Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Edogawa Ranpo

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Dioné
Invité



MessageSujet: Edogawa Ranpo   Mer 30 Mai 2007 - 16:36


Edogawa Ranpo
(1894-1965)

Edogawa Ranpo, de son vrai nom Hirai Tarô, est né à Nabari (proche d'Ise) en 1894. Il choisit le nom d'Edogawa Ranpo ("Flânerie au bord du fleuve Edo") pour sa ressemblance avec un auteur qu'il admire : Edgar Poe. Jusqu'au milieu des années 1930, il écrit des nouvelles et des romans policiers mâtinés de fantastique plus ou moins macabre.

Comme Edgar Poe, il est très intéressé par la logique (un peu à la manière du Scarabée d'Or de Poe, comme dans La pièce de deux sen) et en même temps par les psychologies tordues (La Chambre Rouge, à rapprocher peut-être du Démon de la Perversité de Poe) ou parfois même plus (La Chenille, brillant concentré de fétichisme, sadisme, masochisme, etc.). Puis il se tourne vers la littérature enfantine (mais néanmoins policière), genre dans lequel il aura moins de problèmes avec la censure.
Après la guerre, il a créé un prix qui porte son nom et qui est une des références actuelles dans le domaine du thriller au Japon.




MIRAGE

Un tout petit livre, un trop petit livre...

Seulement 2 nouvelles policières ou alors un peu surnaturelles, je ne saurais être plus précise...

Le style de l'auteur?  Des phrases très concises ou il n'y a que l'essentiel, mais très poétique parfois, dures et crues d'autres fois.
L'écriture, très calssique, ne ressemble en rien à celles de Murakami Haruki ou Ogawa Yoko, mais elle est aussi percutante.

La première nouvelles raconte l'histoire d'un vieil homme et d'un tableau. Un tableau tout à fait particulier qu'il appuie sur la vitre du train pour que ses personnages puisse voir le paysage. Un vieil homme et une jeune fille. Des jumelles magiques à ne tenir que dans un seul sens... Voilà un résumé de l'univers de l'écrivain...

La 2ème, c'est l'histoire d'un assassin et d'une haine amoureuse, un homme qui vit en haïssant ses semblables... Tellement fort que les larmes lui montent en regardant un visage. Et l'histoire d'une actrice.

Voilà, je ne peux en écrire plus pour ne pas vous dévoiler le suspens.
J'aime ces écrivains japonais qui ont l'art très subtil de nous faire planer entre réalité et rêve, entre douceur et cruauté.

En tout cas, je vous conseille viviement ce petit recueil (tellement vite lu) de l'auteur.


Dernière édition par eXPie le Jeu 29 Jan 2015 - 23:27, édité 2 fois (Raison : Ajout de quelques lignes biographiques)
Revenir en haut Aller en bas
LaChose
Superviseur
avatar

Messages : 1091
Inscription le : 31/01/2007
Localisation : Fondations.

MessageSujet: Re: Edogawa Ranpo   Mer 30 Mai 2007 - 19:33

Je copie l’article de wikipedia qui me semble très intéressant :

Citation :
Edogawa Ranpo, pseudonyme de Tarō Hirai ( 21 octobre 1894 - 28 juillet 1965) était un écrivain et critique japonais. Il a écrit de nombreux romans policiers. Le détective principal de ses œuvres se nomme Akechi Kogoro.
Ranpo admirait beaucoup les écrivains de romans policiers occidentaux et surtout Edgar Allan Poe dont le pseudonyme Edogawa Ranpo est en fait la transposition phonétique en japonais, et dont la sonorité semble signifier « promenade sur la rivière d'Edo ». Edogawa est aussi le nom d'un quartier de Tōkyō.
Il a aussi été influencé par Maurice Leblanc et Arthur Conan Doyle.
Edogawa Ranpo est, au Japon, un des fondateurs du genre policier d'investigation populaire, mais parfois susceptible de dépasser le simple divertissement pour atteindre des profondeurs psychologiques insoupçonnées, même par le plus attentif des lecteurs.

_________________
Un seigneur au repos tend à se retourner dans sa tombe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
animal
Tête de Peluche
avatar

Messages : 31549
Inscription le : 12/05/2007
Age : 37
Localisation : Tours

MessageSujet: Re: Edogawa Ranpo   Jeu 31 Mai 2007 - 22:25

j'ai lu (il y a un peu longtemps...) Le Lézard Noir, le souvenir d'une ambiance assez particulière... à défaut de l'expression exacte je mettrais dedans sensualité et morbide... une lecture envoutante et un peu dérangeante. (à moins que je confonde avec des nouvelles ? ... je ne me souviens pas de l'histoire...)

vu le film (un peu psyché) de La Bête Aveugle... c'est peut être un peu "trop", assez violent aussi... enfin ça dans son genre un peu tendu ça se regarde... ("Un sculpteur aveugle enlève et séquestre dans son atelier un modèle pour la soumettre à l'empire des sens afin qu'elle devienne une statue idéale. Comprenant après plusieurs vaines tentatives qu'elle ne pourra fuir ce cauchemar, la victime est peu à peu attendrie et envoûtée par son bourreau...")


affraid je viens de voir que ce Lézard Noir a été adapté au ciné par Kinji Fukasaku !!!!

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
troglodyte
Main aguerrie
avatar

Messages : 342
Inscription le : 26/05/2007
Age : 48
Localisation : Strasbourg

MessageSujet: Re: Edogawa Ranpo   Ven 1 Juin 2007 - 9:54

. . Enorme réalisateur que ce Fukasaku Kinji !

Pour le Lézard noir
il s'est basé sur la pièce de théâtre de Mishima Yukio
qui s'était basé sur l'oeuvre de Edogawa Ranpo ;
et Mishima joue dans le film !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
animal
Tête de Peluche
avatar

Messages : 31549
Inscription le : 12/05/2007
Age : 37
Localisation : Tours

MessageSujet: Re: Edogawa Ranpo   Ven 1 Juin 2007 - 13:22

je suis bien d'accord pour Fukasaku cheers

merci pour les infos sur le film... vais me sentir obligé de me débrouiller pour le voir maintenant cyclops

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
animal
Tête de Peluche
avatar

Messages : 31549
Inscription le : 12/05/2007
Age : 37
Localisation : Tours

MessageSujet: Re: Edogawa Ranpo   Sam 9 Juin 2007 - 22:46

bon film que ce Lézard Noir un peu (très ?) kitch mais diablement efficace, atmosphère, dialogues (j'ai un faible pour le sérieux respecté de ce type de dialogues romantiques et fatalistes dans les films... raaaah l'alternance entre le lézard noir et le détective, chacun une phrase, complémentaires pour un même texte...).

je n'en dirai pas plus,

merci troglo !!!

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tom léo
Sage de la littérature
avatar

Messages : 2698
Inscription le : 06/08/2008
Age : 55
Localisation : Bourgogne

MessageSujet: Re: Edogawa Ranpo   Sam 23 Aoû 2008 - 22:38

Chez Picquier il y a encore d'autres livres de lui et j'en ai lu deux autres recueils de nouvelles policières: "La proie et l'ombre" et "La chambre rouge". Je me joins volontiers au jugement d'animal:

animal a écrit:
... à défaut de l'expression exacte je mettrais dedans sensualité et morbide... une lecture envoutante et un peu dérangeante...

Et je souligne que j'ai vraiment aimé!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
eXPie
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Edogawa Ranpo   Dim 24 Aoû 2008 - 15:10

Ah oui, La Chambre Rouge... Je copie/colle un petit commentaire que j'avais griffonné il y a longtemps :

La Chambre Rouge (nouvelles écrites entre 1923 et 1929, 126 pages - traduit du japonais par Jean-Christian Bouvier). Ce livre contient cinq nouvelles.
La Chenille (1929) est une nouvelle impressionnante dans sa description d'un corps horriblement mutilé par la guerre et de ses relations avec sa jeune femme.
Dans La Chaise Humaine (1926), un artisan difforme trouve un moyen d'approcher des gens et de les voler sans qu'on le remarque.
Dans La Chambre Rouge, un criminel hors du commun raconte ses crimes, exceptionnels dans le sens où à chaque fois tous les témoins - et souvent la victime elle même - croient qu'il cherche à sauver sa victime alors qu'en fait il la perd.

L'auteur se joue de ses lecteurs, cherche à les piéger. Mais lorsque l'on a lu quelques unes de ses nouvelles, on se doute un peu où il veut nous emmener.
Très bonnes nouvelles, je crois que c'est le livre (recueil ou autres) d'Edogawa Ranpo que j'ai préféré.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.plathey.net
eXPie
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Edogawa Ranpo   Sam 6 Sep 2008 - 17:12

Sortie cette semaine du premier film français (à ma connaissance) d'après une oeuvre d'Edogawa Ranpo : Inju, la bête dans l'ombre (2008) réalisé par Barbet Schroeder (La Vierge des Tueurs...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.plathey.net
Chatperlipopette
Zen littéraire
avatar

Messages : 7679
Inscription le : 24/02/2007
Age : 53
Localisation : Bretagne

MessageSujet: Re: Edogawa Ranpo   Sam 6 Sep 2008 - 19:27

Du même auteur, je conseille l'étrange "L'île Panorama" cat
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chatperlipopette.blogspot.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Edogawa Ranpo   Sam 6 Sep 2008 - 19:32

Chatperlipopette a écrit:
Du même auteur, je conseille l'étrange "L'île Panorama" cat

Sur ton conseil, je vais la faire remonter dans ma PAL!
Revenir en haut Aller en bas
Chatperlipopette
Zen littéraire
avatar

Messages : 7679
Inscription le : 24/02/2007
Age : 53
Localisation : Bretagne

MessageSujet: Re: Edogawa Ranpo   Sam 6 Sep 2008 - 19:37

Je l'ai lu il y a pas mal de temps, les souvenirs sont diffus, reste cependant les impressions, les ambiances.
Une île qui met mal à l'aise et qui passionne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chatperlipopette.blogspot.com
eXPie
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Edogawa Ranpo   Sam 6 Sep 2008 - 21:10

Je copie/colle une petite critique de l'Ile Panorama, que j'avais gribouillée il y a longtemps :

L'Ile panorama (1926-1927, 157 pages - traduit du japonais par Rose-Marie Makino-Fayolle, chez Picquier poche).
Un étudiant rêveur, touche à tout en dillettant et fasciné par les utopies, développe une vision personnelle d'une sorte d'art total, concurrent de la nature. Grâce à sa ressemblance physique avec un millionnaire, il va pouvoir passer du stade d'une volonté créatrice un peu molle à celui d'exécutant volontaire.
Il y a une certaine parenté avec l'artiste de la Bête Aveugle en ce qui concerne l'idéal artistique déviant. On retrouve également le thème du double... en fait, on retrouve plein d'idées, d'intentions qu'on avait déjà vues et lues ailleurs dans son oeuvre, et en mieux.
L'Ile Panorama fait un peu l'effet d'un catalogue : bien si on ne connaît pas du tout l'oeuvre d'Edogawa Ranpo, un peu redondant dans le cas contraire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.plathey.net
Chatperlipopette
Zen littéraire
avatar

Messages : 7679
Inscription le : 24/02/2007
Age : 53
Localisation : Bretagne

MessageSujet: Re: Edogawa Ranpo   Sam 6 Sep 2008 - 21:51

eXPie a écrit:
L'Ile Panorama fait un peu l'effet d'un catalogue : bien si on ne connaît pas du tout l'oeuvre d'Edogawa Ranpo, un peu redondant dans le cas contraire.
c'est le seul roman de l'auteur en question que j'ai lu Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chatperlipopette.blogspot.com
eXPie
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Edogawa Ranpo   Sam 6 Sep 2008 - 22:25

L'ïle Panorama est bien à lire en premier : Edogawa y brasse plein de thèmes qu'il a ensuite mieux exploitées (à mon avis, bien sûr !), ou de façon plus... violente.
L'Idéal de l'art appliqué par un détraqué est beaucoup plus tordu dans La Bête aveugle (bien adapté par Masumura Yasuzo en 1969).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.plathey.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Edogawa Ranpo   

Revenir en haut Aller en bas
 
Edogawa Ranpo
Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature asiatique (par auteur ou fils spécifiques) :: Littérature japonaise-
Sauter vers: