Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 [Roman graphique] David Mazzucchelli

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

[Roman graphique] David Mazzucchelli Empty
MessageSujet: [Roman graphique] David Mazzucchelli   [Roman graphique] David Mazzucchelli EmptyMar 7 Déc 2010 - 16:50

[Roman graphique] David Mazzucchelli Ab266

David Mazzucchelli, né à Providence (Rhode Island) en 1960, est un auteur de bande dessinée américain.
Il se fait connaître au cours des années 1980 en illustrant les aventures de Daredevil (Marvel) et celles de Batman (DC), sur des scénarios de Frank Miller. Son dessin sobre le fait immédiatement remarquer, mais il prend rapidement ses distances avec l'industrie des comics pour devenir un illustrateur et un auteur de récits littéraires ou intimistes, notamment dans son propre comic-book, Rubber blanket.
Il enseigne la bande dessinée à l'école de design de Rhode Island et à l'école des Arts visuels de New York.

source: Wikipedia

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

[Roman graphique] David Mazzucchelli Empty
MessageSujet: Re: [Roman graphique] David Mazzucchelli   [Roman graphique] David Mazzucchelli EmptyMar 7 Déc 2010 - 16:50

Il y a quelques jours, j'ai lu ceci dans mon journal:

Citation :
Le Grand Prix de la critique de BD 2011 a été décerné à l'Américain David Mazzucchelli pour «Asterios Polyp» (Casterman), ouvrage innovant au graphisme audacieux, a annoncé l'Association des critiques et journalistes de bande dessinée (ACBD).
Avec ce prix, l'ACBD consacre un maître de la bande dessinée américaine passé du registre des comics et de leurs super-héros au roman graphique très personnel. «Asterios Polyp» innove tant par la (dé)construction de son récit que par la transcription en images des intentions de l'auteur et des états d'âme des personnages, souligne l'association.


J'ai fait quelques recherches sur internet et j'étais partante pour découvrir.. et en même temps, j'ai vu qu'il avait réalisé un travail pour un roman de Paul Auster

[Roman graphique] David Mazzucchelli Ab275 / [Roman graphique] David Mazzucchelli Ab274
City of Glass / Cité de verre
en collaboration avec Paul Karasik

bon travail graphique.. j'aime bien la transposition du roman de Paul Auster en image.. mais, disons.. rien de tel à couper le souffle..

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

[Roman graphique] David Mazzucchelli Empty
MessageSujet: Re: [Roman graphique] David Mazzucchelli   [Roman graphique] David Mazzucchelli EmptyMar 7 Déc 2010 - 16:51

[Roman graphique] David Mazzucchelli Ab267
Asterios Polyp
Citation :
Présentation de l'éditeur
Qui est Asterios Polyp ? Architecte, professeur, auteur, époux : tout cela fait partie du passé. Aujourd'hui qu'il franchit un demi-siècle d'existence, il est devenu l'ombre de ce qu'il était. Mais cette nuit-là, l'orage gronde et la foudre le précipite dans un voyage fatidique. David Mazzucchelli, dessinateur de talent, a bâti d'une main de maître cette histoire passionnante qui sonde les potentialités du roman graphique et le conduit dans de nouveaux territoires palpitants.

Mais alors voilà cette pièce qui lui a valut tant d'attention.
Et je ne peux que confirmer
C'est du jamais vu, du tout bon, du extra, c'est amusant, attachant et tout simplement LE grand coup de coeur aime


Ce que j’ai pu trouver en français
[Roman graphique] David Mazzucchelli Ab269 / [Roman graphique] David Mazzucchelli Ab270 / [Roman graphique] David Mazzucchelli Ab271


et encore quelques planches en anglais.. juste pour vous donner une idée à quoi cela ressemble
[Roman graphique] David Mazzucchelli Ab268 / [Roman graphique] David Mazzucchelli Ab272 / [Roman graphique] David Mazzucchelli Ab273

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

[Roman graphique] David Mazzucchelli Empty
MessageSujet: Re: [Roman graphique] David Mazzucchelli   [Roman graphique] David Mazzucchelli EmptyMar 7 Déc 2010 - 16:51

Et parce que moi je ne peux pas parler si bien de tout cela:

Asterios Polyp : un chef d'oeuvre tout simplement

Surprise ! Avec son format unique, son absence de numérotation de pages, son jeu complexe de couleurs, son ancrage violet et non noir, ainsi que son propos original et littéraire, l'album Asterios Polyp ressemble à une ardente comète dans le ciel étoilé des « graphic novels ». Il en a le panache, la brillance et la fulgurance. En réalité, rien n'avait préparé les inconditionnels de l'américain David Mazzucchelli à cet ouvrage innovant au graphisme audacieux, étrangement intitulé. On avait certes noté le séduisant graphisme du bonhomme, associé à une belle virtuosité, notamment dans Batman Year One . Son adaptation des romans new-yorkais de Paul Auster montrait également une sorte de légèreté, de facilité nouvelle, acquise en se détachant des codes par trop pesants des comics books. Mais en ressortant le nez d'Asterios Polyp, on ne peut s'empêcher de se dire qu'on vient de lire une grande bande dessinée, qui plane largement au-dessus du tout venant de la production 2010.

L'histoire ? Elle met en scène un personnage au nom bizarre Asterios Polyp. Architecte brillant, théoricien universitaire adulé par ses étudiantes, mais n'ayant jamais rien construit de sa vie, ce personnage un brin misanthrope, solitaire et fier de l'être, va tomber amoureux d'Hana, sa moitié d'orange, la femme de sa vie. L'album débute au moment où le héros s'étiole après leur séparation. Soudain, un éclair déchire le ciel. Tel le doigt d'un Dieu mécontent, la foudre vient enflammer l'immeuble de ce quinquagénaire désenchanté, qui s'en sort grâce à un réflexe de survie élémentaire. Réduit à l'état de SDF, Asterios Polyp décide alors de reprendre sa vie à zéro…

Tant par la (dé)construction de son récit que par la transcription en images des intentions de l'auteur et des états d'âme des personnages, Asterios Polyp ne cesse de repousser les frontières du medium BD. Pas d'encre noire, mais des traits mauves, plus doux. Pas de couleurs franches, mais des aplats tramés à la signification changeante. Si l'architecte Polyp est fan de lignes droites, le récit quant à lui, joue les filles de l'air et les courbes féminines plus charmantes que jamais. En un mot comme en cent, cette biographie rêvée, dans laquelle le récit joue des flashbacks pour révéler par petites touches, bribes de souvenirs, le parcours chaotique d'Asterios Polyp. En cela, cet album hors du commun est une véritable réussite du genre, et s'inscrit sans honte dans le panthéon des grands romans graphiques contemporains, tels que Maus d'Art Spiegelmann, Un Pacte avec Dieu de Will Eisner, Black Hole de Charles Burns, Gemma Bovary de Posy Simmonds ou le Cages de Dave McKean. Un chef d'oeuvre tout simplement

Olivier Delcroix
source

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
darkanny
Zen littéraire
darkanny

Messages : 7078
Inscription le : 02/09/2009
Localisation : Besançon

[Roman graphique] David Mazzucchelli Empty
MessageSujet: Re: [Roman graphique] David Mazzucchelli   [Roman graphique] David Mazzucchelli EmptyLun 13 Déc 2010 - 21:42

Il m'a l'air vraiment bien ce Asterios Polyp, tu peux en rajouter une couche Kenavo ? histoire que je craque moins seule....
Revenir en haut Aller en bas
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

[Roman graphique] David Mazzucchelli Empty
MessageSujet: Re: [Roman graphique] David Mazzucchelli   [Roman graphique] David Mazzucchelli EmptyMar 14 Déc 2010 - 8:38

ajouter une couche? hm..
un livre qui s'ouvre sur la perte de l'appartement (à cause d'un incendie) du protagoniste sur les premières pages, on a déjà toutes les sympathies pour lui avant même de faire connaissance
puis on apprend qu'il vient de divorcer, perdre son travail, qu'il est tout seul.. sur la page 20 on a envie de l'adopter Very Happy

bon d'accord, tout de suite après, on apprend qu'il a 50 ans, qu'il est un peu spécial et que sa femme avait probablement de bonnes raisons de le quitter Wink mais reste néanmoins qu'on veut continuer, qu'on veut apprendre plus..

et je n'ai pas noté pour rien [Roman graphique] au lieu de BD, parce que ce livre est un roman.. raconté avec des images, d'accord.. mais à la fin on a beaucoup plus l'impression d'avoir lu sa vie que de l'avoir regardée
Il joue beaucoup avec des 'flash-back', il revient en arrière, montre comment il a rencontré sa femme, comment il est tombé amoureux, leur vie ensemble..

et après la perte de son appartement, il s'est acheté une voiture, il a quitté la grande ville pour arriver dans un petit village et le moment qu'il se cherche un travail et qu'on lui offre un en tant que mécanicien de voitures et notre héros sait à peine conduire et mettre de l'essence dans une voiture. Donc, il va dans la bibliothèque de ville et lit des livres sur le fonctionnement des voitures.. et commence le jour d'après comme mécano.. un moment sublime de ce livre Very Happy

il est tout simplement adorable, ce livre est trop sympa et extra et bon.. on ne peut pas passer à côté

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
colimasson
Abeille bibliophile
colimasson

Messages : 16258
Inscription le : 28/06/2010
Age : 28
Localisation : Thonon

[Roman graphique] David Mazzucchelli Empty
MessageSujet: Re: [Roman graphique] David Mazzucchelli   [Roman graphique] David Mazzucchelli EmptyMar 14 Déc 2010 - 10:58

darkanny a écrit:
Il m'a l'air vraiment bien ce Asterios Polyp, tu peux en rajouter une couche Kenavo ? histoire que je craque moins seule....

Tu ne craqueras pas seule... Je l'ai réservé à la bibliothèque... What a Face
A quand des LC de BDs ?
Revenir en haut Aller en bas
http://colimasson.over-blog.com/#
darkanny
Zen littéraire
darkanny

Messages : 7078
Inscription le : 02/09/2009
Localisation : Besançon

[Roman graphique] David Mazzucchelli Empty
MessageSujet: Re: [Roman graphique] David Mazzucchelli   [Roman graphique] David Mazzucchelli EmptyMar 14 Déc 2010 - 16:51

Merci Kenavo, c'est comme s'il était dans mon PAR (panier à remplir)

Colimasson, c'est court une BD pour une LC non ?
Revenir en haut Aller en bas
colimasson
Abeille bibliophile
colimasson

Messages : 16258
Inscription le : 28/06/2010
Age : 28
Localisation : Thonon

[Roman graphique] David Mazzucchelli Empty
MessageSujet: Re: [Roman graphique] David Mazzucchelli   [Roman graphique] David Mazzucchelli EmptyMar 14 Déc 2010 - 20:31

darkanny a écrit:


Colimasson, c'est court une BD pour une LC non ?

Je pensais pas vraiment mettre mon idée en application... What a Face Wink

Quoiqu'il y a des BDs de type pavé quand même... jemetate
Revenir en haut Aller en bas
http://colimasson.over-blog.com/#
Maryvonne
Zen littéraire
Maryvonne

Messages : 4259
Inscription le : 03/08/2009
Localisation : oui, merci.

[Roman graphique] David Mazzucchelli Empty
MessageSujet: Re: [Roman graphique] David Mazzucchelli   [Roman graphique] David Mazzucchelli EmptyMer 15 Déc 2010 - 12:11

Héhé, je l'ai, mais laissée chez mes parents, faute de place dans mon sac.
J'suis frustrée à présent.
Revenir en haut Aller en bas
colimasson
Abeille bibliophile
colimasson

Messages : 16258
Inscription le : 28/06/2010
Age : 28
Localisation : Thonon

[Roman graphique] David Mazzucchelli Empty
MessageSujet: Re: [Roman graphique] David Mazzucchelli   [Roman graphique] David Mazzucchelli EmptyMer 12 Jan 2011 - 18:21

Kenavo, je viens de terminer Asterios Polyp !
Plus qu'un roman graphique, tu as raison de dire qu'on se sent presque confronté à un roman pur, dans le sens où toute la vie du personnage nous est racontée sur un volume quand même assez conséquent (mince alors, on ne pourra pas dire sur combien de pages puisque leur nombre n'est pas indiqué !).

J'ai l'impression que cet album sert de base à la réflexion de Mazzucchelli sur la question de la dualité. La dualité est toujours présente à chaque moment de l'histoire. Asterios en parle d'ailleurs très bien, mais on la retrouve aussi symbolisée dans sa relation avec Hana (Hana la douce qui se livre avec beaucoup de confiance aux autres : ses paroles sont rapportées dans un phylactère aux formes rondes / Asterios l'égocentrique qui ne peut pas s'empêcher de critiquer et de dénigrer tous ceux qu'il rencontre : ses paroles sont rapportées dans un phylactère aux formes rectilignes), dans la mise en scène de l'histoire (alternance entre le passé et le présent, ou comment l'un permet d'expliquer l'autre et réciproquement)...
Sur plusieurs pages, cette réflexion se développe de manière très intéressante :

[Roman graphique] David Mazzucchelli M_polyp

"Bien entendu je comprends que les choses ne sont pas noires ou blanches... qu'en réalité il y a un continuum de possibilités entre les extrêmes. Mais pourquoi les choix se font-ils toujours autour d'un spectre linéaire avec deux pôles, plutôt que, disons, au sein d'une sphère de possibilités ?"

Concernant l'alternance entre le passé et le présent d'Astérios, je dois dire que son passé m'a plus intéressée. Son enfance, l'histoire de son frère jumeau, sa carrière, sa rencontre et sa vie avec Hana sont bien plus passionnantes que sa nouvelle vie chez le garagiste du coin, épisode heureusement compensé par la très charismatique Ursula Major (chaman dans sa vie antérieure) qui nous fait partager sa vision du monde très poétique et qui la rend ultra-sympathique Very Happy

Ce que j'apprécie d'ailleurs dans ce livre c'est toutes les petites anecdotes que Mazzucchelli nous glisse à travers les aventures de ses personnages. Ca ressemble d'une certaine façon à ce que faisait Bernard Werber lorsqu'il était au meilleur de sa forme dans son livre Les Fourmis. Toujours bien placées, elles nous éclairent sur l'histoire des personnages et nous amusent en même temps par leur côté didactique.

"Aristophane, dans le "Banquet" de Platon, prétend que la forme humaine n'a pas toujours été celle qu'on lui connaît : à l'origine, les humains étaient sphériques avec quatre bras, quatre jambes et deux visages de part et d'autre d'une seule et même tête. Par excès d'Hubris, ils osèrent défier les dieux en personne. Zeus, dans sa grande sagesse, divisa les insurgés en deux. Chaque moitié devenait une entité distincte. Depuis lors, hommes et femmes, pris de panique, courent tous azimuts en quête de leur homologue perdu et d'une plénitude retrouvée."

"L'activité solaire génère des ondes électromagnétiques d'une fréquence extrêmement basse qui influent sur toutes sortes de choses, comme la façon dont germe le blé, dont les bactéries se développent et dont les insectes se comportent... Ecoutez, les scientifiques qui ont étudié les mollusques ont découvert que même en laboratoire ces derniers orientent leurs mouvements selon la phase du mois lunaire. Et des huîtres originaires de Long Island et réimplantées dans des aquariums sans lumière en plein Midwest alternent ouverture et fermeture en coïncidant avec des marées qui pourraient y exister, sauf que ce n'est pas le cas. "

"Le premier empereur de Chine, Qin Shihliang, s'était préparé à l'éternité en ordonnant qu'à sa mort une réplique de sa vaste armée soit enterrée à ses côtés. Sans aucun doute un progrès par rapport à la tradition observée par les souverains locaux qui faisaient enterrer une escorte entière vivante. Sept mille soldats en terre cuite montent la garde dans sa tombe, imperturbables, depuis deux millénaires."

Les bonnes répliques fusent aussi de toutes parts. Astérios, qui semble plutôt sensible dans ses réflexions, n'hésite pas à se montrer tranchant et acerbe lorsqu'il parle, par exemple,à ses étudiants d'architecture :

"Il y a deux façons d'aborder un plan : par la ligne ou par la forme. Vous auriez intérêt à essayer l'une ou l'autre."
"Vous avez juste deux choses à mettre au point là-dedans : l'intérieur et l'extérieur."

Et puis, comme ça l'a déjà été dit à plusieurs reprises, il y a de très bonnes idées dans ce livre. L'utilisation des traits mauves, bleus et rouges par exemple donne une coloration particulière aux dessins. J'ai trouvé une explication assez juste concernant l'utilisation des couleurs :

Citation :
Mazzucchelli n'utilise que trois couleurs en tout et pour tout dans tout le livre : le bleu (cyan), le rouge (magenta) et le jaune. Trois couleurs primaires mais qui correspondent à chaque fois à un concept précis : le bleu et le rouge évoquent le passé d'Asterios et d'Hana, le jaune tout ce qui se passe après l'incendie du domicile d'Asterios.
Lien

Mais plus encore j'aime la façon qu'a trouvé Mazzucchelli pour nous montrer la désintégration ressentie par Astérios lorsqu'il se trouve dans une situation confuse -par exemple une dispute avec Hana- : il devient de plus en plus immatériel, représenté seulement, à la manière de ses plans d'architecture, par des cylindres, des cubes et des lignes.

Je pense que lorsque Mazzucchelli s'est lancé dans l'élaboration de ce livre, il s'est dit : "Ce livre me permettra de trancher sur la dualité des choses" ou "Ce livre ne me permettra pas de trancher sur la dualité des choses". Pour finir, je pense qu'il a réussi à se faire un avis, et la fin nous le dit plutôt clairement Razz

Très bonne découverte pour moi en tout cas !

[Roman graphique] David Mazzucchelli Asterios-polyp-02

kenavo a écrit:
Citation :
En cela, cet album hors du commun est une véritable réussite du genre, et s'inscrit sans honte dans le panthéon des grands romans graphiques contemporains, tels que Maus d'Art Spiegelmann, Un Pacte avec Dieu de Will Eisner, Black Hole de Charles Burns, Gemma Bovary de Posy Simmonds ou le Cages de Dave McKean. Un chef d'oeuvre tout simplement


Tiens, tiens... Quelques références pas connues parmi toutes celles que tu cites. Faudra que je me renseigne pour améliorer ma culture jemetate dentsblanches
Revenir en haut Aller en bas
http://colimasson.over-blog.com/#
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

[Roman graphique] David Mazzucchelli Empty
MessageSujet: Re: [Roman graphique] David Mazzucchelli   [Roman graphique] David Mazzucchelli EmptyMer 12 Jan 2011 - 18:37

respect merci pour ton sublime commentaire..
c'est ce que j'aime bien: donner envie de lire et quelqu'un d'autre se dévoue de faire un commentaire trop bon pour donner vraiment un aperçu du livre content

colimasson a écrit:
Tiens, tiens... Quelques références pas connues parmi toutes celles que tu cites. Faudra que je me renseigne pour améliorer ma culture jemetate dentsblanches
en ce qui concerne ces noms, tu connais déjà Charles Burns et le seul fil à part le sien qu'on a encore, est celui de Posy Simmonds: ici, qui devrait te plaire aussi Wink

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Maryvonne
Zen littéraire
Maryvonne

Messages : 4259
Inscription le : 03/08/2009
Localisation : oui, merci.

[Roman graphique] David Mazzucchelli Empty
MessageSujet: Re: [Roman graphique] David Mazzucchelli   [Roman graphique] David Mazzucchelli EmptyMer 12 Jan 2011 - 21:35

A mon tour, puisque j'ai dormi chez mes vieux, j'ai pu la finir (enfin).

Ce qui ma surtout plu, c'est le jeu sur les couleur/graphisme/lettrage.
Et le papier recyclé, qui fait qu'elle est légère malgré sa taille.

Moins emballée par les anecdotes.

A lire, assurément.

Par contre, j'ai jamais compris le terme de roman graphique. Je ne vois pas trop ce que ça désigne...
J'ai regardé un peu d'où ça vient... ça aurait commencé avec Will Eisner,
puis, répendu après qu'une BD ait chopé un prix litteraire (le fameux Maus). Mais au final, j'ai l'impression
que c'est juste pour montrer que bien que ce soit une BD, c'est "sérieux" et pour les adultes.

Chelou tout de même.

Tout est roman graphique de toute façon, à partir du moment où on ose quitter le format A4 et que ça fait plus de 20 pages.
(dernièrement, on nous l'avait sorti pour bottomless belly button; essex county, et j'en passe).

C'est pareil ma petite colimasson, je ne vois pas pourquoi le fait de raconter la vie d'un mec rapproche plus d'un roman.
Dans l'excellent série THORGAL, on suit de sa naissance à son âge adulte, avec aussi des flash back.
Fouiller la psychologie, c'est assez courant aussi ?

Tout ça pour voir si ce n'est pas une appelation imposée par les coincés de la littérature qui pensent encore
que la majorité des bds sont des petits mickeys ?

Revenir en haut Aller en bas
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

[Roman graphique] David Mazzucchelli Empty
MessageSujet: Re: [Roman graphique] David Mazzucchelli   [Roman graphique] David Mazzucchelli EmptyMer 12 Jan 2011 - 21:51

Maryvonne a écrit:
Mais au final, j'ai l'impression que c'est juste pour montrer que bien que ce soit une BD, c'est "sérieux" et pour les adultes
[...]
Tout ça pour voir si ce n'est pas une appelation imposée par les coincés de la littérature qui pensent encore
que la majorité des bds sont des petits mickeys ?
pour moi (qui n'est pas la grande experte de ce rayon) la différence de ces deux désignations ne se fait pas entre 'Mickey' et 'sérieux' mais (pour moi) une BD est surtout basé sur les images, le 'message' se passe par l'image, tandis que le Roman Graphique pourrait en fait être 'que' roman, mais il y a des images, mais les mots font passer le message Wink

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
darkanny
Zen littéraire
darkanny

Messages : 7078
Inscription le : 02/09/2009
Localisation : Besançon

[Roman graphique] David Mazzucchelli Empty
MessageSujet: Re: [Roman graphique] David Mazzucchelli   [Roman graphique] David Mazzucchelli EmptyMer 12 Jan 2011 - 21:55

C'est ce que j'avais compris aussi, mais pareil, je n'y connais pas grand-chose.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




[Roman graphique] David Mazzucchelli Empty
MessageSujet: Re: [Roman graphique] David Mazzucchelli   [Roman graphique] David Mazzucchelli Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
[Roman graphique] David Mazzucchelli
Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Photos de David Wenham
» Pretty Little Liars
» Arbres graphiques
» B comme bon
» "Nostalgie, quand tu nous tues", un roman policier à Rouen

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Les Bédés et mangas-
Sauter vers: