Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 Le Cirque du Soleil condensé dans une musique: Miriodor

Aller en bas 
AuteurMessage
Snark
Main aguerrie
Snark

Messages : 495
Inscription le : 11/05/2007
Age : 33
Localisation : ici

Le Cirque du Soleil condensé dans une musique: Miriodor Empty
MessageSujet: Le Cirque du Soleil condensé dans une musique: Miriodor   Le Cirque du Soleil condensé dans une musique: Miriodor Icon_minitimeDim 27 Mai 2007 - 20:08

« L’un des secrets les mieux gardés du Québec, Miriodor s’éclate dans une musique actuelle des plus recherchées. » ( Son Hi-Fi Vidéo )

Pour deux raisons je ferai une courte présentation d'un groupe de musique et une critique de leur plus récent CD. D'une part pque je veux me faire promoteur d'une musique fait au Québec et dont vous n'avez sans doute jamais entendu parlé pque les médias ne parle jamais de ce qui est vraiment remarquable, n'est-ce pas? D'autre part pour calmer mon impatience envers la sortie du prochain album du groupe, prévue pour en 2008. Je ne veux plus attendre!
--------


Un des plus grands groupes d’avant-prog de la planète est québécois, et n’est à peu près pas connu au Québec. Il s’agit de Miriodor, groupe formé à Québec en 1980 par Pascal Globensky (claviers) et François Émond (violon, flûte). Au fil des albums, se sont joints au groupe Rémi Leclerc (batterie,percussions), Chantal Bergeron (violon), Nicolas Masino (basse, claviers), Marie-Chantal Leclair (saxophone) et Bernard Falaise ( guitare). Quant à leur son, il a évolué en un RIO (rock in opposition) tout à fait unique et de plus en plus applaudit par la critique.
En 1996 paraît le renversant Jongleries élastiques. À partir du thème du cirque, Miriodor y présente une multitude d’effets tordus, saisissants, poignants qui résultent de jeux contrapuntiques à la fois étranges, viscéral, énergiques, complexes et joyeux. Avec un ravissement sans nom, nous retrouvons cela dans Mekano (2001). Extraordinairement, le groupe a trouvé les moyens de produire une musique encore plus forte. Mekano est constituée de multiples agencements atmosphériques joyeux, ludiques, exubérants, alambiqués, mais aussi, par moments, inquiétant. On y retrouve les rythmes complexes et le sens précis de la mélodie du rock progressif avant-gardiste de Jongleries élastiques. Mais leurs thèmes sont davantage dans la veine du film noir ou de science-fiction. Entre le temps de la publication de cet album et de celui que nous analyserons, Miriodor a participé au réputé festival de musiques progressives NEARfest en 2002 à Trenton, NJ. Succès fulgurant. D’abord inconnu du public, ils l’ont conquit progressivement pour recevoir, à la fin, des applaudissements du tonnerre.

Ce concert a été enregistré et publié en bonus avec leur plus récent album, Parade (2005). Dans ce CD comme dans les Jongleries élastiques et Mekano, est frappante l’élasticité, la souplesse de serpent ou de jaguar de leur musique. Leur déconcertante souplesse constitue une chimie créatrice féconde pour créer des mondes musicaux complexes où les couches s’ajoutent, s’ajoutent sans jamais être superflues, et se métamorphosent, se métamorphosent sans perdre leur 'cohérence mystique'. Des mondes fantasmagoriques qui ont une singulière puissance suggestive. Vous voulez sortir de la routine, du quotidien banal? Achetez Parade, insérez-le dans votre lecteur de disque, appuyez sur play, fermez vos yeux et laissez les images jaillir! Elles jailliront en foules, c’est garanti. Objectivement parlant, les pièces, qui durent de moins de 30 secondes à plus de 7 minutes, sont densément chargées d’idées. À chaque tournant, l’auditeur rencontre des nouveautés ingénieuses et étourdissantes, mais aussi, paradoxalement légères, ludiques.
(à suivre)


Dernière édition par le Lun 28 Mai 2007 - 19:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Snark
Main aguerrie
Snark

Messages : 495
Inscription le : 11/05/2007
Age : 33
Localisation : ici

Le Cirque du Soleil condensé dans une musique: Miriodor Empty
MessageSujet: Re: Le Cirque du Soleil condensé dans une musique: Miriodor   Le Cirque du Soleil condensé dans une musique: Miriodor Icon_minitimeLun 28 Mai 2007 - 19:10

2


« Scarabée » débute par un court (15 sec.) prélude dramatique constitué d’une atmosphère noise et d’une mélodie de guitare qui fondent ensemble et qui nous font croire que nous passerons par toute une gamme d’émotions, que quelque chose de « gros », d’important débute. Puis, sur un rythme calme et sinueux constitué par la batterie et le clavier, le talentueux guitariste joue une mélodie onduleuse qui s’intrique particulièrement bien au rythme, qui semble se mouler dans chacune de ses courbes. Cela donne une musique texturée, concise, serrée. À la 45ième seconde, la ligne de guitare arrête; suit un court silence; puis le même rythme se remet en marche, mais avec, en plus, une mélodie onduleuse de xylophone. 30 sec. plus tard, la ligne de guitare se casse avec tout le morceau, 3 sec., puis le rythme se remet en marche, mais cette fois, une mélodie de saxophone courbe dans le rythme sinueux… Ces métamorphoses incessantes surabondent, dans la musique de Miriodor. Il s’agit toujours d’une musique comparable au climat du Québec : elle ne cesse de changer de température, abruptement, du tout au tout. 30 secondes plus tard, au rythme serré autour des lignes de guitares et de saxophone se mêle un fond bruyant… Mais le même rythme de base demeure jusqu’à 2m.30. Alors, le rythme préserve la même mélodie générale* , mais se départi de son producteur, le batteur, et devient dure et brutal une trentaine de secondes. C’est un bruit épais produit par l’ordinateur, qui en constitue sa trame. Ensuite, ce dernier rythme reste, mais celui du début, revient, pour accroître la puissance de la composition. Le tout donne un rythme dur, épais, mais fleurit par une belle ligne de guitare, et complexifiée par d’autres éléments sonores. Et enfin, dernière transformation : l’atmosphère dramatique du tout début se mélange au tout. Progressivement, par un jeu contrapuntique complexe, le groupe envoûte l’auditeur. Et il en est de même pour la plupart des pièces. Tous emportent le lecteur dans un univers unique et subtil.

Une profusion créatrice, une densité, une faculté extraordinaire à façonner des rythmes, une souplesse de reptile et une singulière complexité font de la musique de Miriodor un des produits made in Quebec de la plus fine qualité de tout les temps.

*Il ne s'agit pas d'une mélodie... mais le rythme suit tjs une certaine routine. C,est de cette routine que je parle.



Merci à tous ceux/celles qui ont pris le temps de me lire! Jespère avoir titillé votre curiosité! Very Happy

_______


Le beau txt qui suit est disponible sur leur site internet www.miriodor.com

[quote]Quel genre de musique vous faites?


Ô ingrate question, quels tourments n'as-tu pas causés?
(Corneille, Le Cidre)


Tous ceux qui se sont livrés à l'exercice parfois exaltant de jouer dans un groupe ont eu à faire face à cette question d'apparence si anodine. Dans le cas de Miriodor, l'occasion est d'autant plus vexante pour ses membres qu'en général nous ne savons pas trop quoi répondre d'intelligent. La plupart des groupes instrumentaux mettent une grande emphase sur la musique improvisée, ce qui n'est clairement pas notre cas. Il arrive que les albums de Miriodor aboutissent chez le disquaire dans le rayon « jazz contemporain », mais ça n'a pourtant pas grand-chose à voir avec John Zorn ou Cecil Taylor. On les a aussi liés à plusieurs groupes de rock progressif et de RIO (Rock In Opposition), mais nous gardons l'impression que cette filiation n'est que partielle. D'autres encore voient en Miriodor un groupe de musique expérimentale, mais comme aurait pu le dire Varèse, une fois qu'on joue cette musique, on n'est plus en train d'expérimenter. Les pièces sont montées et démontées un nombre grotesque de fois avant d'être enregistrées, mais une fois leur gestation terminée, elles ne changent en général pas beaucoup. Alors, de quel genre de musique s'agit-il?


Allons-y bravement : on n’en a aucune espèce d'idée. On s'amuse comme des lutins dans le sous-sol de Dave Kerman à essayer de mettre dans ces pièces autant de virages en tête d'épingle, de téléscopages stylistiques, de contrepoints tordus, de contre-chants ridicules, de rythmes dysfonctionnels et d'harmonies grimaçantes que possible, et on espère de tout coeur que serez aussi euphoriques à écouter ces pièces que nous le sommes à les jouer, mais on ne sait toujours pas de quel genre musical il s'agit. Un jour, pendant un long voyage en fourgonnette entre Ann Arbour (Michigan) et Chicago, notre bienveillant bassiste Nicolas Masino a formulé cette description de nos perpétuels efforts : « musique de chambre post-moderne d'inspiration rock, avec des zébrures amusantes ». C'est ce que ça donne quand on reste trop longtemps à l'école.[quote]uel genre de musique vous faites?


Ô ingrate question, quels tourments n'as-tu pas causés?
(Corneille, Le Cidre)


Tous ceux qui se sont livrés à l'exercice parfois exaltant de jouer dans un groupe ont eu à faire face à cette question d'apparence si anodine. Dans le cas de Miriodor, l'occasion est d'autant plus vexante pour ses membres qu'en général nous ne savons pas trop quoi répondre d'intelligent. La plupart des groupes instrumentaux mettent une grande emphase sur la musique improvisée, ce qui n'est clairement pas notre cas. Il arrive que les albums de Miriodor aboutissent chez le disquaire dans le rayon « jazz contemporain », mais ça n'a pourtant pas grand-chose à voir avec John Zorn ou Cecil Taylor. On les a aussi liés à plusieurs groupes de rock progressif et de RIO (Rock In Opposition), mais nous gardons l'impression que cette filiation n'est que partielle. D'autres encore voient en Miriodor un groupe de musique expérimentale, mais comme aurait pu le dire Varèse, une fois qu'on joue cette musique, on n'est plus en train d'expérimenter. Les pièces sont montées et démontées un nombre grotesque de fois avant d'être enregistrées, mais une fois leur gestation terminée, elles ne changent en général pas beaucoup. Alors, de quel genre de musique s'agit-il?


Allons-y bravement : on n’en a aucune espèce d'idée. On s'amuse comme des lutins dans le sous-sol de Dave Kerman à essayer de mettre dans ces pièces autant de virages en tête d'épingle, de téléscopages stylistiques, de contrepoints tordus, de contre-chants ridicules, de rythmes dysfonctionnels et d'harmonies grimaçantes que possible, et on espère de tout coeur que serez aussi euphoriques à écouter ces pièces que nous le sommes à les jouer, mais on ne sait toujours pas de quel genre musical il s'agit. Un jour, pendant un long voyage en fourgonnette entre Ann Arbour (Michigan) et Chicago, notre bienveillant bassiste Nicolas Masino a formulé cette description de nos perpétuels efforts : « musique de chambre post-moderne d'inspiration rock, avec des zébrures amusantes ». C'est ce que ça donne quand on reste trop longtemps à l'école.[quote]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Snark
Main aguerrie
Snark

Messages : 495
Inscription le : 11/05/2007
Age : 33
Localisation : ici

Le Cirque du Soleil condensé dans une musique: Miriodor Empty
MessageSujet: Re: Le Cirque du Soleil condensé dans une musique: Miriodor   Le Cirque du Soleil condensé dans une musique: Miriodor Icon_minitimeMar 29 Mai 2007 - 5:28

Enfin, voici un extrait de "scarabée" pour illustrer tout cela:

http://www.fmpm.net/artists/2007/miriodor/miriodormp3.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

Le Cirque du Soleil condensé dans une musique: Miriodor Empty
MessageSujet: Re: Le Cirque du Soleil condensé dans une musique: Miriodor   Le Cirque du Soleil condensé dans une musique: Miriodor Icon_minitimeMar 29 Mai 2007 - 14:02

Info annexe:

Le Cirque du Soleil s'installe à Dubaï
02-05-2007
(Presse canadienne)

Un important promoteur immobilier privé accueillera un spectacle permanent du Cirque du Soleil, à Dubaï, dans les Émirats Arabes Unis.

Le promoteur est Nakheel, qui construira un théâtre de 1800 places conçu par le Cirque du Soleil. Les deux entreprises ont conclu une entente initiale de 15 années, selon laquelle le spectacle prendrait l'affiche au quatrième trimestre de 2010.

Ce partenariat a été conclu dans la foulée du succès retentissant qu'a connu le spectacle de tournée Quidam du Cirque du Soleil, de passage à Dubaï, en janvier 2007.


Evil or Very Mad Décevant, non?...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Snark
Main aguerrie
Snark

Messages : 495
Inscription le : 11/05/2007
Age : 33
Localisation : ici

Le Cirque du Soleil condensé dans une musique: Miriodor Empty
MessageSujet: Re: Le Cirque du Soleil condensé dans une musique: Miriodor   Le Cirque du Soleil condensé dans une musique: Miriodor Icon_minitimeMar 29 Mai 2007 - 21:52

oui assez. les capitalistes s'emparent souvent de ce qui a du potentiel, eux et leurs nids faits avec des billets verts.

à force de se vendre comme ça, nous ne pouvons qu'espérer que le Cirque ne perd pas son âme et ses exigences artistiques... c arrivé si souvent à dautres artistes. dès que ceux-ci se soumettent aux exigences du "populaire", dès que leurs âmes sont empoisonnés par une cupidité typiquement puante américaine...

soit dit en passant, la plupart des concerts de qulité qui ont lieu à Mtl coutent presque rien. beaucoup sont mm gratuits... pour lamour de la musique. je reçois chaque semaine une liste de ces concerts. alors... quiconque ira à Mtl, je pourrai vous donnez la liste quand vous le voudrez...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caro
Posteur en quête
Caro

Messages : 50
Inscription le : 08/03/2007
Age : 38
Localisation : Montréal, Québec

Le Cirque du Soleil condensé dans une musique: Miriodor Empty
MessageSujet: Re: Le Cirque du Soleil condensé dans une musique: Miriodor   Le Cirque du Soleil condensé dans une musique: Miriodor Icon_minitimeVen 6 Juil 2007 - 1:21

Montréal aurait pu avoir enfin son spectacle permanent du Cirque du Soleil, ainsi qu'un grand complexe artistique (incluant conservatoires, salles de concert pour l'OSM et l'Opéra) mais la populasse a préféré laisser glisser le filon de créativité québécoise à l'étranger, que voulez-vous...

C'est vrai que le Cirque du Soleil c'est capitaliste, mais ça en prend tout de même un peu de la rentabilité économique pour faire rouler notre monde. Pour le moment, je ne pense pas que les choix artistiques du Cirque du Soleil aient jamais été assujettis à de simples considérations financières. À ce que je sache, chaque spectacle recrée de la nouveauté et pousse un peu plus loin l'expérience circassienne. Certes, le Cirque du Soleil fait de l'argent, mais cette multinationale est encore dirigée par un Québécois, ultra visionnaire qui ne lésine pas sur la qualité artistique de ses produits.

Ce n'est pas la première fois que le Cirque vend ses produits, pensez à tous les shows permanents qui sont présentés tous les soirs à LA ou à Tokyo ou ailleurs, pensez à tous les shows qui tournent partout sur le globe pendant des décennies... Leur dernier est actuellement en paufinement à Montréal avant son grand départ et les critiques sont excellentes...

Il ne faut pas nécessairement assocer mégasuccès et dépravation créative, ni lier argent et médiocrité...

En ce qui concerne Miriodor, merci de cette découverte, mais pour le moment mon ordi refuse de lire les extraits...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Snark
Main aguerrie
Snark

Messages : 495
Inscription le : 11/05/2007
Age : 33
Localisation : ici

Le Cirque du Soleil condensé dans une musique: Miriodor Empty
MessageSujet: Re: Le Cirque du Soleil condensé dans une musique: Miriodor   Le Cirque du Soleil condensé dans une musique: Miriodor Icon_minitimeVen 6 Juil 2007 - 20:14

Je parle souvent à travers mon chapeau, sous l’impulsion de ce que m’inspire tel ou tel chose, et l’impulsion précède la réflexion… Tu as raison, « faut pas nécessairement assocer mégasuccès et dépravation créative »…

Pour Miriodor, voici d’autres liens pour écouter leur musique. Accroches-toi, ça se meut comme un serpent qui a léché un bufo alvarius *!

http://www.cuneiformrecords.com/bandshtml/miriodor.html
http://www.miriodor.com/media/miriodor_scarabee.mp3

*(grenouille dont le dos est couvert d’un hallucinogène)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Le Cirque du Soleil condensé dans une musique: Miriodor Empty
MessageSujet: Re: Le Cirque du Soleil condensé dans une musique: Miriodor   Le Cirque du Soleil condensé dans une musique: Miriodor Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Cirque du Soleil condensé dans une musique: Miriodor
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» musique et cirque
» Sébastien Roch dans Sous le soleil
» la musique classique dans les DA
» Weldon Boudreau ( Musique acadienne)
» FB et la Musique classique(RTL)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Images et sons :: Musique, maestro…-
Sauter vers: