Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
Accueil*Portail*RechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Gary Jennings

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Harelde
Zen littéraire
avatar

Messages : 6465
Inscription le : 28/04/2010
Age : 42
Localisation : Yvelines

MessageSujet: Gary Jennings   Mer 10 Nov 2010 - 15:03


Citation :
Gary Jennings, né le 20 septembre 1928 à Buena Vista (Virginie) et mort le 13 février 1999 à Pompton Lakes (New Jersey), est un romancier américain.

Fils d'un imprimeur, Gary Jennings a eu un parcours scolaire atypique. N'ayant fréquenté que très peu l'école, il est pratiquement autodidacte.
Après des études à l'Art Students League of New York, il a travaillé comme dessinateur publicitaire et comme journaliste. Il a également été correspondant de guerre pour l'armée pendant la guerre de Corée, puis rédacteur en chef de deux magazines pour hommes.
Wikipedia

_________________
Etre un écrivain, c'est braver l'observation de Darwin voulant que, plus une espèce se spécialise, plus elle risque de disparaître.
[Joyce Carol Oates - J'ai réussi à rester en vie]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.senscritique.com/BibliOrnitho
Harelde
Zen littéraire
avatar

Messages : 6465
Inscription le : 28/04/2010
Age : 42
Localisation : Yvelines

MessageSujet: Re: Gary Jennings   Mer 10 Nov 2010 - 15:06


Marco Polo, Tome 1 : Vers l'Orient

Un roman d'aventures historiques tout en contraste, avec du bon, du très bon, mais aussi du moins bon et même du franchement mauvais.
L'histoire débute avec l'adolescence vénitienne de Marco Polo. On apprend vite que, comme tous les jeunes de son âge, il est prompt à la rébellion. D'autant que sa mère est décédée et que son père, parti pour l'Orient de nombreuses années plus tôt, est également supposé tel. Le jeune Marco est donc livré à lui même, sous la responsabilité de la gouvernante de la maison.
Mais Marco va vite déserter les bancs de l'école pour trainer sur les docks. Il va rapidement nous dire sa grande impatience de perdre sa naïveté à l'égard des femmes. Ce sera chose faite, assez rapidement d'ailleurs, et on apprendra tous les détails. Même ceux qu’on préférait ignorer. Surtout ceux-ci d’ailleurs. Car, c'est ma grande désillusion : l'auteur va nous décrire abondamment la sexualité de son héros et de ceux qu'il va côtoyer. Personnellement, j'attendais un récit du périple du grand homme. Récit que j'ai eu, mais émaillé de détails que je n'attendais pas, qui m'ont surpris dans ma lecture et choqué. Livre que je peux séparer en deux parties constamment entremêlées :
Marco voyage : les récits sont alors extraordinaires et captivant
Marco stationne au cours d'une étape ou d'une autre, et là, c'est l'orgie

Nous avons tout d'abord une sexualité hétérosexuelle avec Marco qui perd sa virginité avec une pauvrette pas farouche des docks vénitiens. Puis une expérience bien plus poussée avec une noble locale (mariée...). On poursuit ensuite à St Jean d'Acre, avec la découverte de l'homosexualité (masculine). L'Islam est très stricte sur les rapports homme-femme, mais se trouve être moins regardante sur les rapports homme-homme. C'est du moins ce que dit Gary Jennings. Masturbation croisée et sodomie pointent donc leur nez. A Bagdad, on revient à l'hétérosexualité. Mais avec un trio. Comparé à St Jean d'Acre, c'est facile. Ca choque moins mes tabous.
Le passage à Kachan (en Iran) va être très difficile pour moi. Et j'ai même faillit laisser tomber ma lecture. La spécialité de la ville est les beaux et jeunes garçons. Ils sont élevés pour être vendus aux plus riches qui les enferment dans leurs harems. Car, et je viens de l'apprendre, les riches sultans avaient aussi des harems emplis de jeunes éphèbes. L'auteur nous détaille alors copieusement l'éducation préparatoire de ces enfants. Je passe sur les détails, très pénibles : 60 à 70 pages (très) difficiles.
Les copulations suivantes de Marco laisseront froid le lecteur. S’il a survécu à la Perse, il est blindé et ne sera plus choqué par le dernier tiers du livre qu’il trouvera passionnant.
Un grand sentiment de frustration : un superbe livre que je suis obligé de déconseiller vivement.

_________________
Etre un écrivain, c'est braver l'observation de Darwin voulant que, plus une espèce se spécialise, plus elle risque de disparaître.
[Joyce Carol Oates - J'ai réussi à rester en vie]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.senscritique.com/BibliOrnitho
Harelde
Zen littéraire
avatar

Messages : 6465
Inscription le : 28/04/2010
Age : 42
Localisation : Yvelines

MessageSujet: Re: Gary Jennings   Mer 10 Nov 2010 - 15:07


Marco Polo, Tome II : A la cour du Grand Khan

Marco Polo est enfin parvenu à destination : après 4 années de voyage, il parvient à la cour du Grand Khan Kubilaï (petit fils de Gengis Khan) à Pékin, alors appelé Khanbalik.
Ce second volume nous conte la vie à la cour et les différentes missions que le Khan confia à Marco Polo, son favori. Il voyagea beaucoup à travers la Chine, au Tibet, en Birmanie et jusqu'au Sud de l'Inde. Il passa 20 ans en Orient.
Si le premier tome était particulièrement sexuel, le second l’est beaucoup moins. Et beaucoup plus intéressant du point de vue historique. Restent de nombreux détails de cruauté sans nom dont les Mongols avaient la coutume (mais nullement le monopole en cette fin de Moyen-âge). Les détails crus, sont parfois difficiles ! Mais globalement, le sentiment dominant à la fin du livre est très positif, nous conduisant à regretter encore plus amèrement les errances du premier tome.
A Noter qu’il est possible de ne lire que le second dont le début est entièrement consacré au résumé du premier.

_________________
Etre un écrivain, c'est braver l'observation de Darwin voulant que, plus une espèce se spécialise, plus elle risque de disparaître.
[Joyce Carol Oates - J'ai réussi à rester en vie]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.senscritique.com/BibliOrnitho
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Gary Jennings   

Revenir en haut Aller en bas
 
Gary Jennings
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Gary Moore s'en est allé...
» Gary COOPER
» Gary Coleman de « Arnold et Willy » est mort !
» ROMAIN GARY
» La Ligne verte

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature nord américaine (par auteur ou fils spécifiques) :: Auteurs étasuniens à découvrir-
Sauter vers: