Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
Accueil*Portail*RechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Christophe Delbrouck

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Igor
Zen littéraire
avatar

Messages : 3524
Inscription le : 24/07/2010
Age : 64

MessageSujet: Christophe Delbrouck   Jeu 25 Nov 2010 - 18:57


Christophe Delbrouck est musicien et compositeur. Son admiration pour Frank Zappa lui fait prendre la plume pour rédiger une biographie de l'artiste américain. A travers ces ouvrages (3) c'est non seulement l'histoire du mouvement musical qui nait dans les années 50 qui est raconté mais aussi une histoire de l'Amérique. Ces livres représentent une somme de renseignements rare et indispensables pour qui s'intéresse à la création musicale de la deuxième moitié du XX° siècle.


Frank Zappa & les mères de l'invention, ouvrage chronologique et pratique, est un outil voué à toujours aiguiser la curiosité des amateurs de Frank Zappa. Cette masse impressionnante d'informations concerne tant sa biographie que celle de ses musiciens, et bien sûr ses concerts et son travail en studio. De nombreux éléments jusque-là inconnus sont mis en lumière à propos de sa technique et de ses sources musicales. Ces découvertes passionnantes - soulignées par de multiples déclarations de Zappa lui-même et de nombreux témoins - n'entendent pas démystifier le travail sur disque, mais plutôt ouvrir de nouvelles portes sur un univers d'une richesse infinie.



Frank Zappa & la dînette de chrome prolonge Frank Zappa & les mères de l'invention, ouvrage qui suivait le musicien de sa naissance en 1940 jusqu'en 1972. Voici cette fois les aventures zappaiennes au cœur des années 1970. Un périple captivant où sa notoriété atteint son firmament. Frank Zappa crée des disques ambitieux tout en méprisant les lois de l'industrie musicale. Au-delà de ses célèbres démêlés juridiques avec sa maison de disques, il impose ses extravagances perfectionnistes face à la culture débonnaire du rock de grande consommation. Compositeur d'une élégance démoniaque, Frank Zappa multiplie les innovations, donne vie à ses plus célèbres personnages et entraîne ses nouveaux Mothers (George Duke, Jean-Luc Ponty, Terry Bozzio, Adrian Belew, Eddie Jobson...) sur les routes du monde entier. Apôtre de l'orchestration délirante et de l'héroïsme guitaristique, Zappa brosse alors ses fresques les plus grandioses. Jamais, au cours des seventies, un musicien n'aura su incarner à ce point l'intelligence au service d'un rock enfin populaire.


'Frank Zappa et l'Amérique parfaite' (1978-1993) fait suite à 'Frank Zappa et la dînette de chrome' (1972-1978) et à 'Frank Zappa et les mères de l'invention' (1940-1972). La monumentale biographie se referme sur la grande résurrection des années 1980, avant l'inévitable déclin face aux pièges tendus par les forces conservatrices et une industrie musicale réfractaire aux incartades atypiques du célèbre moustachu. Lassé de cette lutte incessante, Frank Zappa entame une action politique sans précédent aux Etats-Unis, celle d'un citoyen en colère. Cette bataille démesurée le mène devant le Congrèspuis au bord de l'élection présidentielle. Zappa soulève alors minutieusement les aberrations des politiciens, des censeurs et des fous de Dieu. Au-delà de cet ultime baroud d'honneur, Frank Zappa atteint son rêve transculturel le plus fameux : permettre à tous d'accéder à la connaissance par le divertissement. La vision d'une culture musicale débridée, sauvage et belle.

Les trois livres sont édités chez "Le Castor Astral"

Christophe Delbrouck a continué son travail biographique et écrit d'autres ouvrages sur:
2009 - CROSBY, STILLS, NASH & YOUNG (éditions du Castor Astral)
2007 - WEATHER REPORT "une histoire du jazz électrique" (éditions Le mot et le reste)
2007 - LES WHO (éditions du Castor Astral)
2000 - CARLOS SANTANA / LA DANSE DES SOLSTICES (éditions Larivière/Rock & Folk)

Des ouvrages plus personnels:
1999 - LE NOUVEAU MONDE (éditions Paréiasaure)
1996 - AVENTURES A PETIT BUDGET (éditions La Loupiote) Avec Olivier Thiébaut

Et aussi la musique:
En 1999, il a créé le " Nasal Retentive Orchestra" (NRO), un orchestre qui se consacre principalement à la musique de Franz Zappa.
Actuellement : Leader des groupes Damage Done (Neil Young revisité) et Minorias (quintette de jazz samba)

Plus d'infos sur son site personnel ICI

_________________
Tranquille comme mon chien qui dort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aeriale
Léoparde domestiquée
avatar

Messages : 18120
Inscription le : 01/02/2007

MessageSujet: Re: Christophe Delbrouck   Ven 26 Nov 2010 - 8:35

Citation :
Christophe Delbrouck est musicien et compositeur. Son admiration pour Frank Zappa lui fait prendre la plume pour rédiger une biographie de l'artiste américain. A travers ces ouvrages (3) c'est non seulement l'histoire du mouvement musical qui nait dans les années 50 qui est raconté mais aussi une histoire de l'Amérique. Ces livres représentent une somme de renseignements rare et indispensables pour qui s'intéresse à la création musicale de la deuxième moitié du XX° siècle.
Je ne suis pas une fan absolue de Frank Zappa mais je connais des gens qui le sont et pour ceux-là il est carrémrnt incontournable. Par contre j'aime tout ce qui concerne le mouvement musical américain de ces années là...

Merci pour ce beau fil Igor!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shanidar
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

MessageSujet: Re: Christophe Delbrouck   Ven 17 Déc 2010 - 12:24

Frank Zappa & les mères de l'invention

Un régal. Une fulgurance qui trouve bien sa place dans la mouvance 'échevelée' de Zappa. Une bio qui se lit comme un vrai roman d'aventures (pas de longues digressions sur la technique musicale, mais par petites touches intelligentes on finit par en apprendre des tonnes).

J'ai surtout été très attentive aux influences de Zappa que Delbroucq évoque tout au long de ce livre : Stravinsky, Varèse, le sirupeux rock'n roll d'Elvis, Ornette Coleman, le free jazz, la musique sérielle, le dadaïsme (ah le dadaïsme à l'américaine...)... ainsi que l'art de la mise en scène des Mothers (des trucs incroyables, des effets scéniques jubilatoires et tout ça accompagné d'une très grande maitrise musicale...).

Très référencé, très visuel ce livre est une énorme réussite.

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Igor
Zen littéraire
avatar

Messages : 3524
Inscription le : 24/07/2010
Age : 64

MessageSujet: Re: Christophe Delbrouck   Ven 17 Déc 2010 - 13:55

shanidar a écrit:
Frank Zappa & les mères de l'invention

Un régal. Une fulgurance qui trouve bien sa place dans la mouvance 'échevelée' de Zappa. Une bio qui se lit comme un vrai roman d'aventures (pas de longues digressions sur la technique musicale, mais par petites touches intelligentes on finit par en apprendre des tonnes).

J'ai surtout été très attentive aux influences de Zappa que Delbroucq évoque tout au long de ce livre : Stravinsky, Varèse, le sirupeux rock'n roll d'Elvis, Ornette Coleman, le free jazz, la musique sérielle, le dadaïsme (ah le dadaïsme à l'américaine...)... ainsi que l'art de la mise en scène des Mothers (des trucs incroyables, des effets scéniques jubilatoires et tout ça accompagné d'une très grande maitrise musicale...).

Très référencé, très visuel ce livre est une énorme réussite.

Inconditionnel de Zappa, mon sens critique en est parfois altéré et j'aurais tendance à crier bravo à la moindre ligne qui lui est consacré. De fait, je suis particulièrement ravis de lire ton avis qui me rempli de plaisir.
Si je t'ai bien lu, c'est le premier volume que tu a dévoré. Les deux suivants sont de la même veine et tout aussi agréable à lire...

_________________
Tranquille comme mon chien qui dort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shanidar
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

MessageSujet: Re: Christophe Delbrouck   Ven 17 Déc 2010 - 15:05

Ah mais je compte bien lire les suivants le plus tôt possible. J'écoute beaucoup de jazz et très peu de pop ou de rock, Zappa est ma manière d'ouvrir une porte vers un univers qui m'atteint peu. Je l'ai découvert il y a une vingtaine d'années, je connais peu d'albums (du coup la bio m'a donné envie de m'y plonger plus sérieusement) mais je les écoute régulièrement.

La bio de Delbrouck est aussi intéressante dans la mesure où elle met bien en évidence le fait que Zappa est un malade qui contrôle tout. Il gère son image, son discours, sa musique comme un chef d'entreprise tout en donnant le sentiment d'être un cinglé et de se laisser porter par ses délires. J'aime beaucoup cette idée d'un type farfelu qui sourit en coin sachant très bien ce qu'il fait.

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Igor
Zen littéraire
avatar

Messages : 3524
Inscription le : 24/07/2010
Age : 64

MessageSujet: Re: Christophe Delbrouck   Ven 17 Déc 2010 - 16:17

La face rock de la musique de Zappa est plus à considérer comme des caricatures des différents styles que des morceaux s'inscrivant dans les courants successifs. Mais il émaille sa discographie d'œuvres atypiques mais très personnelles et surtout très construites et là, plus aucun doute, il se dévoile comme un type très sérieux.

_________________
Tranquille comme mon chien qui dort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
topocl
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 11706
Inscription le : 12/02/2011

MessageSujet: Re: Christophe Delbrouck   Sam 16 Mar 2013 - 11:12

je ne peux résister (et oui, parfois, jes cède à mes impulsions, je ne contrôle pas tout sourire ) à partager cette citation au fil de ma lecture (c'est Zappa qui parle)

Citation :
Ce que je demande aux gens, c'est seulement de vérifier au quotidien les informations auxquelles ils sont soumis. Ne les avalez pas comme ça. Réfléchissez un instant. Vous avez le droit d'analyser les choses dont vous avez eu connaissance. Si vous choisissez de vous laisser engourdir et de vous laisser embobiner, c'est aussi votre droit. Ce dont vous n'avez pas le droit alors est d'être, par l'ignorance que vous vous imposez, un handicap pour les autres. Vous avez le droit d'être stupides, mais pas celui de légiférer votre imbécillité comme viable à ceux qui ont une vue plus nette de la réalité des choses.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://topocleries.wordpress.com/
topocl
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 11706
Inscription le : 12/02/2011

MessageSujet: Re: Christophe Delbrouck   Lun 18 Mar 2013 - 21:51

Zappa et les mères de l’invention

Mise au défi de devenir « spécialiste d’un musicien dont je n’ai jamais entendu une musique », j'ai donc ouvert, avec une certaine inquiétude je dois le dire Frank Zappa et les mères de l'invention. Une inquiétude car pas vraiment sûre de ce que j'aurai à répondre à mon prescripteur après lecture (car il semble qu’il y ait des sujets où l'on puisse plus blesser que d'autres), et finalement, je ne pense pas qu’il sera trop malheureux.. une inquiétude du fait de l’immensité abyssale de mon inculture musicale , mais tout compte fait, je ne crois pas être la seule à qui la phrase: « Mes solos sont influencés par la parole, rythmiquement et harmoniquement, ils sont pentatoniques ou modaux ; j'utilise beaucoup le mode mixolydien » pose quelques problèmes. Une inquiétude enfin car quelques recherches sur internet m’ont fait pressentir un artiste dont les excès risquaient de me déranger, et je dois dire que je n’ai pas été déçue, mais que l’immensité de la personnalité de Zappa a bien fait passer la pilule .
.
Je dois dire que les débuts ont été un peu laborieux et je vais passer assez rapidement sur les défauts car dans l'ensemble, ce livre a été une excellente surprise.

Tout d'abord c'est assez mal écrit et semble-t-il aussi plutôt mal traduit (une phrase comme : « Pour les théoriciens de la liberté, l’incrédulité est éprouvée », semble passée par Google traduction). Il y a une accumulation de noms propres qui frôle souvent l’indigestion, surtout au début, aggravée par le fait que je connais fort peu des noms présentés. Ce qui sauve le livre, c'est que la moitié du texte est constituée de citations de Frank Zappa, de musiciens ou d'autres personnes qui l'ont côtoyé, ce qui donne un coté très vivant, et il faut bien reconnaître que Zappa a un talent de raconteur, un discours décapant, un charisme dès qu’il prononce une phrase.

Alors qui c’est , ce Frank Zappa ? (en tout cas le Zappa des 32 premières années dont nous parle ce premier tome de sa biographie)



Un musicien autodidacte, travailleur infatigable, perfectionniste à outrance, fasciné par les pontes de la musique contemporaine, (en tête Varèse auquel il tenta de téléphoner adolescent avec les 5 dollars de son cadeau de Noël, et Stravinsky), auquel il ajoute toutes sortes d’influences musicales populaires ou traditionnelles, mélangeant cela avec sa propre folie, et l’influence des univers personnels des musiciens souvent renouvelés qui constituèrent son groupe des Mothers of the invention. Cela donne quelque chose de « tellement original, de fort et de personnel, [sans] aucune concession commerciale »(dixit Jean-Luc Ponty)

Citation :
La chose la plus dure à faire pour moi est d'avoir à jouer quelque chose bref et de sobre. Ce que tout le monde fait naturellement, ça me semble à moi impossible. Je n'arrive pas à penser en termes de petites cellules à 2 et 4 temps. Je n'y arrive pas. Je peux rester toute la journée jouée en 5 et en 7 sans une goutte de sueur. Mais dès l'instant où il faut seulement jouer 4 temps en Do, ça me paraît étrange, comme si je portais des chaussures trop étroites.


Agrémentant ses musiques de paroles, et de scénariis et happenings monstrueux, provocants, dérangeants, pouvant vite tourner à l’obscène et au vulgaire, histoire de secouer les cocotiers, réveiller les consciences, chambouler les conformismes et les anticonformismes auto satisfaits, inciter à la révolution par infiltration.

Citation :
L'opposition à tout système établi, à tout dogme, revendication constante de la liberté totale, de la remise en question permanente, gage de jeunesse, mais aussi refus de toute anarchie, de toute démission du créateur, de toute solution de facilité.
(Zappa s'identifie à Edgar Varèse, défini par son biographe Harry Halbreich)

Créateur boulimique et compulsif, se renouvelant perpétuellement, chaque spectacle, chaque disque , chaque pochette de disque étant l’occasion d’un renouveau, d’une surenchère, d’une improvisation jouissive et efficace. Le sens, le processus créatif , l’ évolution permanente étant des fins en soi.

Citation :
Toutes ses apparitions publiques sont teintées de monstruosité. Elle résulte en fait d'une immense conscience personnelle ; une méfiance à l'égard de sa propre gravité. Un mécanisme de défense moderne, pour une figure prototypique de modernisme.
Sally Kempton

Un type imbuvable, exigeant, voulant tout maîtriser, tout diriger, rester le chef mais l’assumant à la perfection, suivi avec un enthousiasme (presque) indéfectible par ses compagnons musicaux, glanés dans des univers très variés du monde artistique, tous des fous de musique, des releveurs de défis improbables.

Citation :
Un maître de cérémonie, un narrateur, un directeur d'orchestre

Un type charmant et honnête, gardant les pieds sur terre face au succès, rejetant toute drogue, vénérant son modeste père, se battant pour faire découvrir des artistes inconnus, restant fidèle à ses combats face à l’obscurantisme des masses entretenu par l’éducation et la langue de bois dirigeante, contre une société qui consomme, digère, pantoufle, ignorante de la fantaisie et de la réflexion .

Citation :
Premièrement : les hippies sont incapables de détruire le système. Ils n'en ont pas le temps, ils sont trop occupés à se défoncer, à chercher leurs paradis artificiels. Deuxièmement : ils ne savent pas comment agir ; ce sont encore des gosses.[…] Les hippies recherchent tous les déguisements bizarres et les causes impopulaires. Juste pour être différents. C'est la tactique de l'autruche, la tête dans le sol pour éviter les véritables problèmes. En fin de compte, leur position sociale n’est qu'un conformisme inversé. Conformisme qui se manifeste d'une autre manière, mais conformisme quand même. Ils ont formé une société parallèle ; les mêmes événements se produisent, à la différence qu'ils sont vêtus d'une étrange façon. La majorité des hippies sont aussi prêts à suivre les théories de Ginsberg, Leary et autres idoles de cette espèce, que les citoyens normaux sont prêts à suivre les paroles de Lyndon Johnson et des autres marchands de canon des Etats-Unis.

Un artiste à l’humour monstrueux, iconoclaste déchaîné, ne reculant devant aucune dérive démoniaque, vouant à la musique tant sérieuse que populaire, une fidélité indéfectible, capable de me tenir en haleine, lectrice que la musique indiffère, simplement parce qu’il est lui, Frank Zappa, un génie du XXème siècle, un homme unique et facinant.

Citation :
Frank donnera sa description de la femme idéale : « Elle est une paria attirante, avec un QI bien au-dessus de 228, avec la maîtrise parfaite du Br’er Rabbit, ou n'importe lequel des 5 livres de cuisine indienne […] Qu'elle ne trouve aucun intérêt dans le sport, la bronzette, les déodorants, le rouge à lèvres, le chewing-gum, le tétrachlorure de carbone, la télévision, les glaces… Rien de tout ça ! En bref, un petit bout de femme saine et ouverte aux suggestions. Je me fiche même qu'elle se rase les jambes […]

Bon, une fois de plus ce forum me révèle des chemins inexplorés et assez réjouissants.
Il ne me reste plus qu’à aller l’écouter !

Et encore une petite phrase de Zappa pour finir

Citation :
Les « gens bidons » ne sont pas ceux qui créent les modes, mais ceux qui les consomment.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://topocleries.wordpress.com/
Igor
Zen littéraire
avatar

Messages : 3524
Inscription le : 24/07/2010
Age : 64

MessageSujet: Re: Christophe Delbrouck   Mar 19 Mar 2013 - 8:58

Outch! Qu'un beau commentaire qui me fait chaud au cœur.
En plus du coté affectif que j'ai pour ce musicien, ta perception de l'homme me ravie. Oui, c'était bien un maître de musique à l'esprit caustique et à l’œil particulièrement perçant sur son époque.

D’accord aussi sur les réserves concernant l'écriture. Delbrouck est un musicien qui guidé par son admiration pour Zappa a écrit ces 3 livres en français, il s'est documenté, a réuni et traduit interviews, déclarations etc. Certainement quelques tournures de phrases bizarres mais son texte est vivant, plein d'anecdotes et rend bien une époque la plupart du temps dénaturée par les médias.

Très apprécié en Europe où il a donné beaucoup de concerts (dits de rock), il y à rencontré Boulez qui lui a commandé "The Perfect Stranger", ses œuvres ont aussi été jouées par le London Symphonic Orchestra dirigé par Kent Nagano et surtout par l'Ensemble Modern dirigé par Peter Runde et Zappa lui même. Certainement l’expérience la plus forte de sa vie de musicien, l'instant où sa musique est jouée selon ses désirs et puis aussi le moment où il sait sa fin proche.

Dans le fil "Zappa du jour" je vais donner de larges extraits de son livre "Zappa par Zappa" malheureusement indisponible à la vente ces temps ci mais que quelques médiathèques ont dans leurs rayons...

_________________
Tranquille comme mon chien qui dort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
topocl
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 11706
Inscription le : 12/02/2011

MessageSujet: Re: Christophe Delbrouck   Mar 19 Mar 2013 - 9:24

Christophe Delbrouck est de quelle nationalité? J'ai rêvé en le croyant américain?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://topocleries.wordpress.com/
Igor
Zen littéraire
avatar

Messages : 3524
Inscription le : 24/07/2010
Age : 64

MessageSujet: Re: Christophe Delbrouck   Mar 19 Mar 2013 - 10:48

Oui oui, Christophe Delbrouck est bien français.
Il a un temps animé Le Nasal Retentive Orchestra, groupe musical dans l'esprit dada ou Zappa (comme on veut). Quelques cds d'antologie en français dans le texte!
Plus d'infos sur son site personnel
ICI

_________________
Tranquille comme mon chien qui dort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
topocl
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 11706
Inscription le : 12/02/2011

MessageSujet: Re: Christophe Delbrouck   Mar 19 Mar 2013 - 11:00

je suis allée y faire un tour, mais il ne dit pas "je suis français" et il a parfis des tournures qui m'ont vraiment fait croire qu'il était traduit et par un mauvais traducteur. Bon pas grave, il raconte plein d’histoires sympas!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://topocleries.wordpress.com/
Igor
Zen littéraire
avatar

Messages : 3524
Inscription le : 24/07/2010
Age : 64

MessageSujet: Re: Christophe Delbrouck   Mar 19 Mar 2013 - 11:46

Dans le milieu "musique progressive" french n'est pas un critère (quoique) et puis à force de parler anglais, c'est le français qui en prend un coup! sourire

Je viens d'y faire un tour (ça faisait longtemps) et les fondus de la BD (La Confrérie Intergalactique des Arts) m'ont bien plu!
Ici: http://zappa-by-us.blogspot.fr/2011_10_01_archive.html

_________________
Tranquille comme mon chien qui dort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Christophe Delbrouck   

Revenir en haut Aller en bas
 
Christophe Delbrouck
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Christophe Ginisty:coordinateur stratégie Internet
» Phobie sociale et personnalité évitante, auto-diagnostique par Christophe André
» Christophe Colomb
» Christophe Lambert
» L'estime de soi par Christophe André

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature non romanesque (par auteur ou fils spécifiques) :: Témoignages-
Sauter vers: