Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 Neil Young

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



Neil Young Empty
MessageSujet: Neil Young   Neil Young Icon_minitimeSam 27 Nov 2010 - 17:10

Neil Young 9bb24411

Neil Young est un chanteur et guitariste canadien, né en 1945 à Toronto, considéré comme un des meilleurs auteur/compositeur/interprètes de ces 30 dernières années et un des plus influents de sa génération. Reconnaissable à une guitare omniprésente et une voix assez haut-perchée et parfois fausse, son style oscille au fil des albums entre folk/country et hard rock/rock alternatif/pré-grunge, avec quelques incursions dans la musique électronique et le rockabilly. Il a alterné aventures en groupes (Buffalo Springfield, Crosby, Stills & Nash, Crazy Horse)et projets en solo, (d’où son surnom « The Loner », le solitaire). Sa longue carrière (40 ans et 34 albums studio) connu des moments de grâce comme des périodes plus difficiles. Mais chaque album est toujours profondément marqué par le contexte personnel du moment, et un engagement citoyen voire politique.

Fils d’un journaliste sportif connu, Young commence sa carrière au Canada dans les années 60 et connait un petit succès avec The Squires et en jouant également en solo
Il arrive en Californie en 1966, où il co-fonde avec Stephen Stills le groupe Buffalo Springfield, qui enregistrera 3 albums avant de se séparer en 1968.
En 1968, Young entame une carrière solo et réalise un premier album folk-rock, Neil Young.
En 1969, il rejoint le groupe Crazy Horse, formé de Danny Whitten , Ralph Molina et Billy Talbot, et enregistre avec eux Everybody knows this is nowhere, puis After the gold rush (1970). À ce jour, Crazy Horse a accompagné Neil Young sur 11 de ses albums et sur de nombreuses tournées.
En 1969 aussi, il rejoint le trio Crosby, Stills and Nash et se produit au festival de Woodstock mais, détestant jouer dans les stades, il refuse d’être filmé et n'apparaîtra donc pas sur le film. Ensemble, ils sortiront l’album Déjà Vu (1970).
En 1972, son album solo Harvest, enregistré à Nashville avec des musiciens country, remporte un énorme succès international, porté par le tube "Heart of Gold".
La mort par overdose de ses proches Danny Whitten et Bruce Berry, le handicap de son fils et sa propre dépendance à la drogue donneront une tonalité sombre et dépressive aux albums suivants : Time Fades Away (1973), On the Beach (1974) et Tonight's the Night (1975).
Une période plus apaisée commence en 1975 avec la sortie de l’album Zuma, suivi de American Stars 'n Bars (1977), Comes a Time (1978), Rust Never Sleeps et Live Rust (1979).

Après 1979, il prend du recul pour se consacrer à sa vie privée, et en particulier à son 2e fils, né également avec un grave handicap moteur et mental. Il continue cependant à sortir des albums : Hawks and Doves (1980) et Re-ac-tor (1981).
Les années 80 le voient s’aventurer dans l’électronique-rock (Trans, 1982), le rockabilly (Everybody's Rockin', 1983) et la country pure et dure (Old Ways, 1985), albums qui déconcertent la critique et le public et ne rencontrent pas de succès. Il co-fonde également le concert de charité Farm Aid pour venir en aide aux agriculteurs américains en 1985.

Le succès revient en 1986, après l’album Landing on water qui abandonne les expérimentations et, étant plus conforme au son Crazy Horse des débuts, rassure les fans. Mais c'est surtout la vague du mouvement grunge qui confirme le retour en grâce de Neil Young, car il est considéré, avec ses "murs" de guitares saturées et ses célèbres larsens, comme un des précurseurs de ce genre musical. Cela lui vaudra le surnom de "Godfather of grunge", "le parrain du grunge".
Sa carrière est relancée et les albums s’enchaînent : Freedom (1989), Ragged Glory (1990), Harvest Moon (1992).
En 1994 sort Sleep with angels , marqué par la disparition de Kurt Cobain. Mirror Ball (1995) est enregistré en collaboration avec le groupe grunge Pearl Jam.
Une suite d’albums alterne entre country/folk accoustique apaisé et intimiste et son rock brut : Broken Arrow (1996), Silver & Gold (2000), Are You Passionate ? (2002), Greendale (2003), Prairie Wind (2005). Living with War (2006) est un manifeste anti-Bush particulièrement virulent.
En 2005, il est victime d’une rupture d’anévrisme dont il semble aujourd’hui remis.
Après Chrome dreams II, mélangeant folk et rock ( 2007), Fork in the road (2009), témoignant de engagement écologiste , Young revient en 2010 avec le très électriquement saturé Le Noise, enregistré avec son compatriote, le producteur Daniel Lanois.
Il s'est embarqué en septembre dans une tournée de soutien à la région louisianaise touchée de plein fouet par la catastrophe pétrolière BP.
Neil Young vit à La Honda, en Californie, dans le ranch Broken Arrow acheté en 1970 avec l'argent de ses premiers succès et portant le nom d'une des chansons de Buffalo Springfield.


Discographie :

Albums studio
• 1968 : Neil Young
• 1969 : Everybody Knows This Is Nowhere (avec Crazy Horse)
• 1970 : After the Gold Rush
• 1972 : Harvest
• 1973 : Time Fades Away
• 1974 : On the Beach
• 1975 : Tonight's the Night
• 1975 : Zuma (avec Crazy Horse)
• 1977 : American Stars 'n Bars
• 1978 : Comes a Time
• 1979 : Rust Never Sleeps (live, avec Crazy Horse)
• 1980 : Hawks & Doves
• 1981 : Re-ac-tor (avec Crazy Horse)
• 1982 : Trans
• 1983 : Everybody's Rockin' (avec The Shocking Pinks)
• 1985 : Old Ways
• 1986 : Landing on Water
• 1987 : Life (avec Crazy Horse)
• 1988 : This Note's For You (avec The Bluenotes)
• 1989 : Eldorado (avecThe Restless, EP 5 titres distribué au Japon et en Australie)
• 1989 : Freedom
• 1990 : Ragged Glory (avec Crazy Horse)
• 1992 : Sleeps with Angels (avec Crazy Horse)
• 1995 : Mirror Ball (avec Pearl Jam)
• 1996 : Broken Arrow (avec Crazy Horse)
• 2000 : Silver & Gold
• 2001 : Are You Passionate?
• 2003 : Greendale (avec Crazy Horse)
• 2005 : Prairie Wind
• 2006 : Living with War
• 2007 : Chrome Dreams II
• 2009 : Fork in the Road
• 2010 : Le Noise

Albums live :
• 1973 : Time Fades Away
• 1979 : Live Rust (avec Crazy Horse)
• 1991 : Weld (avec Crazy Horse)
• 1991 : Arc (avec Crazy Horse)
• 1993 : Unplugged
• 1997 : Year of the Horse (avec Crazy Horse)
• 2000 : Road Rock V 1 - Friends & Relatives
• 2008 : Live in San Francisco, 1978 (exclusivement vinyl ou DVD)
• 2009 : Dreamin' Man Live '92 (Live de la tournée Harvest Moon)

Bandes originales de films :
• 1972 : Journey Through the Past
• 1980 : Where the Buffalo Roam
• 1985 : Made in Heaven
• 1994 : Philadelphia (contient la chanson Philadelphia de Young)
• 1995 : Dead Man

Compilations :
• 1977 : Decade (Reprise Records, 37 titres dont 6 inédits)
• 1993 : Lucky Thirteen (Geffen Records, 13 titres dont 5 inédits)
• 2001 : Mystery Train (Polydor)
• 2004 : Greatest Hits (Reprise Records)


Filmographie

• Acteur
o Heart Of Gold (2005) de Jonathan Demme
o Year of the Horse (1997) de Jim Jarmusch
o Human Highway (1982) de Dean Stockwell
o The Last Waltz ou La Dernière Valse (1978) de Martin Scorsese

• Réalisateur
o Greendale (2003)
o Human Highway (1982)
o Rust never sleeps (concert filmé) (1979)
o Journey Through the Past (1972)

• Compositeur
o Year of the Horse (1997) de Jim Jarmusch
o Dead Man (1995) de Jim Jarmusch
o Philadelphia (1993) de Jonathan Demme (Le seul titre "Philadelphia").
o Human Highway (1982) de Dean Stockwell
o Where the Buffalo Roam (1980) de Art Linson
o Garçonne (1980) de Dennis Hopper



Dernière édition par Nezumi le Sam 27 Nov 2010 - 20:10, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Neil Young Empty
MessageSujet: Re: Neil Young   Neil Young Icon_minitimeSam 27 Nov 2010 - 17:23

Vous l'avez remarqué, je poste souvent des chansons de Neil Young. Car il est rare que je ne l'écoute pas souvent dans la semaine depuis près de 20 ans.
Je suis loin de prétendre bien connaître sa carrière et le résumé fait ci-dessus est schématique, puisé sur Wikipédia et à droite et à gauche. Pour les intéressés, un Librio la retrace plutôt bien (que jusqu'en 2002 cependant) en évoquant notamment sa vie personnelle de manière plus précise (elle marque beaucoup son oeuvre):
Neil Young 51ngj310
Je ne possède qu'une vingtaine d'albums (studios et live) sur les plus de 40 qu'il a sortis et je sais mal analyser et décrire la musique. Mais je dois dire que la sienne me touche particulièrement (aussi bien son côté accoustique qu'électrique), et que même si les paroles m'échappent des fois (elles sont souvent obscures, j'en reparlerai), je trouve que ses morceaux, dans leur diversité, savent bien coller à mon état d'esprit du moment, que demander de plus à un musicien ?
Je présenterai donc dans les posts suivants certains albums que je possède, avec mes morceaux préférés et un ptit commentaire (au feeling!).
Revenir en haut Aller en bas
darkanny
Zen littéraire
darkanny

Messages : 7078
Inscription le : 02/09/2009
Localisation : Besançon

Neil Young Empty
MessageSujet: Re: Neil Young   Neil Young Icon_minitimeSam 27 Nov 2010 - 18:03

• 1970 : After the Gold Rush
• 1972 : Harvest
• 1973 : Time Fades Away
• 1974 : On the Beach
• 1975 : Tonight's the Night

Voilà , ce sont les albums que je connais (à peu près), je pense qu' Harvest a bien dû passer plus de 1000 fois sur ma platine
Je jouais même "needle and the damage done " à la guitare, et c'était pas facile
pour moi c'est avant tout une époque Neil Young, l'atmosphère un peu beatnik et tout son décorum , c'est un très bon musicien.
Par contre je ne connais pas les albums récents et même moins récents.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
bix229

Messages : 24639
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

Neil Young Empty
MessageSujet: Re: Neil Young   Neil Young Icon_minitimeSam 27 Nov 2010 - 18:24

Il est effectivement devenu mythique très tot, Neil Young, mais il y en avait tellement d' autres...

Iggy Pop, Dylan, Cohen, Lou Reed...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Neil Young Empty
MessageSujet: Re: Neil Young   Neil Young Icon_minitimeSam 27 Nov 2010 - 18:32

Bon, j'en parlerai alors, il y a du bon et du moins bon!
J'ai découvert Young avec Harvest aussi, au hasard d'une promotion de CD des 1970s en soldes! J'avais 23 ans à l'époque.
Je l'aime bien, mais mes albums préférés sont Ragged Glory, Rust never sleeps, After the Gold Rush, Tonight's the Night, Comes a times et les Live at massey hall et celui de la tournée Year of the Horse.


Neil Young (1968)

Neil Young Cd-cov10

Preuve que je suis une drôle de fan, je ne possède pas son 1er album même si je connais les morceaux, faudra que je l'achète un de ses jours. Je ne l'écoute donc pas régulièrement mais j'en retiendrais:

I've been waiting for you. Repris par Bowie ici.

The loner (qui lui a valu son surnom)



Dernière édition par Nezumi le Sam 27 Nov 2010 - 18:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Neil Young Empty
MessageSujet: Re: Neil Young   Neil Young Icon_minitimeSam 27 Nov 2010 - 18:32

bix229 a écrit:
Il est effectivement devenu mythique très tot, Neil Young, mais il y en avait tellement d' autres...

Iggy Pop, Dylan, Cohen, Lou Reed...

ouais mais là c'est son fil rien qu'à lui! sourire
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Neil Young Empty
MessageSujet: Re: Neil Young   Neil Young Icon_minitimeSam 27 Nov 2010 - 19:06

Everybody Knows This Is Nowhere (1969)
Neil Young Everyb10

En voilà un que je m'écoute souvent,dont les mélodies sont entraînantes, oscillant entre folk et rock. Premier album enregistré avec son groupe Crazy Horse, dont le son brut devient très reconnaissable au fil des albums.
7 titres dont j'aime surtout:

Cinnamon girl

Everybody Knows This Is Nowhere

Running Dry (Requiem For The Rockets), , un des morceaux les plus mélancoliques et aux paroles particulièrement énigmatiques.

Cowgirl in the sand
Revenir en haut Aller en bas
animal
Tête de Peluche
animal

Messages : 31548
Inscription le : 12/05/2007
Age : 38
Localisation : Tours

Neil Young Empty
MessageSujet: Re: Neil Young   Neil Young Icon_minitimeSam 27 Nov 2010 - 19:45

je ne connais pas beaucoup, deux ou trois reprises et des morceaux de BO, et deux albums écoutés... Everybody Knows This Is Nowhere je crois (je reconnais Running Dry) et Harvest. je n'accroche pas pareil à tout ce que j'ai écouté, je ne clique pas assez souvent les nezumiesque liens (problème de temps parfois) mais indéniablement je ne dirai jamais ne serait-ce que "je n'aime pas". va falloir que je profite du fil !

parce que je pense souvent à ce film moralement dévastateur de Dennis Hopper Out of the blue : Neil Young & Crazy Horse Hey Hey, My My


_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Neil Young Empty
MessageSujet: Re: Neil Young   Neil Young Icon_minitimeSam 27 Nov 2010 - 19:57

Continuons dans l'ordre chronologique avec:

After the Gold Rush, 1970

Neil Young Neil_y11

Un album mêlant à nouveau folk, country et rock et un de mes albums préférés, associé aux moments de blues. pas que heureusement, mais disons qu'il offre une bande-son efficace dans ces instants-là, avec ses mélodies mélancoliques et cette voix plaintive.

Tell me why

After the gold rush Des paroles passablement barrées, sur un vaisseau extra-terrestre qui vient sauver la terre mourante en embarquant quelques spécimens, façon arche de Noé. C'est la période hippie de Young, hein.

Lonesome me. La complainte country larmoyante dans toute son ampleur, reprise de Don Gibson.

Don't let it bring you down. Alors celle-là, j'aime beaucoup et je la chantonne souvent, même si je ne pige pas grand chose aux paroles (une sombre histoire de châteaux qui brulent, d'homme aveugle qui court dans la nuit avec une réponse à la main, de vieux couché au bord de la route etc intense reflexion ). Annie Lennox en a fait une reprise pas mal ici.

Southern man est la chanson la plus rock de l'album et elle dénonce le racisme et la fermeture d'esprit des états du sud des US.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Neil Young Empty
MessageSujet: Re: Neil Young   Neil Young Icon_minitimeSam 27 Nov 2010 - 20:02

animal a écrit:
je n'accroche pas pareil à tout ce que j'ai écouté, je ne clique pas assez souvent les nezumiesque liens (problème de temps parfois) mais indéniablement je ne dirai jamais ne serait-ce que "je n'aime pas". va falloir que je profite du fil


Ah j'espère bien que ce fil vous servira à découvrir un peu The Loner! Neil Young a assez de facettes pour qu'on en trouve une à son goût.
Merci pour le lien, et aussi de m'avoir permis de découvrir le film d'ailleurs. bonjour
Revenir en haut Aller en bas
krys
Sage de la littérature
krys

Messages : 2093
Inscription le : 06/09/2009
Age : 60
Localisation : sud ouest

Neil Young Empty
MessageSujet: Re: Neil Young   Neil Young Icon_minitimeSam 27 Nov 2010 - 20:37

j'aime particulièrement The damage done, je ne sais pas sur quel album il est... Harvest sans doute. impatient content
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Neil Young Empty
MessageSujet: Re: Neil Young   Neil Young Icon_minitimeSam 27 Nov 2010 - 21:10

hé oui, ce titre figure sur Harvest, son album le plus connu, un énorme succès auprès du public et de la critique. .
C'est avec lui que j'ai découvert Young, et si je l'ai beaucoup écouté au départ, c'est un des albums que je me passe le moins maintenant, même si ses compositions soignées sont de petits bijoux folk. Je le trouve peut-être trop lisse, moins personnel et "râpeux" que d'autres albums de Young découverts par la suite.

Harvest, 1972

Neil Young Harves10

Le super-hit Heart of Gold . J'aime bien cette vidéo où il fait son petit baratin au début, cherchant le meilleur harmonica. Aller à 1:48 pour passer directement au titre.

Old man. Ma chanson préférée de l'album, qui collait particulièrement bien à l'âge où je l'ai découverte ("Old man look at my life, Twenty four and there's so much more")

The needle and the damage done parle des ravages de l'héroïne et de son ami Danny Whitten, qui décèdera d'une overdose quelques mois plus tard

Alabama traite du même sujet que Southern Man, il dénonce le racisme des Etats du sud. Lynyrd Skynyrd y répondra avec un de ses titre les plus célèbres: Sweet home Alabama


Dernière édition par Nezumi le Dim 28 Nov 2010 - 9:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Neil Young Empty
MessageSujet: Re: Neil Young   Neil Young Icon_minitimeSam 27 Nov 2010 - 22:13

bonjour merci pour ce fil..
je crois que mes premières connaissances de lui sont liés à sa participation dans Crosby, Stills and Nash.. en tout cas lors de mes années "love and peace" on écoutait tout ce bazar Wink
par après c'est devenu moins.. je dois dire que je ne possède aujourd'hui même pas de CD de lui, mais j'aime bien de temps en temps
je vais revenir sur ce fil avec plaisir pour re-écouter quelques chansons

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Igor
Zen littéraire
Igor

Messages : 3524
Inscription le : 24/07/2010
Age : 66

Neil Young Empty
MessageSujet: Re: Neil Young   Neil Young Icon_minitimeDim 28 Nov 2010 - 0:24

Avec Neil Young, une seule question: