Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 Vladimir Fedorovski

Aller en bas 
AuteurMessage
Ezechielle
Sage de la littérature
Ezechielle

Messages : 2025
Inscription le : 03/03/2009
Age : 29
Localisation : Bruxelles

Vladimir Fedorovski Empty
MessageSujet: Vladimir Fedorovski   Vladimir Fedorovski Icon_minitimeMer 1 Déc 2010 - 18:04

Vladimir Fedorovski 648px-Vladimir_Fedorovski

Wikipedia a écrit:
Vladimir Fédorovski est le fils d'un héros ukrainien de la guerre et d'une mère spécialiste de la planification. À 14 ans, son rêve était de devenir écrivain et d'écrire ses livres à la terrasse des « Deux Magots » à Paris. Il a d'abord été élève à l'Institut d'État des relations internationales de Moscou (MGIMO). Doué pour l'apprentissage des langues, il acquiert une parfaite connaissance des langues anglaise, française et arabe.Il est l'écrivain d'origine russe le plus édité en France. Sa carrière est hors norme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ezechielle
Sage de la littérature
Ezechielle

Messages : 2025
Inscription le : 03/03/2009
Age : 29
Localisation : Bruxelles

Vladimir Fedorovski Empty
MessageSujet: Re: Vladimir Fedorovski   Vladimir Fedorovski Icon_minitimeMer 1 Déc 2010 - 18:05

Le Fantôme de Staline

Voilà un petit livre qui me faisait de l'œil depuis un bon bout de temps et que je me suis empressé de lire dès l'achat. Le Fantôme de Staline, comme le laisse entendre son titre, va essentiellement traiter de Staline et de la Russie poststalinienne. Dans cet essai historique, Vladimir Fedorovski va tenter de donner un sens à l'histoire russe, entre dictatures et révolutions. Selon lui, la révolution d'octobre, la dictature communiste (et plus particulièrement du "Tzar Rouge") et la récente "démocratisation" de la Russie représentent assez bien ces tendances paradoxales du peuple russe, entre révolte et soumission. A travers les discours de Staline, c'était un retour au nationalisme et à la glorification de la Russie impériale que l'on pouvait constater, c'est aussi ce à quoi on peut assister avec Vladimir Poutine: la grandeur de la Russie et sa situation de siège (réel ou supposé) permanant exigent un pouvoir fort auquel les Russes consentent presque autant qu'ils le méprisent.
A travers une brève histoire de la révolution russe, de l'ère stalienne et de ses mythes, de la relation qu'entretenait le "Tzar Rouge" avec les artistes (et plus particulièrement Boris Pasternak), de la déstalinisation et de la désagrégation de l'URSS, c'est cette tentative d'explication du paradoxe russe que Vladimir Fedorovski va tenter de nous offrir.

Un livre très agréable à lire, qui donne envie d'en savoir plus (j'ai acheté une biographie de Staline depuis…) et complète assez bien d'autres ouvrage de Fedorovski sur le sujet (comme Le Roman du Kremlin). Il est à noter que l'ouvrage n'est pas dénué d'intérêt pour les amateurs de Pasternak qui revient très fréquemment...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MartineR
Main aguerrie
MartineR

Messages : 364
Inscription le : 10/09/2010
Localisation : essonne

Vladimir Fedorovski Empty
MessageSujet: Re: Vladimir Fedorovski   Vladimir Fedorovski Icon_minitimeMer 1 Déc 2010 - 21:25

J'ai lu le Roman du Kremlin et le Roman de St Pétersbourg
Je n'aime ni son style ni la façon superficielle de traiter ses sujets.. scratch ; par contre les livres d'H Carrère d'Encausse me passionnent par leur érudition
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pourtouteslesaig.canalblog.com/
Ezechielle
Sage de la littérature
Ezechielle

Messages : 2025
Inscription le : 03/03/2009
Age : 29
Localisation : Bruxelles

Vladimir Fedorovski Empty
MessageSujet: Re: Vladimir Fedorovski   Vladimir Fedorovski Icon_minitimeMer 1 Déc 2010 - 21:33

MartineR a écrit:
J'ai lu le Roman du Kremlin et le Roman de St Pétersbourg
Je n'aime ni son style ni la façon superficielle de traiter ses sujets.. scratch ; par contre les livres d'H Carrère d'Encausse me passionnent par leur érudition

Certes, ce sont surtout des "mises en bouche", des "entrées en la matière". Personnellement, j'aime assez car c'est intéressant et léger. Maintenant, s'arrêter à ce qu'il écrit, c'est très limitatif... Hélène Carrère d'Encausse, elle, est une véritable historienne et écrit ses livres en conséquent (et c'est bien pour ça que je parlais, dans le cas de Vladimir Fedorovski, d' "essai historique", et non de livre d'analyse d'actualité ou d'histoire...).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heyoka
Zen littéraire
Heyoka

Messages : 5026
Inscription le : 16/02/2013
Age : 31
Localisation : Suède

Vladimir Fedorovski Empty
MessageSujet: Re: Vladimir Fedorovski   Vladimir Fedorovski Icon_minitimeLun 18 Fév 2013 - 12:06

Vos avis sont partagés... Je viens de récupérer Le Roman de la Russie insolite, je viendrai vous départager dans quelques temps. Wink

_________________
«Books support us in our solitude
and keep us from being a burden to ourselves.
»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heyoka
Zen littéraire
Heyoka

Messages : 5026
Inscription le : 16/02/2013
Age : 31
Localisation : Suède

Vladimir Fedorovski Empty
MessageSujet: Re: Vladimir Fedorovski   Vladimir Fedorovski Icon_minitimeLun 11 Mar 2013 - 2:36

Ezechielle a écrit:
Wikipedia a écrit:
Vladimir Fédorovski est le fils d'un héros ukrainien de la guerre et d'une mère spécialiste de la planification. À 14 ans, son rêve était de devenir écrivain et d'écrire ses livres à la terrasse des « Deux Magots » à Paris. Il a d'abord été élève à l'Institut d'État des relations internationales de Moscou (MGIMO). Doué pour l'apprentissage des langues, il acquiert une parfaite connaissance des langues anglaise, française et arabe.Il est l'écrivain d'origine russe le plus édité en France. Sa carrière est hors norme.
Intéressante cette biographie, j'irai lire le reste. oui


Vladimir Fedorovski 97822513
Citation :
Après Le Roman de Saint-Pétersbourg, prix de l'Europe en 2003, et Le Roman du Kremlin, prix du Meilleur Documentet prix Louis-Pauwels en 2004, Vladimir Fédorovski nous offre un livre inattendu celui de l'âme slave. Le texte s'articule autour de trois femmes d'exception : Alexandra Fedorovna, la dernière tsarine, Inès Armand, l'égérie française de Lénine, et Catherine L., une célèbre espionne. Grâce à leurs histoires d'amour, nous parcourons les chemins sinueux de la civilisation russe, du Transsibérien à la Volga, de l'Anneau d'or aux monastères de la vieille Russie, de Dostoïevski à Boulgakov, de Nicolas II à nos jours. Le Roman de la Russie insolite est aussi un livre de révélations car Vladimir Fédorovski a pu consulter des archives jusque-là inaccessibles et recueillir des témoignages totalement inédits sur le passé comme sur la période actuelle.

" De même que l'on va s'incliner à Auschwitz et à Buchenwald, j'aimerais qu'on
vienne à Povenets méditer sur la centaine de millions de victimes du communisme.
"

Même s'il ne s'agit pas du même livre, je rejoins l'avis d'Ezechielle : le style Fédorovski est très agréable à lire.

La Russie est un pays qui m'intrigue grandement mais jusqu'ici, mes maigres connaissances s'arrêtaient à l'étude du communisme au lycée et à un semestre d'Histoire de la civilisation Russe à la fac. Grâce à ce roman, j'ai pu combler avec beaucoup de plaisir une partie de la curiosité qu'éveille en moi ce vaste pays. L'articulation autour du Transsibérien et des trois personnages féminins offre une structure intéressante au récit. Les trois histoires s'imbriquent sans heurt et se fondent dans la grande Histoire, c'est fluide, passionnant, je ne pouvais espérer mieux. Les annexes à la fin du roman apporte encore un petit plus. C'est peut être dommage d'avoir commencé le triptyque par la fin mais je vais m'empresser d'acquérir Le Roman de Saint-Pétersbourg et Le Roman du Kremlin afin de prolonger le plaisir et de parachever cette entrée en la matière.


" L'angoisse était déjà cosmique, comme au temps des années Russes de Catherine.
Ils avaient une peur affreuse du monde qui les entourait, parce que ce n'était
pas un univers neuf, façonné par des jeunes, mais la vieille construction
héritée des anciens, branlante de toute part.
"

" Lorsqu'ils se savaient condamner, ils n'avaient même plus peur. La peur, c'est une
lueur d'espoir, c'est la volonté de vivre, c'est l'affirmation de soi. C'est un sentiment
profondément Européen. Il est né du respect de soi, de la conscience de sa propre
valeur, de ses droits, de ses besoins et de ses désirs. L'homme se cramponne à ce
qui fait sa personnalité et a peur. En perdant l'espoir car n'ayant rien à défendre,
ils cessaient également d'avoir peur.
"

_________________
«Books support us in our solitude
and keep us from being a burden to ourselves.
»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Queenie
...
Queenie

Messages : 22889
Inscription le : 02/02/2007
Age : 39
Localisation : Un peu plus loin.

Vladimir Fedorovski Empty
MessageSujet: Re: Vladimir Fedorovski   Vladimir Fedorovski Icon_minitimeLun 29 Avr 2013 - 10:04

Vladimir Fedorovski Roman-10
Le roman de Saint-Pétersbourg


C'est un livre-documentaire sur la ville de Saint-Pétersbourg : comment (pourquoi, surtout) elle a été construite et ce qu'elle est devenue au fil des ans.
Fédorovski, pour parler de la ville, parle de ceux qui la peuplent et lui donnent son âme. Nous n'aurons donc pas à faire avec "les petites gens" mais nous serons aux côtés des tsars, des impératrices, puis des écrivains et des poètes.

Le style de Fédorovski est très fluide et très agréable à lire. Rien de roboratif, il ne se perd pas dans des explications géo-politique précises et compliquées, il reste collé à l'humain, et aux anecdotes qui marquent leurs existences.

Ainsi, on découvre que cette ville a connu les affres de la passion, de l'amour libre, de la folie poétique, des duels mortels, des humiliations, de la pauvreté, du faste, de l'apparence...
L'impression de lire un roman-photo, un soap opera, mais bien écrit, et prenant. Sûrement, aussi, parce que Fédorovski arrive à mêler la petite histoire avec la grande, arrive à nous faire comprendre comment du bouge marécageux où elle est née Saint-Pétersbourg est devenue une petite Venise. Comment ces Russes se sont emparés des richesses d'Europe, de sa culture pour en faire une réelle culture russe.

Évidemment, on croise des Alexandre, des Pierre, des Catherine, ces gens au pouvoir qui vont tantôt être conservateurs, tantôt libéraux, tantôt ouverts sur le monde, tantôt refermés sur eux-même.
Évidemment, on va croiser des Pouchkine, Potemkine, Blok, Dostoievski.

Ce livre est une sorte de magasine People bien documenté, bien écrit, palpitant, intéressant, et divertissant.

Pour ceux qui s'intéressent de loin à la Russie, sans vouloir qu'on les bassine avec trop de détails, qui veulent qu'on leur raconte l'histoire d'une ville comme on raconterait un conte.

Si vous êtes un féru d'histoire, ce livre vous semblera superficiel et grossier.

_________________
Oh, baby, baby, it's a wild world
It's hard to get by just upon a smile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heyoka
Zen littéraire
Heyoka

Messages : 5026
Inscription le : 16/02/2013
Age : 31
Localisation : Suède

Vladimir Fedorovski Empty
MessageSujet: Re: Vladimir Fedorovski   Vladimir Fedorovski Icon_minitimeLun 29 Avr 2013 - 10:28

Contente que tu aies aimé Queeny !

J'ai encore plus hâte de lire les deux qu'il me reste.

_________________
«Books support us in our solitude
and keep us from being a burden to ourselves.
»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heyoka
Zen littéraire
Heyoka

Messages : 5026
Inscription le : 16/02/2013
Age : 31
Localisation : Suède

Vladimir Fedorovski Empty
MessageSujet: Re: Vladimir Fedorovski   Vladimir Fedorovski Icon_minitimeDim 7 Juil 2013 - 15:04

Vladimir Fedorovski 54656710
Citation :
A l'occasion du tricentenaire de Saint-Pétersbourg, Vladimir Fédorovski met en scène les grands moments de l'histoire sentimentale de cette ville insolite créée par la seule volonté de Pierre le Grand au bord de la Néva. Une traversée étonnante dans le temps et l'espace, dans les palais étincelants de Saint-Pétersbourg d'hier et les rues sinueuses de Leningrad, sur les traces des hommes et des femmes qui y ont connu le coup de foudre.

Cet ouvrage s'appuie sur des archives tirées des fonds confidentiels récemment rendus accessibles en Russie et sur des témoignages inédits. Des pages marquées par le mystère, l'évasion, l'aventure et le défi.

Bon, le style Fédorovski est toujours aussi agréable à lire, définitivement fait pour moi.

Mais Queenie en a trop bien parlé, je n'ai plus rien à dire. ange 

Je me contenterais d'ajouter deux petits extraits qui m'ont fait sourire et qui illustrent ce qu'elle disait.


Une liste des petits surnoms donnés par Catherine II à Potemkine : "mon pigeon chéri, mon bien-aimé, petit coeur précieux, bonbon de profession, chat, paon, giaour, cosaque, coq d'or, tigre..."...

Une belle ouverture d'esprit de l'époque : « L'époux de Lili ne se révolta pas lorsque sa femme lui annonça sa liaison avec Maïakovski et déclara avec une émotion teintée d'admiration : " - Je te comprends parfaitement. Comment lui refuser quoi que ce soit ? ". »

_________________
«Books support us in our solitude
and keep us from being a burden to ourselves.
»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heyoka
Zen littéraire
Heyoka

Messages : 5026
Inscription le : 16/02/2013
Age : 31
Localisation : Suède

Vladimir Fedorovski Empty
MessageSujet: Re: Vladimir Fedorovski   Vladimir Fedorovski Icon_minitimeMer 10 Juil 2013 - 18:35

Et paf ! Les connaissances acquises sont directement mises à profit.

Dans Sombre dimanche de Alice Zeniter, on évoque Elsa Triolet et dans la préface de 24 heures dans la vie d'une femme de Stefan Sweig, c'est Gorki qui est évoqué. Je ne connaissais ni l'un, ni l'autre la semaine dernière. Vladimir Fedorovski 937463

_________________
«Books support us in our solitude
and keep us from being a burden to ourselves.
»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Vladimir Fedorovski Empty
MessageSujet: Re: Vladimir Fedorovski   Vladimir Fedorovski Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Vladimir Fedorovski
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature non romanesque (par auteur ou fils spécifiques) :: Histoire-
Sauter vers: