Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Edogawa Ranpo

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
eXPie
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Edogawa Ranpo   Jeu 29 Jan 2015 - 21:22

Apparemment, un inédit d'Edogawa Ranpo va sortir en avril aux (très bonnes) Editions Wombat : Le Démon de l'Île Solitaire. cheers

Un peu de Ranpo inédit, ça fait du bien !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.plathey.net
Ariane SHOYUSKI
Sage de la littérature
avatar

Messages : 2372
Inscription le : 17/04/2014

MessageSujet: Re: Edogawa Ranpo   Jeu 29 Jan 2015 - 23:02

Oh ! Une maison d'édition va sortir "kotô no oni" (Le Démon de l'Île Solitaire) !!
C'est une très bonne nouvelle ça !
Selon moi ce roman est le meilleur de Ranpo ! (mais je n'en ai lu que trois ou quatre. Laughing )
(D'ailleurs je voulais le traduire si personne ne le fait. rire )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
eXPie
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Edogawa Ranpo   Jeu 29 Jan 2015 - 23:06

Ah deuxième bonne nouvelle, alors !
J'avais peur que ce ne soit qu'un "fond de tiroir"...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.plathey.net
eXPie
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Edogawa Ranpo   Dim 14 Juin 2015 - 22:43

Le Démon de l'Île Solitaire (Kotō no oni, 孤島の鬼, 1929). Traduit du japonais par Miyako Slocombe. Editions Wombat. 312 pages.

Au début de son introduction, le narrateur parle de son physique : alors qu'il a à peine la trentaine, ses cheveux sont déjà tout blancs. Et sa femme a une cicatrice atrocement large au niveau des hanches. Que s'est-il passé dans leur vie ? C'est ce qu'il va raconter.
Dès la fin de l'introduction, il écrit :
Citation :
"Pour commencer par les faits divers marquants, il y eu d'abord deux décès étranges - deux meurtres - survenus en l'espace de deux mois, comme dans ce qu'on appelle les romans de détectives ou romans à mystère ; mais cette histoire a ceci de particulier que, avant même qu'on entre au coeur de l'affaire, Hatsuyo Kizaki, la fiancée du héros (ou du deuxième héros) que je suis, est assassinée - puisque Kôkichi Miyamagi, un détective amateur que j'admirais et que j'avais prié d'enquêter sur la mort suspecte de Hatsuyo, est assassiné à son tour. En outre, les morts mystérieuses de ces deux personnages ne constituent que le point de départ des événements extraordinaires que je m'apprête à vous raconter ; au coeur du sujet est le récit, plus surprenant encore, de ma rencontre avec un mal d'une nature effroyable, une abomination telle que personne encore n'avait osé l'imaginer." (page 8 ).
Il n'y a pas beaucoup de romans qui annoncent ainsi l'assassinat de deux des personnages principaux... Mais il faut dire que le livre est tout d'abord paru en feuilleton pendant plus d'un an: cette annonce était donc vraisemblablement destinée à accrocher immédiatement les lecteurs.

On a ensuite une succession d'événements incroyables se déroulant en 1925 : un assassinat en chambre close, suivi d'un autre assassinat encore plus mystérieux si c'est possible (et ça l'est !)... Et que de personnages inquiétants ! Un étrange vieillard annonciateur de morts, des bossus, des êtres difformes, véritables monstres de foire... Et la fameuse île du titre. Aux forces malfaisantes et insaisissables s'opposent des enquêteurs amateurs mais très forts... et qui connaissent leurs classiques sur le bout des doigts (Edgar Poe, Gaston Leroux...).
Parmi les personnages principaux, on notera un homosexuel (homosexualité "expliquée" par une enfance traumatisante...) très attiré par le narrateur. Edogawa Ranpo en parle dans une note en fin de livre.

Le narrateur se plaint de ce que les détectives fassent mystère de leurs avancées et parlent dans un langage sibyllin :
Citation :
"Pourquoi les détectives ne s'expriment-ils que par sous-entendus ? Pourquoi jouent-ils cette puérile comédie ? Aujourd'hui encore il m'arrive de me poser la question. Et cela me met hors de moi." (page 55).
Eh oui, c'est bien beau de garder ses réflexions pour soi, mais quand on se fait brutalement assassiner, cela ne facilite pas l'enquête !
Mais le narrateur lui-même procède de la même façon, et est coutumier, en fin de chapitre, de phrases du genre :
Citation :
"Je n'imaginais pas les difficultés, les dangers auxquels j'allais faire face, et cet enfer sur terre comme surgi d'un autre monde qui m'attendait." (page 46).

Le Démon de l'Île solitaire est un très bon roman feuilletonesque, avec un méchant très méchant, des rebondissements incroyables, des hasards parfois un peu tirés par les cheveux, et des aventures palpitantes. Et on retrouve (oserais-je dire : avec plaisir ?) le goût de l'auteur pour une certaine perversité hors du commun...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.plathey.net
Arabella
Sphinge incisive
avatar

Messages : 19320
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Edogawa Ranpo   Dim 14 Juin 2015 - 22:47

Je sens que je vais essayer dans pas trop longtemps cet auteur.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
eXPie
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Edogawa Ranpo   Dim 14 Juin 2015 - 22:52

J'espère qu'il te plaira !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.plathey.net
Ariane SHOYUSKI
Sage de la littérature
avatar

Messages : 2372
Inscription le : 17/04/2014

MessageSujet: Re: Edogawa Ranpo   Dim 14 Juin 2015 - 23:17

Ah, ça me fait vraiment plaisir ton commentaire. Et je suis rassurée car je t'ai dit que c'était son meilleur roman. Alors qu'il est peut-être très différent d'Edgar A. Poe, Ranpo était aussi quelqu'un de traumatisé à sa façon. Et c'est assez intéressant malgré la vulgarité qu'on trouve ça et là.

Je ne sais pas si Arabella pourra l'aimer. Son univers est très spécial tout de même. Mais au Japon, ce sont souvent les enfants de 10 à 15 ans qui lisaient les œuvres de Ranpo. C'est hallucinant. jemetate
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
eXPie
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Edogawa Ranpo   Dim 14 Juin 2015 - 23:23

Ariane SHOYUSKI a écrit:
Mais au Japon, ce sont souvent les enfants de 10 à 15 ans qui lisaient les œuvres de Ranpo. C'est hallucinant. jemetate
Mais les enfants de 10-15 ans au Japon ne lisent peut-être pas les mêmes oeuvres que ce qui est traduit en français ? J'ai cru comprendre que, à un moment, Ranpo s'était tourné vers la littérature enfantine, genre dans lequel il avait moins de problème avec la censure...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.plathey.net
domreader
Zen littéraire
avatar

Messages : 3409
Inscription le : 19/06/2007
Localisation : Ile de France

MessageSujet: Re: Edogawa Ranpo   Lun 15 Juin 2015 - 6:06

L'auteur m'intrigue.

_________________
'Si vous ne lisez que ce que tout le monde lit, vous ne pouvez penser que ce que tout le monde pense.' - Haruki Murakami.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
avatar

Messages : 19320
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Edogawa Ranpo   Lun 15 Juin 2015 - 7:29

Déconseiller un livre donne en principe une furieuse envie de le lire, Ariane.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ariane SHOYUSKI
Sage de la littérature
avatar

Messages : 2372
Inscription le : 17/04/2014

MessageSujet: Re: Edogawa Ranpo   Lun 15 Juin 2015 - 23:47

rire

eXPie a écrit:
Mais les enfants de 10-15 ans au Japon ne lisent peut-être pas les mêmes oeuvres que ce qui est traduit en français ? J'ai cru comprendre que, à un moment, Ranpo s'était tourné vers la littérature enfantine, genre dans lequel il avait moins de problème avec la censure...
Normalement les livres pour les enfants sont bien séparés de ceux pour les adultes. Moi, j'ai commencé à lire sa série d'Akéchi le détective privé contre l'homme qui a vingt visages vers mon âge de 10 ans. C'était très intéressant pour une gamine.
Mais après avoir lu une dizaine, j'ai commencé à chercher quelques choses un peu plus profondes. Et je suis allée chercher au rayon des livres pour les grands. Et j'ai bien sûr retrouvé le nom de Ranpo. Je ne pense pas que tous les enfants qui aimaient la série Akéchi ont fait la même démarche que moi. Mais par exemple si dix pour cent d'enfants faisaient comme moi, ce sera déjà énorme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
eXPie
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Edogawa Ranpo   Mar 16 Juin 2015 - 7:32

Ariane SHOYUSKI a écrit:
Et je suis allée chercher au rayon des livres pour les grands. Et j'ai bien sûr retrouvé le nom de Ranpo. Je ne pense pas que tous les enfants qui aimaient la série Akéchi ont fait la même démarche que moi. Mais par exemple si dix pour cent d'enfants faisaient comme moi, ce sera déjà énorme.  
C'est sûr que s'ils tombent par exemple sur des nouvelles comme La Chenille, ça doit leur faire un choc ! rire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.plathey.net
Ariane SHOYUSKI
Sage de la littérature
avatar

Messages : 2372
Inscription le : 17/04/2014

MessageSujet: Re: Edogawa Ranpo   Mer 17 Juin 2015 - 0:47

Je ne me rappelle pas spécialement la Chenille, eXPie. Désolée. Mais quand on a 12 ou 13 ans, on veut absolument voir le secret des adultes. On commence à s'intéresser à la sexualité beaucoup plus qu'avant. En tout cas à cet âge-là j'ai lu beaucoup de romans très érotiques, sadomasochistes etc.. Les livres de Ranpo étaient bien mêlés avec ceux-là. Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bédoulène
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 17271
Inscription le : 06/07/2007
Age : 73
Localisation : Provence

MessageSujet: Re: Edogawa Ranpo   Dim 14 Aoû 2016 - 11:25

je reviens de l'île du démon ; le début me plaisait bien (on pense bien évidemment avant même que l'auteur n'en parle "au mystère de la chambre jaune") après le deuxième meurtre et devant l'attitude ambigüe de Michio j' ai commencé à trouvé trop de "hasards" de coîncidences tarabiscotés qui d'ailleurs se sont révélés plus sensiblement,  alors que le narrateur et Michio se trouvent sur l'île.

J' ai regretté l'utilisation faite de Michio dans ses délires homosexuels, il y avaient hélas déjà tant de "monstres" fabriqués sans en ajouter (le narrateur décrit Michio comme un serpent visqueux etc............)

La recherche de ce qui constitue la rencontre de Dieu et de Boudha  et le système qui pointe le lieu où se cache le trésor était intéressant même si le système est connu (ombre ou éclairement)

J'ai été mal à l'aise à la rencontre des "monstres" fabriqués (trouvé au hasard quelques précisions http://www.dinosoria.com/monstre-artificiel.html), de la facilité : le beau gentil, le laid méchant.

Je ne pense pas lire encore l'auteur si ces livres sont dans cette veine.

_________________
Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour soi est un esclave. » Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
animal
Tête de Peluche
avatar

Messages : 31549
Inscription le : 12/05/2007
Age : 37
Localisation : Tours

MessageSujet: Re: Edogawa Ranpo   Dim 14 Aoû 2016 - 14:14

et c'est probable que la tendance monstres et délires divers se retrouve ailleurs. j'en lirai bien un autre un de ces jours, histoire de !

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Edogawa Ranpo   

Revenir en haut Aller en bas
 
Edogawa Ranpo
Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature asiatique (par auteur ou fils spécifiques) :: Littérature japonaise-
Sauter vers: