; rongé par la culpabilité, et si heureux d’être en vie

Eh lisant un policier, je me moque comme d’une guigne qu’il soit nordique, américain, ou de la vieille Europe…… Je lui demande d’être bien ficelé, de me tenir en haleine, de m’extraire du quotidien, bref, de me faire passer un moment d’exception.
Assurément avec ce polar ce fut le cas : un coup de cœur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leblogdemimipinson.blogspot.com/
domreader
Zen littéraire
domreader

Messages : 3409
Inscription le : 19/06/2007
Localisation : Ile de France

Michael Connelly - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Michael Connelly   Michael Connelly - Page 3 Icon_minitimeDim 7 Nov 2010 - 11:16

Mimi, bizarrement, j'ai terminé ce roman hier !...en culpabilisant parce que je ne corrigeais pas me copies. Comme toi, il m'a tenue en haleine jusqu'à la fin. Ce n'est pas le meilleur, mais comme tu le dis il est bien ficelé. On pourrait dire aussi que ce n'est pas Harry Bosch le détective, mais qu'en ce qui me concerne McCaleb et Harry Bosch sont identiques, et dans leur façon d'agir et dans leur façon de parler. C'est probablement pourquoi Connelly a poursuivi sa série avec Harry Bosch uniquement, et maintenant son demi-frère caché, l'avocat Heller ou Haller je ne sais plus.

Un bon moment passé avec connelly en tous cas.

_________________
'Si vous ne lisez que ce que tout le monde lit, vous ne pouvez penser que ce que tout le monde pense.' - Haruki Murakami.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
domreader
Zen littéraire
domreader

Messages : 3409
Inscription le : 19/06/2007
Localisation : Ile de France

Michael Connelly - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Michael Connelly   Michael Connelly - Page 3 Icon_minitimeVen 22 Avr 2011 - 21:33

The Reversal
Titre en français non encore connu
Michael Connelly


Michael Connelly retrouve un second souffle ici - Son nouveau héro l'avocat hors pair Mike Haller est sollicité par le bureau du procureur pour re-juger un crime vieux de 25 ans. Le prévenu a comme argument de nouvelles preuves ADN qui prouveraient qu'il n'est pas coupable. Mais le bureau du procureur est persuadé du contraire et Mike Haller passe de l'autre 'côté' pour que Jessup soit à nouveau jugé coupable. Il s'allie les services de son demi-frère qui n'est autre que le détective vedette Harry Bosch. Cela faisait longtemps que je n'avais pas lu un roman de Connelly qui me tienne un tant soit peu en haleine. Bonne idée que d'avoir mis les deux héros côte à côte pour résoudre l'affaire....

_________________
'Si vous ne lisez que ce que tout le monde lit, vous ne pouvez penser que ce que tout le monde pense.' - Haruki Murakami.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
traversay
Flâneur mélancolique
traversay

Messages : 10160
Inscription le : 03/06/2009
Age : 61
Localisation : Sous l'aile d'un ange

Michael Connelly - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Michael Connelly   Michael Connelly - Page 3 Icon_minitimeMar 24 Mai 2011 - 21:09

domreader a écrit:
Je viens de le terminer, et bon voilà, même si cette fois Connelly fait voyager Bosch à l'étranger, il ne lui donne qu'un quart de second souffle. Je ne sais si c'est moi qui suis lasse de Connelly ou lui qui s'use avec Harry Bosch. Ce n'est pas mauvais, mais c'est du 'réchauffé' et ce n'est vraiment pas à la hauteur des romans qu'il écrivait il y a une petite dizaine d'années. Bref, après avoir systématiquement lu Connelly avec plaisir, je pense que je vais arrêter là, je suis déçue presque à chaque fois avec les Harry Bosch.

Michael Connelly - Page 3 Arton24605-9c76f

Les neuf dragons
Ca commence avec le meurtre d'un épicier chinois. Dû, sans doute, aux ramifications locales des triades asiatiques. Pendant une centaine de pages, Les neuf dragons se traîne(nt) à un rythme d'escargot, avant que, soudain, la propre fille de Harry Bosch ne se retrouve mêlée à l'enquête, du côté de Hong Kong. A partir de là, tout s'emballe, Bosch s'envole pour l'Asie et a 24 heures chrono pour secourir sa progéniture. Cette partie hongkongaise est très efficace, impossible de dire le contraire, mais on a l'impression que Michael Connelly se fiche comme d'une guigne de la vraisemblance, Bosch devenant une sorte de super héros, aux muscles d'acier, à l'intelligence surdimensionnée et au coeur sensible. Eh oui, il y a même un aspect mélodramatique dans ces Neuf dragons. Surprenant, et pas très excitant tout cela, d'autant que le style de l'auteur a rarement été aussi pauvre. Tout pour l'action, psychologie sommaire et, hop, retour aux Etats-Unis vite fait, avec une résolution de l'enquête décevante. Tout ça pour ça ! Bref, un Connelly industriel, vaguement exotique, qui semble avoir été écrit en quatrième vitesse. Remarquez, c'est aussi la façon dont il se lit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cin-phile-m-----tait-cont-.blog4ever.com/blog/index-48511
Madame B.
Zen littéraire
Madame B.

Messages : 5352
Inscription le : 17/07/2008
Age : 45

Michael Connelly - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Michael Connelly   Michael Connelly - Page 3 Icon_minitimeVen 27 Mai 2011 - 22:02

Je suis d'accord avec ton commentaire, Traversay. Ce dernier Connelly n'est pas très bon (c'est le moins que l'on puisse dire). Ce n'est pas la peine de perdre du temps à le lire. L'intrigue est bâclée, peu vraisemblable. C'est écrit un peu n'importe comment. La partie qui se passe à Hong Kong est très agaçante avec Bosch qui dégomme tout sur son passage. Aucune finesse mais là n'est pas propos de cet opus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://labougeotte-impressionsdevoyages.blogspot.com/
Contenu sponsorisé




Michael Connelly - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Michael Connelly   Michael Connelly - Page 3 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Michael Connelly
Revenir en haut 
Page 3 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» à la recherche Lucien Tabury
» le 15 juillet
» Présentation Michael
» [PORTRAIT] de Michael Jackson réalisé par Andy Warhol ...
» Quelle est votre couleur préférée?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature nord américaine (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: