Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
Accueil*Portail*RechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Lieve Joris

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Lieve Joris   Jeu 6 Jan 2011 - 10:34

Lieve Joris née le (14 juin 1953 à Neerpelt, Belgique) est un écrivain belge de langue néerlandaise qui vit aux Pays-Bas depuis les années 1970. Elle s'est spécialisée dans les récits de voyage - surtout en Afrique et au Moyen-Orient.

Ses récits décrivent avec compassion mais sans complaisance la vie souvent difficile au Congo, au Mali ou en Syrie, etc. Chaque ouvrage nous fait partager ses impressions et ses observations avec un ton lucide et engagé.

Dans Mon oncle du Congo, Lieve Joris part sur les traces de son grand-oncle qui fut missionnaire au Zaïre.

Les Portes de Damas est le résultat d'un long séjour de Lieve Joris à Damas chez une amie syrienne dont le mari est prisonnier politique; c'est un journal sur la vie ordinaire à Damas dans un environnement oppressant.

Mali blues est un carnet de route à travers l'Afrique de l'Ouest avec toute une galerie de personnages émouvants, d'où émerge le chanteur de blues malien Boubacar Traoré.

Dix ans après sa première visite, elle retourne au Congo juste après la chute de Mobutu et l'arrivée au pouvoir de Kabila. Dans Danse du léopard, Lieve Joris raconte un pays ou règne le chaos, la peur, la misère et aussi la volonté de survivre malgré tout.

Bibliographie

* 1986 De Golf
* 1987 Mon oncle du Congo (Terug naar Congo)
* 1990 De melancholieke revolutie (Prix Henriëtte Roland Holst en 1993)
* 1991 Een kamer in Caïro
* 1992 La chanteuse de Zanzibar (Zangeres op Zanzibar en andere reisverhalen)
* 1993 Les Portes de Damas (De poorten van Damascus)
* 1996 Mali blues et autres histoires (Mali blues en andere verhalen) (Prix Astrolabe)
* 2001 Danse du léopard (Dans van de luipaard)
* 2006 L'Heure des rebelles (Het uur van de rebellen)
* 2009 Les hauts plateaux (De hoogvlaktes)

En français, ses livres ont été publiés aux Editions Actes Sud ("Babel" en poche)

Source : wikipédia
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Lieve Joris   Jeu 6 Jan 2011 - 10:41

Mon oncle du Congo



Citation :
A l’époque, dans toutes les familles flamandes, on avait un oncle dans les missions. La souffrance causée par son absence était largement compensée par la nouveauté du monde dans lequel entrait la famille : des missionnaires en congé ramenaient des histoires de brousse et venaient déjeuner le dimanche, laissant des taches de vin d’un rouge profond sur la nappe damassée et la maison entière imprégnée d’épaisse fumée de cigare.
Lieve Joris part dans les années 80 en direction du Zaïre, ex-Congo belge, sur les traces de son oncle missionnaire. Vu la situation chaotique du pays, on lui conseille ne pas trop se faire remarquer une fois sur place.
Citation :
Il ne fallait pas que je raconte à tout le monde que j’étais journaliste, pensaient-ils, il valait mieux dire que je faisais un « petit travail pour la famille ».
Lieve prend la route pour le Zaïre via le Fabiolaville, un bateau majoritairement pris par d’anciens coloniaux nostalgiques du Congo de l’époque.
Citation :
Je comprends soudain pourquoi ces gens préfèrent aller en Afrique en bateau plutôt qu'en avion. Ils se sentent dépaysés en Belgique, et le Zaïre non plus n'est plus ce qu'il était. Sur le bateau, entre ces deux mondes, le passé est toujours vivant.
Paternalistes, volontiers méprisants à l’égard des africains et s’amusant de sa naïveté, Lieve se sent souvent mal à l’aise au bastingage du Fabiolaville.
Citation :
Je pars pour un pays qu’ils connaissent tous et sur lequel ils ont tous la même opinion. Ils disent qu’ils ne comprennent pas les Noirs. Moi, c’est eux que je ne comprends pas.
Hésitante mais avant tout curieuse et désireuse d’aller à la rencontre des Africains en se lançant sur les traces laissées par les missionnaires de l’ex-Congo belge dont faisait partie son oncle, Lieve se compte pas seulement raviver les bons et moins bons souvenirs laissés par l’ancien régime colonial au hasard des rencontres et des anecdotes. Car l'auteur veut à son tour initier son propre chemin en se détachant de celui emprunté par son oncle afin d’explorer le Zaïre de Mobutu.

En revenant sur le chaos de l’indépendance, la montée au pouvoir de Mobutu en tant que général de l’armée et l’échec de la zaïrianisation du pays, c’est toute une identité zaïroise établie par Mobutu qui semble bien précaire :

Citation :
[…] je vois la notion de nation s’écailler comme une fine couche de vernis. Le tribunal provoque des émotions brutes qui réveillent en chacun l’idée de tribu.
Problèmes ethniques qu’ironiquement l'ancienne puissance coloniale ne connait que trop bien, sauf que nous les désignons pudiquement sous le vocable « problèmes communautaires ».

La misère et la corruption ne sont malheureusement pas en reste :
Citation :
Diriger un pays, ça ne veut pas dire rouler dans des Mercedes noires et organiser des défilés.
Citation :
Ici, le pouvoir est au bout du fusil.


Lieve Joris nous convie à une très intéressante balade africaine, sans misérabilisme mais sans angélisme non plus, entre les derniers vestiges d’un passé révolu et les conséquences d’une décolonisation bien mal préparée.
Un regard lucide mais terriblement humain d’une femme sur un pays d’Afrique qui a bien du mal à se donner une identité commune.

Laissons la dernière parole à un politicien zaïrois :

Citation :
La Belgique a abandonné sa colonie dans un état lamentable. « Vous ne nous avez pas donné l’indépendance, vous nous l’avez crachée au visage ».


Mon oncle du Congo (1987) est le premier volume consacré au Congo/Zaïre/RDC, suivi par Danse du léopard (2001), L’Heure des rebelles (2006) et, dernier en date, Les Hauts Plateaux (2009)






Revenir en haut Aller en bas
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Lieve Joris   Jeu 6 Jan 2011 - 10:51

Merci pour ce fil Senti
depuis le temps que je voulais le faire
Lieve Joris était présent au Festival Etonnants Voyageurs il y a quelques années et j'en ai fait connaissance à ce moment avec un de ses livres
Je m'avais promis de continuer.. je la remonte dans ma LAL Very Happy

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Lieve Joris   Jeu 6 Jan 2011 - 10:56

Cela faisait pas mal de temps que je voulais également ouvrir son fil, et comme je compte lire prochainement Danse du léopard, je me suis dis que c'était le moment ou jamais Very Happy

Lieve Joris a d'ailleurs obtenu le Prix Bouvier 2009 lors du festival Étonnants Voyageurs pour son dernier né, Les hauts-plateaux.
Revenir en haut Aller en bas
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Lieve Joris   Lun 12 Mar 2012 - 16:48

retrouvé sur le OneShot

Nathria a écrit:

Les Hauts Plateaux

Si, tout comme moi, vous ne pouvez voyager qu’à travers les livres, voici un sympathique petit récit de voyage (132 pages). Lieve Joris nous emmène avec elle au Congo : de Minembwe à Uvira précisément. Le récit alterne anecdotes quotidiennes, tendances géopolitiques (plusieurs ethnies se côtoient et s’apprécient plus ou moins en fonction du pouvoir lié à leur statut), et humeurs de la voyageuse (fatigue, espoir, tension, joie…). Ce qui donne un récit très vivant au jour le jour, ponctué de photos et de cartes.
Une lecture rapide et plaisante pour se changer les idées !

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Lieve Joris   

Revenir en haut Aller en bas
 
Lieve Joris
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Qui se cache derriere le rond! [Gagnant -> Joris]
» Adieux F911 WESTDIEP
» M904 DE BROUWER
» La Misère au Borinage (1932) de Henri Storck et Joris Ivens

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature non romanesque (par auteur ou fils spécifiques) :: Voyages-
Sauter vers: