Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
Accueil*Portail*RechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Manuel Vázquez Montalbán [Espagne]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
FrançoisG
Envolée postale
avatar

Messages : 281
Inscription le : 29/09/2009
Localisation : Au calme dans ma maison

MessageSujet: Manuel Vázquez Montalbán [Espagne]   Mar 16 Nov 2010 - 19:10



Citation :
Manuel Vázquez Montalbán, romancier, essayiste, poète et journaliste espagnol est né le 14 juin 1939 à Barcelone, décédé le 17 octobre 2003 à Bangkok en Thaïlande. Il est surtout connu pour les romans policiers de Pepe Carvalho. Personne inclassable, il se définissait lui même comme un « journaliste, romancier, poète, essayiste, anthologiste, préfacier, humoriste, critique et gastronome » ou plus simplement comme « un communiste hédoniste et sentimental ».
source et suite


Voici déjà une critique de son dernier livre pubié.



Titre : Milenio
Auteur : Manuel Vázquez Montalbán
Editeur : points
Nombre de pages : 804

Quatrième de couverture :

Pepe Carvalho est sur la sellette, suspecté d'avoir assassiné un célèbre sociologue. Les preuves sont accablantes et les rémoins nombreux. Aussi la meilleure issue reste-t-elle la fuite... Des réseaux terroristes de Bali en passant par le Bosphore, Bangkok, l'Australie et l'Afrique, Pepe Carvalho arpente les espaces de sa mémoire au cours d'une ultime aventure et déboussole le lecteur dans un jeu de piste époustouflant.

"Le lecteur se régale à chaque apge t n'en perd pas une miette, faisant durer le plaisir le plus longtemps possible " LIRE.



Mon ressenti :

Milenio est le dernier ouvrage publié par l'auteur avant sa disparition.
C'est le livre d'une vie. L'auteur a passé des années à écrire ce livre au cours de ses nombreux voyages. Il décrit dans le détail ses intinéraires, ce qu'il y voit, ce qu'il y mange.

L'histoire ébauchée en quatrième de couverture n'est qu'un prétexte, une idée qui se perd au fil des pages.
De temps en temps, l'auteur se souvient de son histoire et il en touche un mot, pas plus.
j'ai l'impession que l'histoire policière a été rajoutée, plaquée sur le livre de voyages que l'auteur a tardé tant d'années à écrire.
Pour toutes ces raisons, j'ai beaucoup apprécié ce livre, même si je crois qu'il aurait dû se scinder en deux livres distincts : un livre court reflétant l'histoire policière et un livre, beaucoup plus long, retraçant les voyages de Pepe Carvalho. Cela aurait été plus honnête vis à vis du lecteur, quoi que moins commercial on n'en doute pas.

Si vous cherchez un thriller haletant, ce livre n'est donc pas pour vous.

En ce qui me concerne, je l'ai lu plus comme un récit de voyages, admiratif à chaque page de la maîtrise de l'auteur. Son écriture est vraiment sublime et les nombreux détails transportent le lecteur dans ce voyage sans fin aux côtés de Pepe Carvalho et de son acolyte qui, de l'aveu même des protagonistes "fouttent la merde là où ils vont".

Je ne saurai donc conseiller ce livre qu'à des lecteurs avertis.

Ma note : 10/10 pour la qualité de l'écriture et les descriptions de lieux et 6/10 pour l'histoire = 8/10.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Manuel Vázquez Montalbán [Espagne]   Mar 16 Nov 2010 - 20:39

Vraiment étonnant qu'on n'avait pas encore de fil pour lui, merci

j'ai lu quatre de ses romans en dehors de ses Pepe Carvalho:

Ménage à quatre: un "whodunit" à la Agatha Chrisite, sur 90 pages, qui se concentre plus sur les différentes constellations de couples qui peuvent se former avec quatres personnes que sur le meurtre qui s'est produit.. sublime.. et avec ce nombre de pages, lecture à refaire de temps en temps

La joyeuse band d'Atzavarara: décidement mon coup de coeur de lui: 1975, quelques jours avant la mort de Franco, un groupe de Barcelonais se retrouve dans un petit village pour passer les vacances ensemble.. cocktails, amour, désamour, séances de plage.. et tous les matins on attent qu'on annonce à la radio la mort du generallisimo...

Erec et Enide: je me rappelle d'une lecture confuse et mitigé.. vaudra une relecture

Le Pianiste: il s'agit d'un livre qui consiste de 3 chapitre dont 2 sont truffés de noms et événements de la politique espagnol.. pour moi presque impossible de suivre.. mais le moment que tout le monde se retrouve sur les toits de Barcelone pour y faire la fête - un chapitre qui restera en bonne mémoire Very Happy

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Manuel Vázquez Montalbán [Espagne]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Zarzuela (Espagne)
» (ESPAGNE)
» Le camino del Rey au sud de L'espagne
» Modem espagne
» Mac-Addict en Espagne...qui l'aurait dit !!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature de l'Espagne et du Portugal (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: