Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
Accueil*Portail*RechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Félix Vallotton [Suisse]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
animal
Tête de Peluche
avatar

Messages : 31549
Inscription le : 12/05/2007
Age : 36
Localisation : Tours

MessageSujet: Félix Vallotton [Suisse]   Dim 22 Fév 2009 - 19:22


autoportrait

bio et autres informations concernant Vallotton, le peintre, sont ici


bibliographie:
La Vie Meurtrière
Corbehaut
Les soupirs de Cyprien Morus




La vie meurtrière

Si les toiles de Félix Vallotton frappent par leurs couleurs profondes, son roman, La Vie meurtrière, commencé en 1907 et publié de manière posthume, est imprégné d’une noirceur inquiétante.
Jacques Verdier, jeune artiste de vingt-huit ans, laisse en se suicidant une courte lettre à l’attention du commissaire : « Je me tue volontairement, et pour des motifs personnels. … Je réclame la fosse commune, et prie monsieur le commissaire de police qui fera la constatation de bien vouloir accepter, pour lui personnellement, le pli cacheté qui se trouve sur ma table : il fera de son contenu l’usage qu’il voudra. » Dans ce pli, un manuscrit, titré Un amour, déroulant de façon implacable le récit d’une vie qui ne pouvait mener qu’à une mort violente… En effet, le défunt, depuis sa plus tendre enfance, a provoqué bien malgré lui d’épouvantables accidents mortels. Crises cardiaques, chutes, empoisonnements, brûlures se sont ainsi multipliés autour de lui, jusqu’à ce que la question lancinante de sa propre responsabilité l’accule à envisager une solution fatale…


Roman assez court, qui tourne autour d'un milieu de bourgeois et d'artiste. Le récit d'une vie torturée, pas matériellement désagréable mais ce Jacques Verdier est très préoccupé par lui-même. Il navigue entre exaltations et petites (plus ou moins) bassesses. S'emporte, jalouse convenablement... tout se noue autour d'un amour contrarié avec la jeune femme de son éditeur. Etrange, d'abord un peu amusé et un peu moqueur (se fait plaisir sur les petites bassesses et certaines tournure d'esprit je crois), c'est assez vite un sentiment très sombre qui prend le dessus. ce n'est pas loin d'être cruel, peut être... un poil malsain ce jeu autour du regard d'un homme soigneusement normal pour lui même...

Bizarre, pas inintéressant. Des petits détours sur l'art, pas de grandes surprises, pas d'émerveillement particulier à la lecture... sentiment d'un livre un peu dérangeant et certainement content de l'être.


_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Félix Vallotton [Suisse]   Lun 23 Fév 2009 - 19:27

animal a écrit:
Bizarre, pas inintéressant. Des petits détours sur l'art, pas de grandes surprises, pas d'émerveillement particulier à la lecture... sentiment d'un livre un peu dérangeant et certainement content de l'être.
je vois que tu n'as pas été aussi 'emporté' par cette lecture.. moi j'ai vraiment adoré.. un livre qui va rester tout à fait à part pour moi Wink

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
animal
Tête de Peluche
avatar

Messages : 31549
Inscription le : 12/05/2007
Age : 36
Localisation : Tours

MessageSujet: Re: Félix Vallotton [Suisse]   Lun 23 Fév 2009 - 19:59

c'est vrai que je n'ai pas "décollé" mais c'est fortement lié au fait que ce type de lecture n'est pas neutre du tout. c'est réussi mais c'est noir.

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Félix Vallotton [Suisse]   Lun 23 Fév 2009 - 22:10

animal a écrit:
c'est vrai que je n'ai pas "décollé" mais c'est fortement lié au fait que ce type de lecture n'est pas neutre du tout. c'est réussi mais c'est noir.
oui c'est vrai.. et ce noir m'a bien plu.. et en fait je réalise que tu m'as donné envie de relire Very Happy

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Félix Vallotton [Suisse]   Mer 3 Nov 2010 - 16:15

fil à partir du message d'Animal sur le OneShot

/
Les soupirs de Cyprien Morus

pour l'instant pas disponible en français, donc, j'ai opté pour la traduction allemande

Dans ce roman Vallotton raconte en quelque sorte par les yeux de Lucien Noral la vie de Cyprien Morus.
En revenant d’une soirée chez les Morus, il pense :

« Ces Morus lui apparaissaient au fond, à lui Français de bonne race, comme le prototype de ces étrangers aux maisons trop ouvertes qui pullulent à Paris. »

Et oui, Cyprien est en possession d’argent, mais il a envie d’avoir ce qu’on ne peut pas s’acheter :

« Il briguait la croix. Cyprien Morus, Chevalier de la Légion d’honneur »

Et les efforts qu’il entreprend pour réussir dans la société de Paris sont souvent drôles, aboutissent la plupart du temps dans la catastrophe. Mais c’est aussi plus souvent lamentable. Cet envie d’être considéré dans la société.. plus d’un soupir de Cyprien est le résultat parce que cela ne lui réussit pas.

« Il suffirait de n’être pas reçu chez les ducs, voilà. Une telle disgrâce lui arrachait des soupirs jusque dans son lit »

Et on a presque de la peine pour lui quand on le suit dans sa lecture de l’énumération des invités dans le journal, le lendemain d’une soirée :

« Vicompte et Vicomtesse Arbaulin de Sainte-Agnès, Marquis et Marquise Yturrin Yturrino y Pasquale Herrera Lévi ; Baron Pillière des Mortains de la Mortandigère ; M. Bloch ; M. Morus, etc…. »

On pense que celui qui apparait juste avant le « etc » n’a pas encore réussi dans la société, mais pour Cyprien c’est :

« Cette fin, à tout prendre, était un chic commencement »

Si Cyprien va réussir d’avoir ce qui souhaite le plus.. je vous laisse le découvrir, en tout cas Félix Vallotton m'a encore une fois, après Vie meurtrière, convaincu et je viens de commander le dernier roman de lui qui me reste à découvrir : Corbehaut.


Puisque j’ai lu ce livre en allemand (les citations sont de la postface où on a choisi de laisser quelques phrases en français, merci !), il y a une intéressante remarque de la traductrice dans sa préface :

Les soupirs de Cyprien Morus lui rappelle le tableau de Félix Vallotton :


L’attente

Comme si ce personnage était en train de regarder sur la vie de Cyprien Morus..
tout comme nous, lecteurs, on est aussi près de cette fenêtre et grâce à Vallotton, on a un bon aperçu sur cette vie..

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Félix Vallotton [Suisse]   Lun 27 Déc 2010 - 19:49


Corbehaut
Citation :
Présentation de l'éditeur
Publié plusieurs années après la mort de Vallotton, ce roman, auquel il a travaillé pendant les dernières années de sa vie, est le résultat des réflexions sur son art suscitées par la guerre et par l'absolu dégoût qu'elle a développé en lui. L'action se déroule dans une petite ville bretonne, après la fin des hostilités. Un journaliste et ancien soldat s'y installe pour quelques mois, il veut écrire. À travers son regard, on découvre le présent et le passé d'une communauté humaine, ses secrets, ses bassesses. Un roman noir, sans illusion, écrit dans une langue inventive, loin de tout misérabilisme.

J'ai adoré La Vie Meurtrière, j'ai bien aimé Les soupirs de Cyprien Morus, il me fallait quand même aussi lire son dernier livre, Corbehaut..

Hm.. noir.. oui, en effet, c'est noir et il ne jette pas une très positive lumière sur l'humanité, mais surtout il rassemble toutes les atrocités dont les hommes sont capables dans un petit village bretonne.. presque impossible de s'imaginer qu'un tel petit bourg ait vue toute la tristesse de l'humanité.
Mais n'importe son choix du lieux, n'importe son choix du sujet, on devine qu'il n'était vraiment pas de "bonne humeur" en écrivant ce livre.. qui, sait-on, n'était peut être pas destiné à une publication?..

En tout cas je vais garder ses deux autres livres en très bonne mémoire et les récommander à tout moment.. celui-ci est peut être plus pour lecteur avides de lire tout de lui Wink

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Félix Vallotton [Suisse]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Félix Vallotton [Suisse]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La Flotte Suisse sur le Lac Léman
» l'armée suisse
» NYX en Suisse
» Velorail de la Suisse Normande
» La Suisse Normande classée site naturel

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature belge et suisse (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: