Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
Accueil*Portail*RechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Anne Vallaeys [Belgique]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Anne Vallaeys [Belgique]   Mar 4 Jan 2011 - 10:33



D’origine belge, Anne Vallaeys est née en 1951 à Yangambi, sur les rives du fleuve Congo, où elle vécut ses dix premières années entre savanes et forêts primaires. Après un cycle d’histoire à la Sorbonne, elle est de l’équipe fondatrice du quotidien Libération, en 1973. Envoyée spéciale permanente à Marseille. Elle quitte la presse en 1981 et signe un contrat avec l’éditeur Jean-Claude Lattès. Avec Alain Dugrand, son compagnon, elle est l’auteur d’une trilogie romanesque, Les Barcelonnettes, qui va l’amener au Mexique. D’autres romans suivront comme Coup de Bambou, Agua Verde, puis La mémoire du papillon. Ils constituent un ensemble où Anne Vallaeys traite des passions quand elles sont confrontées à la vigueur des éléments naturels, à l’étrangeté des décors, à la solitude, aux solidarités humaines.

Source : Etonnants Voyageurs

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Anne Vallaeys [Belgique]   Mar 4 Jan 2011 - 10:34


La mémoire du papillon
Citation :
Description
En Guyane, au temps du bagne de Saint-Laurent-du Maroni... Pierre Le Vigan, un médecin, a été condamné aux travaux forcés pour meurtre. Guillaume Tranchant, ingénieur, est féru d'insectes et collectionne les papillons. Agnès Gauthier, jeune coléoptériste du Muséum, est en mission. Ces trois personnages s'affrontent dans la sylve irréelle de la jungle amazonienne. Chacun a son obsession : le bagnard se demande comment la beauté du papillon peut-elle naître de l'ordure ; l'ingénieur accumule les insectes morts ; la scientifique cherche à comprendre les mécanismes de l'infiniment petit. A tout cela, se mêlent les passions humaines, le désir de capture et de possession, sur fond de nature implacable.

Avant de découvrir le nouveau roman qu’elle va sortir lors de cette rentrée d’hiver, je voulais lui ouvrir un fil et j’ai relu le livre d’elle avec lequel j’ai fait connaissance il y a quelques années lors de sa présence à Saint Malo.

Un roman qui permet de faire un dépaysement total, on sent que l’auteur connait bien les lieux dont elle écrit.
J’aime bien son écriture qui est sobre et poètique en même temps et arrive à peindre en quelques mots une image, une atmosphère..

Curieuse de découvrir son nouveau roman Very Happy

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Livvy
Main aguerrie
avatar

Messages : 530
Inscription le : 11/03/2010
Age : 38
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: Anne Vallaeys [Belgique]   Mar 4 Jan 2011 - 17:16

Belgique et papillons. Je me dois de la découvrir ! dentsblanches
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.oliviabillington.com
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Anne Vallaeys [Belgique]   Mer 12 Jan 2011 - 22:39


Edward dans sa jungle
Citation :
Présentation de l'éditeur
Dans un tableau célèbre de Magritte, Reproduction Interdite, un homme contemple son propre dos dans un miroir. Il s’appelle Edward James. Qui était-il ?
Anne Vallaeys est partie sur les traces de cet inconnu. Il fallait une âme de romancière pour approcher le mystère de ce chevalier errant. En quête de beauté, Edward James traversa son siècle, rêvant de poésie sous les arches de l’université d’Oxford, conviant le jeune Salvador Dali à goûter les splendeurs de la côte amalfitaine, lui soufflant au passage quelques idées folles dont l’artiste fera des œuvres fameuses.
Richissime héritier, après une adolescence contrainte par les interdits de la haute société britannique, Edward choisit de se consumer au feu des artistes. Pour plaire à une danseuse volage, il commandite un ballet à Kurt Weill et Bertolt Brecht ; familier du cénacle des Noailles, mécènes de l’avant-garde, le jeune homme fréquente Chirico, Klee, Miró, Giacometti, Delvaux et Max Ernst. Il constitue une impressionnante collection de peintures. Mais, un soir de novembre 1947, il disparaît dans la jungle mexicaine…
Inlassable, Anne Vallaeys finit par retrouver son fantôme à Xilitla, « le pays où naissent les escargots ». Elle franchit le miroir. Sous la canopée, Edward a édifié une ville selon ses chimères : enchevêtrement de portiques et de colonnades, palais fantasmagoriques – une architecture des songes, à l’image d’un homme qui lutta toute sa vie avec les armes de l’art contre la tyrannie du réel.

Grâce à ce roman je viens de faire la connaissance d'Edward.. Edward James. Et marrant, je le connaissais depuis des anneés. Vous aussi, je suis sûre, c'est lui:



et oui, 'portrait' peint par Magritte, d'après une idée d'Eward James.. et surtout pour venir à l'aide de Magritte qui gagnait assez mal sa vie à ce moment.

Mais avant de devenir mécène (entre autre de Dali), Anne Vallaeys nous emmène dès la jeune enfance dans la vie de ce personnage extraodrinaire qui a eu la chance d'avoir dans sa famille le fameux Henry James, auteur (il était cousin de son père) et lors de la mort de celui-ci, Edward hértait de sa fortune.

Il avait tout juste 20 ans, quittait l'universitait et se donnait dès ce moment dans maintes explorations et festivités.
Il était entouré des écrivains et artistes à la mode des années 1920 et 1930.
Il faisait connaissance de Dali et devenait son plus grand mécène pendant des années.
Ce qui explique aussi la couverture du livre: le fameux Téléphone Homard, considéré comme icône dalinienne. À tort comme on peut le découvrir dans ce livre.. c'est un évènement qui s'est produit dans la vie d'Edward James et il a raconté ceci à Dali, voulait un dessin, une reproduction qu'il a lui-même donné en commande (les factures existent).

Et puis les dernières années il passe au Mexique, où il se crée un 'paradis' qui est assez spécial.. tout comme lui Wink



Leonora Carrington est de passage, entre autre et y laisse un murail




Un 'jeu de piste' qui est tout à la fois: sublime lecture, super découverte, intéressant et qui donne envie d'aller à la recherche de ce personnage en outre de ce livre.. grand coup de coeur de cette rentrée drunken

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Anne Vallaeys [Belgique]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Anne Vallaeys [Belgique]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sièges RF en Belgique??
» La VRT dit adieu à la Belgique...
» Anne Quéméré récupérée par un cargo
» Intervention d'Anne Laperrouze
» Site-boutique de trucs bio en Belgique ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature belge et suisse (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: