Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
Accueil*Portail*RechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Vernor Vinge

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Igor
Zen littéraire
avatar

Messages : 3524
Inscription le : 24/07/2010
Age : 64

MessageSujet: Vernor Vinge   Mer 15 Déc 2010 - 8:42


Vernor Steffen Vinge, américain, né le 2 octobre 1944 à Waukesha, Wisconsin. Ancien professeur d’informatique et de mathématique à l'Université de San Diego à la retraite depuis 2002.
Il est l'auteur d'un essai sur la singularité technologique (ou singularité vingienne) publié en 1993 dans lequel il développe l'hypothèse que l'évolution de la technologie informatique va donner à terme, l'apparition d'une nouvelle intelligence propre à supplanter la domination de l'espèce humaine...
Son domaine en littérature est la science fiction, où il illustre son intérêt d'étude. Dès 1965, il publie des nouvelles dans la revue américaine "Analog Science Fiction".
Son premier roman publié en France (1994): "Un feu sur l'abîme" a obtenu le prix Hugo en 1992. Les éditeurs éditent ensuite "la Captive du temps perdu " écrit en 1986 et en 1999 "Au tréfonds du ciel" qui reçoit aussi le prix Hugo.
Son dernier roman "Rainbows End" est publié en 2007 et lui aussi est récompensé par le prix Hugo ainsi que le prix Locus du meilleur roman de science-fiction pour l'année 2007.



_________________
Tranquille comme mon chien qui dort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Igor
Zen littéraire
avatar

Messages : 3524
Inscription le : 24/07/2010
Age : 64

MessageSujet: Re: Vernor Vinge   Mer 15 Déc 2010 - 9:24

-
La captive du temps perdu - (Marooned in Realtime, 1986)
Librairie l'Atalante (1996) - Le Livre de poche no 7228 (2000)
Un court roman (377p) en forme d'enquête policière.
Une poignée de survivants à un cataclysme (l’Extinction) qui a détruit l'humanité voyage dans le temps grâce à des bulles de stase. Voyage à sens unique. De temps en temps, ils font des haltes afin de vérifier si les conditions de vies sur la terre sont redevenues possibles puis réintègrent leur refuge pour quelques milliers d'années. Mais lors d'une de ces halte, une des survivants à disparue.
Assassinée ? Oubliée lors de la dernière halte ?
Les investigations que mène Wil Brierson, le policier, dévoilent un meurtre terrifiant qui met au supplice la victime sur une période de quarante ans...

4° de couverture (Livre de poche)
Ils voyagent dans le temps mais à ses unique, vers l'avenir, dans des bulles de stase qui leur permettent de franchir les siècles ou les millions d'années.
Ils ne sont plus que trois cent. Toute l'humanité, qui se cherche un nouveau pays d'années.
Et lorsque Marta Korolev meurt, assassinée d'une façon étrange et effrayante, naufragée de la temporalité, ils savent qu'un assassin se cache parmi eux.
Que Wil Brierson, l'unique policier de la communauté doit démasquer.
Avant qu'il n'extermine le reste de l'espèce humaine...


_________________
Tranquille comme mon chien qui dort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
eXPie
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Vernor Vinge   Mer 15 Déc 2010 - 17:52

J'ai lu Un feu sur l'abîme, j'avais trouvé parfois un peu long (il fait 800 pages, quand même), comme souvent les prix Hugo : un pavé, ça en impose toujours un peu.
M.L'éditeur a écrit:
L'expédition straumlienne est tombée sur un trésor aux confins de la Galaxie : une mine de programmes inconnus dans les Archives d'une civilisation disparue. Mais, en l'explorant, elle éveille une Perversion, une Intelligence Artificielle qui ne songe qu'à soumettre et à détruire. Toutes les civilisations. Toutes les formes de vie. Deux enfants parviennent à s'échapper. Ils emportent avec eux le seul remède possible. Mais ils sont incapables de diriger leur navire...
En même temps, il était très efficace, avec quelques ficelles pour faire durer le supens et le nombre de pages (du genre : on laisse des gens en danger, et pendant ce temps on va voir ce que font ceux qui doivent les secourir, et on a beau leur dire de se dépêcher, ben non, ils ne se dépêchent pas, et il y en a, encore, des pages à tourner pour savoir ce qui va enfin se passer, et hop, on revient aux pauvres malheureux en danger, ça va, ils sont toujours en danger et pas encore mort, et hop on va revoir ce qui doivent arriver, mais alors qu'est-ce qu'ils font, ils se dépêchent, non ?).
C'est énorme dans toutes les dimensions, ça te détruit des planètes avec leurs milliards d'habitants (comme dans le Star Trek de JJ Abrams, tiens), nos petits actes de terrorisme sur Terre, ça a tout de suite l'air d'un truc d'amateur.

Très efficace, donc.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.plathey.net
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Vernor Vinge   Mer 16 Fév 2011 - 10:27

message retiré du fil Littérature fantastique, SF et Fantasy puisque l'auteur a maintenant un fil


krys a écrit:
Rainbows End – Vernor Vinge

En Californie, vers le milieu du 21e siècle, le professeur Gu, poète émérite, sort de plusieurs années d'Alzheimer, guéri par la science.
Il découvre un monde différent, où le virtuel a pris le pas sur le réel ; les humains s'équipent de vêtements informatisés et de lentilles de contact, qui leur permettent de s'immerger dans le monde qu'ils s'inventent, et d'être en permanence connectés au web.
Robert Gu découvre avec horreur le projet qui frappe toutes les bibliothèques : numériser tous les livres afin de les mettre à la portée de tous, puis les déchiqueter.
Aidé de quelques amis, il fomente une mini-révolution, ne prenant pas conscience qu'il est manipulé par des hommes animés d'intentions beaucoup plus néfastes.
Excellent, pas toujours facile à suivre en raison du vocabulaire utilisé (l'auteur est informaticien), mais on se retrouve facilement dans ce monde pas si loin du nôtre, et qui met l'accent sur les dangers d'une société plus virtuelle que réelle !

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
krys
Sage de la littérature
avatar

Messages : 2093
Inscription le : 06/09/2009
Age : 58
Localisation : sud ouest

MessageSujet: Re: Vernor Vinge   Mer 16 Fév 2011 - 14:09

Il va bientôt sortir en poche, je vous le recommande ! dentsblanches
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
krys
Sage de la littérature
avatar

Messages : 2093
Inscription le : 06/09/2009
Age : 58
Localisation : sud ouest

MessageSujet: Re: Vernor Vinge   Lun 6 Fév 2012 - 19:30

Je viens de lire "les traquenards de Giri", j'avoue que je suis un peu déçue car je n'ai pas retrouvé le charme de Rainbow's End. Un récit assez court, intéressant mais somme toute, assez banal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
krys
Sage de la littérature
avatar

Messages : 2093
Inscription le : 06/09/2009
Age : 58
Localisation : sud ouest

MessageSujet: Re: Vernor Vinge   Dim 1 Avr 2012 - 20:34

Un feu sur l'abîme

Partis en expédition sur une lointaine colonie, un groupe d'humains met au jour une Puissance qui dévore toute forme de vie. Deux enfants parviennent à s'échapper, emmenant avec eux d'autres enfants cryonisés, et parviennent jusqu'à un monde plus primitif. Leur vaisseau contient la Vengeance qui éliminera la Puissance, mais ils sont incapables de la déclencher. Ils parviennent à lancer un appel au secours...
L'auteur a su créer un monde riche, avec des créatures étonnantes, certaines composées sous forme de "meutes" qui agissent et pensent en commun, un univers fascinant et parfois difficile à comprendre,mais plein de charme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
eXPie
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Vernor Vinge   Mar 5 Juil 2016 - 8:29




- Cookie Monster (The Cookie Monster, 2003). Traduit de l'américain par Jean-Daniel Brèque. Editions Bélial. 100 pages. Prix Hugo et Locus 2004, catégorie roman court.

Citation :
"« Alors, il te plaît, ton nouveau boulot ? »
Dixie Mae leva les yeux de son clavier et découvrit une portion de visage boutonneux qui la fixait au-dessus de la cloison de son box.
« C'est mieux que de faire griller des hamburgers », répondit-elle.
Victor fit un petit bond, se rendant visible jusqu'au menton. « Tu crois ? Ça ne durera pas éternellement. »
En fait, Dixie Mae était du même avis. Mais un poste au service client de LotsaTech, c'était un vrai boulot, un premier pas dans l'organigramme de la plus grande entreprise high-tech du monde." (page 9).

Jusque là, tout va bien. C'est son premier jour de boulot, après six jours de formation intensive, alors Dixie Mae, tout comme ses collègues débutants, se donne à fond avant de quitter l'immense campus pour la première fois depuis une semaine. Ouf !
Mais voilà qu'elle reçoit un mail très curieux, limite insultant, qui fait allusion à des faits que seule Dixie Mae peut connaître. Qu'est-ce que ça veut dire ? Il n'en faut pas beaucoup pour lui faire péter les plombs. Et là, elle est passablement énervée. Qui peut être à l'origine de ce mail ? Sans compter que, vu l'adresse de destinataire, le serveur de mail aurait dû le rejeter. Le contenu du mail comporte des indices... Est-ce qu'on se moque d'elle ?
Au lieu d'aller manger pendant sa pause déjeuner, Dixie Mae va suivre les indices contenus dans le mail et se balader sur le vaste campus. Est-ce vraiment une bonne idée ?

Elle va faire des rencontres, et finalement, ils seront plusieurs à se dire que, décidément, il y a quelque chose qui ne va pas. Mais quoi ?
Deux filles discutent sur la nature profonde du problème :
Citation :
"L'une dit : « Oh ! c'est de la science-fiction, et pas seulement le dernier épisode de Kywrack. L'idée a presque un siècle d'existence.
- “Dieu microcosmique”, de Theodore Sturgeon ! ajouta l'autre.
- Ça, ce serait génial ; Gerry, prends garde ! Et il y a aussi “Le Tunnel sous l'univers”, de Frederik Pohl.
- Brr ! Si c'est ça le scénario, on est foutus.
- Et que diras-tu de “Trou de mémoire”, de John Varley ?
- Ou de Darwinia, de Robert Charles Wilson ?
- Ou “Pigs in the Cyberspace”, de Hans Moravec ?
- Ou encore de Simulacron 3, de Daniel F. Galouye ?
- Ou les cubes de mort de Vernor Vinge ?" (pages 55-56) .
Hé, hé...

On appréciera d'autant plus le petit délire du texte qu'on aimera la SF... et qu'on aura quelques rudiments de connaissance informatique, sans doute (pour éviter de s'interroger sur les problèmes de taille d'en-tête de mails, de clef de décryptage...), même si ce n'est pas nécessaire pour comprendre.
Un petit texte très sympathique, intriguant. Un bon moment de lecture.


Dernière édition par eXPie le Mar 5 Juil 2016 - 22:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.plathey.net
shanidar
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

MessageSujet: Re: Vernor Vinge   Mar 5 Juil 2016 - 10:47

Tiens, j'ai acheté Rainbows end il y a des lustres... Ça pourrait me changer de Gibson... jemetate

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Vernor Vinge   

Revenir en haut Aller en bas
 
Vernor Vinge
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature nord américaine (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: