Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 Amélie Nothomb [Belgique]

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 16 ... 29, 30, 31 ... 40 ... 50  Suivant
AuteurMessage
krys
Sage de la littérature
krys

Messages : 2093
Inscription le : 06/09/2009
Age : 60
Localisation : sud ouest

Amélie Nothomb [Belgique] - Page 30 Empty
MessageSujet: Re: Amélie Nothomb [Belgique]   Amélie Nothomb [Belgique] - Page 30 EmptyJeu 21 Oct 2010 - 19:42

je suis comme toi Arabella, les livres courts ne m'attirent pas Mais j'aime beaucoup Nothomb quand même ! et d'ailleurs, Biographie de la faim n'est pas si court ! et c'est mon préféré Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
darkanny
Zen littéraire
darkanny

Messages : 7078
Inscription le : 02/09/2009
Localisation : Besançon

Amélie Nothomb [Belgique] - Page 30 Empty
MessageSujet: Re: Amélie Nothomb [Belgique]   Amélie Nothomb [Belgique] - Page 30 EmptyJeu 21 Oct 2010 - 19:48

L'épaisseur d'un livre n'a vraiment aucune importance pour moi , sauf si je dois le trimballer dans une valise ou un sac et encore.....
Revenir en haut Aller en bas
colimasson
Abeille bibliophile
colimasson

Messages : 16258
Inscription le : 28/06/2010
Age : 28
Localisation : Thonon

Amélie Nothomb [Belgique] - Page 30 Empty
MessageSujet: Re: Amélie Nothomb [Belgique]   Amélie Nothomb [Belgique] - Page 30 EmptyJeu 21 Oct 2010 - 20:43

darkanny a écrit:
L'épaisseur d'un livre n'a vraiment aucune importance pour moi , sauf si je dois le trimballer dans une valise ou un sac et encore.....

Tout à fait d'accord ! C'est pourquoi je ne lis jamais de pavé au cours de la semaine (j'ai déjà trop de cours dans mon sac Razz). Je les réserve pour les week-ends ou pour les vacances. dentsblanches
Revenir en haut Aller en bas
http://colimasson.over-blog.com/#
Harelde
Zen littéraire
Harelde

Messages : 6465
Inscription le : 28/04/2010
Age : 44
Localisation : Yvelines

Amélie Nothomb [Belgique] - Page 30 Empty
MessageSujet: Re: Amélie Nothomb [Belgique]   Amélie Nothomb [Belgique] - Page 30 EmptyVen 22 Oct 2010 - 9:25

Arabella a écrit:
Sans doute Harelde.

Mais pour ma part, c'est l'inverse, je me sans frustrée par des livres courts. Ce qui peut peut être expliquer en partie mon manque d'intérêt pour Amélie Nothomb. Mais évidemment en partie seulement. dentsblanches
Je suis comme toi et me suis mis aux nouvelles que très récemment.

_________________
Etre un écrivain, c'est braver l'observation de Darwin voulant que, plus une espèce se spécialise, plus elle risque de disparaître.
[Joyce Carol Oates - J'ai réussi à rester en vie]
Revenir en haut Aller en bas
http://www.senscritique.com/BibliOrnitho
Arabella
Sphinge incisive
Arabella

Messages : 19316
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

Amélie Nothomb [Belgique] - Page 30 Empty
MessageSujet: Re: Amélie Nothomb [Belgique]   Amélie Nothomb [Belgique] - Page 30 EmptyVen 22 Oct 2010 - 12:05

J'ai toujours aimé les nouvelles, à condition que le volume soit suffisamment épais. Comme j'ai tendance à lire vite, 150-200 pages sont très vite avalées, et si j'ai aimé, j'ai tendance à me sentir frustrée de ne pas pouvoir continuer à évoluer dans l'univers de l'auteur plus longtemps. Mais Henry James dans la Pléiade, par exemple, c'est très bien, on a vraiment le temps de plonger dans l'écriture, même si les histoires en elles-mêmes ne sont pas longues, on peut continuer avec les suivantes.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Fantaisie héroïque
Sage de la littérature
Fantaisie héroïque

Messages : 2182
Inscription le : 05/06/2007
Age : 32
Localisation : Paris

Amélie Nothomb [Belgique] - Page 30 Empty
MessageSujet: Re: Amélie Nothomb [Belgique]   Amélie Nothomb [Belgique] - Page 30 EmptySam 23 Oct 2010 - 11:56

colimasson a écrit:
C'est peut-être une des clés de son succès ? dentsblanches Elle réussit même à séduire les lecteurs paresseux Razz
Elle dit souventqu'elle reçoit beaucoup de lettres de lecteurs lui disant que grâce à elle, ils ont appris à aimer la lecture. Alors même si effectivement, ses livres sont très/trop courts, je trouve déjà bien de la lire Wink

_________________
Ce que j'ai souvent éprouvé plus tard, je le pressentis alors en quelque sorte, savoir : que l'on n'a pas le droit d'ouvrir un livre si l'on ne s'engage pas à les lire tous.

[Rilke, Les cahiers de Malte Laurids Brigges]
Revenir en haut Aller en bas
http://www.myspace.com/fantaisie_heroique
eXPie
Abeille bibliophile
eXPie

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

Amélie Nothomb [Belgique] - Page 30 Empty
MessageSujet: Re: Amélie Nothomb [Belgique]   Amélie Nothomb [Belgique] - Page 30 EmptyLun 25 Oct 2010 - 23:08

Une Forme de vie. 2010. 169 pages. Albin Michel.

Au début du roman, Amélie Nothomb reçoit un lettre :
Citation :
"Chère Amélie Nothomb,

Je suis soldat de 2e classe dans l'armée américaine, mon nom est Melvin Mapple, vous pouvez m'appeler Mel. Je suis posté à Bagdad depuis le début de cette fichue guerre, il y a plus de six ans. Je vous écris parce que je souffre comme un chien. J'ai besoin d'un peu de compréhension et vous, vous me conprendez, je le sais.
Répondez-moi. J'espère vous lire bientôt.
Malvin Mapple
Bagdad, le 18/15/2008

Je crus d'abord à un canular." (pages 7-8 ).
C'est l'occasion pour Amélie de parler de la correspondance qu'elle entretient avec ses lecteurs.
Citation :
"Je différencie les expéditeurs inconnus des connus et, parmi ceux-ci, je dispose à gauche ceux que je me réjouis de lire et à droite deux qui s'annoncent fastidieux. Comme toujours, ces derniers envoient des courriers énormes. C'est une loi de la nature, dussé-je me répéter : la lettre désirée est courte, la missive indésirable est volumineuse. Cela se retrouve à tous les niveaux du désir : les mets de choix ne débordent pas de l'assiette, les grands crus sont servis de façon parcimonieuse, les êtres exquis sont sveltes, le tête-à-tête est la rencontre espérée." (page 76).
Elle parle aussi de la connaissance d'un être par voie épistolaire, et de sa concrétisation physique.
Citation :
"La première étape consiste à constater l'existence de l'autre : il peut arriver que ce soit un moment d'émerveillement. À cet instant, on est Robinson et Vendredi sur la plage de l'île, on se contemple, stupéfait, ravi qu'il y ait dans cet univers un autre aussi autre et aussi proche à la fois. On existe d'autant plus fort que l'autre le constate et on éprouve un déferlement d'enthousiasme pour cet individu providentiel qui vous donne la réplique. On attribue à ce dernier un nom fabuleux : ami, amour, camarade, hôte, collègue, selon. C'est une idylle. L'alternance entre l'identité et l'altérité (« C'est tout comme moi ! C'est le contraire de moi ! ») plonge dans l'hébétude, le ravissement d'enfant. On est tellement enivré qu'on ne voit pas venir le danger.
Et soudain, l'autre est là, devant la porte. Dessaoulé d'un coup, on ne sait comment lui dire qu'on ne l'y a pas invité. Ce n'est pas qu'on ne l'aime plus, c'est qu'on aime qu'il soit un autre, c'est-à-dire quelqu'un qui n'est pas soi. Or l'autre se rapproche comme s'il voulait vous assimiler ou s'assimiler à vous." (pages 71-72).

Plus loin : "Rares sont les êtres dont la compagnie m'est plus agréable que ne le serait une missive d'eux - à supposer, bien sûr, qu'ils possèdent un minimum de talent épistolaire. [...]".
A ceux qui lui reprochent une incapacité à affronter le réel, elle répond : "pourquoi les individus seraient-ils forcément plus vrais quand on les a en face de soi ? Pourquoi leur vérité n'apparaîtrait-elle pas mieux, ou tout simplement différemment, dans l'épître ?" (pages 106-107).
Et on arrive à la fameuse question de la rencontre d'un écrivain.
Citation :
"Il est incontestable qu quelques auteurs nuisent gravement à leur oeuvre. J'ai discuté avec des gens qui avaient rencontré Montherlant et le regrettaient : un homme m'a dit que suite à une brève rencontre avec cet écrivain, il n'avait plus jamais été capable de lire cette oeuvre qu'il admirait, tant l'individu l'avait dégoûté. A côté de cela, on m'a affirmé que la prose de Giono était encore plus belle si on avait eu le bonheur de le côtoyer. [...]
Avec les correspondants règne une identique absence de loi. Mais ma tendance naturelle me pousserait à ne pas les rencontrer, moins par prudence que pour ce motif sublimement exprimé dans une préface proustienne : la lecture permet de découvrir l'autre en conservant cette profondeur que l'on a uniquement quand on est seul. " (pages 108-109)

A côté de ces réflexions, il y a une histoire alla Nothomb (on y retrouve certaines de ses obsessions), la relation avec le soldat.
Et puis, on trouve comma à l'accoutumée un mot ou deux qui sortent de l'ordinaire, tel ce "opisthographie" (page 47) (écrire recto-verso). Ou bien :
Citation :
"Je mangeai du pain d'épice au miel. J'adore ce goût de miel. Le mot « sincère », qui est aujourd'hui si à la mode, lui doit son étymologie : « sine cera », littéralement « sans cire », désignait le miel purifié, de qualité supérieure - quand le margoulin, lui, vous vendait un pénible mélange de miel et de cire." (page 147).

Et, bien sûr, comme à chaque fois qu'elle parle de ce qu'elle ne connaît pas, Amélie Nothomb ne se renseigne pas. On a vu qu'elle ne savait pas que les films et autres séries sont diffusées en v.o. dans les pays nordiques, que ces même pays nordiques n'ont pas de volets ; dans Une forme de vie, elle parle de "programmateur", au lieu de "programmeur". Un programmateur diffuse des émissions radios ; un programmeur fait de l'informatique.
A moins que ce ne soit un mot belge ?

Globalement, Une forme de vie est un vrai bon Nothomb, comme on n'en avait pas lu depuis des années, et qu'on désespérait de lire : elle a enfin quelque chose de personnel à dire.
Ouf !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.plathey.net
Babelle
Zen littéraire
Babelle

Messages : 5065
Inscription le : 14/02/2007
Localisation : FSB

Amélie Nothomb [Belgique] - Page 30 Empty
MessageSujet: Re: Amélie Nothomb [Belgique]   Amélie Nothomb [Belgique] - Page 30 EmptyLun 27 Déc 2010 - 20:14

"Une forme de vie"
J'avais choisi un Nothomb pour une lecture divertissante et elle le fut car j'aime ce genre d'échange épistolaire dans un style direct et rapide, et parce que, comme le soulignait Orientale plus haut, la romancière nous plonge ici dans une certaine actualité : être jeune soldat américain en Irak.
J'y ai retrouvé un versant de ses troubles comportementaux "internes" (TCI ;-) à Amélie, notamment celui qu'elle nous décrivait déjà dans Les Catilinaires et qu'elle explicitait dans sa Biographie de la faim. Elle comble le vide et sa plume ici cuisine pas mal. Ou bien, anorexicoboulimique, elle reste (encore avec excès) fascinée par cet autre qui gobe, avale et gonfle tandis qu'elle vomit par sa plume un roman annuel et picore dans sa propre assiette. Amélie à table pour de vrai, j'aimerais en savoir plus... En tout cas, dans cet excès, il y a un fantasme bien récurrent chez elle. N'était-ce pas dans Le Robert des noms propres qu'une petite danseuse avait le désir de devenir transparente en ne s'alimentant plus?
Une lecture agréable qui ne fait pas prise de tête même si la vérité de la situation est tronquée. Une belle analogie de ce qu'ont pu vivre en Irak ces jeunes américains qui n'avaient pas vraiment demandé d'y aller.
Revenir en haut Aller en bas
http://macrofictions.blogspot.com/
Babelle
Zen littéraire
Babelle

Messages : 5065
Inscription le : 14/02/2007
Localisation : FSB

Amélie Nothomb [Belgique] - Page 30 Empty
MessageSujet: Re: Amélie Nothomb [Belgique]   Amélie Nothomb [Belgique] - Page 30 EmptyLun 27 Déc 2010 - 20:18

[quote="eXPie"]
Citation :
C'est l'occasion pour Amélie de parler de la correspondance qu'elle entretient avec ses lecteurs.
Ah oui, et ça a l'air d'être tellement du vécu car il me semble qu'elle répond au courrier qu'elle reçoit. J'apprécie aussi ce versant, non dénué d'humour.
Revenir en haut Aller en bas
http://macrofictions.blogspot.com/
colimasson
Abeille bibliophile
colimasson

Messages : 16258
Inscription le : 28/06/2010
Age : 28
Localisation : Thonon

Amélie Nothomb [Belgique] - Page 30 Empty
MessageSujet: Re: Amélie Nothomb [Belgique]   Amélie Nothomb [Belgique] - Page 30 EmptyLun 27 Déc 2010 - 21:41

Merci Babelle de parler de ce livre !
Je l'ai emprunté à la bibliothèque il y a un mois peut-être et j'avais oublié d'en parler. J'avais beaucoup aimé ce livre moi aussi ! Encore une fois, on retrouve, comme tu l'as dit, l'évocation de ses problèmes alimentaires. Elle en parle très bien, sans complaisance ni condamnation. Il est rare en effet que l'on parle des personnes souffrant de troubles alimentaires sans qu'elles ne soient traitées comme des objets de pitié, de triste poésie ou de moquerie. Ca fait du bien. Et Nothomb à table, j'aimerais bien voir ça moi aussi...

Je regrette peut-être seulement la fin, un peu abrupte, mais qui reste crédible malgré tout.

Ce roman m'aura en tout cas donné envie de lui écrire... Razz
Revenir en haut Aller en bas
http://colimasson.over-blog.com/#
Orientale
Agilité postale
Orientale

Messages : 903
Inscription le : 13/09/2009
Age : 66
Localisation : Syldavie

Amélie Nothomb [Belgique] - Page 30 Empty
MessageSujet: Re: Amélie Nothomb [Belgique]   Amélie Nothomb [Belgique] - Page 30 EmptyMar 28 Déc 2010 - 7:09

Babelle a écrit:
"Une forme de vie"
J'avais choisi un Nothomb pour une lecture divertissante et elle le fut car j'aime ce genre d'échange épistolaire dans un style direct et rapide, et parce que, comme le soulignait Orientale plus haut, la romancière nous plonge ici dans une certaine actualité : être jeune soldat américain en Irak.
J'y ai retrouvé un versant de ses troubles comportementaux "internes" (TCI ;-) à Amélie, notamment celui qu'elle nous décrivait déjà dans Les Catilinaires et qu'elle explicitait dans sa Biographie de la faim. Elle comble le vide et sa plume ici cuisine pas mal. Ou bien, anorexicoboulimique, elle reste (encore avec excès) fascinée par cet autre qui gobe, avale et gonfle tandis qu'elle vomit par sa plume un roman annuel et picore dans sa propre assiette. Amélie à table pour de vrai, j'aimerais en savoir plus... En tout cas, dans cet excès, il y a un fantasme bien récurrent chez elle. N'était-ce pas dans Le Robert des noms propres qu'une petite danseuse avait le désir de devenir transparente en ne s'alimentant plus?
Une lecture agréable qui ne fait pas prise de tête même si la vérité de la situation est tronquée. Une belle analogie de ce qu'ont pu vivre en Irak ces jeunes américains qui n'avaient pas vraiment demandé d'y aller.

Tres bonnes deductions, Bebelle bravo et tu ecris tres bien! bravo

colimasson a ecrit:
Citation :
J'avais beaucoup aimé ce livre moi aussi ! Encore une fois, on retrouve, comme tu l'as dit, l'évocation de ses problèmes alimentaires. Elle en parle très bien, sans complaisance ni condamnation. Il est rare en effet que l'on parle des personnes souffrant de troubles alimentaires sans qu'elles ne soient traitées comme des objets de pitié, de triste poésie ou de moquerie. Ca fait du bien. Et Nothomb à table, j'aimerais bien voir ça moi aussi...

Je regrette peut-être seulement la fin, un peu abrupte, mais qui reste crédible malgré tout.

Moi aussi, colimasson, j'ai aime ce livre et je ne le cache pas. Amelie N. connait la sacree magie de la parole et plein de problemes psy dans ses livres sont presentes de maniere tout acceptable.
La fin, je l'ai deja dit, plus haut - c'est un echappatoir assez malin pour l'auteure, mais c'est credible, pour moi aussi.
En tout cas, Amelie restera parmi les ecrivains que je lirai si je peux.
Revenir en haut Aller en bas
Fantaisie héroïque
Sage de la littérature
Fantaisie héroïque

Messages : 2182
Inscription le : 05/06/2007
Age : 32
Localisation : Paris

Amélie Nothomb [Belgique] - Page 30 Empty
MessageSujet: Re: Amélie Nothomb [Belgique]   Amélie Nothomb [Belgique] - Page 30 EmptyMar 28 Déc 2010 - 22:29

Babelle a écrit:
Ah oui, et ça a l'air d'être tellement du vécu car il me semble qu'elle répond au courrier qu'elle reçoit.
En effet Very Happy

_________________
Ce que j'ai souvent éprouvé plus tard, je le pressentis alors en quelque sorte, savoir : que l'on n'a pas le droit d'ouvrir un livre si l'on ne s'engage pas à les lire tous.

[Rilke, Les cahiers de Malte Laurids Brigges]
Revenir en haut Aller en bas
http://www.myspace.com/fantaisie_heroique
Babelle
Zen littéraire
Babelle

Messages : 5065
Inscription le : 14/02/2007
Localisation : FSB

Amélie Nothomb [Belgique] - Page 30 Empty
MessageSujet: Re: Amélie Nothomb [Belgique]   Amélie Nothomb [Belgique] - Page 30 EmptyMer 29 Déc 2010 - 23:05

Fantaisie! Est-ce toi la "Parfumée" qui reçoit du courrier d'Amélie Nothomb?
Impossible de relire ce fil entièrement (il est trop long!). Mais je ris parce qu'en 2007 tu te plaignais d'une certaine redondance à travers ses romans (tu as même été nous chercher des rumeurs infirmant son statut de "dame pipi" dans Stupeur et tremblement), mais au fil du fil, tu as toujours été là... Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://macrofictions.blogspot.com/
Babelle
Zen littéraire
Babelle

Messages : 5065
Inscription le : 14/02/2007
Localisation : FSB

Amélie Nothomb [Belgique] - Page 30 Empty
MessageSujet: Re: Amélie Nothomb [Belgique]   Amélie Nothomb [Belgique] - Page 30 EmptyMer 29 Déc 2010 - 23:12

J'enchaîne sur Le Voyage d'hiver. Le narrateur a le même sens de l'humour que sa créatrice. J'ai l'impression qu'Amélie fait souvent des clins d'œil à ses éditeurs par l'intermédiaire de ses personnages, qui aiment bien se raconter...
Si vous devez prendre l'avion, ne rigolez pas si ça vous chatouille lors de la fouille après avoir sonné au portillon.
- Mais pourquoi il sonne tout le temps, ce type?
Amélie Nothomb [Belgique] - Page 30 Amelie10
Revenir en haut Aller en bas
http://macrofictions.blogspot.com/
Fantaisie héroïque
Sage de la littérature
Fantaisie héroïque

Messages : 2182
Inscription le : 05/06/2007
Age : 32
Localisation : Paris

Amélie Nothomb [Belgique] - Page 30 Empty
MessageSujet: Re: Amélie Nothomb [Belgique]   Amélie Nothomb [Belgique] - Page 30 EmptyVen 31 Déc 2010 - 10:50

Babelle a écrit:
Fantaisie! Est-ce toi la "Parfumée" qui reçoit du courrier d'Amélie Nothomb?
Impossible de relire ce fil entièrement (il est trop long!). Mais je ris parce qu'en 2007 tu te plaignais d'une certaine redondance à travers ses romans (tu as même été nous chercher des rumeurs infirmant son statut de "dame pipi" dans Stupeur et tremblement), mais au fil du fil, tu as toujours été là... Wink
Oui, Babelle, c'est bien moi Wink et d'ailleurs, je corresponds toujours avec elle:). Mais en effet, tu peux rire car il y a eu un moment où j'étais assez critique; ce n'est pas plus mal, finalement, ça permet de repartir sur de nouvelles bases^^)

_________________
Ce que j'ai souvent éprouvé plus tard, je le pressentis alors en quelque sorte, savoir : que l'on n'a pas le droit d'ouvrir un livre si l'on ne s'engage pas à les lire tous.

[Rilke, Les cahiers de Malte Laurids Brigges]
Revenir en haut Aller en bas
http://www.myspace.com/fantaisie_heroique
Contenu sponsorisé




Amélie Nothomb [Belgique] - Page 30 Empty
MessageSujet: Re: Amélie Nothomb [Belgique]   Amélie Nothomb [Belgique] - Page 30 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Amélie Nothomb [Belgique]
Revenir en haut 
Page 30 sur 50Aller à la page : Précédent  1 ... 16 ... 29, 30, 31 ... 40 ... 50  Suivant
 Sujets similaires
-
» Site-boutique de trucs bio en Belgique ?
» [Vente] Baccara, 03/1995, 180.000 km, noir, 1.500 € (Belgique)
» Marché de noël chez Fournier à Menin (jardinerie en Belgique)
» Char Léopard et M113
» Les détachement belge à DEN HELDER

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature belge et suisse (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: